•  Poursuite de la promenade autour du lac des Plagnes. Les endroits de prises de vues sont nombreux.

    Entre les sapins,  l'eau du  lac est omniprésente, tout comme les plantes aquatiques tapissant le fond.

    Quand  la  montagne se  mire...

    Miroir, mon beau miroir (2)

    Image, car ce n'est plus une photo puisque  trafiquée, image donc  surréaliste...

    Miroir, mon beau miroir (2)

    Voilà,  j'ai fait le tour,  le soleil va bientôt disparaître derrière les sommets, il faut vite fixer les rayons tombant dans l'eau.

    Miroir, mon beau miroir (2)

    Et enfin la dernière photo prise exprès dans le contre-jour , d'où ces flares (points lumineux) sur cette  vue.

    Miroir, mon beau miroir (2)

    A bientôt, mais toujours en  montagne.


    12 commentaires
  • Non, il ne s'agit pas ici de plagier un conte. Au contraire,  je vous offre une petite promenade autour d'un lac bien sympathique. Mais avec ma façon à moi de le  voir. Nous sommes au lac des Plagnes, au dessus d'Abondance, à 1200m d'altitude, en Haute Savoie :

    Miroir, mon beau miroir (1)

    Au dessus du lac, quelques fermes d'alpage au hameau des  Plagnes :

    Miroir, mon beau miroir (1)

    Du vert partout : l'eau, les herbages, les forêts ... mais un vert étrange compte tenu de l'ensoleillement :

    Miroir, mon beau miroir (1)

    Par endroits,  les algues pullulent en bordure du rivage rendant ces endroits inaccessibles aux pécheurs.

    Miroir, mon beau miroir (1)

    Magie de l'eau et de sa transparence, troublée par quelques vaguelettes en surface... tandis que le fond est ici tapissé d'herbes lacustres.

    Miroir, mon beau miroir (1)

    Jeu d'ombres, de reflets, de lumière, le spectacle est total.

    Miroir, mon beau miroir (1)

     

    Voilà, nous sommes à mi-chemin de notre promenade,  le reste ce sera  pour demain.   


    8 commentaires
  • Dernière partie de mon voyage à Barbizon. Cette fois-ci ce sera plus bucolique. En  hommage ans doute  à  Jean-François Millet artiste-peintre réaliste, pastelliste, graveur et dessinateur français du XIXe siècle, l’un des fondateurs de l’école de Barbizon. Il est particulièrement célèbre pour ses scènes champêtres et de la paysannerie réalistes.

    Barbizon, du  bon et du  moins  bon (3)

    De "charmantes" maisons composent une partie du bourg.

    Barbizon, du  bon et du  moins  bon (3)

    Derrière l'ange évoqué dand  le reportage n°2 , se trouve  un arbre. J'aurais pu le laisser dans son jus mais j'ai pensé qu'ainsi, il  serait plus raccord avec la sculpture.

    Barbizon, du  bon et du  moins  bon (3)

    Mais il y a aussi des couleurs dans ce village, surtout au printemps.

    Barbizon, du  bon et du  moins  bon (3)

    Est-ce d'ici que vient l'expression : "se mettre au vert" ?

    Barbizon, du  bon et du  moins  bon (3)

    Fermons la fenêtre et laissons les volets clos
    A quoi bon se lever
    Ce matin n'ouvrons pas les rideaux...

    Barbizon, du  bon et du  moins  bon (3)

     Un village sans chat n'existe pas. Et celui ressemble comme deux gouttes d'eau au mien. J'ai  bien cru qu'il avait fait 500 km pour me retrouver...

    Barbizon, du  bon et du  moins  bon (3)

    Dans un village de peintres, jouons avec les couleurs...

    Barbizon, du  bon et du  moins  bon (3)

    Et pour finir je vous adresse, façon carte postale, une vue de la rue principale de Barbizon, célèbre pour son école....de  peinture.

    Barbizon, du  bon et du  moins  bon (3)

     

    Et merci de m'avoir accompagné durant mon voyage. A bientôt.

     


    9 commentaires
  • Je  me suis amusé en  lisant les commentaires  sur  le sujet Barbizon, du bon et du moins bon... (1) .  Surprenant ces réflexions tenant soit à l'art "moderne",  soit  à la peinture dite "école de Barbizon"... La querelle des Anciens et des Modernes, toutes proportions gardées. Je vous invite néanmoins à me suivre dans les rues de ce  petit bourg, quand même pittoresque.

     Alors, on pousse la porte?

    Barbizon,  du  bon et moins bon... (2)

    Derrière de hauts  murs et souvent  de  hautes  portes, se cachent des  petits trésors,  véritables havres de  paix.

    Barbizon,  du  bon et moins bon... (2)

    Personnellement,  je peux comprendre que ce village ait attiré les peintres.

    Barbizon,  du  bon et moins bon... (2)

    Une rose qui semble éclipser le reste de la photo (traitement LR5) 

    Barbizon,  du  bon et moins bon... (2)

    Et en plein centre du village,  cette composition (?). Peu  à  peu  la peinture semble  perdre du terrain. Et dans les galeries  les "oeuvres" exposées sont  un contre-pied totale de ce que fut l'art à Barbizon au début du siècle dernier... Millet est bien  mort...

    Barbizon,  du  bon et moins bon... (2)

    Une  vue de  profil  pour tenter d'expliciter cette sculpture. Un ange en cage... quelle idée !

    Barbizon,  du  bon et moins bon... (2)

    Heureusement, certaines bâtisses rappellent par leur aspect sciemment entretenu,  le côté ancien du village, du temps où...

    Barbizon,  du  bon et moins bon... (2)

    Mais le commerce de l'art  ses limites...

    Barbizon,  du  bon et moins bon... (2)

    Presque une image du passé. Enfin, un jour elle le sera...

    Barbizon,  du  bon et moins bon... (2)

     

    A bientôt pour une suite plus verdoyante.


    8 commentaires
  • Je reviendrai sur Barbizon ultérieurement. Ici, je clos mon voyage en Belgique avec quelques photos de Thorn la ville blanche, aux  Pays Bas. Thorn est située entre Eindhoven et Maastricht. La ville date de la fin du 10e siècle. Avec le temps, une mini principauté, dotée de ses propres jurisprudence et monnaie, s’est développée. En 1794, les aristocrates s’enfuirent à l’arrivée des Français. Ceux-ci instaurèrent une taxe, basée sur la taille des fenêtres que les habitants modestes, qui occupaient souvent de grandes demeures ayant appartenu à de riches familles, ne pouvaient payer. Ils se mirent donc à murer de nombreuses fenêtres et à dissimuler leur pauvreté en blanchissant leurs maisons à la chaux. Le résultat est remarquable !

    Thorn la blanche.(Part 1)

     Des murs blancs, des petits jardinets... Pour un peu, on pourrait se croire sur l'île de Ré...

    Thorn la blanche.(Part 1)

    Au hasard d'une rue, un immeuble qui ne manque pas de surprendre à côté de la  blancheur des autres maisons.

    Thorn la blanche.(Part 1)

    Les rues sont pavées comme ici, de  petits galets, ce qui n’empêche pas la rose trémière de se développer... alors que chez moi, cela ne pousse pas !

    Thorn la blanche.(Part 1)

    Beaucoup de soin et surtout de propreté...

    Thorn la blanche.(Part 1)

     Si l'on s'écarte un peu de la vieille ville, on retrouve des maisons plus conventionnelles des Pays-Bas mais qui possèdent néanmoins un certain cachet.

    Thorn la blanche.(Part 1)

     Pour le cas où vous l'auriez oublié, nous sommes bien en Hollande...

    Thorn la blanche.(Part 1)

     Une bourgade qui ne manque pas de  cloches... ni de charme!

    Thorn la blanche.(Part 1)

    Les  armoiries de la principauté de Thorn occupent le entre du village et mon ami Paul les surveille de près...

    Thorn la blanche.(Part 1)

    La  place est vide... mais elle ne le fut qu'un court instant car il m'a fallu près de 10 minutes pour faire cette  photo...

    Thorn la blanche.(Part 1)

    Blancheur mais aussi couleurs apportées par les plantes garnissant fenêtres, balcons et jardins.

    Thorn la blanche.(Part 1)

    Et puis il y a de l'eau, rajoutant au caractère pittoresque de l'ensemble.

    Thorn la blanche.(Part 1)

    Dernier regard bucolique sur ce charmant endroit.

    Thorn la blanche.(Part 1)

    Un grand merci à mes amis Nicole et Paul pour leur hospitalité, leur plaisir à nous faire partager une si belle région et surtout pour certaines tranches de rire, sans compter la découverte de spécialités culinaires bien particulières.  


    11 commentaires
  • Dans cet endroit magnifique à Eisjden, aux Pays-Bas, la nature est reine,  offrant ces largesses aux insectes et animaux de tous poils et plumes.... 

    Au pays sous  la  mer - 2

    Rien  ici ne vient contrarier la croissance luxuriante des plantes.

    Au pays sous  la  mer - 2

    Puis on retrouve l'eau et sa faune aquatique avec cette troupe de bernaches

    Au pays sous  la  mer - 2

    Ces  oies  - les  bernaches - sont très présentes sur ce bras de Meuse.

    Au pays sous  la  mer - 2

    Elles forment des gropupes d'une certaine importance dans un environnement comme  ici, assez  particulier.

    Au pays sous  la  mer - 2

    Et où on retrouve un cormoran, mais pas que...

    Au pays sous  la  mer - 2

    Il  y a du monde dans le coin. Un héron, normal, des canards oui. Mais surtout des tortues, si, si  sur  le tronc au soleil !

    Au pays sous  la  mer - 2

    Dernier coup d'oeil sur cet endroit  particulier.

    Au pays sous  la  mer - 2

    Et  l'on retrouve le plancher des vaches, pardon, des chevaux. Ceux-ci sont en totale liberté.

    Au pays sous  la  mer - 2

    Enfin à la sortie du domaine naturel, ces quelques coquelicots.

    Au pays sous  la  mer - 2

     

    et sous un autre angle...

    Au pays sous  la  mer - 2

     

    A demain,  je pense,  pour  un autre reportage .


    9 commentaires
  • Lors de mon escapade chez mes amis belges, en juillet dernier, je  me suis rendu en  leur compagnie, de l'autre côté de la frontière, aux Pays-Bas, près d'un bras de la Meuse, devenu réserve naturelle,  à Eisjden au sud de Maastrich. L'endroit y est particulièrement plaisant et donne au photographe l'occasion de faire une multitude de clichés dont je vous livre  ici quelques exemplaires.

     

       Un foulque avec sa famille prend le soleil. Je n'ai pas voulu les déranger donc je n'ai fait que cette  photo...

    Ces bras de Meuse sont navigables et des aménagements sont prévus pour les escales des bateaux. 

    L'endroit est un refuge pour les animaux. Ici côte à côte,  un cormoran,  des canards et un cygne : l'entente cordiale...

    L'endroit offre à qui veut bien le  voir, de  belles perspectives.

    Un couple de grèbes m'offre le spectacle de plongeons répétés à travers les reflets sur l'eau.

    Les chardons se découpent sur le ciel limpide

    ou pas...

    Quand les cygnes  se transforment en  autruches...

    Pendant que d'autres prennent la poudre d'escampette, comme ce héron ...

    A demain, je l'espère pour la suite.


    1 commentaire
  • La  Meuse coule  paisiblement en  Hollande et Belgique, alors que  le soleil se couche,  là-bas.

    Et au milieu coule la rivière...

    Et moi je suis  à Eijsden, Limbourg, Pays Bas... devant cette barque qui a dû en  faire des kilomètres de  navigation :

    Et au milieu coule la rivière...

     


    4 commentaires
  • L'un des très riches  vitraux de la cathédrale St Paul :

    Liège : ville au riche passé religieux

    Et pour  finir,  une vue touristique de Liège avec la Place de la Cathédrale :

    Liège : ville au riche passé religieux


    5 commentaires
  • De  l'eau il en faut pour nourrir les plantes. Surtout quand elles  poussent  à  l'intérieur des vieilles cours d'immeubles ou d'usines :

    Liège  : ville d'eau?

    Et de  l'eau,  il y en a... surtout avec la  Meuse qui traverse  la ville :

    Liège  : ville d'eau?

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique