• 28 février  2019 : L'hiver n'est pas fini mais le temps est beau. De quoi donner des idées de promenade et aller jeter un œil à la cascade des Tufs près Arbois.

    -=-=-=-

    Une si jolie cascade .

    Moins médiatisée que sa cousine de Baume les Messieurs

    Elle n'en attire pas moins quelques soient les cieux... 

    -=-=-=-

    Une si jolie cascade .

    Ceux qui recherchent sa beauté  jaillissante,

    Qui de blanchissante peut devenir bleuissante.

    -=-=-=-

    Une si jolie cascade .

    Elle sait par son bruit régulier, charmer le promeneur

    Qui dès qu'il l'entend, est tout à son bonheur

    -=-=-=-

    Une si jolie cascade .

    De vasques en replats, par rebonds successifs, 

    Elle laisse s'échapper du massif

    -=-=-=-

    Une si jolie cascade .

    Une onde limpide au caractère enjoué

    Mais qui parfois, en colère, peut surjouer

    -=-=-=-

    Une si jolie cascade .

    C'est tout cela qui fait qu'aux Tufs, de cette cascade

     Je viens y guetter , comme en embuscade

    -=-=-=-

    Une si jolie cascade .

    Les signes de sa bonne et belle vie

    Qui toujours me ravit.

    -=-=-=-

    À suivre et  à  bientôt.


    3 commentaires
  • 11 janvier 2019 : Par ces temps de canicule, un peu de fraîcheur ne fait pas de mal. Aussi je vous propose un retour en arrière avec cette courte promenade en Bresse Jurassienne, du côté de l'étang du Vernois. 

    -=-=-=-

    Le Vernois par temps froid

    Il fait froid mais pas suffisamment pour geler la surface de l'étang. Seules quelques plaques subsistent des rigueurs des jours précédents.

    -=-=-=-

    Le Vernois par temps froid

    Le temps est relativement clair et un peu de vent, ou de la bise, irise la surface de l'eau.

    -=-=-=-

    Le Vernois par temps froid

    Tout est très calme. Pas d'oiseaux en vue.

    -=-=-=-

    Le Vernois par temps froid

    Ce calme permet de se concentrer sur le paysage ou de laisser vagabonder son esprit vers les rives au loin. 

    -=-=-=-

    Le Vernois par temps froid

    Le soleil relativement pâle, m'autorise à jouer à cache-cache avec lui.

     -=-=-=-

    Le Vernois par temps froid

     Et puis en jouant du zoom, le même arbre que précédemment prend une autre dimension.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    5 commentaires
  • 3 janvier 2019 : Dernière série hivernale sur le lac Saint Point. S'il s'agit bien d'un lac, c'est aussi un lieu  inspirant. En toutes saisons, il offre aux photographes, mais pas seulement, des paysages à immortaliser. Le soleil de l'hiver permet quelques audaces comme les contre-jours. Mais  à quoi  bon commenter? Je vous laisse admirer. 

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un lac - 2

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un lac - 2

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un lac - 2

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un lac - 2

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un lac - 2

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un lac - 2

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un lac - 2

    À bientôt.

     


    5 commentaires
  • 13 février 2019 : La  nature s'est réveillée avec un manteau blanc que lui a imposé le givre.

    -=-=-=-

    Saint Lamain  - Du  givre plein les mains

    Malgré le blanc de la glace, des couleurs subsistent.

    -=-=-=-

    Saint Lamain  - Du  givre plein les mains

    Petit gros plan pour découvrir le givre.

    -=-=-=-

    Saint Lamain  - Du  givre plein les mains

    Les herbes folles ne sont pas en reste. Elles aussi ont revêtu leur habit de froidure.

    -=-=-=-

    Saint Lamain  - Du  givre plein les mains

    Chardons cristallisés...

    -=-=-=-

    Saint Lamain  - Du  givre plein les mains

    Ils doivent se sentir bien seuls dans le froid.

    -=-=-=-

    Saint Lamain  - Du  givre plein les mains

     

    Et une dernière image en couleur noir et blanc ... pour se souvenir que c'était  l'hiver.

    -=-=-=-

     À bientôt.


    5 commentaires
  • 31 janvier 2019 : J'habite à peu de distance d'un verger couvert de pommiers (les Vergers de Sellières) [voir ici ] . En ce froid matin,  j'y suis allé faire un tour, alors que la neige de la nuit précédente s'est arrêtée à peine plus haut.

    -=-=-=-

    C'était pas encore le temps des pommes...

    Les nuages sont encore bas mais ils me cachent la lueur trop vive du soleil, surtout de face.

    -=-=-=-

    C'était pas encore le temps des pommes...

    En arrière-plan, on distingue la tour du Prévôt, à Toulouse le Château.

    -=-=-=-

    C'était pas encore le temps des pommes...

    Les pommiers ont subi les assauts de l'hiver et méritent quelques soins.

    -=-=-=-

    C'était pas encore le temps des pommes...

    Sans leurs feuilles, ils paraissent un peu malingres...

    -=-=-=-

    C'était pas encore le temps des pommes...

    La taille a débuté, comme en attestent les branches au sol.

    -=-=-=-

    C'était pas encore le temps des pommes...

    À présent, ils sont prêts pour une nouvelle croissance.  Si ...

    -=-=-=-

     Si  le gel ne vient pas les griller. Ils ont courant avril, subi une grosse alerte et ce week-end de lune rousse, les risques sont encore grands. Les balles de foin sont prêtes à être enflammées pour créer un écran de fumée, si d'aventure, le froid était par trop vif. Alors souhaitons que !

    -=-=-=-

    À bientôt


    7 commentaires
  • 3 janvier 2019 : Profitant du beau temps qui régnait sur la région, j'ai poussé une petite pointe vers ce magnifique lac Saint Point, situé dans le massif du Jura, mais dans le Doubs et traversé par la rivière éponyme...

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un  lac - 1

    Un des accès se fait par la route en surplomb de l'aval du lac. Les hautes futaies semblent un rempart infranchissable.

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un  lac - 1

    Puis tout doucement le chemin nous mène au bord du plan d'eau. Les roselières sont nombreuses.

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un  lac - 1

    Malgré une mise au point aléatoire (ça arrive...), j'ai décidé de garder cette photo pour le contraste des couleurs offert par la nature.

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un  lac - 1

    I l fait beau mais froid. Les bords du lac sont gelés. Un peu plus tard pendant le mois, il gèlera complétement. Le  passage des premières neiges de l'automne a laissé des traces.

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un  lac - 1

    Quelques jours auparavant, le plafond neigeux s'est abaissé jusqu'au niveau du lac et sur les  toits de Port Titi.

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un  lac - 1

    Une  passerelle permet de traverser le lac. Je l'ai donc empruntée pour voir le paysage depuis l'autre côté.

    -=-=-=-

    Saint Point - Pas qu'un  lac - 1

     Les eaux sont limpides, mais pour l'heure, les oiseaux lacustres ne sont guère présents. Heureusement que le paysage concentre mon attention.

    -=-=-=-

    Dans un prochain reportage, on ira jeter un œil différent de l'autre côté.

     À bientôt.


    5 commentaires
  • 27 mai 2018 : La visite de Pézenas en ce dimanche de mai se poursuit. Il a peu de monde dans les rues. On est loin de l'exubérance de certaines villes de la région.

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    La Maison des Métiers d'Art située sur l’historique place Gambetta. Le bâtiment lui-même qui est classé monument historique, est l’ancienne maison Consulaire qui date du XVIIème siècle 

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    Et puis ici ou là, une photo pour sortir des sentiers battus, mais qui nous autorise quand même à voir la richesse des ferronneries des balcons.

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    Et une photo à se tordre le cou. Une petit cour intérieure et un puits de lumière.  À noter les  fenêtres à meneaux des étages supérieurs. 

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

     Toujours au hasard des petites rues, des échoppes d'artisans qui attendent les clients...

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2                               Pézenas, mais sans Molière - 2

    Ces vieilles demeures possèdent pour certaines, des statues en façade. Comme ici cet homme qui pourrait  être un pèlerin ( nous sommes sur la route de Saint Jacques de Compostelle). Mais le plus intéressant est sans doute le visage, inspiré des nombreuses représentations du Christ...   

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    Mais il n'y a pas que des statues, en façade. On trouve aussi ... des parapluies! 

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

     Rue Emlie Zola, un quartier emblématique de Pézenas. En arrière-plan, on distingue le porche donnant accès au quartier juif, autrement appelé le Ghetto juif. Celui-ci se résume à deux rues après la porte d’entrée : la rue de la Juiverie et la rue des Litanies. C’est vers 1298 que les Juifs s’établissent à Pézenas, venant d’Espagne, du Portugal et d’Italie. Au commerce "typique" de vieux habits et de bestiaux, ils ajoutèrent l’activité de la vente de laine et de draps. Les familles juives disparurent en 1394.

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    Pas très loin, encore une cour intérieure, avec un étonnant petit cochon rose sur le rebord de la fenêtre... Facétieux, les habitants de Pézenas.

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    Retour dans la rue Émile Zola, où je pense qu'il doit être agréable en été, de profiter de l'ombre de ce qui me semble être un murier.

    -=-=-=-

    Voilà  pour cette trop courte  visite de Pézenas.


    6 commentaires
  • 1er septembre 2018 : dernières  photos de cette remontée de la Loue

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    La rivière impétueuse, en fait la résurgence du Doubs,  jaillit de la montagne.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    L'orifice de sortie est immense. Les barrières en haut à droite en donnent une idée.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    Puis passé le pont d'où j'ai pris les photos précédentes, la Loue s'apaise après quelques ressauts.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

     De chaque côté de son lit, les déversoirs des barrages, témoins des activités humaines passées.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    Quel changement en quelques dizaines de mètres... 

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    Il est temps pour moi de remonter jusqu'à la voiture tout en observant les fameux plissements jurassiens, ici dans leur forme synclinale mais de taille réduite.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    Et les pavés ancestraux qui tapissaient la route, aujourd'hui en partie recouverts de  béton.

    -=-=-=-

    À bientôt pour d'autres balades ici ou là.

     


    7 commentaires
  • 1er septembre 2018. Ma remontée du cours de la Loue s'achève.  Je vais rejoindre sa source après quelques centaines de mètres de marche à pied.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

    La Loue est en contrebas mais pour atteindre sa source, il faut  faire le tour du défilé, ici plus précisément  les gorges de Nouailles.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

     Un autre plan qui marque un peu plus le dénivelé. Je suis à l'altitude de 550 m et la Loue coule en bas,  à celle de 390 m.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

    Pour rejoindre la source, il faut emprunter pennat  10 minutes,  un chemin réservé aux piétons mais qui jadis a vu bien du trafic . Pour preuve les rainures qui servaient au guidage des chariots sur la voie antique. (En bas, existait des moulins  exploités par les Mérovingiens).

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

    Voici donc la Loue dont la source est longtemps restée inconnue. En  fait il fallut attendre après l'incendie de la distilleries Pernod (absinthe) de Pontarlier, frappée par la foudre le 11 août 1901. Quelques jours plus tard l'odeur fortement alcoolisée des eaux de la Loue , aida à comprendre qu'il s'agissait en partie d'une résurgence du Doubs.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

     Bien que je n'aime pas spécialement les photos figées, je m'y suis quand même risqué...

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

    Au débouché de la grotte, l'eau retrouve un caractère un peu  moins torrentueux avant de parcourir 125 kms et de se jeter dans les eaux du Doubs, à Parcey.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

     Voici la sortie de la résurgence. Au premier plan, subsiste un des canaux qui permettait d'alimenter un des moulins.

     Il y a une vingtaine d'année, on pouvait accéder au pied de la grotte. À présent, les accès sont sécurisés et interdits. Sans doute au nom des grands principes du parapluie... et à cause de l'inconscience de quelques uns !

    -=-=-=-

     À bientôt  pour la suite et fin de ce voyage


    6 commentaires
  • 1er septembre 2018 : Toujours en remontant le cours de la Loue. Arrêt à Mouthier Haute Pierre.

    Mais ici, la route passe en hauteur et il faut prendre les petites rues pour retrouver le cours d'eau.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    1570, c'est la date de construction de ce pont. Finalement, il va devenir le centre de ce reportage.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    Étonnant, non? ce rideau de végétation qui masque une partie de l'arche.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    À peine plus loin, une fontaine de vieilles pierres qui affiche elle aussi son âge, mais que je n'ai pas pu relever. Néanmoins, elle est toujours fonctionnelle.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    Là-bas, au détour d'une courbe, la Loue s'assagit. Une aubaine pour les canards des environs.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    Tiens, les  habitants du lieu auraient-ils pavé le fond de la rivière? Non, il ne s'agit que d'irisations causées par le vent à  la surface de l'eau et accentuées de reflets.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    La vieille maison en pierre ajoute un certain cachet à l'ensemble. La fontaine se situe en haut des escaliers. 

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    Je laisse ici la Loue continuer son parcours, un peu plus courant. Et moi, je vais poursuivre la remontée de cette superbe  rivière.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique