• Mes dernières  productions toujours au crayon aquarellable ( crayon de couleur, puis mouillé au pinceau d'eau).

    Résultats variables avec plus ou moins de réussite.

    -=-=-=-

    Quelques coups de pincaeux et de crayons.

    Coucher de soleil à Palavas

    -=-=-=-

    Quelques coups de pincaeux et de crayons.

    Les grèbes.

    -=-=-=-

    Quelques coups de pincaeux et de crayons.

    Dans le cosmos...

    -=-=-=-

    Quelques coups de pincaeux et de crayons.

    Cimetière breton.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    6 commentaires
  • Première utilisation des crayons aquarellables. Pas évident à appréhender mais plaisant à travailler.
    Une vue de l'étang de Thau à Balaruc les Bains…
     

    Apprentissage

     
     
    J'ai utilisé des crayons Stabiloaquacolor. On dessine comme avec un crayon de couleur puis on passe un pinceau humide dessus. Mais à travailler par petites touches. A la fin, on a une aquarelle. C'était la première fois que je m'y essayais. Besoin de  me perfectionner pour mieux doser la couche de couleur, c'est-à-dire appuyer plus ou moins fort sur le crayon pour obtenir la  bonne densité de couleur. C'est dans doute le plus difficile.

    6 commentaires
  • Voici une aquarelle sur papier humide pour la première et sur papier sec pour la seconde. Pourquoi deux exemplaires,  me direz-vous? Tout simplement parce que la n° 1 ne me plaisait pas... Je vous laisse juge.

    -=-=-=-

    Un peu d'aquarelle...encore.

    Papier  humide

    -=-=-=-

    Un peu d'aquarelle...encore.

    Papier  sec.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    6 commentaires
  • Voilà quelque temps déjà, que je n'avais pas retouché les pinceaux. Délaissant pour un moment, la peinture  à l'huile,  je me suis tourné (ou tourné à nouveau  vers l'acrylique - 1ere peinture -  et l'aquarelle pour les deux dernières.)

    -=-=-=-

    Intermède pictural

    -=-=-=-

    Intermède pictural

    -=-=-=-

    Intermède pictural

    -=-=-=-

    À bientôt avec des photos bretonnes de 2020.


    4 commentaires
  • 31 octobre 2019 :Tous les ans à l'automne, la place Stanislas se couvre d'un jardin éphémère. En 2019, c'était la 16 ème édition dont je vous livre le thème  :

    "Le 16e jardin Éphémère est né d’une image dans un catalogue d’exposition, celle de la dernière création verrière d’Emile Gallé, figure emblématique du mouvement artistique de l’École de Nancy. La « main aux algues et aux coquillages » de 1904 est le ferment qui a ensemencé la création végétale et culturelle de la place Stanislas."

    Nancy, un jardin éphémère. (1)

    -=-=-=-

    Nancy, un jardin éphémère. (1)

    Avant toute chose, une idée de ce que représente ce jardin éphémère.

    Ensuite, je ne commenterai que très peu les photos, n'ayant pas les renseignements nécessaires relatifs aux concepteurs et  à leurs réalisations.

    -=-=-=-

    Nancy, un jardin éphémère. (1)

    Lu sur le panneau en arrière : "Les plantes poussent à même le pavé, de chaque côté des tunnels d'acier pour mener le visiteur à  l'extrémité de l'ongle, jusqu'aux courbes striées de l'empreinte digitale." 

    -=-=-=-

    Nancy, un jardin éphémère. (1)

    Heureusement pour Stanislas, sur son socle, il est au sec.

    -=-=-=-

    Nancy, un jardin éphémère. (1)

    Entrée des artistes... le théâtre est juste derrière.

    -=-=-=-

    Nancy, un jardin éphémère. (1)

     Stanislas compte et recompte les plantes, craignant qu'on en dérobe...

    -=-=-=-

    Nancy, un jardin éphémère. (1)

    Reflets et pièces de monnaie...

    -=-=-=-

    Nancy, un jardin éphémère. (1)

    Les objets dont les reflets étaient visibles sur la photo précédente.

    -=-=-=-

    Nancy, un jardin éphémère. (1)

    Effet chromo, comme dans le temps !

    -=-=-=-

    J'avoue ne pas avoir compris la démarche de certains artistes...

    À bientôt pour la suite.


    6 commentaires
  • 5 octobre 2019 : Lons le Saunier, salon du chocolat avec le Lions Club et l'association Jurapromotion.

    Pour l'occasion, les apprentis du CFA de Gevingey, mention complémentaire patisserie spécialisée du Jura, avaient mis la main dans le chocolat pour réaliser ces oeuvres sur le thème de la route des épices. Je vous laisse juger pour savoir si le contrat a été rempli.

    Nota : Conditions pas idéales pour la photo, compte tenu de l'affluence...

    Et pis c'est chocolat ...

    Le modèle d'entrée donnait le ton et le thème.

     Allez, d'accord, je vous laisse saliver!

    -=-=-=-

    Et pis c'est chocolat ...

    -=-=-=-

    Et pis c'est chocolat ...

    -=-=-=-

    Et pis c'est chocolat ...

    -=-=-=-

    Et pis c'est chocolat ...

    -=-=-=-

    Et pis c'est chocolat ...

    -=-=-=-

    Et pis c'est chocolat ...

    -=-=-=-

    Et pis c'est chocolat ...

    -=-=-=-

    Et pis c'est chocolat ...

    -=-=-=-

    Et pis c'est chocolat ...

    -=-=-=-

    Voilà les réalisations de ces jeunes apprentis.

    Personnellement, je trouve cela remarquable, avec beaucoup d'imagination pour rester dans le thème.

    Léchez vous les doigts, essuyez votre bouche et moi je vous dis à bientôt.

    -=-=-=-


    5 commentaires
  • Si Clairvaux les lacs est connue pour  ... ses lacs, la ville est à présent connue également pour son village du bois.

    Concept original, plusieurs boutiques dans un grand espace reconstituant une rue, proposent à la vente, les produits du bois et de l'artisanat jurassien. On se sert et on paye à la sortie.  Reportage en date du 3 avril 2019.

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    "La rue" est reconstituée avec une végétation plus vraie que nature

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    Le bonheur  façon jurassienne

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    Ce magasin met en avant le travail du bois. Chouette, non?

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

     Rue du bois, la bien nommée. Mais où les concepteurs vont-ils chercher tout cela?

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    Au bout de la rue, l'ours Gustave vous attend. Il permet même qu'on s’assoit sur ses genoux. Les enfants, et pas que, ne s'en privent pas.

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    Un mobile bien agréable à regarder.

     Version  jurassienne de Nils Holgersson 

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    L'ingénieux travail des artisans du Jura, pour lesquels le bois n'a plus de secrets.

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    Pas de doute, l'ensemble est bien charpenté.

     -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

     

    Et enfin un petit rappel de l'endroit où nous nous trouvions.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    2 commentaires
  • Suite et fin de mon regard sur le monde de la photo à Miribel au cours de l’exposition proposée par le collectif "Image contact" les 27 et  28 janvier 2018.

     Comme pour le premier épisode, pas de commentaires de ma part... 

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Voilà, c'était ma vision décalée d'une exposition photo.

    -=-=-=-

    A bientôt.

    -=-=-=-


    7 commentaires
  • Miribel (01), le 27 janvier. Le collectif "Image Contact", soit 30 photographes, proposait une exposition de leurs réalisations. 

    Mon esprit curieux m'a poussé à me rendre à celle-ci mais aussi avec dans l'idée d'y retrouver deux amies elles-aussi photographes dans ce collectif.

    Le but de ce reportage n'était pas  bien entendu de montrer les photos exposées mais d'y relever des  situations, des positions des visiteurs.

    Afin de ne pas lasser le  lecteur, j'ai  choisi de traiter ces photos un peu différemment toutes, en fonction de  ce qu'elles représentaient.

     C'était pour moi, une  autre  façon d'aborder la photo.

    Les photos ne sont pas légendées,  par choix.

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    A bientôt  pour  la suite.


    7 commentaires
  • Dernier passage à la biennale de Besançon au mois d'octobre 2017. Ces photos ne reflètent en aucun cas mes goûts mais sont juste là, parce que quelque part, elles m'ont interpellé et sont  peut être matière à réflexion.

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Grandgi : Dommage que la photo ne restitue pas le relief.  Mais  l'oeuvre était quant à elle,  muette...

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Martine Tatu-Verdot : Faudrait peut-être mettre un pense-bête pour penser à nettoyer ce mur de tous ces pense-bêtes.

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Non identifié :  Un cavalier de  l'apocalypse?

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Edouard Heyraud : Où quand les objets du passé créent la ville de demain...

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Pascal Coupot : Sculpteur de talent, il possède une forme d'humour parfois caustique. La juxtaposition de ses deux  œuvres nous en apporte un aperçu.

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Non identifié  : Les statues de l'île de Pâques ont bien changé ...

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Non identifié :  Fin de mon regard sur cette Biennale pas inintéressante par la diversité des travaux présentés et disons le,  par l'ingéniosité de certains créateurs... 

    -=-=-=-

    -=-=-=-


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique