• 4 décembre  2017. Marché de Noël à Baume les Messieurs.

     Pas de photos des stands et des réalisations. Vous avez les mêmes chez vous.

    Juste quelques photos des sobres illuminations du site.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Les vieux murs des habitations ont reçu quelques guirlandes.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Le porche de l'abbaye a été préservé des leds. Quelques projecteurs mettent en valeur l'ensemble.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Les guirlandes lumineuses passent de cour en cour sous les porches.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Deuxième cour, celle de la fontaine où l'eau stagnante gèle.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Dans le bassin, des effets de lumière grâce à la glace et aux reflets dans l'eau.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

     Difficile d'échapper aux personnes qui parcourent le marché.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Les vieilles pierres ont retrouvé durant un temps tout leur éclat.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Dans la première cour, de nouveau un jeu de lumière blanche..

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    L'allée des tilleuls qui a accueilli les visiteurs pendant deux jours.

    -=-=-=-

    Les lumières de Baume les Messieurs

    Enfin, une vue d'ensemble de l'abbaye et son environnement.

    -=-=-=-

    Pas de couleurs criardes. Mais des lumières qui s'accommodent de l'austérité des vieilles pierres de ce site clunisien.

    A bientôt.


    6 commentaires
  • 15 août 2017 : Toujours au bout de la presqu'île de Perharidi.

    -=-=-=-

    BZH 2017 -

    Un vieux  gréement passe au large de l'île de Batz. Le pourpre sur les nuances de bleu me redonne envie de reprendre mes pinceaux... 

    -=-=-=-

    BZH 2017 -

    Comme  un fortin et accessible uniquement à marée basse en roulant sur la gréve.

    -=-=-=-

    BZH 2017 -

    J'ai quitté la  presqu'île pour rejoindre Dossen (Santec). Là entre les villas qui bordent la rue menant à la plage, cette devanture d'une  poissonnerie au charme désuet , mais aujourd'hui abandonnée.

    -=-=-=-

    BZH 2017 -

    Et pour ajouter à la nostalgie, la même en N&B.

    -=-=-=-

    BZH 2017 -

    Au bout de la route, la plage. Pas  vraiment fréquentée. C'est vrai qu'il y avait un peu de vent... Reste la photo de ce manoir, face à la  mer.

    -=-=-=-

    BZH 2017 -

    Encore un rappel du passé.  Avec ce vivier,  résurgence d'un temps où la pêche faisait vivre son monde.

    -=-=-=-

    BZH 2017 -

    Le street art n'est pas que dans les villes... Finalement un bel hommage aux anciens.

    -=-=-=-

    A bientôt - Kenavo


    4 commentaires
  • 13 octobre. L'automne prend peu à peu possession du paysage.

     

    C'est  l'occasion de voir ce que cela donne en montant un peu dans le Jura.

    -=-=-=-

    Avancée de l'automne

    Premier arrêt avant Ladoye sur Seille. 550 m d'altitude. A part quelques  feuillus dont la couleur a commencé à changer, beaucoup de sapins qui resteront verts.

    -=-=-=-

    Avancée de l'automne

    Les fougères par contre, ont déjà viré.

    -=-=-=-

    Avancée de l'automne

    Quelques taches de couleurs, nous rappellent que l'automne est arrivé.

    -=-=-=-

    Avancée de l'automne

    Sortie de Crotenay.  Toujours 550m. Nous sommes sur le premier plateau. Pas trop d’évolution du  côté du feuillage à part quelques spécimen dispersés ici ou là.

    -=-=-=-

    Avancée de l'automne

     Pour les montbéliardes, pas de souci, elles sont toute l'année aux couleurs de l'automne.

    -=-=-=-

    Avancée de l'automne

    Cluse d'Entreportes, 640 m, sur la route de Champagnole à Nozeroy. Ici l'automne a commencé à prendre ses quartiers.

    -=-=-=-

    Avancée de l'automne

    J'ai bien aimé l'effet optique, et donc, je ne l'ai pas corrigé.

    -=-=-=-

    Avancée de l'automne

     En direction de Lent,  730 m. Histoire de  faire une photo bucolique mais surtout s'apercevoir qu'il n'est pas facile d'avoir une verticale...

    -=-=-=-

    Avancée de l'automne

    De l'autre côté, les arbres ont jauni, voire roussi pour certains. 

    -=-=-=-

    Voilà  pour cette première partie de voyage du côté de l'automne jurassien. A bientôt.

     


    4 commentaires
  • Sellières, 1er décembre 2017. La  neige est au rendez-vous sur le bas Jura.

    Depuis la fenêtre de ma chambre, je plonge dans l’enchevêtrement des branches recouvertes d'or blanc.

    Pour les paysages immaculés, on attendra encore. D'autres s'en chargent déjà. Pas pressé, l'hiver n'est pas encore  là ... 

    -=-=-=-

    Toutes ces photos sont en couleurs. J'aurais pu faire le choix du N& B pour accentuer le côté froid de la chose. Mais cela aurait fait perdre de la véracité à ces clichés. Alors autant voir  les choses comme elles sont, sans artifices.

    Tech  : SONY a99 - Tamron 70 x 300 - Filtre  PL - traitement Lightroom  - Photoscape

    Enchevêtrements

    -=-=-=-

    Enchevêtrements

    -=-=-=-

    Enchevêtrements

    -=-=-=-

    Enchevêtrements

    -=-=-=-

    Enchevêtrements

    -=-=-=-

    Enchevêtrements

    -=-=-=-

    Enchevêtrements

    -=-=-=-

    A  bientôt.

     


    6 commentaires
  • 21 septembre 2017. Toujours à Palavas mais cette fois-ci sur le canal qui donne accès à la mer.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Sur les rives du canal, les bateaux de pêche sont amarrés. La vente est finie et tout est rangé.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Les images des ports de pêche sont toujours hautes en couleurs.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Seul, un dernier bateau a encore du poisson et les mouettes le savent bien ...

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Si elles sont sur l'eau, elles sont aussi en l'air où elles tracent un ballet  incessant.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Elles vont et viennent, poussant des cris et  guettant un lambeau de poisson rejeté par le pêcheur.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Adultes et  juvéniles sont présents quémandant pitance.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Et qu'un morceau soit lancé par dessus bord, c'est la ruée et surtout la loi du plus fort..

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Retour vers l'appartement, on passe au dessus du canal accompagné par une mouette.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Sur l'autre rive, même constat, l'activité est réduite à sa plus stricte expression.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Tandis que de l'autre côté, un pécheur inspecte ses filets avant de repartir vers le large demain.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    J'ai cherché un temps les flamants roses. Les étangs leur sont propices mais par méconnaissance de cette partie de la région, je ne me suis pas aventuré dans les terres pour aller à leur rencontre.

    C'est donc depuis la départementale que j'ai tenté une photo. Mais mon 70 x 300 a été bien court... dommage. Peut-être aurais- je plus de chance un autre  jour ?

    -=-=-=-

     A bientôt dans une autre région.


    2 commentaires
  • L'aigrette de Palavas n'est pas un nouvel  échassier mais plus simplement une aigrette garzette vue au port aux pêcheurs de la cité héraultaise. Et  pour  une fois,  je  me suis  transformé en  photographe animalier, ce qui sur ce coup là, n'était pas difficile, tant que l'oiseau a daigné rester en place.

     Photos au 70 x 300.

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

     

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

    Pour le fun, une tentative de photo high key... Je dis bien, une  tentative ! happy 

    -=-=-=-

     


    7 commentaires
  • 9 août  2017. On reprend  la visite du  parc du château d'Arlay. Il faut à présent redescendre.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Un coup d'oeil  sur les vestiges de la chapelle aux fenêtres caractéristiques

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Sur le chemin de la descente,  on surplombe le boulingrin, cet endroit où l'on pratiquait des jeux de plein air.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

     Derrière moi, d'autres vestiges dont malheureusement  j'ai oublié la destination, peut-être la base du donjon du château.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Le chemin serpente de manière agréable sous les arbres. Un bonheur par forte chaleur.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    A présent  nous sommes en contrebas du boulingrin.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    A l'approche du  jardin des jeux.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Dans les parterres de  fleurs

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Il n'y paraît pas ainsi, mais voici l'échiquier et on distingue à l'arrière plan, les pièces du jeu façonnées en grillage.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Devant nous le carreau et au fond, le trèfle, avec encore une fois l'échiquier.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Juste avant  la sortie, un  petit coin super sympa que les hérons se sont appropriés.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Et un petit clin d'oeil à Monsieur le Comte Alain de La Guiche qui saura vous faire apprécier comme il se doit les vins du Jura, dont le domaine est producteur.

    Merci Alain pour ta gentillesse et ta serviabilité à chacune de mes visites professionnelles ou privées. 

    -=-=-=-

     


    6 commentaires
  • Quelques photos oubliées du mois d'août 2017, lors d'une visite au château d'Arlay,  chez mon ami  Alain de Laguiche, à l'occasion de la journée des Princes d'Orange.

    Il serait trop long de retracer l'histoire de ce vénérable domaine. Je ne peux que vous conseiller de vous rendre  ici  pour en savoir un  peu  plus.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    En cette journée de fête, beaucoup de monde pour profiter de la cour du château.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    Depuis la cour, on domine le "jardin des  jeux", ainsi appelé à cause des parterres fleuris en forme de jeu d'éched et de cartes à jouer.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    A présent, on part à l'assaut du sommet ... et de la forteresse. Un banc bien placé pour souffler un peu.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    L'allée  ombragée est pentue mais augure d'une belle découverte.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    En effet, on découvre un des magnifiques panoramas du lieu. Ici, vue sur la Chevance  d'Or en bas et Arlay à gauche avec son clocher comtois. 

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    On est presque au sommet. Nous voici à la porte de l'Epinette, vestige médiéval et  ouverture dans lemur d'enceinte du château féodal.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    Détail du mur et des archères ou  meurtrières qui servaient à défendre l'accès au château.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    Bien à l'abri des murs, on découvre la bergerie.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

     Une autre vue de la bergerie où paissent habituellement des chèvres.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    Voilà, nous sommes au sommet. La vue sur le premier plateau du Jura est imprenable. En contrebas, le vignoble du château qui contribue à sa renommée.

    Puis au second plan, le village de St Germain les Arlay, aujourd'hui rattaché à Arlay.

    Derrière, se situe Domblans et sur la hauteur, plein centre, le celèbre village de Château-Chalon.

    -=-=-=-

    A  bientôt pour la suite de la visite.


    6 commentaires
  • 15 août  2017 -  Petit tour du côté de Santec. Un endroit magnifique où les résineux sont rois.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Il y a île et presqu'île

    Une épave... Étrangement seule sur ce bout de plage.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Il y a île et presqu'île

    Au fond, Roscoff. Où je ne suis pas allé cette année. Je connais déjà et j'avoue que le monde qu'il y a en été, me rebute un peu. On verra l'an prochain.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Il y a île et presqu'île

    Une habitante des lieux parmi tant d'autres.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Il y a île et presqu'île

    Je suis sur la presqu'île de Perharidi où est situé un centre de soins. En face, l'île de Batz, dominée par le phare.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Il y a île et presqu'île

     

     En plan plus large, toujours l'île de Batz.

    La plage de Perharidi est à marée basse. Pour autant, les baigneurs ne sont pas nombreux.

    =-=-=-

    A bientôt  - Kenavo


    8 commentaires
  • Dernier passage à la biennale de Besançon au mois d'octobre 2017. Ces photos ne reflètent en aucun cas mes goûts mais sont juste là, parce que quelque part, elles m'ont interpellé et sont  peut être matière à réflexion.

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Grandgi : Dommage que la photo ne restitue pas le relief.  Mais  l'oeuvre était quant à elle,  muette...

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Martine Tatu-Verdot : Faudrait peut-être mettre un pense-bête pour penser à nettoyer ce mur de tous ces pense-bêtes.

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Non identifié :  Un cavalier de  l'apocalypse?

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Edouard Heyraud : Où quand les objets du passé créent la ville de demain...

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Pascal Coupot : Sculpteur de talent, il possède une forme d'humour parfois caustique. La juxtaposition de ses deux  œuvres nous en apporte un aperçu.

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Non identifié  : Les statues de l'île de Pâques ont bien changé ...

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Non identifié :  Fin de mon regard sur cette Biennale pas inintéressante par la diversité des travaux présentés et disons le,  par l'ingéniosité de certains créateurs... 

    -=-=-=-

    -=-=-=-


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires