• 17 août 2018 : La randonnée sur l’île d'Ouessant touche à la pointe de Pern au bout de l’île, dans le prolongement du continent... 

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (5)

    C'est là que je découvre les ruines de ce qui fut le système de trompette à manège, à Port Aziou. Cette construction a reçu une trompette fixée au sommet d'un réservoir d'air comprimé alimenté par une pompe actionnée par des chevaux. C'était  une  immense corne de  brume. Opérationnel le 28 septembre 1866, le système souffrira de la difficulté de trouver 4 chevaux disponibles.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (5)

    Les petites fleurs poussent au pied de ce qu'il reste des murs, protégées du vent.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (5)

    Les ruines du bâtiment qui renfermait le manège à chevaux et qui fut remplacé en 1885 par une machine à vapeur .

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (5)

    Voici le schéma de ce bâtiment avec les chevaux de l'île qui étaient de petite taille, un mètre au garrot et vivaient en liberté.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (5)

     Depuis le sentier côtier, on peut enfin admirer le spectacle de la mer d'Iroise.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (5)

    Mais ne nous y trompons pas, nous sommes à plusieurs centaines de mètres du rivage. C'est l'effet de zoom (70 x 300) qui augmente aussi l'effet brouillard des embruns.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (5)

    Grâce à l'ensoleillement, le bleu de la mer est attirant...

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (5)

    On ne parlera pas ici de tempête, mais la mer est quand même agitée.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (5)

    Le spectacle des vagues , de l'écume et le bruit ne me laissent pas indifférent. C'est un spectacle permanent.

    -=-=-=-

    À bientôt - Kenavo.


    3 commentaires
  •  1er juillet 2019 : Début d'un  petit séjour en  Occitanie et première visite pour un lieu réputé du Languedoc  : Saint Guilhem le Désert qui doit son nom à Saint Guilhem (Guilhem occitan de Guillaume). Petit fils de Charles Martel, cousin de Charlemagne, Guilhem s'est illustré dans de nombreuses campagnes militaires à partir de 790.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 1 -

    Auparavant, une petite halte sur la route de Saint Guilhem, à Aniane, de temps d'immortaliser cette respectable demeure. 

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 1 -

    Au bord de la route, à l'entrée du village de Saint-Guilhem, on découvre une imposante demeure. Il s'agit de l'une des deux anciennes églises paroissiales. Elle servait de citadelle et contribuait, avec les remparts dont elle était proche, à défendre la localité. Aujourd'hui,  c'est la maison communale.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 1 -

    Et ce côté rappelle de loin, celui d'une église.  

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 1 -

    Le village est traversé par le Verdus et quelques ruisseaux viennent s'y jeter, ruisseaux que l'on enjambe grâce à ces gués en pierre. 

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 1 -

    Une impasse, des escaliers, un petit coin fleuri, tout cela concourt à la beauté du village.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 1 -

    En contrebas des maisons, le Verdus que l'on traverse au fond grâce à un vénérable pont de pierre. Mais l'eau y est particulièrement absente en ce début d'été.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 1 -

    Saint Guilhem on le sait, est un vieux village. Certaines maisons en attestent, mais celle-ci n'est sans doute pas la plus ancienne. Et à cette date-là, on ne parlait pas encore de Napoléon Ier, mais de Napoléon Bonaparte,  Premier Consul...

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 1 -

     De vénérables venelles autorisent le passage sous les maisons pour aller d'une rue à l'autre...

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 1 -

    De tels endroits apportent, grâce à leur ombre, un peu de fraîcheur, ce qui ce  jour-là, n'était pas négligeable.

    -=-=-=-

    À suivre et  à  bientôt.


    3 commentaires
  • 17 août 2018 : Ma promenade sur l’île d'Ouessant se poursuit et mes pas me mènent par de petits sentiers vers la pointe du Pern.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (4)

    De loin en loin, entre quelques arbres et trouées dans la végétation, on peut voir la mer d'Iroise. 

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (4)

    Alors que j'avance vers la pointe, sur ma droite se dresse le phare de Créac'h.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (4)

    Un des rares  moulins subsistant sur l'île. Ils étaient encore une centaine au début du siècle dernier. Celui-ci, le moulin de Karaes a été restauré par le parc régional d'Armorique. Il rappelle l'existence des moulins à orge. Ces petits moulins étaient bâtis sur un socle en granit de presque 2m de haut sur 1,8m de diamètre. 

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (4)

    Et puis dans ce presque bout du monde, une maison complètement dans le style breton et je dois reconnaître que  j'aime  beaucoup.  

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (4)

    Un petit panoramique pendant qu'on y est, avec le  phare de la Jument.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (4)

     La  lande bretonne et une plaque de bruyère sur fond de phare de Créac'h...

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (4)

    La grande immensité de l'océan capte le regard...

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (4)

     Des fougères, des rochers, des vagues sur la mer, un condensé de Bretagne..

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (4)

    Le phare de Nividic, au bout de la Pointe de Pern. Construit de 1912 à 1930, ce phare n'a jamais été  prévu pour être habité.  Une ligne aérienne est installée pour acheminer, à partir de la terre, l’énergie nécessaire à l’alimentation du feu, du signal sonore, et des contrôles de l’automatisme, d'où les deux piliers en béton à gauche et à droite destinés à soutenir cette  ligne. En 1952, on rétablit un feu automatique à gaz. La machinerie est obsolète. On installe alors une plateforme pour hélicoptère de cinq mètres sur cinq mètres au dessus de la lanterne pour amener plus rapidement le personnel technique. Depuis 1996, le feu de Nividic est équipé de panneaux solaires. Il ne porte plus de signal de brume.

    -=-=-=-

    À suivre et à bientôt. Kenavo

     


    7 commentaires
  • 4 juin 2019 : Dernière  partie de ma promenade à Bourges. Après les  marais, retour vers le centre ville.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Au passage de la Voiselle, une maman foulque et sa progéniture en pleine occupation ...

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Être mère de famille, c'est aussi avoir le sens de l'éducation  

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Et voici enfin  le centre  historique et  particulièrement  pittoresque de Bourges.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Les façades à pans de bois, sur rue, ont moins de 6 mètres de large. 

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Deux tiers de ces maisons ne comportent qu'un étage. Parmi les maisons à deux étages, les maisons d'angle occupent un emplacement privilégié et manifestent toujours la richesse de leur propriétaire.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Les colombages sont majoritairement en losange et en croix de Saint-André.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

    Le  Palais Jacques Cœur : naît de la volonté du riche marchand Jacques Cœur de bâtir une « grand’ maison » dans sa ville natale mais l’argentier de Charles VII n’y habita jamais.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (4)

     

    Je ne vous en proposerai pas d'autres photos, car par manque de temps, je ne l'ai pas visité. Peut-être une autre fois.

    -=-=-=-

     Je garde un agréable souvenir de cette visite que j'espère pouvoir encore mieux découvrir peut-être  au printemps.

    -=-=-=-

    À bientôt


    6 commentaires
  • 17 août 2018 : Et on chemine sur les petits sentiers de l'île d'Ouessant

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (3)

    Le blanc et le bleu semblent être les couleurs prééminentes sur  l'île. Elles sont sans excès et s'cordent avec le ciel bleu ou comme ici, le ciel devenu gris.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (3)

    Dans l'intérieur des terres, un paysage bien typique  de la Bretagne insulaire, alors que le temps a changé.  Mais il est temps de faire une pause,  alors direction le restaurant.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (3)

    Une fois restauré, il  faut reprendre la marche, ou dans ce cas précis, gravir les marches.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (3)

    Et toujours d’agréables endroits bien fleuris.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (3)

    Un regard sur le large et le phare de la Jument mais aussi sur des grains dans le lointain. Avec cette merveilleuse incertitude bretonne : est-ce que c'est pour nous ou non?

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (3)

    Pour le moment, le grain s'est évaporé. Je vous l'ai dit : l'incertitude bretonne mais doublée de cette assertion : en Bretagne, il ne pleut que sur les imbéciles. Mais je dois vous l'avouer, pendant mon séjour, je me suis trouvé bien bête une fois ou deux... En attendant, je ne peux qu'admirer cette maison au caractère rustique mais tellement pleine de charme.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (3)

     Chemin faisant, on longe quelques pâtures et autres champs de céréales, avec toujours un sublime arrière-plan.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (3)

    Le  grain a disparu, laissant le ciel bleu reprendre ses droits.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (3)

     Enfin pour finir cette série aujourd’hui, une nouvelle photo de celles qui semblent donc être des anémones du Japon et sur laquelle,  je aperçois à l'instant, une abeille bien chargée de pollen... Et  je ne l'avais vraiment pas remarquée avant ce  jour ! 

    -=-=-=-

    À suivre et à bientôt ,  Kenavo

     


    10 commentaires
  • Bourges : 4 juin 2019. Après le côté plus sauvage des "marais", découvrons leur côté "culture".

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (3)

    135 hectares sont  cultivés en jardins familiaux par leurs propriétaires et offrent une balade nature surprenante en plein cœur de la ville.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (3)

    Tous ces jardins font l'objet de soins  attentifs et certains sont même décorés. 

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (3)

    Un autre avantage des marais, c'est que l'on peut y pratiquer la pêche.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (3)

    C'est grâce à ces barques que les jardiniers amateurs accèdent à leur parcelle. Il y a 1500 parcelles ...

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (3)

    Tout au long de la rivière il y a comme ici, en face, des coulants, ces petits canaux qui permettent de rejoindre les îlots.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (3)

    Certains coulants sont comme ici, couverts de nénuphars. Leur profondeur n'excède pas 60 cm.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (3)

    À chaque pas, le décor change. Il n'y a aucune monotonie à cheminer le long de la rivière.

    -=-=-=-

    Bourges : une belle surprise (3)

    Les foulques macroules sont tranquilles. Leur présence concourt à accentuer le charme de l'endroit.

    -=-=-=-

    Lors de la canicule de l'été 2019, et surtout en septembre, le niveau de la rivière a tellement baissé, que les coulants se sont retrouvés à sec. La vase a séché, s'est craquelée, laissant libre court à la végétation et aux plantes invasives. Partout ce fut la débrouille pour accéder aux parcelles. Il ne restait de l'eau que dans l'Yèvre, et encore, pas beaucoup.

    -=-=-=-

    À suivre et à bientôt

    -=-=-=-

     


    5 commentaires
  • Ouessant, 17 août 2018. Un peu de marche à pied ne fait pas de mal. Alors en avant.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (2)

    En contrebas du chemin, dans le port de Porspaul, les gestes ancestraux des marins.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (2)

    Et en relevant la tête, je découvre le phare de la Jument, situé en mer à près de 3 km de moi. C'est un phare mythique, cible des photographes pendant les tempêtes.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (2)

    Autre éminence de la région, l'église Saint Pol-Aurélien (1860). Le clocher resta longtemps inachevé et il fut terminé grâce au don de la couronne britannique en 1896, qui remerciait ainsi la population de l'aide apportée lors du naufrage du Drummond Castle, paquebot anglais qui coula en 4 min après avoir heurté les Pierres Vertes, récif situé à l'ouest de Molène. Il y eut trois survivants sur 243 personnes. (Source  OT Ile d'Ouesant).

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (2)

    Par-ci , par-là, au cours de la promenade, découverte d'endroits sympathiques avec comme ici, ces bouées en guise de décoration.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (2)

    Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'île n'est pas complètement plate ... Et un restaurant, cela se mérite !

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (2)

    Au passage, découverte du cimetière, très fleuri en cette période de l'année.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (2)

    Un peu plus loin, ces cosmos m'autorisent une photo sympa.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (2)

    Puis en longeant en surplomb, la côte, ces canna indica semblent vouloir prendre leurs aises.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (2)

    Et enfin, à flanc de falaise, une vague de capucines.

    -=-=-=-

     À bientôt - Kenavo.


    5 commentaires
  • 4 juin 2019 : Après la visite de la cathédrale, un repas sympathique dans un restaurant du centre, rien de tel qu'une visite des environs.

    -=-=-=-

    Bourges  : Une  belle surprise (2)

    Un quartier tranquille qui ne semble pas avoir bougé depuis des lustres.

    -=-=-=-

    Bourges  : Une  belle surprise (2)

    Et puis c'est une nouvelle découverte, celle des marais de l'Yèvre et de la Voiselle, situés au pied du quartier médiéval. 

    -=-=-=-

    Bourges  : Une  belle surprise (2)

    135 hectares sont cultivés en jardins familiaux par leurs propriétaires et offrent une balade nature surprenante en plein cœur de la ville. 

    -=-=-=-

    Bourges  : Une  belle surprise (2)

    Des allées  permettent d'agréables promenades au fil de l'eau et l'on profite d'une vraie nature en pleine ville.

    -=-=-=-

    Bourges  : Une  belle surprise (2)

    Et on est vraiment à deux pas de l'activité citadine

    -=-=-=-

    Bourges  : Une  belle surprise (2)

    Une petite composition qui aurait plu aux impressionnistes. L'ombre et la lumière se mêlent par dessus les reflets des arbres voisins tout en laissant voir le fond de la rivière.

    -=-=-=-

    Bourges  : Une  belle surprise (2)

    Et puis au détour d'un chemin, ces poèmes et textes accrochés. Merveilleuse idée pour laisser au temps, le temps de s'arrêter pour une pause culturelle. Il s'agit du  "mur de poètes" . À voir : ici

    -=-=-=-

    Bourges  : Une  belle surprise (2)

    Un lieu rêvé pour les animaux comme ici cette famille de foulques macroules.

    -=-=-=-

    Bourges  : Une  belle surprise (2)

    Et puis une barque, moyen de transport indispensable pour les jardiniers locaux. Ce que nous verrons dans la suite de ce reportage.

    -=-=-=-

    Car ces marais offrent deux visages comme ici ce côté un peu sauvage et puis un autre côté, plus "entretenu". À découvrir bientôt.

     


    6 commentaires
  • 17 août 2018 :  Cette île entre le ciel et l'eau comme le chantait Serge Lama, c'est Ouessant. Je vous invite à me suivre durant ma promenade de découverte.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (1)

    Pour aller sur une île, il faut souvent prendre un bateau. c'est ce que j'ai fait en embarquant à Lanildut.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (1)

    Au port, les goémoniers sont encore à quai

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (1)

    Petite vue marine en espérant voir des dauphins ou des  phoques car nous naviguons sur le parc naturel marin de la mer d'Iroise, où réside le quart de la population française de mammifères marins. Mais hélas...

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (1)

     Puis c'est la traversée relativement calme. Nous croisons au large le phare de Kéréon, 38 m au-dessus du  niveau de la mer, dans le passage du Fromveur (courant très violent, pouvant atteindre 16 km à l'heure, dont le nom breton signifie "grande frayeur"), Kéréon est bâti sur l'écueil de Men Tensel, "la pierre hargneuse". Tout un  programme.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (1)

    -=-=-=-

     En approche du port pour débarquer. À tribord ( à droite), on distingue de gauche à droite, le sémaphore,  le phare du Stiff et enfin la tour radar.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (1)

     C'est le petit port du Stiff,  plutôt un mouillage. Il n'y a pas infrastructure  particulière en dehors du môle d'embarquement et de la gare maritime pour les liaisons avec le continent.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (1)

    Toujours le Stiff mais à contre-jour

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (1)

     Vu au passage dans le village de Lampaul, pour se rappeler qu'on est sur une île...

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (1)

    L'autre port d'Ouessant, Portspaul, port dit en échouage, car les bateaux à marée basse, reposent sur leur quille. Aujourd'hui le port est fréquenté par quelques pêcheurs et plaisanciers.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (1)

     Pour les pêcheurs, c'est le moment de nettoyer le poisson. Moment attendu aussi par les mouettes et les goélands

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Une île entre le ciel et l'eau ... (1)

     Le port de Portspaul, sur la commune de Lampaul est aussi la base du canot de sauvetage de la SNMS dont on voit les rails permettant  la mise à flots du canot de sauvetage. Celui-ci est plus haut, dans son abri.

    -=-=-=-

    À suivre et à bientôt.


    4 commentaires
  • Sellières, le  15 janvier 2020 : Ce matin, en ouvrant ma fenêtre, un agréable spectacle m'attendait. Le temps de fixer le 70 x 300 sur l'appareil et  j’étais là.

    -=-=-=-

    La promenade de l'écureuil

    Un écureuil sur sa branche perché grignotait quelque noisette trouvée par là.

    -=-=-=-

    La promenade de l'écureuil

    Négligeant ma présence,  il dégustait ce met providentiel tombé d'un arbre voisin.

    -=-=-=-

    La promenade de l'écureuil

    Malheureusement, par maladresse, le repas chuta, laissant mon ami dépité.

    -=-=-=-

    La promenade de l'écureuil

    Qu'à cela  ne tienne,  j'ai tout mon temps se dit l'animal, reprenant sa  progression vers les cimes.

    -=-=-=-

    La promenade de l'écureuil

    Et ce serait bien le diable, s'il ne trouvait quelque chose à se mettre sous la dent.

    -=-=-=-

    Voilà pour mon spectacle matinal.

    À bientôt.

     


    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires