• Sellières, le 5 avril 2020 : Comme beaucoup, ou presque, je suis confiné. Mais avec la chance d'avoir un jardin et d'être à la campagne. La nature m'attend à 20 m de chez moi. Alors, je peux profiter de l'heure de sortie pour faire quelques photos.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Dès la sortie de la maison, je découvre ce qui me semble être des stellaires que l'on pourrait confondre avec des marguerites.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Malgré les gelées des derniers jours, il reste encore des fleurs sur les pommiers.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Sur une seule photo, les différentes étapes de la vie du pissenlit.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    La campagne reste la campagne et c'est tant mieux. Et le champ a été ensemencé.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Juste en face du champ, tout le charme tendre du printemps.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Désolé pour la qualité de la photo, et en plus je ne connais pas cet arbuste fleuri.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    Ici ou là, un champ de renoncules (boutons d'or) s'offre à la vue.

    -=-=-=-

    Sellières  - 60 minutes au soleil (1)

    La Brenne qui traverse le village, subit déjà hélas, les effets de la sécheresse. Voilà près d'un mois qu'il n'a pas plu.

    -=-=-=-

    À suivre et à bientôt.

     


    1 commentaire
  • Aujourd’hui, 7 avril , c'est la lune "rose". Elle se trouve au plus près de la terre.

    L'occasion, puisque le ciel est propre, de faire quelques clichés. Obj 70 X 300 et certaines photos un peu agrandies. Mon but n'était pas de faire de gros plans mais de profiter de  l'environnement de l'église et de la tour de Toulouse  le Château.

    Photos sans commentaires.

    -=-=-=-

    La lune "rose"

    -=-=-=-

    La lune "rose"

    -=-=-=-

    La lune "rose"

    -=-=-=-

    La lune "rose"

    -=-=-=-

    La lune "rose"

     Et pour la fin, un clin d’œil au soleil qui allait se coucher.

    -=-=-=-

    À bientôt


    5 commentaires
  • 05 juillet  2019 - Petite escapade vers le lac du Salagou (34)

    Il s'agit du lac de retenue du barrage de Salagou, terminé en 1969.  Nous sommes près de Clermont l'Hérault.

     Outre le caractère insolite du lieu et éminemment touristique de celui-ci, il faut se rappeler l'histoire du village de Celles qui lui est lié. 

    Malheureusement, lors de mon passage, je me suis borné à faire des photos du lac, délaissant le village.

    Aussi je vous invite à suivre ce lien ici pour connaître l'histoire de ce village mort, car il aurait du être englouti puis qui a ressuscité.

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Entouré de jolies collines rouges, le lac du Salagou, qui s'étend sur 750 hectares, bénéficie d'un environnement privilégié. Ses eaux calmes sont propices à la pratique de la pêche et des loisirs nautiques.

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Le caractère sauvage du lieu lui confère une beauté dont il est difficile de se détacher.

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Le vert par endroit vient lécher le bleu du lac, dont l'environnement est dédié au rouge.

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Ce  jour-là, le  vent avait décidé de m'accompagner dans ma promenade

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Il  ne s'agit pas là de pourriture mais de ce que le vent pousse vers le rivage en matière d'herbes séchées qu'il soulève des terres jusqu'à la surface de l'eau.

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Ce sol est constitué d'une roche rouge appelé la «ruffe » composée de sédiments  argileux et d’oxydes de fer, d'où cette couleur rouge omniprésente

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Tous ces endroits sont très prisés des touristes. Malheureusement certains n'ont aucun respect pour les lieux .

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Comme  on  peut en  juger sur cette  photo, la roche n'est pas constitué de blocs, mais d'une multitude de strates et elle est très friable et pas toujours aisée à emprunter, en l'absence  par endroits de véritables chemins. 

    -=-=-=-

    Voilà pour cette courte visite au lac du Salagou. J'ai le sentiment d'être passé à côté de quelque chose et lors d'un prochain séjour dans ma région, il faudra que j'y retourne.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    8 commentaires
  • 18 Juillet 2018 : C'est mon denier jour de vacances. Malheureusement, le beau temps m'a quitté.

    Alors je décide de me rendre à Plougastael-Daoulas, mais par la route buissonnière.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Fin de vacances à Plougastel - 1

    Ma première étape est pour la chapelle de Locmaria-Lann près de Plabennec, datant de 1500(?)

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Fin de vacances à Plougastel - 1

    L’autel (1512), sculpté dans la pierre de kersanton, relève du style gothique flamboyant, tandis que le retable en bois qui le surmonte est une œuvre de la fin du XVIIe s. : 1682 pour la sculpture, 1685 pour la polychromie. (désolé pour l'éclairage)

     -=-=-=-

    Breizh 2018 - Fin de vacances à Plougastel - 1

    Des inscriptions  au pied du calvaire, donnent le ton de cette ambiance bretonne si particulière.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Fin de vacances à Plougastel - 1

    Le calvaire en kersanton et ses onze personnages date de 1527.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Fin de vacances à Plougastel - 1

    Le haut du calvaire est particulièrement riche. Sa description, tout comme l'histoire de la chapelle se trouve ici

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Fin de vacances à Plougastel - 1

    Puis je poursuis ma route vers Plougastel-Daoulas pour jeter un œil sur la rade de Brest.

    -=-=-=-

     

    Breizh 2018 - Fin de vacances à Plougastel - 1

    En prenant un peu de hauteur, l’œil découvre de gauche à droite, le port militaire, les jetées qui protègent le port. Au-dessus, la ville de Brest puis en allant sur la droite, les  installations portuaires classiques.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Fin de vacances à Plougastel - 1

    Et puis une image du vieux pont  Albert Louppe  (1930) que n'aurait pas imaginer son architecte Eugène Freyssinet . En effet un second pont, le pont de l'Iroise (1994) aux allures futuristes avec ses  haubans, est venu s'installer à l'arrière . 

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Fin de vacances à Plougastel - 1

    Le temps s'est gâté. Les hortensias ont vieilli mais donnent encore du caractère à cet endroit.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Fin de vacances à Plougastel - 1

     

    Tandis qu'un peu plus loin, ce fusain bicolore éclate de lumière.

    -=-=-=-

    À bientôt pour la  fin des ces vacances bretonnes - Kenavo.


    4 commentaires
  • 3 juillet 2019 : Découverte de la pointe du Salaison, qui débouche dans l’Étang d'Or, aun sud de Mauguio (34).

     Petite  précision au sujet d ces photos. C'est après avoir vu les photos panoramiques de Pascale MD  (http://www.pascale-menetrier-delalandre.com) que j'ai voulu présenter mes photos dans ce format, sachant que celui-ci ne s'adapte pas à toutes les photos.

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Le Salaison est un cours d'eau de 24,9k km de long qui alimente l'étang d'Or. L'endroit comporte des baraques de pêcheurs, dont les bateaux sont visibles ici. 

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    De l'autre côté, on distingue l’Étang d'Or au delà de l'embouchure.

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    En remontant sur le chemin, vers l'étang, on distingue dans le fond, La Grande Motte et le Grau du Roi. Au centre,  j'ai été intrigué par cet échassier. C'est une cigogne. Mais curiosité,  elle est factice... N'ayant pas pris mon téléobjectif,  je n'ai pas pu en savoir plus.

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    En  2015, il a été effectué une restauration d'un îlot de nidification, afin de favoriser l'accueil des oiseaux (échasse blanche, avocette, sterne naine, etc).

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Mouettes et goélands occupent chacun un pieu au-dessus de l'eau,  tandis qu'une avocette élégante vient de prendre son envol.

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Avocette que j'ai pu saisir dans son vol, contrairement aux sternes, vraiment trop véloces...

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Les photos précédentes nous dévoilaient le côté est de la rivière. Voici à présent le côté ouest. Les cabanes de pêcheurs, proches, justifient la présence de ces nasses. Dans le Salaison, on peut pêcher entre autres : gardons, chevesnes, carpes, brochets, anguilles.

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Le vent est bien présent et agite les eaux de l’étang. En  2015, des travaux ont été menés dans le cadre de Natura 2000, pour lutter contre l'érosion des berges ainsi que contre l’envasement régulier de l’embouchure du Salaison préjudiciable au bon écoulement des eaux de la rivière. 

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Pour refaire les berges, et les stabiliser, on a planté des pieux en châtaignier et mis en place des bâches en géotextile

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Si l'endroit s'appelle l’Étang d'Or, c'est parce que le sel y fut exploité, ce fameux or blanc . Mais pour ma part,  je préfère voir dans l’appellation du lieu, la présence de ces multiples  reflets variables en fonction du ciel et du soleil. 

    -=-=-=-

    À bientôt.


    6 commentaires
  • 18 août 2018 : Après les maisons de Ménéham, la côte, qu'on appelle ici la Côte des Légendes. 

    -=-=-=-

    Breizh - La côte de Ménéham.

    Peut-être que se sont ces rochers et d'autres qui ont donné le nom de Côte des Légendes, car à travers toutes ces formes, on peut y voir  bien des choses.

    -=-=-=-

    Breizh - La côte de Ménéham.

    Est-ce un poisson qui aurait sauté trop loin et se serait fossilisé sur la plage?

    -=-=-=-

    Breizh - La côte de Ménéham.

    Et ici?  Heu joker... !

    Breizh - La côte de Ménéham.

    Après les rochers, les yeux se portent vers le sable de la plage, où toute une vie, souterraine, existe.

    -=-=-=-

    Breizh - La côte de Ménéham.

    Difficile d'imaginer quelle espèce d'animal peut vivre là, sous le sable, attendant la marée. En fait, il s'agit d'un ver marin lequel passionne énormément les chercheurs pour tous les espoirs qu'il porte en matière de traitement de certaines maladie.

    -=-=-=-

    Breizh - La côte de Ménéham.

    La marée s'est retirée, laissant des poches d'eau particulièrement transparentes dans lesquelles la vie marine continue.

    -=-=-=-

    Breizh - La côte de Ménéham.

    Tandis que plus loin, une algue arrachée du fond de la mer finit de se dessécher sous un soleil implacable.

    -=-=-=-

    Breizh - La côte de Ménéham.

    Des rochers, du sable, des bateaux, la mer ... Magnifique Bretagne.

    -=-=-=-

    À bientôt  - Kenavo


    6 commentaires
  • 3 juillet 2019 : Uzès est une vieille cité. Et c'est au détour de ses rues que l'on peut mieux en juger. Mais cela  nécessite d'avoir le nez en l'air.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

    Et c'est en levant la tête que les perspectives s'affirment. J'aurai pu redresser la photo mais justement, l'effet aurait été perdu.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

    Rien que le nom de la rue est révélateur. On sait où on est !

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

    Une vieille devanture attire mon regard. Merci au propriétaire de l'avoir conservée, même si maintenant les tissus ont disparu, remplacés par des produits du terroir.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

     Il est 14 h. Le soleil tape dur. Malgré l'ombre proposée par les hautes maisons, peu de monde, même dans une rue commerçante. 

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

    C'est souvent à l’architecture citadine qu'on peut juger de l'opulence passée d'une ville. Et ici, c'est le cas, à voir les linteaux ouvragés.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

    Autre exemple surprenant de l'architecture locale, avec le renflement du mur, dont on peut supposer qu'il masque un escalier.

    -=-=-=-

    Voilà  pour cette trop courte visite d'une ville qui mériterait un meilleur traitement photographique.

    À bientôt.


    6 commentaires
  • 18 juillet 2018: Visite d'un site ultra connu dans le Finistère  : Ménéham , très prisé des touristes. Même si vous n'en verrez pas sur mes photos, ils étaient bien présents... Ce qui veut dire qu'une séance photo d'un quart d'heure peut durer plus d'une heure pour avoir des images propres...

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - La maison de Ménéham

    Blotti entre les rochers de la Côte des Légendes, sur un site naturel exceptionnel, ce village de chaumières est aujourd’hui restauré .

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - La maison de Ménéham

    Les  habitations sont à l'usage maintenant de  boutiques et de nombreux artisans y proposent leurs réalisations.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - La maison de Ménéham

    De vieux bateaux de pêche finissent ici leur vie, dans cet ancien village de paysans-pêcheurs-goémoniers.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - La maison de Ménéham

    Tout le charme de la Bretagne .

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - La maison de Ménéham

    Et puis Ménéham, c'est aussi "sa" maison. Tour à tour le  village fut lieu de vie de militaires, de douaniers et de paysans-pêcheurs-goémoniers et cette maison  fut “la maison des douaniers” ou maison du corps de garde. À l’origine, il s’agissait d’un poste de guet (XVIIe siècle), pour surveiller la côte, seul bâtiment tourné vers la mer.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - La maison de Ménéham

    La difficulté pour le photographe est de réussir une photo sans personne dessus, contrairement à celle-ci  que j'ai gardée exprès. Cette brave dame est restée un bon moment là. Et comme il y a une route en contre-bas, il y a des  voitures, des vélos, des piétons. Et je ne vous parle pas des gens, des enfants qui grimpent sur les rochers pour se prendre en photo... J'imagine le résultat. Tout ça pour dire que j 'ai du patienter un bon moment  pour faire des photos potables !

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - La maison de Ménéham

    Mais par contre, il y a des moments, où on ne peut s'empêcher de faire la photo.

    -=-=-=-

    À bientôt - Kenavo


    7 commentaires
  • 03 juillet 2019 - J'ai découvert Uzès il y a de nombreuses années et quand j'y retourne, je ne peux que constater combien elle a pris le virage du tourisme.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    Il  faut dire qu'avec le patrimoine historique de la ville, cela eut été dommage. Comme ici avec le château ducal. On notera les armoiries du duché sur le toit . Armoiries au départ, de la Maison de Crussol qui reçut en 1565, le titre de duc d'Uzès. De nos jours c'est le plus ancien titre ducal et  la plus ancienne  paierie  de France.

     -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    Appartenant au château, cette tour dite canonnière. On aperçoit dans la muraille les ouvertures pour passer les bouches à feu des canons.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    Uzès recèle de maisons et d'hôtels particuliers. Une grande partie a fait l’objet de restauration. Ici la demeure (XVIe siècle) où séjourna Pierre de Pont, 1er Consul d'Uzès

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    Voici le point névralgique d'Uzès : la place aux Herbes où se tient le marché à l'ombre des platanes.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    L'étal d'un fleuriste justifie encore le nom de Place aux Herbes, tout comme les bancs des vendeurs des produits du  terroir

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

    Et si le soleil vous chauffe de trop, passez sous les arcades pour vous rafraîchir et faire quelques emplettes.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

     

    Image pour le plaisir

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire.

     

    Image pour le plaisir - suite.
    -=-=-=-

     À suivre et à bientôt


    6 commentaires
  • Petite remarque au sujet de Molière et Pézenas. 

    C’est probablement vers la fin de 1645 que le jeune Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, rejoint, avec quelques comédiens rescapés du naufrage de " L’Illustre Théâtre ", la troupe de Charles Dufresne pour sillonner les routes du Languedoc.

    Au cours de ces années d’apprentissage, durant lesquelles il devient directeur de la troupe, il apprend son métier d’acteur et perfectionne son jeu comique (source toutmolière. net) d'où l'expression : Molière est né à Pézenas.

    -=-=-=-

    18 août 2018 : Le port de Plouescat à marée basse présente une certaine activité... 

    -=-=-=-

    Plouescat - Des bateaux mais pas que (2)

    La vase est parcourue par de nombreux oiseaux, mais surtout des goélands en quête de nourriture.

    -=-=-=-

    Plouescat - Des bateaux mais pas que (2)

    Adultes et juvéniles se côtoient, mais chacun pour soi, du moins dans l'instant présent.

    -=-=-=-

    Plouescat - Des bateaux mais pas que (2)

    Mais voilà un lascar qui a dégoté une proie et qui se hâte de quitter la famille... 

    -=-=-=-

    Plouescat - Des bateaux mais pas que (2)

    Voilà un crabe qui va passer un sale quart d'heure

    -=-=-=-

    Plouescat - Des bateaux mais pas que (2)

    Je vais le suivre des yeux, un petit moment pour observer son manège.

    -=-=-=-

    Plouescat - Des bateaux mais pas que (2)

    Mais n'ayant aucune idée du temps qu'il faudra à ce goéland  juvénile pour venir à bout de ce crabe, j'abandonne là, mon observation. Je l'avoue,  je n'aurais pas fait un bon  photographe animalier. (Clin d’œil au passage à Pascale qui se reconnaîtra.)

    -=-=-=-

    Plouescat - Des bateaux mais pas que (2)

     

    Chaines et manilles rouillées, la marque du temps qui passe.

    -=-=-=-

    Plouescat - Des bateaux mais pas que (2)

    Et cette barre ancrée dans la pierre, qui donne accès aux barreaux pour rejoindre le bateau, combien en a-t-elle vu de pieds, de bottes et de cuissardes?

    -=-=-=-

     À bientôt  kenavo.

    -=-=-=-

     


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires