• 25  mai 2018 : Dans l'épisode précédent au Grau du Roi, je vous avais laissé avec un avion au ras des  vagues. 

    Je reconnais que cette série n'apportera rien aux amoureux des beaux paysages. Mais  pour moi, elle représentait un défi : à savoir réussir des photos d'un objet volant avec un objectif  70 x 300, en mise au point manuelle et sans trépied.

     Je laisse les spécialistes juger...

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

    L'avion semble se poser sur la jetée. En fait, il amerrit pour prendre de l'eau dans ses soutes.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

    Puis il reprend les airs au nez et à la barbe des bateaux.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

    Un peu plus loin et plus haut, il va vider ses soutes comme il le ferait au-dessus d'un incendie.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

    Le spectacle est magnifique. N'ayant pas l'occasion de voir cela dans le Jura, j'ai donc voulu l'immortaliser.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

    La maîtrise des pilotes est totale.  Et ce reportage me permet de rendre hommage à ceux qui durant l'été, prennent des risques immenses pour sauver les personnes, les biens et la  nature que d'autres, malheureusement, n'ont pas eu de scrupules à détruire.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

     Depuis 2017,  la flotte de Canadairs de la Sécurité Civile, a rallié la base de Nïmes-Garons, quittant Marseille-Marignane après 50 ans de présence en ce lieu. Ce qui explique que les entraînements se déroulent au plus  près de la base actuelle, soit au Grau du Roi en lieu et place du large de Sanary ou Cassis.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

     Un dernier écopage  dans un environnement déroutant, ce qui à mon sens,  fait le charme de cette photo.

    -=-=-=-

    À bientôt pour retrouver la Bretagne.


    5 commentaires
  • Lors de mon escapade chez mes amis belges, en juillet dernier, je  me suis rendu en leur compagnie, de l'autre côté de la frontière, aux Pays-Bas, près d'un bras de la Meuse, devenu réserve naturelle, à Eisjden au sud de Maastrich. L'endroit y est particulièrement plaisant et donne au photographe l'occasion de faire une multitude de clichés dont je vous livre  ici quelques exemplaires.

     

       Un foulque avec sa famille prend le soleil. Je n'ai pas voulu les déranger donc je n'ai fait que cette  photo...

    Ces bras de Meuse sont navigables et des aménagements sont prévus pour les escales des bateaux. 

    L'endroit est un refuge pour les animaux. Ici côte à côte,  un cormoran,  des canards et un cygne : l'entente cordiale...

    L'endroit offre à qui veut bien le  voir, de  belles perspectives.

    Un couple de grèbes m'offre le spectacle de plongeons répétés à travers les reflets sur l'eau.

    Les chardons se découpent sur le ciel limpide

    ou pas...

    Quand les cygnes  se transforment en  autruches...

    Pendant que d'autres prennent la poudre d'escampette, comme ce héron ...

    A demain, je l'espère pour la suite.


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique