• 4 décembre  2017. Marché de Noël à Baume les Messieurs.

     Pas de photos des stands et des réalisations. Vous avez les mêmes chez vous.

    Juste quelques photos des sobres illuminations du site.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Les vieux murs des habitations ont reçu quelques guirlandes.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Le porche de l'abbaye a été préservé des leds. Quelques projecteurs mettent en valeur l'ensemble.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Les guirlandes lumineuses passent de cour en cour sous les porches.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Deuxième cour, celle de la fontaine où l'eau stagnante gèle.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Dans le bassin, des effets de lumière grâce à la glace et aux reflets dans l'eau.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

     Difficile d'échapper aux personnes qui parcourent le marché.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Les vieilles pierres ont retrouvé durant un temps tout leur éclat.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Dans la première cour, de nouveau un jeu de lumière blanche..

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    L'allée des tilleuls qui a accueilli les visiteurs pendant deux jours.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Enfin, une vue d'ensemble de l'abbaye et son environnement.

    -=-=-=-

    Pas de couleurs criardes. Mais des lumières qui s'accommodent de l'austérité des vieilles pierres de ce site clunisien.

    A bientôt.


    7 commentaires
  • Le  jardin s'est figé dans le pâle soleil de l'hiver.

    Une frileuse torpeur a envahi l'espace.

    -=-=-=-

    Natures(s) morte(s) - 2 -

    Le  pied du parasol est resté dehors, prêt pour reprendre sa fonction aux premiers beaux jours.

    -=-=-=-

    Natures(s) morte(s) - 2 -

    A défaut d'hirondelles ... 

    -=-=-=-

    Natures(s) morte(s) - 2 -

    L'hibiscus avait fleuri, me laissant ses graines. Encore quelques jours, et il sera taillé.

    -=-=-=-

    Natures(s) morte(s) - 2 -

    Entrainement du banc à recueillir une vieille branche.

    -=-=-=-

    Natures(s) morte(s) - 2 -

    Les  minuscules asters mauves ont bien souffert. Et s'il n'y avait qu'eux... Le  travail me tend les bras  !

    -=-=-=-


    6 commentaires
  • Hiver. La nature est au repos, du moins elle paraît...

    Dans mon jardin en ce premier février,  je fais un état des lieux...

    -=-=-=-

    Nature(s) morte(s)

    Les feuilles se sont amassées. Ici, ce n'est rien. Ailleurs, c'est un matelas... 

    -=-=-=-

    Nature(s) morte(s)

    Mes lys ont perdu de leur superbe, semblables à des algues sèches... 

    -=-=-=-

    Nature(s) morte(s)

    Les tuteurs  pour les tomates ne verront sans doute plus les tiges partir à leur assaut. J'ai abandonné le maraîchage !

    -=-=-=-

    Nature(s) morte(s)

    Un tronc rabougri de lilas a vu son écorce disparaître, et remplacée par la mousse.  

    -=-=-=-

    Nature(s) morte(s)

    Un peu plus au-dessus, le lichen a trouvé sa place, toujours en compagnie de la mousse.

    -=-=-=-

    Pour une fois,  j'ai utilisé le N&B, pensant que cela s'accordait mieux avec l'état général de mon jardin en cette saison...

     Et c'est à suivre.


    3 commentaires
  • 29 décembre 2016. Le brouillard n'en finit pas de recouvrir la région. C'est l'occasion de réaliser des photos un peu insolites

    -=-=-=-

    Un soir de décembre à Sellières.

    L'entrée de Sellières. Attention, au bout il y a un carrefour ...

    -=-=-=-

    Un soir de décembre à Sellières.

    Une myriade de points lumineux vient  frapper la façade du clocher mais le brouillard n'est pas loin.

    -=-=-=-

    Un soir de décembre à Sellières.

    Depuis le  pied de  ce même clocher sur la place de la Fidélité.

    -=-=-=-

    Un soir de décembre à Sellières.

    La mairie  semble avoir échappé  au brouillard. Mais ce n'est qu'un leurre du à la qualité des optiques électroniques, aidées  par un éclairage puissant..

    -=-=-=-

    Un soir de décembre à Sellières.

     Ici ou là, quelques décorations de Noël  jouent à cache-cache avec avec moi par l'entremise d'un arbre en ombre chinoise. 

    -=-=-=-

    Un soir de décembre à Sellières.

    Une autre vision qui dans quelques jours, ne sera plus d'actualité.

    -=-=-=-

     A  bientôt .

     


    11 commentaires
  • Un lieu atypique  : la Bulle  à Parfums à Darbonnay (39)

    Juste quelques photos prises lors d'un reportage en vue d'un événement  à venir chez Tiphaine Fougère.

    -=-=-=-

    Comme à la parade

    -=-=-=-

    Des senteurs à découvrir

    -=-=-=-

    Compositions mystérieuses

    -=-=-=-

    Douce atmosphère.

    -=-=-=-

     Un plaisir pour les yeux, mais aussi pour les narines, enfin quand on a la chance d'être sur place... Il  ne vous reste plus qu'à imaginer.

    Merci à toi Tiphaine pour l'accueil.

    -=-=-=-

     A bientôt.


    7 commentaires
  • Une exposition aux Deux Fays sur la Grande Guerre, celle de 14 comme on disait .

     Exposition réalisée par Alain Neirinck.  

    Pas question pour moi de retracer cette guerre, mais juste vous faire partager mon regard...

    -=-=-=-

    L'ordinaire du poilu : les encriers

    Des encriers pour rassurer par quelques nouvelles, sa famille.

     -=-=-=-

    L'ordinaire du poilu : dans la tranchée.

     Avant l'assaut, on mange comme on peut avec les moyens du  bord : gamelles,  chauffe-plats, assiettes. 

    -=-=-=-

    L'ordinaire du poilu : le  tabac

    Inséparable du poilu, la pipe et le tabac.

    -=-=-=-

    L'ordinaire du poilu : le  temps...

     Le temps, un autre ennemi du poilu, interminable mais parfois aussi trop rapide ...

    -=-=-=-

    L'ordinaire du poilu : le temps des souvenirs.

      Une façon comme une autre aussi de passer le temps en travaillant les douilles vides des obus.

    -=-=-=-

    L'ordinaire du poilu : triste fin.

     Pour 1 400 000 poilus, ce fut hélas leur ordinaire.

    -=-=-=-

    Reposez en paix, vous les braves.

     A bientôt.


    7 commentaires
  • Musée des Forges de Baudin.

    En attendant les visiteurs du musée en cette  journée du patrimoine, on prend son mal en patience en faisant quelques photos sous la pluie.

    -=-=-=-

    Le patrimoine prend l'eau

    Les  barrières, bien mouillées, devaient canalisées la foule... Elles m'ont juste servi pour la photo !

    -=-=-=-

    Le patrimoine prend l'eau

    Guide d'un musée par temps de pluie,  ce n'est pas une sinécure, ou plutôt si, quand il n'y a personne. Chacun sa croix ....

    -=-=-=-

    Le patrimoine prend l'eau

    Le  principal dans ces cas là, est de garder la pêche.

    -=-=-=-

    Le patrimoine prend l'eau

    Les " inexplications" du  moment :  il pleut tout ce qu'il peut mais le lavoir reste obstinément vide .

    -=-=-=-

    Le patrimoine prend l'eau

    Mieux vaut se protéger si vous passez sous les frondaisons, ça mouille!

    -=-=-=-

    Le patrimoine prend l'eau

    La  vieille descente d'eau de pluie en fonte a encore son utilité.

    -=-=-=-

    Le patrimoine prend l'eau

    Une gouttière qui ne date pas d'aujourd’hui, vu la propreté de la pierre

    -=-=-=-

    Le patrimoine prend l'eau

    Bon,  là, d'accord, il va être temps de revoir les chéneaux... 

    -=-=-=-

    Le patrimoine prend l'eau

    Le vieux  presbytère, résiste de moins en moins aux aléas du temps, et son reflet ne va pas beaucoup mieux.

    -=-=-=-

    A très  bientôt sans doute.

     


    15 commentaires
  • Le ciel en ce moment est bien changeant.

    Et l'on dit que l'humeur des gens se retrouve à travers leurs actes, leurs écrits, leurs œuvres.

     A en croire mes photo,  je doit être assez perturbé actuellement...

    -=-=-=-=-

    Humeurs du temps

    Nuages, nuées, ondées mêlées. Fait pas bon mettre un nez dehors.

    -=-=-=-=-

    Humeurs du temps

    Si d'un côté, le temps est courroucé, de l'autre il offre une accalmie.

    -=-=-=-=-

    Humeurs du temps

    Une autre vue de l'éclaircie en espérant qu'elle sera plus longue. (Mais il n'en fut rien !)

    -=-=-=-=-

    Ces trois photos ont été réalisées au même endroit mais en variant les angles. (Du côté de Desnes et Vincent)

     


    9 commentaires
  • Voici la fin de ma deuxième virée dans Lons le Saunier. Du bon et du moins bon,  du flamboyant et du terne. Finalement  à l'image d'une ville qui peut révéler, mais trop peu souvent, de belles facettes d'activité nocturne.

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote suite et fin

     

    Un grand cinéma tout neuf à l'architeture résolument moderne... mais trop terne,  alors,  j'ai colorisé...

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote suite et fin

    Au parc des bains, la lumière joue avec  le feuillage.

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote suite et fin

    Les thermes révèlent leur beauté mieux qu'en plein jour.

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote suite et fin

    Une symphonie colorée digne de l'automne.

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote suite et fin

    Pour que le souvenir ne s'évanouisse pas.

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote suite et fin

    Retour vers la  ville, qu'on s'attend à voir nimbée de lumière,  heu ... pas  vraiment.

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote suite et fin

    Silence sur la  ville, comme l'accordéon des tables replié sur lui-même est  muet!

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote suite et fin

    Le carton du sans-abri de jour ... et la nuit,  où est-il?

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote suite et fin

    Dédoublement.

    -=-=-=-

    je  ne sais si j'ai retranscrit vraiment ce que j'ai ressenti  au cours de  mes  divagations nocturnes. Mais  j'y ai pris du plaisir. Sans nul doute,  j'y retournerai.

     


    13 commentaires
  • Après une première série sur la "vie" nocturne,  j'ai remis le couvert! Seulement cette fois-ci, j'ai essayé d'être un peu plus poétique. Mais cela ne change rien au fait, qu'il y avait tout aussi peu de monde au cours de cette dernière sortie.

    Et puis la nuit, le regard est différent, on ne voit plus les choses de la même façon. C'est ce que  j'ai essayé de montrer avec ce reportage et le suivant.

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote  - 1

     Trottoir pavé de feuilles d'or

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote  - 1

    Le  musée attend Belphégor mais n'est pas le Louvre qui veut ...

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote  - 1

    L'Hôtel-Dieu... aux grilles majestueuses mais fermées...

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote  - 1

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote  - 1

    Oublierait-on que Lons le Saunier est  proche du vignoble jurassien? Les caves de la rue du commerce sont là pour nous le rappeler.

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote  - 1

    Au hasard d'une vitrine, l'art moderne s'affiche.

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote  - 1

    Ce pressoir rappelle lui-aussi la proximité du vignoble.

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote  - 1

    Abandon ...

    -=-=-=-

    Virée nocturne - Rebelote  - 1

     

    Théâtre, Carcom, restaurant,  office de tourisme, siège de FR3 Franche-Comté (annexe de Lons le Saunier). Ce bâtiment à lui seul est toute une histoire locale et malgré des incendies,  il est toujours présent.

    -=-=-=-

    Demain, un autre volet. A bientôt donc.


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique