• Sellières - Jura , le  25 mai 2020 :  Aujourd'hui j'ai testé le bokeh, cet effet photographique qui donne un premier plan net sur un arrière plan flou.  Je ne pratique guère cette méthode. J'ai d'abord regardé quelques vidéos, puis je suis descendu dans mon jardin. Pour les spécialistes,  j'ai utilisé un objectif fixe  1/4 - 50. Ensuite, un petit traitement avec Lightroom et des recadrages car il ne s'agit pas ici, de macrophotographies

     À vous de juger.

    Nota  : Les photos ne sont pas légendées.

    -=-=-=-

     Bokeh au jardin

    -=-=-=-

     Bokeh au jardin

    -=-=-=-

     Bokeh au jardin

    -=-=-=-

     Bokeh au jardin

    -=-=-=-

     Bokeh au jardin

    -=-=-=-

     Bokeh au jardin

    -=-=-=-

     Bokeh au jardin

    -=-=-=-

     Bokeh au jardin

    Et puis un invité surprise...

    -=-=-=-

    En espérant ne pas avoir trop gâché les fleurs de mon jardin.

     À bientôt


    9 commentaires
  • Sellières, le 3 mai 2020 : Ma promenade au bord de la Brenne se poursuit. Je ne suis qu'à 200 m à vol d'oiseau de chez moi. Pourtant c'est un autre  monde.

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement au vert - 2

    Le sureau est en pleine explosion

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement au vert - 2

    Pour les pissenlits, du moins ceux-là, la saison est finie

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement au vert - 2

    Par contre pour le marronnier de l'autre côté de la rivière, elle ne fait que commencer.

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement au vert - 2

    Et ici un plan plus serré sur ses belles  fleurs. Dommage, je n'avais pas mon télé.

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement au vert - 2

    La fameuse rivière au bout de la petite île.

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement au vert - 2

    Même les ronces ont leurs fleurs, histoire de se faire pardonner leur côté piquant et parfois un peu trop attachant.

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement au vert - 2

    Par contre ici, je suis sous le charme de ce mélange de nuances.

    -=-=-=-

     Voilà pour cette sortie dérogatoire de confinement.

    À bientôt.

    -=-=-=-


    5 commentaires
  • Desnes : le 27 avril . Alors que je me déplaçais à titre professionnel, j'ai remarqué sur le bord de la route quelques coquelicots. Les premiers de ce printemps, cela ne se loupe  as.

    -=-=-=-

    Desnes : Et  les premiers coquelicots

     Il n'y aura pas trop d'originalité dans mes prises de vues, au regard de l’exiguïté du terrain, coincé entre la route et le barbelé...

    -=-=-=-

    Desnes : Et  les premiers coquelicots

    Elles n'étaient pas beaucoup, mais comme le chante Brassens, elles m'avaient chauffé le cœur.

    -=-=-=-

    Desnes : Et  les premiers coquelicots

    Il y en aura d'autres, la relève est là.

    -=-=-=-

    Desnes : Et  les premiers coquelicots

    ’inconvénient avec ces fleurs si frêles, c'est qu'au moindre souffle de vent ou au passage d'une voiture, elles s'agitent rendant la photo délicate.

    -=-=-=-

    Desnes : Et  les premiers coquelicots

    Alors quand on peut en figer une, on est  heureux.

    -=-=-=-

    Desnes : Et  les premiers coquelicots

    Elles sont en bordure de pâture, mais heureusement, les vaches sont dans un autre pré.  Sinon...

    -=-=-=-

    Desnes : Et  les premiers coquelicots

    Et  voilà, dans un format panoramique, leur environnement, qui ce soir est gorgé d'eau, suite à un violent orage.

    -=-=-=-

    À bientôt.

    -=-=-=-

    PS : vous pouvez me suivre également sur :

    Instagram  : ----> albertwolffaw

    et sur  FB : ----> Albert Wolff AW

     


    6 commentaires
  • 12 novembre 2019 : en attendant de photographier des trains qui ne passent pas,  j'ai le temps de quitter des yeux les voies et de tourner mon regard vers le vignoble bourguignon, à Prémeaux-Prissey (21), tout à côté de Nuits-Saint-Georges. 

    -=-=-=-

    Vignes et nuages.

    Nombre de photographes se plaisent à nous montrer les vignes après les récoltes quand les couleurs passent du vert au jaune, voire au rouge ou au marron. Cette fois-ci,  j'ai voulu aller plus loin, quand les vignes ont perdu leurs feuilles ou presque.

    -=-=-=-

    Vignes et nuages.

    Il reste encore bien des clichés à faire et quelques petits trésors à découvrir.

    -=-=-=-

    Vignes et nuages.

    Squelette dérisoire d'une grappe jugée sans doute trop petite, et qui a séché sur pied. 

    -=-=-=-

    Vignes et nuages.

    Par contre, celle-ci malgré son apparente fierté, a sans doute eu le tort de naître trop tard... 

    -=-=-=-

    Vignes et nuages.

    Dans le titre,  j'ai parlé de nuages, les voici mais encore bienveillants...

    -=-=-=-

    Vignes et nuages.

    Étonnante vision de deux parcelles traitées différemment.

     Certes la différence ne saute pas tout de suite aux yeux... (réponse à la fin de l'article).

    -=-=-=-

    Vignes et nuages.

    Plus au sud, les nuages sont apparus et avec eux des ondées. Par chance,  je serai épargné.

    -=-=-=-

    Vignes et nuages.

    La masse nuageuse évolue rapidement. Toutes les cinq minutes,  j'aurais pu faire des photos.

    -=-=-=-

    Vignes et nuages.

    Une trouée dans les nuages et le soleil reprend ses droits avant d'aller se coucher. 

    -=-=-=-

     À bientôt.

    -=-=-=-

    Réponse : Les deux parcelles ont été traitées différemment.

    L'une à gauche a conservé quelques feuilles, l'autre à droite, pas du tout. Effet d'un traitement  mécanique ?  De plus, celle de droite est plus enherbée.

    -=-=-=-


    7 commentaires
  • Fin de la promenade dans ce jardin extraordinaire où la nature s'exprime en toute beauté, aidée malgré tout en cela, par la main de l'homme.

    -=-=-=-

    Au pays du lotus - 3

    Ici cet étang, ou grande mare, peut paraître plutôt peu ragoutant. Et pourtant, il fourmille de vie.

    -=-=-=-

    Au pays du lotus - 3

    A l'exemple de cette jolie grenouille, heureuse de se trouver là. Enfin,  je pense...

    -=-=-=- 

    Au pays du lotus - 3

    La touche asiatique est bien présente. Mais  j'avoue ma lacune pour vous expliquer ce que cela signifie.

    -=-=-=-

    Au pays du lotus - 3

    Petit amusement à comparer avec la photo suivante. Ici la photo est prise au  1/640 s et ouverture 2,8.

    -=-=-=-

    Au pays du lotus - 3

    La même  fontaine dont le mouvement est identique mais vu à 1/4 s et ouverture  f:22. Toute la différence est là, dans les différents réglages de l'APN.

    -=-=-=-

    Au pays du lotus - 3

    Le petit pont japonais (?)  fait la liaison entre les différents espaces.

    -=-=-=-

    Au pays du lotus - 3

    Ultime regard sur la "forêt" de lotus...

    -=-=-=-

    Au pays du lotus - 3

    Et une dernière image en double de cette magnifique fleurs.

    -=-=-=-

    Au pays du lotus - 3

    Enfin, un peu avant la sortie, celles qui à leur manière, sont aussi les reines du domaine, les carpes koï.

    -=-=-=-

    Merci de m'avoir accompagné, et à bientôt ailleurs en France.


    8 commentaires
  • Les lotus sont partout ou presque dans ce jardin extraordinaire de Saint Didier Chalaronne. Alors on poursuit notre promenade sans bouder notre plaisir.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 2 -

    On peut nettement apercevoir trois des étapes de la vie du lotus

    -=-=-

    Au pays du lotus - 2 -

    Plus qu'un champ, c'est un étang de lotus qui s'offre à la vue.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 2 -

    Les saules donnent un caractère bien particulier à cet endroit.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 2 -

    La communion est totale entre tous les éléments et encore, on ne voit pas ici les carpes koï qui  nagent entre les plantes.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 2 -

    Ombres et lumières, un régal pour mon œil.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 2 -

    Changement à présent avec le chemin dan la forêt de bambous.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 2 -

    Le côté asiatique du parc est maintenu au delà des bambous géants. Plusieurs variétés plus petite vont continuer de nous accompagner.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 2 -

    Et le bambou nous démontre qu'il reste une  plante utilitaire.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 2 -

     L'endroit peut prêter à la méditation pour celui qui veut rester zen... 

    -=-=-

    A suivre...  et à bientôt avec des photos de Bretagne.  

     


    6 commentaires
  • Un titre  un  peu trompeur,  je  l'avoue. Et  pourtant, c'est bien dans un endroit  rempli de lotus, entre autres, que  je vous emmène.

     Direction le parc des jardins aquatiques de Saint Didier sur Chalaronne dans l'Ain.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 1 -

     L'endroit est dédié à l'eau, aux plantes aquatiques et aux carpes koï. Ici une fleur de nénuphar s'ouvre à la vie.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 1 -

    Mais ce qui  fait l'attrait de l'endroit, se sont bien sûr les lotus et leurs capsules en forme de pomme d'arrosoir, une fois les pétales tombés.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 1 -

    Cette fleur de lotus est restée intacte, ce qui n'a pas été le cas pour beaucoup d'autres après le passage d'un orage de grêle, deux jours plus tôt.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 1 -

    Une autre  fleur de nénuphar, alors que des gouttes de pluie vienne un moment troubler l'eau de l'étang.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 1 -

    Le dit étang couvert de lotus aux feuilles géantes...

    -=-=-

    Au pays du lotus - 1 -

    Puis au passage, capture d'une abeille qui tente de trouver un peu de quoi ramener à la ruche.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 1 -

    L'eau est partout et de multiples bassins d'eau courante voient les carpes koï  former un ballet sans fin.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 1 -

    Les carpes sont énormes. Il s'en fait un commerce. Certaines iront repeupler les bassins des particuliers.

    Le  parc est attenant à une entreprise vendant tout ce qu'il faut pour aménager des bassins aquatiques chez soi. Ceci expliquant cela.

    -=-=-

    Au pays du lotus - 1 -

    Ces carpes sont un spectacle surtout pour les enfants qui peuvent les nourrir, après avoir acheter un sachet d'aliment... à l'exclusion de toute autre nourriture.

    -=-=-

     Fin de cette première partie. A bientôt pour une suite.

     


    6 commentaires
  • L’Éolienne est un restaurant situé à proximité du Frasnois et d'Ilay, au-dessus des cascades du Hérisson (39).

    Juste à proximité, il y a un tout petit jardin botanique d'une grande variété en terrasse. Hormis deux petites allées, on ne peut approcher des fleurs.

     En voici quelques photos.

    -=-=-=-

    Les petites fleurs de l'Eolienne

    Les edelweiss, trop rares hélas.

    -=-=-=-

    Les petites fleurs de l'Eolienne

    La digitale, si  fière de ses clochettes

    -=-=-=-

    Les petites fleurs de l'Eolienne

    Vu comme cela, l'endroit paraît fouillis mais comme on ne peut y accéder... 

    -=-=-=-

    Les petites fleurs de l'Eolienne

    L'altitude (790m) favorise le développement de plantes de rocailles.

    -=-=-=-

    Les petites fleurs de l'Eolienne

    Je pense qu'il s'agit là, d'une variété de joubarbe.

    -=-=-=-

    Les petites fleurs de l'Eolienne

     Une  punaise rouge et noir cherche sa pitance.

    -=-=-=-

    Les petites fleurs de l'Eolienne

    Une photo que j'aime bien... car j'ai du batailler pour la mise au point..

    -=-=-=-

    A suivre.


    8 commentaires
  • Par endroits, les coquelicots s'immiscent dans les parterres verts des plantes céréalières.

    C'est peut être à cela que l'on reconnaît la culture raisonnée, je ne parle pas de bio,  de la culture industrielle.

    Mais cela donne l'occasion de faire des photos.

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Je suis à Villevieux (39). Ici, coquelicots et colzas vivent en harmonie dans les blés (?)

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Le ciel lui aussi apporte une belle palette de nuances.

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Le rouge parsème le vert, mais sans excès.

    Du rouge dans le vert.

    Les premiers contreforts des coteaux du Jura offrent une excellente toile de fond.

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Avec ce petit traitement photographique, les coquelicots apparaissent comme dans un champ de lames d'acier...

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    En bordure du champ, le jaune des renoncules ou boutons d'or, tranche avec le vert des épis.  

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

     Trop loin dans le champ et ne voulant pas fouler ce dernier,  j'use du téléobjectif.

    Heureusement qu'il n'y a pas de vent et en plus je n'ai pas mon trépied.

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Comme il paraît bien seul ...

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

     On le dirait fabriqué dans du papier crépon...

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Et une dernière photo, juste pour le plaisir.

    -=-=-=-

    A bientôt


    5 commentaires
  • Derrière chez moi, savez -vous quoi qui n'y a, derrière chez moi ...

    Comme dans la chanson, derrière chez moi il  y a ...

    -=-=-=-

    Derrière chez moi.

    Il y a des arbres, un petit mur.

    -=-=-=-

    Derrière chez moi.

    Encore des arbres et encore un petit mur.

    -=-=-=-

    Derrière chez moi.

    Derrière chez moi,  il  y aussi mon pêcher !

    -=-=-=-

    Derrière chez moi.

    Derrière chez  moi, il y a la nature à l'état pur.

    -=-=-=-

     A bientôt.

    -=-=-=-


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique