• Passage en Ardèche, au mois de mai dernier.

    Des photos pour le souvenir. Région de Rochesauve, au sud-est de Privas

    -=-=-=-

    Ardèche sauvage - 1

    Une région peu habitée où la désertification est marquée.

    -=-=-=-

    Ardèche sauvage - 1

    Depuis combien de temps, cette  faucheuse n'a-elle-pas travaillé?

    -=-=-=-

    Des pans de collines ravinées attestent de l'aridité du lieu malgré la verdure apparente.

    -=-=-=-

    -=-=-=-

    Heureusement quelques éléments naturels permettent une touche de couleur.

    -=-=-=-

    Ardèche sauvage - 1

     Ici,  sur un pan de mur, l'art floral s'affiche...

    -=-=-=-

    Ardèche sauvage - 1

     Tandis que plus bas, un papillon savoure quelque suc raffiné.

    -=-=-=-

    Ardèche sauvage - 1

     Si un éléphant, ça trompe énormément, un papillon aussi...

    -=-=-=-

    Ardèche sauvage - 1

    Petit havre de fraîcheur, le passage à gué de la rivière la Payre, au fond du vallon.

    -=-=-=-

     A bientôt .


    3 commentaires
  • Et si l'envie de retoucher les pastels me touchait à nouveau ... ?

    -=-=-=-

    Question de couleurs

    -=-=-=-

    Question de couleurs

    -=-=-=-

    Question de couleurs

    -=-=-=-

    Question de couleurs

    -=-=-=-

    Question de couleurs

    -=-=-=-

     Ce ne sont pas mes pastels mais ceux d'Eliane Sixdenier, artiste installée à Sellières et qui, il y a peu, donnait un peu de son temps aux enfants des écoles pour leur expliquer les rudiments de sa technique.

     Quant à moi, il me faudra réadapter l'horloge du temps pour trouver du temps  libre ...

    -=-=-=-

     A bientôt


    6 commentaires
  • Avec ce titre tiré d'une célèbre chanson, je voulais rendre hommage aux Pyrénées qui m'ont  accueilli, à l'aube de mes 10 ans, par deux fois en colonie de vacances.

    Alors de passage dans la région,  j'ai voulu revoir ces endroits gravés à présent dans mon souvenir.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Pour ce passage dans les Pyrénées, le temps n'a pas été avec moi. Nuages et pluie m'ont accompagné.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Le gave de Pau continue de couler, serpentant entres les montagnes. Combien en aurais-je fait de barrages sur les multiples petits ruisseaux, plus  haut, qui concourent à faire de lui, ce  qu'il est?

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Le gave de Pau, bondissant, jaillissant, qui sait se faire douceur pour accueillir les baigneurs mais qui peut aussi être tel un cheval fou ...

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Sa beauté sauvage, à l'image des montagnes qui l'entourent, m'a toujours attiré.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Enfin le but et le bout du chemin : Gavarnie. Malheureusement, tout est bouché.

    Il ne me reste plus qu'à imaginer le petit Astazou, le pic du Marboré, le pic Brulle, le pic de la Cascade, l'Epaule, la Tour et le Casque du Marboré.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Oui, les nuages s'accrochent sur les sommets. Pour le coup, je me sens frustré...

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Ce bâtiment qui fut jadis la colonie de vacances où j'ai passé deux séjours, est aujourd'hui un hôtel.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Sur la route du cirque de Gavarnie. Combien de fois l'ai-je parcourue en compagnie de randonneurs et touristes qui eux cheminaient à dos de mules... Il y a toujours des mules. Mais  les touristes pour un temps, ont déserté l'endroit en raison de la pluie.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Petite consolation avec ces jonquilles en cette fin avril.  Des gouttes  d'eau comme les larmes de l'émotion de retrouver un lointain passé.

    -=-=-=-=-

     Abientôt .

     


    6 commentaires
  • Chez des amis en Ardèche,  j'ai eu  l'occasion d'observer le manège de deux oiseaux qui sortaient de dessous les tuiles du toit voisin.

    Ils partaient  pendant  15 minutes environ,  puis revenaient  chez eux où ils restaient encore une dizaine de minutes avant de repartir à nouveau.

    Mon 70 x 300  m'a permis de m'approcher un peu, j'ai  pu aussi agrandir les  photos mais pas trop pour ne pas perdre en qualité.

    Comme on le sait,  je ne suis pas doué en  ornithologie. Aussi,  je vous  laisse  le soin de me  dire quel est cet oiseau qui me paraît jeune.

    -=-=-=-

    Qui suis-je?

    -=-=-=-

    Qui suis-je?

    -=-=-=-

    Qui suis-je?

    -=-=-=-

    Qui suis-je?

    -=-=-=-

    Qui suis-je?

    -=-=-=-

    Qui suis-je?

    -=-=-=-

    Qui suis-je?

    -=-=-=-

    Merci  à vous.

     

     

     


    11 commentaires
  • Par endroits, les coquelicots s'immiscent dans les parterres verts des plantes céréalières.

    C'est peut être à cela que l'on reconnaît la culture raisonnée, je ne parle pas de bio,  de la culture industrielle.

    Mais cela donne l'occasion de faire des photos.

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Je suis à Villevieux (39). Ici, coquelicots et colzas vivent en harmonie dans les blés (?)

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Le ciel lui aussi apporte une belle palette de nuances.

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Le rouge parsème le vert, mais sans excès.

    Du rouge dans le vert.

    Les premiers contreforts des coteaux du Jura offrent une excellente toile de fond.

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Avec ce petit traitement photographique, les coquelicots apparaissent comme dans un champ de lames d'acier...

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    En bordure du champ, le jaune des renoncules ou boutons d'or, tranche avec le vert des épis.  

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

     Trop loin dans le champ et ne voulant pas fouler ce dernier,  j'use du téléobjectif.

    Heureusement qu'il n'y a pas de vent et en plus je n'ai pas mon trépied.

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Comme il paraît bien seul ...

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

     On le dirait fabriqué dans du papier crépon...

    -=-=-=-

    Du rouge dans le vert.

    Et une dernière photo, juste pour le plaisir.

    -=-=-=-

    A bientôt


    5 commentaires
  • Marciac est bien connu pour son festival de jazz.

    Mais ce jour là, ce n'était pas l'heure de la musique mais plutôt celle du repas pris sur une péniche sur le lac de Marciac.

     -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 4

    L'ancre  fait  illusion, car la péniche est en fait enserrée dans un bloc de béton ...

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 4

    A l’extérieur, une petite composition florale qui a attiré mon regard.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 4

    Un petit  plan rapproché pour entrer dans les détails.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 4

    Après le repas,  direction Tillac, un vieux village fortifié. Une  première porte, la porte de Rabastens de Bigorre protège l'entrée.

    Je n'ai pas photographié le bas, à cause des panneaux disgracieux apposés devant..

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 4

    Pour me rattraper, une vue depuis le porche, toujours sans les panneaux, avec la rue principale en enfilade.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 4

    La vieille rue moyenâgeuse dans toute sa splendeur.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 4

    L'autre côté de cette même rue. On peut imaginer qu'en été, il y a plus de monde... 

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 4

    La seconde porte du village, dite porte de Mirande

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 4

    Et la même porte, comme un écho à la première à l'autre bout du village.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 4 

    Puis la journée s'est  terminée à Mirande dont l'église Sainte Marie pouvait servir de réduit citadelle en cas  d’attaque de la ville. Son clocher  quadrangulaire haut de 35 m et à trois étages et cinq tourelles avait ainsi une vocation défensive ainsi qu'une terrasse aménagée au-dessus de l'église et qui communiquait avec les combles au-dessus de la nef par un escalier extérieur en encorbellement. (Source  Wikipedia)

    -=-=-=-

    Pour la prochaine série, on prendra un peu de hauteur.

     

     


    6 commentaires
  • Au centre du village de Plaisance, comme ailleurs, trône l'église. Son architecture n'a  pas retenu  mon attention.

    Mais malgré tout,  j'ai voulu voir l'intérieur comme je le fais ailleurs.

     Et là ...

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 3

    Et là j'ai découvert un orgue superbe avec des peintures étonnantes...

    (Voir les explications techniques à la  fin.)

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 3

    De l'autel jusqu'aux volets de l'orgue, tout est peint.

    Avec pour thème l'eau .

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 3

    J'aurais voulu faire des photos d'un genre particulier mais l'accès était interdit, ce que je comprends.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 3

    Vu ainsi, on pourrait croire voir une boite de calligraphie avec ses plumes bien rangées.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 3

    Ici,  j'ai souhaité apporter un peu de chaleur à l'ensemble.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 3

     La vision des volets peints est assez extraordinaire

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 3

    Et comme on peut le voir, l'eau est présente dans les tableaux.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 3

    -=-=-=-

    Comme le rappelle le site de la ville, Plaisance est à la croisée de trois grands festivals : Marciac et  le jazz, Vic-Fezensac et  "tempo latino", Mirande et la country.

    Faut-il y trouver là, l’inspiration de l'artiste peintre Daniel Ogier? Peut-être. Et finalement, je ne regrette pas d'être entré dans cette église.

    -=-=-=-

     A bientôt pour la suite de ce périple.


    5 commentaires
  • On va rester à Plaisance du Gers et profiter de la nature. L'endroit est plaisant et appelle à s'y installer.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 2

    Dans un coude de  la rivière, on découvre un vieux moulin.

    L'Arros ayant un parcours tortueux en amont, un petit canal long de plus d'1 km amène en droite ligne l'eau de la rivière  jusqu'à cet endroit.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 2

    Je reste là un certain temps, histoire de m'imprégner de l'atmosphère du lieu.

    Puis je fais une seconde photo, retravaillée à ma manière.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 2

    Et enfin je termine par un plan plus large, histoire de mieux voir la confluence des deux cours d'eau.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 2

    Derrière moi se situe le vieux pont, présenté dans le reportage précédent.

    Je cherche quelque reflet et je découvre dans un puits de lumière, cette bergeronnette en quête de nourriture.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 2

    Sous les voûtes du pont, une autre façon de voir le village...

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 2

    Je suis toujours dans ma recherche de reflets.

    J'aurais souhaité une eau parfaitement lisse, mais une légère brise en a décidé autrement.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 2

    Passage dans le village. Comme dans beaucoup de lieux identiques, de nombreux magasins sont aujourd’hui  fermés.

    Cette boucherie ne  fait exception. Heureusement elle a gardé ses grilles d'époque.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 2

    Il s'agit de la boucherie Cazenave, fondée en 1880 dont on peut admirer le travail d'artiste des ferronniers.

    -=-=-=-

    Poursuite demain de la visite dans un lieu public mais qui réserve une surprise.

    -=-=-=-


    4 commentaires
  • Fin avril,  j'ai pu profiter d'un cours séjour dans le Gers, à Plaisance du Gers.

    Voici quelques vues ramenées de ce voyage de trois jours.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 1

    Premier soir, repas  à Marciac, célèbre pour son festival du jazz.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 1

    Au sortir du restaurant, la nuit s'est installée.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 1

    Lendemain matin, petite promenade au bord de l'Arros, où règne un grand calme.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 1

    Les reflets dans le calme de la rivière sont apaisants.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 1

    De belles maisons, souvent anciennes, bordent la rivière apportant un certain cachet à l'ensemble.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 1

    Ombre et soleil, un cocktail très intéressant que  j'aurais aimé  traité à la manière d'un impressionniste...

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 1

    Les chatons apportent une touche printanière au tableau.

    -=-=-=-

    Virée dans le Gers - 1

     

    Le vieux pont continue de voir s'écouler la rivière même si parfois celle-ci s'est transformée en furie débordante comme en 1977 ou en 1994.

    A voir ici  : inondations 1994 

    -=-=-=-

    A suivre


    6 commentaires
  • Aujourd’hui, un reportage coup de gueule.

    Le 28 avril, j'avais une heure à perdre. Je me suis rendu à quelques minutes de chez moi, au château de Pierre de Bresse (71), dans l'idée d'y réaliser quelques photos. En arrivant,  j'ai trouvé la grille fermée. Puis j'ai vu un pavillon ouvert, marqué entrée. Dès  cet  instant, j'ai eu un doute. Je me suis présenté à l'intérieur et j'ai demandé à me rendre dans le parc face au château. Là on m'a répondu que l'entrée était à présent payante - 8 € - !

    Bien sûr pour ce prix là, j'avais droit à l'accès au musée, à la boutique, à la cafétéria... Heureusement encore.

    Je veux bien que pour accéder au musée, je dois m’acquitter d'un droit d'entrée, mais pour faire quelques photos de l'architecture extérieure et de vieilles pierres depuis la cour  intérieure, non. Jusqu'à, il y a peu, l'accès était libre. On ne payait que si l'on souhaitait visiter le musée.

     Voilà comment on tue la culture.

     Alors, désolé. Vous n'aurez que des photos de l'extérieur et sans commentaires. Merci de votre compréhension.

    Petit additif :  suite aux premiers commentaires (merci), ce château appartient au Conseil départemental d Saône et Loire ...

    -=-=-=-

    Pierre de Bresse  : sans  moi ...

    -=-=-=-

    Pierre de Bresse  : sans  moi ...

    -=-=-=-

    Pierre de Bresse  : sans  moi ...

    -=-=-=-

    Pierre de Bresse  : sans  moi ...

    -=-=-=-

    Pour la cour intérieure, je vous laisse imaginer...

     A bientôt, mais plus ici !

     

    -=-=-=-

    -=-=-=-


    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires