• 14 août 2018 : Après la plage et ses algues séchées, direction l'intérieur des terres, à Plouarzel.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 : 37 + 10 = Plouarzel

    Premier point à atteindre, le phare de Trezien. Bâti en 1894, 37 m de granit s'offrent à  moi...

    -=-=-=-

    Breizh 2018 : 37 + 10 = Plouarzel

    Depuis le pied, il est quand même impressionnant !

    -=-=-=-

    Breizh 2018 : 37 + 10 = Plouarzel

    182 marches plus tard, je suis sensé découvrir au loin l'archipel de Molène et l'Ile d'Oussant ...  Mais la grisaille m'en empêche.

    -=-=-=-

    Pour percer la brume, il m'a fallu travailler le post-traitement, d'où cet effet particulier.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 : 37 + 10 = Plouarzel

    Une fois de retour au pied,  je contemple le sommet, comme l'alpiniste qui de loin regarde la montagne qu'il vient de gravir...

    -=-=-=-

    Un peu plus tard, à la pointe de Corsen. Nouvelle déception à cause du temps. Là, le brouillard de mer m'a bouché complètement la vue. Pour le coup, c'est moi qui me suis «retrouvé à l'ouest»...

    -=-=-=-

     

    Du coup,  j'ai  fait quelques kilomètres  jusqu'au menhir de Kerloas.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 : 37 + 10 = Plouarzel

    Pour être haut, il est haut : 10 m, mais il lui manque 2 mètres car il a reçu dans le passé ,un coup de foudre.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 : 37 + 10 = Plouarzel

    Il s'agirait du menhir le plus  haut de France encore debout. Et  pour avoir une idée de sa hauteur, ma femme n'a pas hésité à se mettre à côté.

     Avait-elle dans l'idée de frotter son ventre contre, comme les femmes jadis, pour assurer leur règne sur la  maison?

    -=-=-=-

    Breizh 2018 : 37 + 10 = Plouarzel

    Vu sous un autre angle, on s'aperçoit qu'il est beaucoup plus fin.

    -=-=-=-

    Mais je voudrais pas en finir avec ce  menhir, sans en rapporter la légende.

    Un  trésor serait enfoui sous son pied. Il serait visible uniquement pendant la nuit de Noël. 

    La  légende dit qu'au premier coup de minuit, les menhirs couraient s'abreuver à l'océan.

    Mais lorsque sonnait le douzième coup, ils avaient déjà repris leurs places, stoïques, immobiles, insensibles aux attaques du temps.  

    Malheurs aux imprudents qui, éblouis par les richesses dévoilées, avaient  oublié l'heure, ils étaient écrasés...

    -=-=-=-

    À bientôt -  Kenavo

    -=-=-=-


    3 commentaires
  • 19 septembre 2019 : Si  je devais suivre la chronologie de mes photos, vous ne verriez celles-ci que dans un an, tant  j'ai de retard. Mais pour une fois, j'oublie le temps.

    Il s'agit d'une série réalisée à la tombée de la nuit alors que le soleil a déjà disparu derrière l'horizon. Pour les connaisseurs, je suis entre Carnon et Palavas, au seul endroit où l'on peut stationner à hauteur des  étangs.

    Pour une fois, je pense que les légendes ne s'imposent pas.

     Photos réalisées entre 19h49 et 20h12, d'où le subtil changement de luminosité et avec deux  objectifs  25 x 70  et  70 x 300.

    -=-=-=-

    Carnon - Le coucher des flamants

    -=-=-=-

    Carnon - Le coucher des flamants

    -=-=-=-

    Carnon - Le coucher des flamants

    -=-=-=-

    Carnon - Le coucher des flamants

    -=-=-=-

    Carnon - Le coucher des flamants

    -=-=-=-

    Carnon - Le coucher des flamants

    -=-=-=-

    Carnon - Le coucher des flamants

    -=-=-=-

    Carnon - Le coucher des flamants

    -=-=-=-

    Carnon - Le coucher des flamants

    -=-=-=-

    Carnon - Le coucher des flamants

    -=-=-=-

    -=-=-=-


    5 commentaires
  • 30 mai 2018 - Malgré un temps incertain, passage à Aigues-Mortes avec l'incontournable visite des remparts.

    -=-=-=-

    Aigues-Mortes - Pas si morte que cela...

     Je ne vais pas vous imposer une visite en règle de la ville. Ce sont d'ailleurs les seules photos que j'ai faites lors de mon passage.

    Comme ici la porte de l'Organeau qui s'ouvre sur les marais salants, tout au fond. Une visite que  je me propose de faire lors de ma prochaine  venue.

    -=-=-=-

    Aigues-Mortes - Pas si morte que cela...

    Plusieurs passages sont réalisés dans les remparts. Comme ici l'imposante porte des Moulins. À noter que là,  j'ai patienté plus d'un quart d'heure avant de faire une photo sans  personne.

     

    -=-=-=-

    Aigues-Mortes - Pas si morte que cela...

    De nouveau la porte de l'Organeau mais cette fois-ci avec vue sur l'intérieur de la ville.

    -=-=-=-

    Aigues-Mortes - Pas si morte que cela...

    Le temps a passé et laissé sa marque...

    Aigues-Mortes - Pas si morte que cela...

    Les remparts côté ouest avec la tour de Constance et à gauche, la ligne de chemin de fer Nîmes - Grau du Roi. 

    -=-=-=-

    Aigues-Mortes - Pas si morte que cela...

    Toujours la tour de Constance, mais vue depuis l’intérieur de la ville. Au sommet, la tour de guet servait du XIIIème au XVIème siècle, de phare.

    -=-=-=-

    Aigues-Mortes - Pas si morte que cela...

     Dans les petites rues, on peut trouver des décorations originales.

    -=-=-=-

    Aigues-Mortes - Pas si morte que cela...

    Et comme il faut bien gagner sa vie, certains, (ici certaine) n'hésitent pas à faire la manche...

    -=-=-=-

    À bientôt.

     

     


    5 commentaires
  • 19 septembre 2018 : Visite du Mémorial de la Résistance à Vassieux

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Celui-ci est situé en pleine montagne, sur les hauteurs de Vassieux.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

     L'entrée du Mémorial, avec cette photo qui doit tout au hasard, avec ce ciel bleu à gauche et gris à droite,  comme  un symbole.

    l-=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

     Coordinateur de la Résistance en France, Jean Moulin accueille le visiteur.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Des saynètes évoquent la vie des résistants, comme ci l'attente d'un hypothétique parachutage.

     -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

     Puis de nouveau l'attente, sans doute après un espoir déçu d'un  ravitaillement non parvenu.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Liberté bafouée mais si  chèrement reconquise.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Un panoramique pour évoquer le plateau du Vercors.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Un coquelicot, symbole de vie et qui s'est nourri par le passé, du sang de ceux qui sont morts au combat.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Retour à Vassieux  où l'on retrouve les carcasses de ces avions maudits.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Les silhouettes symbolisent résistants et civils morts assassinés sous les balles ennemies. Tandis que les containers rappellent que c’était par ce moyen parachuté que les résistants recevaient armes et munitions, entre autres.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Une simple pensée de Daninos mais qui ici, prend tout son sens.

    -=-=-=-

    A suivre et  à bientôt. 


    2 commentaires
  • 18 septembre 2018 : St Nazaire en Royans. L'an passé, à cause du  niveau des eaux, je n'avais pu faire la promenade en bateau. Cette fois-ci, pas de problème.

    -=-=-=-

    Saint Nazaire en Royans : que d'eau

    Voici notre vaisseau à l'allure "Louisiane".

    -=-=-=-

    Saint Nazaire en Royans : que d'eau

    Au-dessus du port, l’aqueduc de Saint-Nazaire-en-Royans - longueur : 235 mètres, hauteur : 35 mètres - a été construit entre 1876 et 1878 pour amener de l’eau d’irrigation dans la plaine de Valence grâce à un système de canaux de 118 kilomètres. Toujours en fonction, le Canal de la Bourne débite en moyenne 7 mètres cubes / seconde. 

    -=-=-=-

    Saint Nazaire en Royans : que d'eau

    Dès le départ, on est étonné par cette masse ocre au niveau de la rivière, la Bourne.

    -=-=-=-

    Saint Nazaire en Royans : que d'eau

    N'y aurait-il pas là, le signe du passage d'un géant?

    -=-=-=-

    Saint Nazaire en Royans : que d'eau

    Le confluent de l'Isère et de la Bourne sur fond de Vercors.

    -=-=-=-

    Saint Nazaire en Royans : que d'eau

    A présent, on navigue sur l'Isère que l'on va remonter sur plusieurs kilomètres.

    -=-=-=-

    Saint Nazaire en Royans : que d'eau

    Les rives sont luxuriantes et les arbres un peu immergés servent de reposoir aux cormorans. Vous les voyez  les deux?

    -=-=-=-

    Saint Nazaire en Royans : que d'eau

    Ici, c'est un héron, les pattes dans l'eau, sur fond de noyers, 'arbre "national" dans la région.

    -=-=-=-

    Saint Nazaire en Royans : que d'eau

     Du coté de la Sône, terme du voyage aller, l'ancien château-fort entouré de douves, domine depuis son socle rocheux le vallée de l'Isère. Les parties les plus anciennes sont du XII° siècle et le donjon du XV°siècle. 

    -=-=-=-

    Saint Nazaire en Royans : que d'eau

    Sur le chemin du retour, les  cormorans, habitués aux passages du bateau, sont toujours à leur poste.

    -=-=-=-

    Saint Nazaire en Royans : que d'eau

     Et puis le final, le ballet des hirondelles. Pas facile à saisir.

    -=-=-=-

     À bientôt


    7 commentaires
  • 11 janvier 2019 : Bresse jurassienne. L'étang Vaillant, à Chapelle Voland, est sous le froid, pas vraiment gelé, mais enfin ...

    -=-=-=-

    L'étang par temps froid ...

     Le soleil d'hiver est bas sur l'horizon. Les ombres s'allongent même à 10 h 35 du matin.

    -=-=-=-

    L'étang par temps froid ...

    L'étang a été vidé il y a quelques mois. Il lui faudra du temps pour retrouver son aspect habituel. La brume ajoute au caractère "lunaire" inhabituel de l'endroit, pour autant qu'il ait de  l'eau sur la lune!

    -=-=-=-

    L'étang par temps froid ...

    Le milieu de l'étang n'est pas gelé. Un envol de canards trouble le silence.

    -=-=-=-

    L'étang par temps froid ...

     En bordure par contre, la surface de l'eau est prise par la glace.

    -=-=-=-

    L'étang par temps froid ...

     Pour qui connaît l'étang, le spectacle a de quoi surprendre. Là où d'ordinaire l'eau est partout, maintenant les herbes ont poussé pendant la période d'assec.

    -=-=-=-

     À bientôt  pour découvrir un autre  étang.


    3 commentaires
  • 3  octobre 2018 : J'ai quitté la gare Saint Lazare. Dans mon esprit, à peu de distance, il y a le passage du Havre, bien connu des modélistes ferroviaires. Juste le temps de traverser la  place du Havre - rue Saint Lazare. 

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 4

    Pardon, ça a été un peu long, vu la circulation... Le temps de découvrir le jardin du Havre aux lignes futuristes

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 4

     Un lieu de repos  .... pour jouer, téléphoner, envoyer un sms sur son smartphone. Photo anachronique puisque du temps des clichés en N&B, il n'y avait pas de téléphones portables !

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 4

    Le passage du Havre, version XXIème siècle. Plus rien à voir avec le vénérable passage commerçant créé en 1845... Bien entendu, les magasins de modélisme ferroviaire ont disparu!  

    =-=-=-

    Paris, je t'aime - 4

    Un (plusieurs) Chinois à Paris.  Nous sommes boulevard Haussmann,  haut lieu du commerce parisien.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 4

    Quant à notre ami chinois, il attend le prochain bus de touristes asiatiques pour une visite éclair et quelques emplettes dans un grand magasin proche.

    Paris, je t'aime - 4

    Instantané frivole. On prend la pose vite fait entre copineS. Mais pourquoi là?

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 4

    Pour profiter de la vue du Sacré Cœur avec  devant, Notre Dame de Lorette. Moi aussi, j'ai pris la photo, mais je n'avais pas de demoiselle sous la main.

    -=-=-=-

     À bientôt,  pour une suite mais ailleurs...


    9 commentaires
  • 18 septembre 2018 : Arrivée à Pont-en-Royans. Un village au charme particulier où l'eau est maitresse...

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 2

    Un bassin nous met dans l'ambiance, au pied d'une cascade dont  je n'ai pu définir si elle était naturelle. Mais elle fait son petit effet.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 2

    L'eau est réceptionnée dans des petits bassins successifs, du plus bel effet.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 2

    Une eau limpide fait face au musée de l'Eau avec sa passerelle en surplomb.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 2

    Petit retour au pied de la cascade pour fixer sa chute.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 2

    Et puis la même ou presque pour ceux et celles qui aiment ce style...

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 2

    Le village est enserré entre rivière et montagne. Nous sommes à l'entrée du parc naturel du Vercors.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 2

     Au pied de ses curieuses habitations coule la Bourne

    -=-=-=- 

    Pont en Royans : eau et montagne - 2

    Mais ce qui fait la renommée de Pont-en-Royans, ce sont ses maisons suspendues, juste au débouché du défilé de la Bourne

    -=-=-=-

    À bientôt mais dans un autre horizon. Promis, nous reviendrons ici pour la visite du village. 

     


    5 commentaires
  • 11 août 2018 : Bon , il est temps d'ouvrir l'album de souvenirs des vacances 2018. Comme d'habitude, direction la Bretagne. Au matin du 11 oût 2018, premier petit déjeuner estival,  face au  port de Saint Quay Portrieux.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Saint Quay Portrieux  pour commencer

    Un peu de soleil pour nous accueillir, alors que la plaisance se plait au calme de la  jetée...

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Saint Quay Portrieux  pour commencer

    Pour une fois, envie de varier les plaisirs avec un petit N&B.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Saint Quay Portrieux  pour commencer

    Et puis on retrouve les couleurs de la Bretagne, avec ce bleu venu tout droit de la mer.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Saint Quay Portrieux  pour commencer

    Les gilets sont au séchage, avant d'entreprendre une nouvelle sortie en mer.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Saint Quay Portrieux  pour commencer

    De nouveau du bleu, tant dans les boiseries que dans le décor. Ce qui ne va pas beaucoup déranger le chat au-dessus de la cheminée.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Saint Quay Portrieux  pour commencer

    Un regard un peu plus végétal sur le port.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Saint Quay Portrieux  pour commencer

    Après le plaisir, le travail avec la petite flottille des bateaux, avant la campagne de pêche des coquilles Saint Jacques.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Saint Quay Portrieux  pour commencer

    À présent la plage et ses rochers. Pour le sable, voir après  ...

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Saint Quay Portrieux  pour commencer

    L'île de la comtesse, le sémaphore de Saint Quay et à gauche, l'Hotel The Originals Ker Moor Préférence avec son architecture de villa fin XIXe

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Saint Quay Portrieux  pour commencer

     Beaucoup plus rustique, ce moulin restauré, à côté de Paimpol, qui sera ma prochaine étape, un peu plus maritime.

    -=-=-=-

     À bientôt  - Kenavo.

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  • 24 septembre 2017 : Bord de mer à Palavas. Après avoir vu arriver la brume de mer et m'être intéressé aux vaguelettes caressant la  grève, voici un petit état des lieux, non exhaustif,  hélas.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Débris naturels qui  font  l'univers  de la plage.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Le poète aurait-il perdu son inspiration et abandonné sa plume?

     -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Entre salinité et acidité...

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Finie la fiesta...

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Arme redoutable de destruction de la nature et de la faune.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Pendant ce temps, ils rêvent peut-être à un avenir dont l'horizon est incertain !

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Dernière illustration de la brume de mer

    -=-=-=-

    À bientôt de vous revoir... 


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique