• Il est temps à présent de quitter le sommet de la cascade de l’Éventail  pour reprendre  la progression.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

    Le Hérisson est bien  là. C'est ce petit torrent qui coule à mes pieds. Enfin en passant sous un petit pont...

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

    De l'autre côté du  pont, ce même Hérisson va atteindre le sommet de la cascade de l’Éventail et se jeter dans le vide.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

    Le chemin se poursuit par là, oui, juste sous l'arbre courbe... Je vous l'accorde, il faut une âme de trappeur... ou de photographe un peu fou.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

    Un regard en passant sur un ressaut du Hérissson qui malgré le froid continue de couler.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

    Au pied des grands sapins, d'autres plus petits se sont transformés en champignon.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

    Me voici enfin arrivé au bout de ma seconde étape : le grand Saut: 60 m de hauteur

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

     Je dois me contenter de prendre des photos au zoom. L'accès est interdit. En temps ordinaire, un sentier permet d'accéder au pied de la cascade et même de passer derrière. Je l'ai  fait une fois, en été, impressionnant. 

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

    Je reste donc sur une plateforme d'observation et use du 70 x 300 pour découvrir l'amoncellement de glace au pied de la cascade.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

    J'avoue ici manquer de mots pour décrire ce que je vois : eau bondissante, stalactites de  glace se partagent le terrain alors que  le soleil  leur fait de l'oeil...

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

    De véritables voiles de glace comme ici à droite, se sont constitués. Et  je regrette de ne pouvoir aller plus loin sans prendre de risques. Dommage.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

    Ici le froid est plus intense car le soleil n'atteint que rarement le pied de la cascade, d'où ces eaux pétrifiées.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 3

    Neige et  glace : les deux sont intimement mêlés mais si on regarde bien, on s'apercevra que la chute de l'eau se poursuit sur la gauche de la photo.

    -=-=-=-=-=-

     Je  vais devoir quitter les lieux, à regret,  je l'avoue, mais je me réserve un petit plaisir queje vais vous faire  partager dans le prochain épisode .

    -=-=-=-=-=-


    8 commentaires
  • Avec un ordi tout neuf, je peux reprendre l'envoi de mes photos... Alors on retourne à la cascade du Hérisson pour la suite de la promenade hivernale.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 2

     

    Mais avant de reprendre le chemin, attardons nous sur cette glace. Car c'est quand même un peu pour elle que je suis venu... Étrange mélange des genres avec cette eau à la fois  figée et bondissante.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 2

     

    Des stalactites se sont formés. Il ne fait pas bon se trouver en dessous, car certains, vu la température, se détachent par moment.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 2

    Vu au zoom 70x300,  le haut de la cascade.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 2

    C'est  là-haut qu'il faut aller. Déjà en été, la montée n'est pas des plus simples, on a vite le souffle coupé alors en hiver, si ajoute la neige et la glace...

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 2

     

     Le spectacle est quand même impressionnant. Le chemin qui mène au-dessus passe par les bois à gauche.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 2

    Et au début, il nous  permet d'admirer la chute, ici gelée

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 2

     

     Puis par quelques détours du chemin, on obtient d'autres vues de l'ensemble. Alors autant en profiter pour faire une photo  ... et pour souffler!

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 2

    Voilà,  65 m plus haut... Pour cette  photo, l'appareil est tendu à bout de  bras. Il y a une barrière pour dissuader les téméraires de s'approcher.

    -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 2

     

     Ça valait le coup de  grimper,  non?

     -=-=-=-=-=-

    Un hérisson  pas trop  gelé - Part 2

     

     65 m de chute, ça impressionne, non? On distingue sur la droite, un premier ressaut de la cascade, chose que l'on ne distingue  pas  vraiment depuis le pied de la chute.

    -=-=-=-=-=-

     Bon, c'est pas tout ça,  il y a encore une petite chose à voir, mais c'est plus loin et plus  haut,  il faut encore grimper. Alors vous me suivez?  Ok , à plus tard.


    10 commentaires
  • Bonjour,

    Mon ordinateur étant tout neuf, mes différents  programmes réinstallés ainsi que mes fichiers photos (sans  perte) ,  je peux reprendre la diffusion de celles-ci. Mais avant de repartir à la  neige , la glace ou encore en Bretagne,  petite escapade au salon du goût à Lons le Saunier.

     Alors,  je vous propose quelques images juste pour vous faire saliver...  Je suis cruel, non?

    -=-=-=-=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

    Pour vous mettre dans l'ambiance, un  chocolat?

    -=-=-=-=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

    Quelques têtes de nègre vous font la haie d'honneur. 

    -=-=-=-=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

    Pas de salon sans quelques bouteilles. Ici un apéritif que je n'ai d'ailleurs pas goûté.

    -=-=-=-=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

    Un peu des saveurs du Midi  avec ces tomates séchées.

    -=-=-=-=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

    Et l'on  poursuit avec le fameux nougat de Montélimar. Ah que c'est bon quand ça colle aux dents...

    -=-=-=-=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

     

    On remonte dans l'est avec la bretzel, il ne manque que la  bière.. mais elle n'était pas loin!

    -=-=-=-=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

    Petit coup d’œil aux réalisations des apprentis du CFA de Gevingey. Ou une autre façon de passer le temps...

    -=-=-=-=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

     

    Une autre réalisation. Difficulté pour le photographe, éviter les reflets car bien entendu, tout ce travail était sous vitrine.

    -=-=-=-=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

     

    Un  petit jeu avec des flûtes à champagne qui jouent les tentatrices.

    -=-=-=-=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

    Du saucisson corse. A priori du cochon sauvage...

    -=-=-=-=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

     

    Des démonstrations culinaires étaient proposées au public. Ici, la fabrication des truffes jurassiennes.

    -=-=--=-=-=-=-

    Hum.... miam, miam !

     

     Et puis si vous avez encore une petite faim, voici des corniottes...

    -=-=--=-=-=-=-

    Quelques photos donc, présentées sans recherche et dans l'ordre dans lequel elles se sont proposées lors de ma visite au salon.

    Toutes ont été faites au 70 X 300, sans trépied. Autant dire,  les spécialistes comprendront, que j'ai retenu ma respiration plus d'une fois...

    -=-=-=-


    10 commentaires
  • 10 février. Après la neige,  le froid s'est installé avec le beau temps. L'occasion de voir si le froid a prise sur le hérisson ...

    -=-=-=-=-=-=-

    Un hérisson pas trop gelé

    Le Hérisson est en fait une petite rivière qui va traverser la montagne grâce à plusieurs chutes . Ce sont  les cascades du Hérisson que  l'on rejoint à pied par un chemin aujourd'hui enneigé.

    -=-=-=-=-=-=-

    Un hérisson pas trop gelé

    L'eau du Hérisson coule bruyamment. Si en été, le bruit est un ravissement synonyme de fraîcheur, en hiver il donne plus encore une impression de froid... Et  puis il y a un autre bruit,  plus profond ...

    -=-=-=-=-=-=-

    Un hérisson pas trop gelé

    car tout au bout se dévoile la cascade de l'Eventail,  65 m de  hauteur. Et le bruit sourd s'explique par le fait que la cascade  n'est qu'en partie gelée...  Je suis,  je l'avoue,  un peu désappointé en le découvrant...

    -=-=-=-=-=-=-

    Un hérisson pas trop gelé

    Il est temps de s'en rapprocher pour constater  l'état des lieux...

    -=-=-=-=-=-=-

    Un hérisson pas trop gelé

    J'ai  bien essayé de figer l'eau, mais pas de chance,  elles s'est  obstinée  à vouloir  couler...

    -=-=-=-=-=-=-

    Un hérisson pas trop gelé

    Un  plan plus large permet de mieux  juger de la hauteur et de constater qu'effectivement,  l'eau coule,  que tout n'est pas en  glace. D'ailleurs par moment,  on entend tomber des  blocs ... Plus tard  je m'aventurai plus près, mais ce  sera pour après. Gardez simplement cette  photo en mémoire !

    -=-=-=-=-=-=-

    Un hérisson pas trop gelé

    On comprend mieux pourquoi cette cascade porte le nom d'éventail.

    -=-=-=-=-=-=-

    Un hérisson pas trop gelé

    Le sommet de la cascade. On va s'y rendre si  le chemin le permet...

    -=-=-=-=-=-=-

    Un hérisson pas trop gelé

    En attendant , profitons  de cette  féerie où la glace  le  partage avec  l'eau  bondissante.

    -=-=-=-=-=-=-

    Un hérisson pas trop gelé

    Les deux éléments, eau et  glace,  en fait le même mais sous deux états différents, se confondent . Et par moment,  il est difficile de  distinguer l'un de l'autre.

    -=-=-=-=-=-=-

    Si j'ai le temps, demain, je vous  proposerai la suite.

    -=-=-=-=-=-=-

    Petit  point technique : en cette saison, le soleil ne vient pas éclairer cette partie de la cascade,  d'où la difficulté de faire des photos correctes par manque de luminosité. On tente de compenser, mais c'est au détriment de la qualité, hélas.

     


    12 commentaires
  • Je vous ai quittés hier avec les brouettes à feu dans les vignes de Ménétru.  Nous les retrouvons aujourd'hui  pour la suite de la promenade à travers le vignoble enneigé.

    -=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes. 2

    Les revoici donc, sous un autre angle et avec un petit effet...

    -=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes. 2

    De  l'autre côté du vallon, on retrouve Château-Chalon et  je vous  propose d'y aller

    -=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes. 2

    Voilà, c'est  fait. On est au  premier  belvédère en arrivant. Pour les photos précédentes, j'étais au centre de la photo, près d'un arbre. (Ne  m'y cherchez pas,  je  ne suis  plus  là-bas...)

    -=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes. 2

    Le village de Chateau-Chalon. Les différentes vues (trois) proposent des éclairages différents pour varier les  plaisirs...

    -=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes. 2

    Il est évident que le paysage est tout autre de ce qu'il est en été avec les jardinets en terrasse. Mais à chaque saison son charme.

    -=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes. 2

    Et  puisque c'est un paysage de neige, un peu de N&B  pour changer un peu !

    -=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes. 2

    J'ai repris  la route. Au  virage, on voit le vent créer un nuage de neige, qui va se déposer sur la route et causer pour un court instant,  une zone de danger pour qui n'est pas  vigilant.

    -=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes. 2

    D'un peu  plus  près... on  peut admirer la sculpture.

    -=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes. 2

    Et c'est  la fin de  la journée. Dans quelques  kms,  je vais retrouver un terrain sans neige. Alors conservons dans la rétine, cette forêt où la neige est encore bien attachée.

    -=-=-=-=-=-

     Demain, une nouvelle aventure hivernale...


    5 commentaires
  • De la neige, il y en a eu à quelques kms de chez moi. Il suffisait de grimper un peu de 250 m  pour  la rencontrer .

     C'était le 6 février dernier. Direction Ménétru  le Vignoble

    =-=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes.

    Cela paraît impressionnant, mais en fait, il ne s'agit que du talus sous la neige.

    -=-=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes.

    Le vent a poussé la neige jusqu'au bord du talus puis elle s'est envolée plus loin : c'était de la poudreuse.

    -=-=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes.

    Quand en montagne, comme dans le Jura, quand on vous dit que la route, voilà à quoi elle ressemble. C'est qu'elle a été déneigée. 

    -=-=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes.

    Ici  plus de  talus. Le  vent a souflé et poussé la neige sur la route, c'est ainsi que se forme les congères... qui dans certains endroits atteignent de grandes hauteurs.

    -=-=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes.

    Le temps n'était pas si gris mais pour les besoins de la photo et tenter de voir les rayons du soleil,  j'ai obscurci l'ensemble à la retouche.

    -=-=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes.

    Toujours  à Ménétru le Vignoble,  voici les pentes qui verront pousser et mûrir les grappes qui donneront naissance au vin jaune.

    -=-=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes.

     

    Une petite halte s'impose pour faire une prière avant que d'attaquer la descente en espérant qu'elle ne soit pas verglacée...

    -=-=-=-=-=-=-

    De la neige sur la route et les vignes.

    Les brouettes à feu : c'est là que l'on brûle les sarments récupérés lors de la taille de la vigne laquelle ne va tarder tarder à s'effectuer.

    -=-=-=-=-=-=-

     Bientôt la seconde partie de ce court voyage.


    6 commentaires
  • J'ai repris mon périple. Nous sommes à présent à la Chaux du Dombiez. La  neige c'est bien, mais quand on peut mettre quelques couleurs en plus ...

    -=-=-=-=-=-

    La  neige, c'est aussi  de la couleur...

    Comme ici, avec une opposition entre couleur rehaussée et N&B.

    -=-=-=-=-=-

    La  neige, c'est aussi  de la couleur...

    Plus loin, alors que les glaçons restent un danger latent,  le bleu prédomine pour peu qu'on l'aide un peu.

    -=-=-=-=-=-

    La  neige, c'est aussi  de la couleur...

    Ici, c'est l'opposisition inverse à la première photo. Le  ciel est privilégié en couleurs, au détriment de la  façade.

    -=-=-=-=-=-

    La  neige, c'est aussi  de la couleur...

    Un fond très clair contraste avec la saleté des amas de neige et des murs... Le revers de la médaille de la neige ... 

    -=-=-=-=-=-

    La  neige, c'est aussi  de la couleur...

    Sur la route de Saint Laurent en Grandvaux. Pas trop question de couleurs à part les gris et le blanc...

    -=-=-=-=-=-

    La  neige, c'est aussi  de la couleur...

    Au même endroit, le regard, ébloui par le soleil, se porte en direction de St Pierre. Cette fois-ci, je privilégie un traitement en N&B.

    -=-=-=-=-=-

    La  neige, c'est aussi  de la couleur...

    Toujours dans la même veine, quand le soleil se cache derrière un amoncellement de neige du à la lame du chasse-neige. Et quoique vous en pensiez, il ne s'agit pas ici d'une photo en N&B... 

    -=-=-=-=-=-

    La  neige, c'est aussi  de la couleur...

    St Laurent en Grandvaux : la dameuse est passée sculptant la piste. 

    -=-=-=-=-=-

    La  neige, c'est aussi  de la couleur...

    J'ai joué à cache cache avec le soleil. Ici, il s'est planqué derrière le sapin. Si, je vous  jure...

    -=-=-=-=-=-

    La  neige, c'est aussi  de la couleur...

    Puis il est ressorti mais j'ai eu le temps de le capturer et de modifier la photo en conséquence... 

    -=-=-=-=-=-

    La  neige, c'est aussi  de la couleur...

    Et pour finir avec cet épisode un peu particulier : de la vraie neige et de la couleur, de la vraie elle aussi !

    -=-=-=-=-=-

     A  bientôt, ailleurs ici  ou là, mais jamais très loin. 


    12 commentaires
  • La route de Clairvaux les lacs me mène,  ar des chemins détournés,  jusqu'à Ilay et  là encore son  lac. Hélas, trop de neige pour l'aborder et  je n'ai pas de raquettes. Je me contenterai donc de quelques vues dans un rayon de 500 m autour de moi, dans ce  petit hameau ( pléonasme)

    -=-=-=-=-=-

    Ilay, un temps de neige et glace

    A Ilay, le village ne tient que par quelques maisons. Et la chapelle est à la mesure du lieu...

    -=-=-=-=-=-

    Ilay, un temps de neige et glace

    Voilà des endroits où il vaut mieux passer au large...

    -=-=-=-=-=-

    Ilay, un temps de neige et glace

    Bon là c'est sûr, ça va être difficile d'aller chercher du pain ...

    -=-=-=-=-=-

    Ilay, un temps de neige et glace

    Quand la nature se façonne elle même...

    -=-=-=-=-=-

    Ilay, un temps de neige et glace

    Il fait un peu frais, si on allait chercher du bois pour la cheminée?

    -=-=-=-=-=-

    Ilay, un temps de neige et glace

    A moins que vous ne souhaitiez aller faire un tour au lac... Pour les piétons, c'est pas interdit... Encore que!

    -=-=-=-=-=-

    Ilay, un temps de neige et glace

    C'set quand même beau la neige quand nulle trace ne vient casser le tableau. 

    -=-=-=-=-=-

    Ilay, un temps de neige et glace

    Me croirez-vous si je vous dis qu'il y a là une voiture? C'est pourtant la vérité.

    -=-=-=-=-=-

    Ilay, un temps de neige et glace

    Les  nouveaux  champs de coton du Jura. Une nouvelle expérimentation transgénique... 

    -=-=-=-=-=-

    Ilay, un temps de neige et glace

    Quand la bise souffle, elle roule des petits morceaux de neige qui façonnent le terrain

    -=-=-=-=-=-

    Allez,  je vous ai assez refroidi pour aujourd'hui.

    La suite au prochain  numéro .


    13 commentaires
  • Quand je dis là-haut, on n'est quand même pas sur le toit du Jura... tout juste à 629 m d'altitude... au belvédère au-dessus de la  vallée du Drouvenant.

    -=-=-=-=-

    Oh, c'est beau là-haut

    Petit arrêt pour contempler le paysage. Un  belvédère est aménagé, alors on en profite.

    -=-=-=-=-

    Le rocher de Gargantua

    Le relief particulmier du Jura s'exprime  totalement  ici. Les profondes vallées sillonnent le paysage, laissant apparaître ici ou là des barres rocheuses comme celle-ci à gauche  dénommée :  ocher de Gargantua

    -=-=-=-=-

    Sous  Nans.

    En contrebas du  belvédère, le fond de la vallée sous son tapis neigeux, 100 m plus  bas,  à la cote  530. 

    -=-=-=-=-

    Oh, c'est beau là-haut

    La couche de  neige est encore importante mais peu de personnes se sont arrêtées pour profiter du paysage. A croire que cela ne peut tenter qu'un vieux fou de  photographe...

    -=-=-=-=-

    Oh, c'est beau là-haut

    Tout est blanc, alors jouons avec le décor.

    -=-=-=-=-

    Au centre gauche, la côte de la Frasnée.

    Rapide coup d’œil sur l'horizon, avec au fond tout d'abord, la côte de la Frasnée, puis tout au fond, les monts du Jura. 

    -=-=-=-=-

     Bon  demain,  on poursuit la promenade, toujours dans la neige,  c'est de saison.

    Et si  vous avez  le temps, allez voir  par  là , mes  photos du  jour  . Merci.

     

     

     


    11 commentaires
  • Retour sur les canards de Clairvaux les lacs, objets de ma première photo de la série précédente .

    -=-=-=-=-

    Il faisait un froid de canards, paraît-il...

    M'approchant  près du  lac,  je remarque tout un tas de canards. Un temps pour eux paraît-il..

    -=-=-=-=-=-

    Il faisait un froid de canards, paraît-il...

    Survient un vieux monsieur. Tous les canards se dirigent vers lui. Il commence à leur donner à manger.

    -=-=-=-=-=-

    Il faisait un froid de canards, paraît-il...

    Je laisse faire, le temps de prendre quelques photos. D'autant qu'il en arrive encore. J'ai peur que me voyant venir,  ils ne s'envolent.

    --=-=-=-=-=-

    Il faisait un froid de canards, paraît-il...

    Ils se sont regroupés autour du monsieur, épiant le moindre jet de pain de sa part.

    -=-=-=-=-=-

    Il faisait un froid de canards, paraît-il...-

    Puis je me suis rapproché . Aucun ne s'est enfui. Alors  j'ai entamé la discussion : 

    - Ils vous attendaient...

    - C'est à dire que je suis passé par là tout à l'heure et je les ai vus qui venaient vers moi, alors je suis reparti en ville pour leur acheter à manger.... et  me voilà.

    -=-=-=-=-=-

    Il faisait un froid de canards, paraît-il...

     

    Et comme chez les canards, il y a toujours le vilain petit canard,  je l'ai cherché et je l'ai trouvé. Il faisait le malin :

    - Regardez les copains,  je marche sur l'eau...

    -=-=-=-=-=-

     A demain,  pour d'autres  paysages enneigés.


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires