• 27 mai 2018 : La visite de Pézenas en ce dimanche de mai se poursuit. Il a peu de monde dans les rues. On est loin de l'exubérance de certaines villes de la région.

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    La Maison des Métiers d'Art située sur l’historique place Gambetta. Le bâtiment lui-même qui est classé monument historique, est l’ancienne maison Consulaire qui date du XVIIème siècle 

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    Et puis ici ou là, une photo pour sortir des sentiers battus, mais qui nous autorise quand même à voir la richesse des ferronneries des balcons.

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    Et une photo à se tordre le cou. Une petit cour intérieure et un puits de lumière.  À noter les  fenêtres à meneaux des étages supérieurs. 

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

     Toujours au hasard des petites rues, des échoppes d'artisans qui attendent les clients...

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2                               Pézenas, mais sans Molière - 2

    Ces vieilles demeures possèdent pour certaines, des statues en façade. Comme ici cet homme qui pourrait  être un pèlerin ( nous sommes sur la route de Saint Jacques de Compostelle). Mais le plus intéressant est sans doute le visage, inspiré des nombreuses représentations du Christ...   

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    Mais il n'y a pas que des statues, en façade. On trouve aussi ... des parapluies! 

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

     Rue Emlie Zola, un quartier emblématique de Pézenas. En arrière-plan, on distingue le porche donnant accès au quartier juif, autrement appelé le Ghetto juif. Celui-ci se résume à deux rues après la porte d’entrée : la rue de la Juiverie et la rue des Litanies. C’est vers 1298 que les Juifs s’établissent à Pézenas, venant d’Espagne, du Portugal et d’Italie. Au commerce "typique" de vieux habits et de bestiaux, ils ajoutèrent l’activité de la vente de laine et de draps. Les familles juives disparurent en 1394.

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    Pas très loin, encore une cour intérieure, avec un étonnant petit cochon rose sur le rebord de la fenêtre... Facétieux, les habitants de Pézenas.

    -=-=-=-

    Pézenas, mais sans Molière - 2

    Retour dans la rue Émile Zola, où je pense qu'il doit être agréable en été, de profiter de l'ombre de ce qui me semble être un murier.

    -=-=-=-

    Voilà  pour cette trop courte  visite de Pézenas.


    6 commentaires
  • 1er septembre 2018 : dernières  photos de cette remontée de la Loue

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    La rivière impétueuse, en fait la résurgence du Doubs,  jaillit de la montagne.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    L'orifice de sortie est immense. Les barrières en haut à droite en donnent une idée.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    Puis passé le pont d'où j'ai pris les photos précédentes, la Loue s'apaise après quelques ressauts.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

     De chaque côté de son lit, les déversoirs des barrages, témoins des activités humaines passées.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    Quel changement en quelques dizaines de mètres... 

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    Il est temps pour moi de remonter jusqu'à la voiture tout en observant les fameux plissements jurassiens, ici dans leur forme synclinale mais de taille réduite.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la source - 2

    Et les pavés ancestraux qui tapissaient la route, aujourd'hui en partie recouverts de  béton.

    -=-=-=-

    À bientôt pour d'autres balades ici ou là.

     


    7 commentaires
  • 1er septembre 2018. Ma remontée du cours de la Loue s'achève.  Je vais rejoindre sa source après quelques centaines de mètres de marche à pied.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

    La Loue est en contrebas mais pour atteindre sa source, il faut  faire le tour du défilé, ici plus précisément  les gorges de Nouailles.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

     Un autre plan qui marque un peu plus le dénivelé. Je suis à l'altitude de 550 m et la Loue coule en bas,  à celle de 390 m.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

    Pour rejoindre la source, il faut emprunter pennat  10 minutes,  un chemin réservé aux piétons mais qui jadis a vu bien du trafic . Pour preuve les rainures qui servaient au guidage des chariots sur la voie antique. (En bas, existait des moulins  exploités par les Mérovingiens).

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

    Voici donc la Loue dont la source est longtemps restée inconnue. En  fait il fallut attendre après l'incendie de la distilleries Pernod (absinthe) de Pontarlier, frappée par la foudre le 11 août 1901. Quelques jours plus tard l'odeur fortement alcoolisée des eaux de la Loue , aida à comprendre qu'il s'agissait en partie d'une résurgence du Doubs.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

     Bien que je n'aime pas spécialement les photos figées, je m'y suis quand même risqué...

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

    Au débouché de la grotte, l'eau retrouve un caractère un peu  moins torrentueux avant de parcourir 125 kms et de se jeter dans les eaux du Doubs, à Parcey.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Enfin la  source  - 1

     Voici la sortie de la résurgence. Au premier plan, subsiste un des canaux qui permettait d'alimenter un des moulins.

     Il y a une vingtaine d'année, on pouvait accéder au pied de la grotte. À présent, les accès sont sécurisés et interdits. Sans doute au nom des grands principes du parapluie... et à cause de l'inconscience de quelques uns !

    -=-=-=-

     À bientôt  pour la suite et fin de ce voyage


    6 commentaires
  • 1er septembre 2018 : Toujours en remontant le cours de la Loue. Arrêt à Mouthier Haute Pierre.

    Mais ici, la route passe en hauteur et il faut prendre les petites rues pour retrouver le cours d'eau.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    1570, c'est la date de construction de ce pont. Finalement, il va devenir le centre de ce reportage.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    Étonnant, non? ce rideau de végétation qui masque une partie de l'arche.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    À peine plus loin, une fontaine de vieilles pierres qui affiche elle aussi son âge, mais que je n'ai pas pu relever. Néanmoins, elle est toujours fonctionnelle.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    Là-bas, au détour d'une courbe, la Loue s'assagit. Une aubaine pour les canards des environs.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    Tiens, les  habitants du lieu auraient-ils pavé le fond de la rivière? Non, il ne s'agit que d'irisations causées par le vent à  la surface de l'eau et accentuées de reflets.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    La vieille maison en pierre ajoute un certain cachet à l'ensemble. La fontaine se situe en haut des escaliers. 

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue  - Mouthier Haute Pierre

    Je laisse ici la Loue continuer son parcours, un peu plus courant. Et moi, je vais poursuivre la remontée de cette superbe  rivière.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    5 commentaires
  • 14 oct 2017 : Un  petit retour en arrière s'impose pour resituer ce reportage.Voir  ici

    -=-=-=-

    Jura automnal  - suite.

    Je suis aux Rousses, station de sports d'hiver jurassienne. Mais aujourd'hui, pas de neige. La saison automnale est bien là et les arbres face au lac me le prouvent.

    -=-=-=-

    Jura automnal  - suite.

    Le lac, le voilà. Majestueux peut être pas, mais beau oui.

    -=-=-=-

    Jura automnal  - suite.

    Quelques barques de pêcheurs ajoutent à la poésie du lieu.

    -=-=-=-

    Jura automnal  - suite.

    Mais pas que... Le calme de l'endroit incite à la lecture à ce que j'ai pu en juger. Mais attention,  Monsieur Chien veille au grain !

    -=-=-=-

    Jura automnal  - suite.

    Une trouée entre deux arbres m'offre une perspective intéressante sur le massif de la Dole tout au fond, et en Suisse.

    -=-=-=-

    Jura automnal  - suite.

    Un petit vent crée des vagues du plus bel effet sur le lac.

    -=-=-=-

    Jura automnal  - suite.

    Et puis j'ai fait demi-tour. La lectrice est toujours là, plongée dans une lecture sans doute très prenante.

    -=-=-=-

    Jura automnal  - suite.

    Oui Monsieur Chien, c'est encore moi. Allez continue de veiller sur la demoiselle du lac.

    -=-=-=-

    Voilà pour cette promenade automnale dans le Haut Jura.

    À bientôt.

     


    7 commentaires
  • 1er septembre : J'ai repris la route le long de la Loue, guettant un endroit approprié pour faire des photos.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - de Vuillafans à Lods

    Celui-ci ne tarde pas à se présenter à la sortie du village. En essayant un traitement N&B, j'ai trouvé que celui-ci s'adaptait bien à la photo. En effet, il y avait trop de vert à mon goût...

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - de Vuillafans à Lods

    En m'approchant de l'eau, j'ai cru retrouver un monstre du Jurassique ! Un qui aurait fait souche en quelque sorte.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - de Vuillafans à Lods

    Comme on peut le constater, le vert, tout en  nuances, était encore en abondance en ce 1er septembre.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - de Vuillafans à Lods

    Un peu d'eau calme, et voilà l'endroit idéal pour un reflet.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - de Vuillafans à Lods

    Les Moulins Neufs. Du coup, un petit pied de nez au lieu, en traitant cette photo à l'ancienne, en N&B.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - de Vuillafans à Lods

    Allez, je ne suis pas comme cela. Un petit HDR et la couleur revient ... presque comme la vraie !

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - de Vuillafans à Lods

    Eau limpide ou courante, reflets, couleur. Beaucoup d'ingrédients pour une belle photo. Mais pour autant, l'est-elle belle ?

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - de Vuillafans à Lods

     Nous voici à présent à Lods. Comme les villages précédents, il est établi majoritairement à droite de la rivière, pour profiter au maximum du soleil. La vigne fut la première richesse de ce pittoresque village qui vit se créer, dès le XVIIIème siècle, d'importantes forges le long de la Loue. Nous sommes ici devant un village estampillé : "Plus beau village de France".

    Au fil de la Loue - de Vuillafans à Lods

    Un peu de bouillonnement qui crée l'animation.  

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - de Vuillafans à Lods

    L'eau est bien présente et le barrage dompte comme il le peut, le caractère parfois impétueux de la rivière. 

    -=-=-=-

    À bientôt

     

     


    8 commentaires
  • 1er septembre 2018 : Je vous avais proposé il y a un certain temps, un reportage à Ornans ici et . Nous allons reprendre la route au fil de cette magnifique rivière qu'est la Loue.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Passage  à Cléron. Voici son imposant château-fort datant du  XIVe siècle, remanié et agrandi aux XVe et XVIIIe siècles. Demeure privée aujourd'hui.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Un  changement d'appareil pour mieux apprécier cette maison forte bâtie en 1320 par Humbert de Cléron, vassal du Comte de Bourgogne, pour protéger le passage à gué sur la Loue.-=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Le pont qui permettait à la ligne à voie métrique dite du Tacot, de relier Besançon à Pontarlier. Ouverte en 1910, elle fut fermée au début des années 50. 

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Un regard sur cette eau limpide où se reflète le pont du Tacot.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Du coup,  j'ai remonté la Loue. Après Cléron, nous voici à Vuillafans. La rivière est un paradis pour les pêcheurs à la mouche. Malheureusement, la Loue est trop souvent polluée.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

     Ce vieux pont a du en voir passer des crues. Pourtant, il résiste.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

     L'architecture des fenêtres témoignent du passé de cette maison et de son ancienneté.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Avant de quitter le village, une vue des maisons sur la Loue qui comme à Ornans, ont des avancées caractéristiques sur la rivière.

    -=-=-=-

    À bientôt


    6 commentaires
  • 14 octobre 2017. Comme le temps passe. Ce jour là, le soleil est bien présent et m'invite à la promenade dans mon jardin qu'est le Jura !

    -=-=-=-

    Jura automnal

    Depuis la route de Ménétru le Vignoble, les vignes  de Château-Chalon virent lentement à l'or.

    -=-=-=-

    Jura automnal

    C'est peut-être le plus moment après les vendanges qui sont déjà loin.

    -=-=-=-

    Jura automnal

    Le rosier lentement perd de sa superbe. Planté en bordure de vigne, il atteste de la santé des sols.

    -=-=-=-

    Jura automnal

    Par la RN 5, on remonte les gorges de la Lemme

    -=-=-=-

    Jura automnal

    La végétation offre un panel de teintes automnales infinies.

    -=-=-=-

    Jura automnal

     Plus loin, le viaduc du Morillon, sur la ligne des Hirondelles (Dole - St Claude) est comme dans un écrin. Malheureusement pour moi, pas de train dans l'instant de la photo.

    - -=-=-=-

    Jura automnal

    Arrivée au but de mon voyage, à proximité du lac des Rousses où là aussi, la nature s'avance vers l'automne, plus encore que dans la vallée.

    -=-=-=-

    Jura automnal

    Voici enfin le lac aux eaux si claires.  Au fond la Suisse, avec le Noirmont  (1568 m).   

    -=-=-=-

     À bientôt pour une suite de ce voyage


    6 commentaires
  • Ornans : 1er septembre 2018. Suite de ma promenade le nez en l'air ou au fil de l'eau.  

    Précédent reportage sur le même sujet : ici

    -=-=-=-

    Ornans : ou l'eau de la Loue - 2

      La ville garde encore quelques traces d'activités anciennes.

    -=-=-=-

    Ornans : ou l'eau de la Loue - 2

    L'église possède un double clocher sur un toit aux formes franc-comtoises.

    -=-=-=-

    Ornans : ou l'eau de la Loue - 2

    La même vue sous un angle un peu plus touristique.

    -=-=-=-

    Ornans : ou l'eau de la Loue - 2

    La Loue en ces temps coulait paisiblement. Mais elle sait se gonfler de colère.

    -=-=-=- 

    Ornans : ou l'eau de la Loue - 2

    Il ne manquait que le soleil pour avoir un beau souvenir... 

    -=-=-=-

    Ornans : ou l'eau de la Loue - 2

    Ornans doit une partie de sa réputation, sinon à Gustave Courbet, du moins à ses maisons avancées sur l'eau.

    -=-=-=-

    Ornans : ou l'eau de la Loue - 2

    Et d'un côté comme de l'autre de la rivière, le paisible spectacle de toutes ces  fenêtres donnant sur l'eau...

    -=-=-=-

     A bientôt.


    7 commentaires
  • 29  juillet 2018 : Toujours sur la route des Sapins. 

     reportage précédent :  ici

    -=-=-=-

    Un peu de hauteur jurassienne - Part 2.

    Petite halte au détour d'un chemin, devant une ferme un peu loin de tout. Les monbéliardes symbolisent l'élevage dans la région et surtout la production du lait nécessaire à la fabrication du Comté. 

    -=-=-=-

    Un peu de hauteur jurassienne - Part 2.

    Curieuse, elle ne doit pas avoir souvent l'occasion de voir un appareil photo, sur c le chemin forestier de Nozeroy au-dessus de Chapois...

    -=-=-=-

    Un peu de hauteur jurassienne - Part 2.

    Mais  il est temps de reprendre la route des Sapins

    -=-=-=-

    Un peu de hauteur jurassienne - Part 2.

    Ils sont tout autour, lançant leurs troncs vers les cieux.

    -=-=-=-

    Un peu de hauteur jurassienne - Part 2.

    Ne laissant que de rares et étroits passages tant aux humains qu'à la lumière.

    -=-=-=-

    Un peu de hauteur jurassienne - Part 2.

    Sauvages, ils vivent et meurent sous les coups d'une hache ou d'une scie ou encore d'un éclair foudroyant. Mais ils sont beaux et fiers les sapins du Jura.

    -=-=-=-

     A bientôt


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique