• 5 juillet 2020 : Le fort Saint André, avec son voisin, le fort Belin, domine Salins les Bains. Je n'avais encore jamais mis mes pieds dans ces secteurs.

    -=-=-=-

    Salins les Bains et ses deux forts (St André)

    Le fort Saint André est aujourd'hui privé. Il sert pour des réceptions et possède également un gîte. N'ayant pu pénétrer à l'intérieur, voici une capture d'écran (Google Maps) pour vous faire une idée de l'endroit.

    -=-=-=-

    Salins les Bains et ses deux forts (St André)

     Érigé en 1674 par Vauban, sur les ruines d'un ancien fort, on note tout de suite l'imposante architecture militaire.

    -=-=-=-

    Salins les Bains et ses deux forts (St André)

    Je vous laisse découvrir la plaque rappelant l'histoire du fort.

    -=-=-=-

    Salins les Bains et ses deux forts (St André)

    La destination militaire du bâtiment échappera à personne...

    -=-=-=-

    Salins les Bains et ses deux forts (St André)

    Face à l'entrée ouest du fort, se déploie la campagne jurassienne jusqu'aux limites bourguignonnes.

    -=-=-=-

    Salins les Bains et ses deux forts (St André)

    Les meurtrières permettaient de surveiller l'avance ennemi et de l'annihiler. Mais à l'époque, les terrains étaient  vierges de végétation.  

    -=-=-=-

    Salins les Bains et ses deux forts (St André)

    Sur les hauteurs du fort, on retrouvait le même système de défense ainsi que des créneaux, hérités du Moyen-Âge.

    -=-=-=-

    Salins les Bains et ses deux forts (St André)

    Une date, 1861, peut être l'année de l'édification du mur de défense?

    -=-=-=-

    Salins les Bains et ses deux forts (St André)

    Bien sûr, il y a  maintenant une route moderne, là où auparavant s'établissait la première ligne de défense.

    -=-=-=-

    Salins les Bains et ses deux forts (St André)

    Un peu d'art, comme cette corniche en haut, ne nuit pas au système de défense en pointe de diamant, préconisé par Vauban, comme on le voit bien ici..

    -=-=-=-

    Salins les Bains et ses deux forts (St André)

    Voici vu de loin, le fort Saint André, sur un éperon rocheux du même nom, à 604 m d'altitude.

    -=-=-=-

    À bientôt pour la "visite" du second fort, celui de Belin.

     


    7 commentaires
  • 24 août 2019 : C'est la fête du bio à Lons. Je décide de m'y rendre.

    Petite précision, je ne suis pas écologiste, au sens engagé du terme. Mais disons que j'aime la nature. Mais ce jour-là, ma préoccupation est autre. Je suis allé à cette fête pour y écouter un ami chanteur, Bernard Bretin. Et puis l’appareil photo à la main,  je fais quelques clichés dans les conditions du direct, sans préparation...

    -=-=-=-

    Lons le Saunier : Fête du bio 2019 (1)

    Une  première surprise, la présence de vaches provenant d'un GAEC local. Mais le  plus surprenant  pour quelqu'un qui s'intéresse aux vaches, c'est qu'il s'agit de vosgiennes, une race en voie d’extinction , il y a une trentaine d'années mais qui est en voie d'être sauvée.

    -=-=-=-

    Lons le Saunier : Fête du bio 2019 (1)

    Et il n'y en avait pas qu'une mais deux. Moi qui suis lorrain, cela m'a fait plaisir.

    -=-=-=-

    Lons le Saunier : Fête du bio 2019 (1)

    Une troisième vache était présente donc malheureusement j'ai oublié la race. Mais ce qui m'a surpris, c'est la curiosité de certaines personnes. À croire que certains n'ont jamais vu de tels animaux.

    -=-=-=-

    Lons le Saunier : Fête du bio 2019 (1)

     Allez, pendant qu'on y est, une petite photo de famille.

    -=-=-=-

    Lons le Saunier : Fête du bio 2019 (1)

    Et voilà, on passe du coq à l'âne. Pardon mon ami Bernard, c'était une façon de parler.  Bernard Bretin est un ami qui interprète des chansons de Brassens.

    -=-=-=-

    Lons le Saunier : Fête du bio 2019 (1)

    Il en a pris la moustache et il connaît toute sa vie. Je me demande si quand il dort, il ne rêve pas à la façon de Brassens, mêlant gorille, coin de parapluie et Margot.

    -=-=-=-

    Lons le Saunier : Fête du bio 2019 (1)

    Une  petite promenade pour la vosgienne. Il est vrai qu'au piquet pendant plusieurs heures peut ankyloser les pattes. Alors autant les dérouiller de temps en temps.

    -=-=-=-

    Lons le Saunier : Fête du bio 2019 (1)

    J'aime cette photo prise au débotté. Elle mêle les genres...

    -=-=-=-

    Lons le Saunier : Fête du bio 2019 (1)

     Un marché  bio sans produits bio ?  Alors en voici.

    -=-=-=-

    Allez, je vous prépare la suite pour demain. Peut-être ... avant de repartir en Bretagne.


    8 commentaires
  • Sellières le 3 mai :  Petite sortie muni de mon attestation dérogatoire professionnelle . J'avais besoin d'une photo pour illustrer un article pour le journal. Du coup, j'ai fait d'une pierre  trois coups : mon travail,  ma  promenade dans un rayon d'un kilomètre et pris quelques photos.

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement vert - 1

     À peine sorti de chez moi,  je remarque deux hirondelles perchées sur un fil. Ce sont les premières de l'année. Allons, la journée sera bonne sinon belle.

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement vert - 1

     Au pont de l' Abattoir, la Brenne a retrouvé du débit, suite aux pluies des jours précédents.

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement vert - 1

    En bordure de rivière, la silène ou compagnon rouge, me permet de tenter un fond flou ou bokeh.

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement vert - 1

    Et sur une autre, je peux réitérer l'expérience.

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement vert - 1

     

    Par contre , cette photo m'a déçu. En effet  j'ai bougé, d'où un flou peu artistique ... Du coup, un petit coup d'effet cristallisation pour faire passer.

    -=-=-=-

    Sellières : Un confinement vert - 1

    Et pour finir cette première partie, un peu de reflets captés à la surface de l'eau qui jouent avec le fond de la rivière.

    -=-=-=-

    À demain et patientez bien jusqu'au 11 mai.

    -=-=-=-


    3 commentaires
  • 12 avril 2020 :  Nouvelle sortie pendant ce confinement. Et toujours dans le respect de 1 km autour de chez moi.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (3)

    Au hasard de la voie verte qui traverse le village, de vieux murs de pierres qui délimitent les anciennes propriétés. La végétation est luxuriante ... 

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (3)

     Et puis on retrouve la Brenne qui va quitter le village pour poursuivre son chemin à travers la Bresse proche.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (3)

    Par endroits, le cours s'alanguit, d'où un effet miroir dont on peut profiter.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (3)

    J'aurais voulu vous proposer des montbéliardes, mais elles n'étaient pas sur mon chemin. À défaut, voici des charolaises.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (3)

    Alors que ses consœurs sont parties voir ailleurs, celle-ci a paru intriguée par mon comportement de photographe !

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (3)

    Je peux vous assurer que la photo est droite, mais le terrain un peu moins... 

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (3)

    Au-delà de la trouée, on distingue l'église de Toulouse-le Château et le pan de mur, vestige de la tour du Prévôt.

    -=-=-=-

    À suivre et à bientôt.

     


    5 commentaires
  • Sellières, le 5 avril 2020 : Comme beaucoup, ou presque, je suis confiné. Mais avec la chance d'avoir un jardin et d'être à la campagne. La nature m'attend à 20 m de chez moi. Alors, je peux profiter de l'heure de sortie pour faire quelques photos.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Dès la sortie de la maison, je découvre ce qui me semble être des stellaires que l'on pourrait confondre avec des marguerites.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Malgré les gelées des derniers jours, il reste encore des fleurs sur les pommiers.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Sur une seule photo, les différentes étapes de la vie du pissenlit.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    La campagne reste la campagne et c'est tant mieux. Et le champ a été ensemencé.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Juste en face du champ, tout le charme tendre du printemps.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Désolé pour la qualité de la photo, et en plus je ne connais pas cet arbuste fleuri.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Ici ou là, un champ de renoncules (boutons d'or) s'offre à la vue.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    La Brenne qui traverse le village, subit déjà hélas, les effets de la sécheresse. Voilà près d'un mois qu'il n'a pas plu.

    -=-=-=-

    À suivre et à bientôt.

     


    4 commentaires
  • Aujourd’hui, 7 avril , c'est la lune "rose". Elle se trouve au plus près de la terre.

    L'occasion, puisque le ciel est propre, de faire quelques clichés. Obj 70 X 300 et certaines photos un peu agrandies. Mon but n'était pas de faire de gros plans mais de profiter de  l'environnement de l'église et de la tour de Toulouse  le Château.

    Photos sans commentaires.

    -=-=-=-

    La lune "rose"

    -=-=-=-

    La lune "rose"

    -=-=-=-

    La lune "rose"

    -=-=-=-

    La lune "rose"

    -=-=-=-

    La lune "rose"

     Et pour la fin, un clin d’œil au soleil qui allait se coucher.

    -=-=-=-

    À bientôt


    6 commentaires
  • 03 juillet 2019 - J'ai découvert Uzès il y a de nombreuses années et quand j'y retourne, je ne peux que constater combien elle a pris le virage du tourisme.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    Il  faut dire qu'avec le patrimoine historique de la ville, cela eut été dommage. Comme ici avec le château ducal. On notera les armoiries du duché sur le toit . Armoiries au départ, de la Maison de Crussol qui reçut en 1565, le titre de duc d'Uzès. De nos jours c'est le plus ancien titre ducal et  la plus ancienne  paierie  de France.

     -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    Appartenant au château, cette tour dite canonnière. On aperçoit dans la muraille les ouvertures pour passer les bouches à feu des canons.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    Uzès recèle de maisons et d'hôtels particuliers. Une grande partie a fait l’objet de restauration. Ici la demeure (XVIe siècle) où séjourna Pierre de Pont, 1er Consul d'Uzès

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    Voici le point névralgique d'Uzès : la place aux Herbes où se tient le marché à l'ombre des platanes.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    L'étal d'un fleuriste justifie encore le nom de Place aux Herbes, tout comme les bancs des vendeurs des produits du  terroir

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    Et si le soleil vous chauffe de trop, passez sous les arcades pour vous rafraîchir et faire quelques emplettes.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

     

    Image pour le plaisir

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

     

    Image pour le plaisir - suite.
    -=-=-=-

     À suivre et à bientôt


    6 commentaires
  • 2 juillet 2019 : Pézenas, la cité de Molière, semble endormie sous le chaud soleil de cet été caniculaire surtout vers 15 h 30. 

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (1)

    L'esprit de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, plane toujours sur la ville et certains commerçants savent en jouer.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (1)

    Chez un autre, c'est plutôt le côté nature qui m’interpelle avec ce magnifique bougainvillier.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (1)

    Surtout quand celui-ci est dans un tel cadre ce qui fait la joie des touristes et des photographes.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (1)

    Puis la promenade continue à travers les petites rues si caractéristiques de la cité.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (1)

    Vieux porche ouvragé, escalier haut, toute l'atmosphère d'un film de cape et d'épée... (cf Cartouche, tourné en ces lieux).

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (1)

    De nombreuses maisons ont été restaurées augmentant le charme de la petite ville.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (1)

    Et quand les habitants jouent le jeu en végétalisant les rues, le plaisir de la visite est décuplé.

    -=-=-=-

    À suivre et  à bientôt.

    -=-=-=-

     


    5 commentaires
  • 4 juin 2019 : Dernière  partie de ma promenade à Bourges. Après les  marais, retour vers le centre ville.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Au passage de la Voiselle, une maman foulque et sa progéniture en pleine occupation ...

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Être mère de famille, c'est aussi avoir le sens de l'éducation  

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Et voici enfin  le centre  historique et  particulièrement  pittoresque de Bourges.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Les façades à pans de bois, sur rue, ont moins de 6 mètres de large. 

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Deux tiers de ces maisons ne comportent qu'un étage. Parmi les maisons à deux étages, les maisons d'angle occupent un emplacement privilégié et manifestent toujours la richesse de leur propriétaire.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Les colombages sont majoritairement en losange et en croix de Saint-André.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Le  Palais Jacques Cœur : naît de la volonté du riche marchand Jacques Cœur de bâtir une « grand’ maison » dans sa ville natale mais l’argentier de Charles VII n’y habita jamais.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

     

    Je ne vous en proposerai pas d'autres photos, car par manque de temps, je ne l'ai pas visité. Peut-être une autre fois.

    -=-=-=-

     Je garde un agréable souvenir de cette visite que j'espère pouvoir encore mieux découvrir peut-être  au printemps.

    -=-=-=-

    À bientôt


    6 commentaires
  • 16 août 2018 : Au port du Rosmeur à Douarnenez 

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Douarnenez et ses ports (4 et fin)

    C'est le port de pêche de Douarnenez avec ses chalutiers, ses magasins frigorifiques, ses ateliers de réparation. Tout un monde qu'il me faudrait avoir le temps d'explorer.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Douarnenez et ses ports (4 et fin)

    Je me contente de faire des photos qui évoquent tout ce monde, comme ici et précédemment, des filets et bouées aux couleurs chatoyantes.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Douarnenez et ses ports (4 et fin)

    La côte, la mer, un monde indissociable en Bretagne.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Douarnenez et ses ports (4 et fin)

    Après le Sparkling Dtar,  je remarque l'Eilean Croine, autre bateau irlandais à quai. Je sais à présent que ces chalutiers irlandais font de Douarnenez leur base avancée, pendant la campagne de pêche au thon dans le golfe de Gascogne, débarquant leur pêche et repartant souvent presque aussitôt. 

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Douarnenez et ses ports (4 et fin)

    Et pendant que les professionnels de la pêche œuvrent à leur activité, d'autres pratiquent une autre forme de pêche, plus tranquille.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Douarnenez et ses ports (4 et fin)

    L'Evann Emma appareille. Comme on le voit en poupe, il s'agit d'un caseyeur pour la pêche aux tourteaux. Pour la petite histoire, ce bateau a failli couler dans le port de Brest en 2012 suite à un problème de vanne de coque. À couple , c'est-à-dire amarré à un autre bateau, c'est ce second navire qui l'aurait empêché de sombrer rapidement. 

    -=-=-=-

    C'est sur cette note heureuse, que se termine ma visite rapide du port de Douarnenez

     À bientôt - Kenavo


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique