• 8 août 2020 : Je ne me suis pas suffisamment arrêté à Guingamp pour en apprécier tous les atouts. Ce n'était qu'une étape de midi sur la route de mes vacances finistériennes. Je ne  peux donc partager avec vous que quelques bribes de la ville où par ailleurs,  j'ai eu à composer souvent avec le contre-jour, d'où certaines  photos  un peu "retravaillées".

    -=-=-=-

    -=-=-=-Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

     La ville est traversée par le Trieux, offrant de ci, de là, quelques perspectives intéressantes.

    -=-=-=-

    Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

    Des îlots de verdure au milieu de la rivière rompent la monotonie du cours d'eau.

    -=-=-=-

    Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

    Attention, regardez-y à deux fois ... Ça y est, vous avez vu? Oui c'est une photo grandeur nature, en forme de trompe-l'œil.

    -=-=-=-

    Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

    Comment  légender cette photo? La vitre brisée, le reflet cassé ou invasion végétale?

    -=-=-=-

    Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

    Une passerelle de 180 m de long zigzague au-dessus du Rieux depuis décembre 2017 et relie Saint-Sébastien aux Ponts-Saint-Michel. Un projet structurant pour la cité mais aussi un but de promenade de plus pour les touristes.

    -=-=-=-

    Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

    Les vestiges des remparts du XVe siècle sont encore bien visibles à l'emplacement de l'ancienne porte Saint Jacques.

    -=-=-=-

    Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

    Puis sur le chemin du retour, on découvre une autre perspective de la basilique Notre Dame de Bon Secours.

    -=-=-=-

    Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

    Je ne me lancerai pas dans une description de l'édifice. Bien qu'intéressant, ce serait long et fastidieux. Je me suis juste arrêté à quelques détails comme ici ce reflet de vitrail qui vient  éclairer de ses couleurs vives un des nombreux piliers. 

    -=-=-=-

    Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

    Difficile de rester insensible devant cet enchevêtrement savant d'arcs, cintres, ogives et autres piliers. Tout simplement magnifique. 

    -=-=-=-

    Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

    Voici l'ancien monastère des religieuses hospitalières, puis ancien hospice, actuel hôtel de ville. L'entrée se fait par la gauche du bâtiment.

    -=-=-=-

    Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

    Une dépendance de l'ancien hospice abrite aujourd'hui les services de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie des Côtes d'Armor.

    -=-=-=-

    Penn ar bed 2020 : Guingamp (2 et fin)

     

     À la fin de ma trop courte visite, j'ai vu à côté de l'ancien monastère, cette maison aux fenêtres occultées par des reproductions photographiques sur drap. Je n'ai pas trouvé  d'explications, mais j'imagine qu'il y a un lien avec le Centre d'Art GwinZegal proche, "plateforme de travail pour aborder les différentes facettes de la photographie telle qu’elle se crée, se produit, se diffuse, fait l’objet d’études, s’édite, se collectionne dans notre société contemporaine" .

    -=-=-=-

    En espérant vous avoir intéressés, à bientôt.

     


    4 commentaires
  • 9 juin 2020 : Le centre de Mèze est parcouru de nombreuses petites rues que je continue d'arpenter.

    -=-=-=-

    Mèze encore?

    Et puis il y aussi de sympathiques impasses. À noter la vieille plaque de rue qui ne date pas d'aujourd'hui...

    -=-=-=-

    Mèze encore?

    Un endroit que j'ai trouvé sympa ou du moins la démarche de la mairie qui a mis à l'honneur les commerçants permanents du marché, sur leur lieu de travail.

    -=-=-=-

    Mèze encore?

    Un peu à l'écart du port officiel de Mèze, un autre petit port face au Mont Saint Clair surplombant la ville de Sète 

    -=-=-=-

    Mèze encore?

    Quand les couleurs se dédoublent au gré des vaguelettes.

    -=-=-=-

    Mèze encore?

    Retour sur le vrai port, avec ces deux barques aux couleurs vives. Peut-être des barques qui servent aux joutes nautiques mais qui ne sont pour l'instant pas encore équipées du ponton pour le jouteur.

    -=-=-=-

    Mèze encore?

    Au-delà de la jetée et de son phare, à l'horizon, une mince bande de terre fermant l'étang de Thau.

    -=-=-=-

    Mèze encore?

    Le vent se lève sur le parking des Tonneliers. Effectivement quelques minutes plus tard, un grain nous surprenait. Heureusement que la voiture n'était pas loin.

    -=-=-=-

    Fin de cette courte visite.  À bientôt pour une autre promenade.

     


    12 commentaires
  • 9 juin 2020 : Petite escapade dans cette petite ville qui affiche son caractère méditerranéen bien trempé.

    -=-=-=-

    Mèze où suis-je?

    Un port, des palmiers. De quoi rêver ...

    -=-=-=-

    Mèze où suis-je?

    Une publicité bien restaurée. Aujourd'hui encore, il y a en dessous un restaurant.

    -=-=-=-

    Mèze où suis-je?

    La grosse interrogation de la journée. Il y n'avait pourtant pas de librairie ou de magasin d'antiquités ou brocante à proximité

    -=-=-=-

    Mèze où suis-je?

    Et puis commence la découverte de ces ruelles près du centre-ville.

    -=-=-=- 

    Mèze où suis-je?

    Pas de doute, le caractère méditerranéen est bien affirmé.

    -=-=-=-

    Mèze où suis-je?

    La végétation s'est emparée des murs, à en cacher les façades.

    -=-=-=-

    Mèze où suis-je?

    En ce mois de juin, en pleine après-midi, personne dans les rues. Faut-il rappeler que nous sortions d'une période de confinement. Mais cela explique-t-il cette absence de vie? 

    -=-=-=-

    À bientôt pour d'autres images d'ici ... à Mèze (Hérault) pour ceux qui n'auraient pas suivi...  

    -=-=-=-

     


    6 commentaires
  • 7 juin 2020 : Avec mes amies, nous prenons la route en direction des calanques. Mais le temps nous est compté. 

    -=-=-=-

    Un tout petit peu des calanques

    Un arrêt rapide pour jeter un coup d'oeil aux Goudes, quartier et port du 8ᵉ arrondissement de Marseille, à l'entrée de la route des calanques.

    -=-=-=-

    Un tout petit peu des calanques

     Un plan plus large toujours aux Goudes. Mini village, mini port et mini plage ...

    -=-=-=-

    Un tout petit peu des calanques

    Arrivée au bout de la route des calanques qui se termine en impasse. Le parc des Calanques est un site naturel protégé. La route est en impasse, à l'entrée du port de Callelongue.

    -=-=-=-

    Un tout petit peu des calanques

    Les garages à bateaux sont impressionnants et la mise à l'eau doit être spectaculaire.

    -=-=-=-

    Un tout petit peu des calanques

    Quelques cabanons composent le paysage aux allures et couleurs typiquement méditerranéen. Même la parabole à gauche, a pris les teintes locales...

     -=-=-=-

    A bientôt,  ici ou là.


    3 commentaires
  • 7 juin 2020 : Petite échappée du côté de Marseille

    -=-=-=-

    Un bout de mer du Sud

    Depuis le bout du boulevard du Mont Rose, la vue élargie sur Marseille, avec  juste en face la Bonne Mère et tout à droite, le Stade Vélodrome de l'OM.

    -=-=-=-

    Un bout de mer du Sud

    Sur l'immensité de la mer, qu'il paraît bien petit ce ferry qui arrive à babord...  

    -=-=-=-

    Un bout de mer du Sud

    Si Marseille, c'est un port de commerce, il y a en périphérie, une multitude de petits ports de pêcheurs, comme ici à la Madrague de Montredon.

    -=-=-=-

    Un bout de mer du Sud

    La basilique Notre Dame de la Garde, droit devant, veille sur Marseille et peut-être un peu plus sur les pêcheurs.

    -=-=-=-

    Un bout de mer du Sud

    Si d'aventure, vous aviez envie d'une tasse de thé, vous n'avez qu'à choisir votre flèche.  

    -=-=-=-

    Un bout de mer du Sud

    Ma photo étant un peu ratée, je lui ai fait subir un petit traitement en n&b pour sauver les meubles ... Le petit port vu du restaurant.

    -=-=-=-

    Un bout de mer du Sud

    Et donc ce restaurant "Au bord de  l'eau", le bien nommé,  à la Madrague de Montredon.

    -=-=-=-

    À bientôt pour une petite suite, un peu plus  loin.


    3 commentaires
  • 30 mai  2020 : La route des sapins continue de dérouler son long ruban entre les murs verts des arbres, au cœur du Jura.

    -=-=-=-

    Du côté des sapins  (2 et fin)

    Les sapins paraissent tous plus hauts les uns que les autres. Et on a toujours le sentiment d'en voir un plus élevé que les autres.

    -=-=-=-

    Du côté des sapins  (2 et fin)

    Et dès que de l'espace à l'air libre est disponible, la végétation sauvage reprend ses droits, tapissant de multiples couleurs, le sol.

    -=-=-=-

    Du côté des sapins  (2 et fin)

    Et toujours cette route à la fois forestière et sauvage qui traverse ces étendues couvertes de sapins.

    -=-=-=-

    Du côté des sapins  (2 et fin)

    Des restes de troncs, inexploitables par les scieries sont abandonnés là, refuges pour insectes.

    -=-=-=-

    Du côté des sapins  (2 et fin)

    Quel regret que je ne puisse retenir le nom des plantes. Du moins,  j'en conserve la trace par la photo. 

     Après recherches, il s'agit d'une ancolie commune.

     -=-=-=-

    Du côté des sapins  (2 et fin)

    Les anciens , il y a quelques années, ont laissé la place aux plus jeunes, que les hommes ont replantés.

    Peut-être y-a-il parmi eux, le futur sapin président, celui qui fera au moins 45 mètres de haut pour une circonférence de 4,30 mètres à 1,40m du sol...

    Mais il lui faudra au moins deux siècles pour  y arriver !

    -=-=-=-

    Du côté des sapins  (2 et fin)

    Je quitte la route des sapins, non sans un arrière goût de nostalgie, à l'mage de ce banc rustique, rongé par le temps.

    -=-=-=-

    Merci de m'avoir suivi tout au long de cette route. À bientôt.


    6 commentaires
  • Frasne : 31 mai 2020. La promenade dans les tourbières se poursuit. Nous quittons les zones boisées pour des endroits plus aérés, plus lumineux.

    -=-=-=-

    Frasne : Un tour des tourbières (3 et fin)

    Parmi la  flore présente, on découvre l'andromède au début de sa floraison. Cette plante protégée est toxique. Elle se trouve dans la tourbière vivante et aussi dans la tourbière bombée vers les anciennes zones d'exploitation de la tourbe.

    -=-=-=-

    Frasne : Un tour des tourbières (3 et fin)

    Le pin à crochets ou "croc" est un pin particulièrement résistant. Dans la tourbière où il pousse sur un sol pauvre et gorgé d'une eau aussi acide que le vinaigre, il supporte des conditions de vie extrêmes. Souffrant de l'excès d'eau et de manque de nourriture, sa croissance est très ralentie. Un pin de deux mètres de haut peut être centenaire !

    -=-=-=-

    Frasne : Un tour des tourbières (3 et fin)

    Et puis il y a la faune. Mais ce  jour-là  je n'ai guère vu que des libellules (ou agrions).

    -=-=-=-

    Frasne : Un tour des tourbières (3 et fin)

    Où encore ce papillon se chauffant sur les planches du sentier.

    -=-=-=-

    Frasne : Un tour des tourbières (3 et fin)

    Voici la fameuse tourbe extraite du trou à l'arrière-plan sans doute pour des besoins pédagogiques. Du temps de son exploitation, la tourbe était extraite sous forme de briquettes. Chaque habitant de Frasne pouvait acquérir un lopin de tourbe de 4m sur 4m. La besogne durait de 6 à 10  jours dès le mois de mai.  Puis la tourbe était séchée durant l'été, ramenée à la grange en septembre où elle allait encore attendre un an avant d'être brulée dans le poêle.

    -=-=-=-

    Frasne : Un tour des tourbières (3 et fin)

    Autre plante commune des tourbières : la fougère.

    -=-=-=-

    Frasne : Un tour des tourbières (3 et fin)

    De nouveau un papillon, à moins que ce ne soit le même, qu'on aurait pu confondre avec la feuille sèche à côté...

     -=-=-=-

    Frasne : Un tour des tourbières (3 et fin)

    Fin du voyage alors que de jolis nuages sont venus conquérir le bleu du ciel.

    -=-=-=-

    Merci de vos passages et à bientôt.


    3 commentaires
  • Chalon sur Saône, le 22 février 2020 : Le temps est agréable et nous invite à une promenade le nez au vent au cœur de la vieille ville.

    -=-=-=-

    Allons à Chalon - (2 et fin)

    Cette terrasse improvisée chez un brocanteur, n'incite-t-elle pas à faire une pause?

    -=-=-=-

    Allons à Chalon - (2 et fin)

    Histoire de jouer avec la perspective de la cathédrale Saint Vincent.

    -=-=-=-

    Allons à Chalon - (2 et fin)

    Vivrions-nous dans un monde impudique à Chalon sur Saône? Étonnant trompe-l'œil !

    -=-=-=-

    Allons à Chalon - (2 et fin)

    "Molière et la ménagère"  -  un beau trompe-l'œil de 10 mètres de haut réalisé par Ph de Lanouvelle et N de Renty - Avril  1991

    -=-=-=-

    Allons à Chalon - (2 et fin)

    Ici, pas de trompe-l'œil.  Les reflets dans les vitres de ces anciennes maisons suffisent à la beauté du lieu.

    -=-=-=-

    Allons à Chalon - (2 et fin)

    Plus récente, cette façade de pierre richement travaillée, révèle le côté bourgeois de l'occupant des lieux à une certaine époque.  

    -=-=-=-

    Allons à Chalon - (2 et fin)

    Encore une photo en perspective à travers les murs encadrant une petite ruelle. Il s'agit de la tour du Beffroi, dont je vous laisse découvrir l'histoire sur la photo suivante.

    -=-=-=-

    Allons à Chalon - (2 et fin)

    -=-=-=-

    À bientôt, pour une nouvelle visite, ici ou là...

     


    4 commentaires
  • 22 février 2020 : À quelques jours du premier confinement,  je me suis rendu à Chalon sur Saône pour y musarder. Le temps était pour quelques jours encore à l'insouciance...

    NB  :  j'ai retravaillé légèrement ces photos...

    -=-=-=-

    Allons à Chalons - (1)

    La rue de l'Oratoire avec son appartement par dessus. Comble de l'affaire pour un photographe,  je n'ai découvert qu'au moment de poster ce cliché, que c'est dans cette rue qu'est né Nicéphore Niepce, l'inventeur de la photographie...

    -=-=-=-

    Allons à Chalons - (1)

    Je  me suis contenté de déambuler dans les rues, juste en recherchant de quoi faire une photo comme ici avec les ombres des arbres sur la façade.

    -=-=-==-

    Allons à Chalons - (1)

    Ou à immortaliser cette autre façade richement travaillée qui contraste avec les murs à colombage qui font le charme du centre ville.

    -=-=-=-

    Allons à Chalons - (1)

    Parle à mon c..,  ma tête est malade ! À moins que dans ce cas précis, ce ne soit l'inverse...

    -=-=-=-

    Allons à Chalons - (1)

    Chalon sur Saône est fière à juste titre de son architecture historique. Même les devantures de certains magasins sont magnifiquement décorées.

    -=-=-=-

    Allons à Chalons - (1)

    La ville est connue pour son festival Chalon dans la rue. Est-ce une trace de celui-ci? En tous cas, c'est sympa.

    -=-=-=-

    Allons à Chalons - (1)

    Au coin d'une  maison à colombage, face à la cathédrale Saint Vincent,  voici la statue éponyme, en bois peint.

     Un peu d'histoire  : "SaintVincent âgé de 22ans, diacre de  Saragosse résista aux ordres du préfet Dacien à Valence qui exigeait de lui d’adorer l'empereur. Son martyr fut horrible : écartèlement, lacérations, brûlures. Il mourut le 22 janvier 304.

    La date de la SaintVincent, le 22 janvier, correspond généralement à une période climatique intermédiaire entre l'état d'hibernation de la vigne et celle du retour de la végétation. Mais est-ce suffisant  pour comprendre pourquoi Saint Vincent a été choisi comme patron des  vignerons?

    -=-=-=-

    Allons à Chalons - (1)

    Sur place face à la cathédrale, quelques maisons font étalage de leurs façades à colombage. Mais toutes les rues du centre ville, sont du même style.

     Pour en connaître un peu plus sur ces demeures,  je vous invite à visiter ce blog :   Chalon

    -=-=-=-

     À suivre.

     


    11 commentaires
  • 11 janvier 2020 : Après avoir pris quelques photos du canal, je me suis intéressé aux façades. Et les photos que je vous livre, n'ont pas été retouchées. Elles n'en n'avaient pas besoin. Alors partons à la découverte de quelques "oeuvres" du street art.

    -=-=-=-

    Paris - Canal Saint Martin (3)

    Ici, ce "tag" de chats se fait passer pour Choofy, un taggueur connu pour ces représentations de chats sur les murs.

    -=-=-=-

    Paris - Canal Saint Martin (3)

     

    Arrêtons-nous un instant sur ce trompe-l'œil ... mais qui en fait n'en n'est pas un. On va un peu le disséquer...

    -=-=-=-

    Paris - Canal Saint Martin (3)

    Dans un premier temps,  j'ai isolé les tags du bas. On y reconnaît une silhouette célèbre créée par MCHAT (écrit ainsi en capitales et par défaut prononcé « Monsieur Chat ») un artiste franco-suisse Thoma Vuille. Hélas ici, il ne s'agit pas d'originaux mais de collages. Un peu déçu...

     

    -=-=-=-

    Paris - Canal Saint Martin (3)

    Sous un autre angle, on découvre ce qu'il y avait sur une photo précédente. Ici l'artiste (inconnu) a été inspiré semble-t-il, par le canal. Il s’agit d’un aviron à quatre places, certainement vu depuis le fond de l’eau, et traçant son sillage. Œuvre de Bergerol.

    -=-=-=-

    Paris - Canal Saint Martin (3)

    Barbapapa a été récupéré par un mouvement, sans faire de politique, anarchiste, le A2 Street art - Louise Michel et qui revendique la pose dans tout Paris de 1871 Barba... et Coeur A2, une autre  création qui signifie Amour Anarchie...

    -=-=-=-

    Paris - Canal Saint Martin (3)

    Est-ce la lutte finale?  C'est plutôt à celui qui mettra le dernier tag visible et lisible... Il va être temps de nettoyer

    -=-=-=-

    Paris - Canal Saint Martin (3)

    Allez, il est temps de retrouver un peu de fraîcheur avec cette jeune fille qui nous attend quai de Valmy. Elle a été réalisée par l’artiste toulousain Vinie en septembre 2017. 

    -=-=-=-

    Paris - Canal Saint Martin (3)

    Et enfin un petit sourire devant cette vitrine d'un électricien où tout bricoleur doit pourvoir trouver son bonheur.

    Il suffit simplement d'être un peu au courant ou branché, ce qui dans le quartier est monnaie courante.

    -=-=-=-

    Voilà  pour cette visite du quartier du canal Saint Martin. Je regrette de ne pas avoir eu plus de temps pour ce troisième volet.

    D'autant que ce n'est que plus tard, chez moi, que j'ai découvert tous les trésors du street art dans le quartier. Dommage, ce sera pour une autre  fois.

    À bientôt.

    -=-=-=-


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique