• Dans un reportage précédent, je vous ai montré un bout du lac d'Annecy, côté ville. A  présent nous filons plein sud, à son origine.

    -=-=-=-

    A un bout du lac - Annecy - 2

     Nous sommes ici au bord de l'Ire. Une des deux rivières qui alimente le lac. Son nom qui signifie colère, est paraît-il  fort bien porté à certaines saisons. Aujourd'hui, c'est le grand calme qui domine.

    -=-=-=-

    A un bout du lac - Annecy - 2

    Ce qui ne m'empêche pas de retravailler un "peu" une photo, pour lui donner un aspect un peu chaotique.

    -=-=-=-

    A un bout du lac - Annecy - 2

    Ici, la photo a pris une allure "mosaïque". Il n'y a pourtant pas eu de retouches. C'est l'effet du courant d'eau sur les pierre qui donne cet aspect.

    -=-=-=-

    A un bout du lac - Annecy - 2

    Les sommets un peu enneigés s'élèvent au bout du lac.

    .-=-=-=- 

    A un bout du lac - Annecy - 2

    Talloires s'étale au soleil, profitant d'un doux climat pour la saison.

    -=-=-=-

    A un bout du lac - Annecy - 2

    Petit  jeu avec les montagnes et les roseaux. Ils sont partout autour de  moi. Nous sommes dans la réserve  naturelle  du Marais du bout de  lac.

    -=-=-=-

    A un bout du lac - Annecy - 2

    Le bout du  lac?  Nous y sommes...

    -=-=-=-

    Mais la poursuite de la promenade, c'est pour plus tard...


    13 commentaires
  • Annecy et son lac. Et son carnaval mais cela est une autre histoire même si c'était pour lui que j'étais là.

    -=-=-=-

    A un bout du lac - Annecy

    Avant tout on jette un regard au dessus d'Annecy le Vieux. Les pâturages sont vides de troupeaux. 

    -=-=-=-

    A un bout du lac - Annecy

    Le temps en ce samedi 20 février n'était pas au beau fixe

    -=-=-=-

    A un bout du lac - Annecy

    Même ce couple de foulques préfère se ménager un temps de repos ...

    -=-=-=-

    A un bout du lac - Annecy

    Devant moi un arbre, l'occasion de voir à sa gauche une vue d'Annecy...

    -=-=-=-

    A un bout du lac - Annecy

     

    Et  puis à la droite de ce  même arbre un autre aperçu de la ville.

    -=-=-=-

    Dans le prochain épisode, on ira tout à l'autre bout du lac !


    11 commentaires
  • Cité religieuse de tradition, il reste de son passé, quelques endroits typiques qui donnent à la ville, un certain caractère. A voir ci-après.

    -=-=-=-

    Paray le Monial,  l'ancien

    Le Grand Hôtel du Sacré Coeur Vve Drago a perdu de sa splendeur. 

    -=-=-=-

    Paray le Monial,  l'ancien

    Un  petit quartier  piétons permet de retrouver vieilles pierres et anciennes bâtisses. 

    -=-=-=-

    Paray le Monial,  l'ancien

     

     De  ombreuses tours jalonnent les rues jouant avec les vitrines modernes..

    -=-=-=-

    Paray le Monial,  l'ancien

    Le calme de la France profonde au chaud soleil d'août.

    -=-=-=-

    Paray le Monial,  l'ancien

    Témoignage d'une activité disparue. 

    -=-=-=-

    Paray le Monial,  l'ancien

    Tout comme ici, mais je ne pourrais vous dire de quel commerce, il s'agissait, du temps où l'entrée était libre comme écrit au bas de la vitrine. Maintenant....

    -=-=-=-

    Paray le Monial,  l'ancien

    Le canal du Centre offre à peu de Distance des commerces, une promenade rafraichissante.

    -=-=-=-

    Paray le Monial,  l'ancien

    Un détour par le parc du cloître clunisien jouxtant la basilique du Sacré-Coeur.

    "Les larges galeries voûtées d'arêtes offraient aux moines un espace de prière, de  méditation et de travail. Au centre, le jardin entend suggérer l'allure, le charme et les  mystères des jardins médiévaux"  ( Cf  OT de Paray le Moinal)

    -=-=-=-

    Paray le Monial,  l'ancien

    Puits de science  ou de vérité?

    -=-=-=-

    Paray le Monial,  l'ancien

     Détail du portail sud d’accès à la  basilique, avec linteau gravé de huit médaillons.

    -=-=-=-

    Paray le Monial,  l'ancien

    Pour clore cette visite de Paray le Monial, une photo révélant les volumes intérieurs ressortant en niveaux successifs.(Chapelles rayonnantes, déambulatoire, abside, choeur et clocher)

    s-=-=-=-

     


    6 commentaires
  • La  mer, c'est bien connu, ce qui impressionne, ce sont les vagues. Je n'ai pas eu l'occasion de voir de grandes marées alors je me suis contenté de celles que le vent a bien voulu pousser vers moi.

    Mais les vagues c'est répétitif et donc cela peut être lassant. Alors,  j'ai tenté de varier les cadrages et également de retravailler les couleurs pour certaines, tout en leur conservant  leur esprit breton..

    Les commentaires m'ont paru également superflus, alors je vous laisse le plaisir des yeux...

    -o-o-o-o-o-o-o-

    BZH 2015 - Plouescat - De  vagues en  vagues

    -o-o-o-o-o-o-o-

    BZH 2015 - Plouescat - De  vagues en  vagues

    -o-o-o-o-o-o-o-

    BZH 2015 - Plouescat - De  vagues en  vagues

    -o-o-o-o-o-o-o-

    BZH 2015 - Plouescat - De  vagues en  vagues

    -o-o-o-o-o-o-o-

    BZH 2015 - Plouescat - De  vagues en  vagues

    -o-o-o-o-o-o-o-

    BZH 2015 - Plouescat - De  vagues en  vagues

    -o-o-o-o-o-o-o-

    BZH 2015 - Plouescat - De  vagues en  vagues

    -o-o-o-o-o-o-o-

    BZH 2015 - Plouescat - De  vagues en  vagues

    -o-o-o-o-o-o-o-

    BZH 2015 - Plouescat - De  vagues en  vagues

    -o-o-o-o-o-o-o-

    BZH 2015 - Plouescat - De  vagues en  vagues

    -o-o-o-o-o-o-o-

    BZH 2015 - Plouescat - De  vagues en  vagues

    -o-o-o-o-o-o-o-

    A très  bientôt.


    3 commentaires
  • Le regard peut s'élargir, mais peut aussi se resserrer pour ne plus voir qu'une partie du décor. Je ne suis pas japonais et je ne ramène pas au pays une tonne de clichés. J'ai déjà assez de travail  avec  la  malheureuse  petite dizaine  que je vous présente. Et donc  une  nouvelle  fois, vous verrez ce que tout le monde voit, mais  à travers  mon œil...

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    Voilà qui sort de l'ordinaire, une  maison  classée  "X"...

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    Et tant pis pour les bien-pensants (ou les mal-pensants ... )

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    De toute  façon,  dans  le coin, même les chats le prennent de haut et vous rejouent "la chatte sur un toit brûlant"...

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    Car à Dijon,  on ne vous le dit pas, on vous le chuchote...

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    " Encore une fuite, décidément le vieux matériel est bon à mettre à la casse...

    Comment  je  peux  régler  ça avec  mon  petit matériel? "

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    Et à Dijon,  j'ai découvert  une  nouvelle  façon de s'envoyer en  l'air...

    -=-=-=-=-

    En espérant vous avoir fait passer un petit moment hors du  temps.

     


    6 commentaires
  • Il y a  différentes  façons de voir une ville.  Mon regard n'est pas celui d'un touriste et n'a pas su s'intéresser au patrimoine bâti couru par tous les appareils photos. Alors au risque de  blesser mes voisins de Côte d'or,  voici  juste cinq "images" pour donner mon ressenti...

    -=-=-=-=-=-

    Images "dijonesques"

    -=-=-=-=-=-

    Images "dijonesques"

    -=-=-=-=-=-

    Images "dijonesques"

    -=-=-=-=-=-

    Images "dijonesques"

    -=-=-=-=-=-

    Images "dijonesques"

    -=-=-=-=-=-

    Voilà, était-il  besoin  de légender? Peu importe. Ce qui compte, c'est que le regard s'arrête, dissèque et reparte,  content ou non,  satisfait ou interrogateur.

     -=-=-=-=-=-

    A bientôt pour d'autres  photos un peu différentes de  Dijon,  réalisées  en  ce 13 juilet 2015.


    5 commentaires
  • 13 mai, la journée est magnifique. Au retour de Besançon, arrêt à Quingey dans le Doubs.

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

    Une halte s'imposait pour se rafraîchir ... le gosier. Pas loin de la terrasse accueillante, un pont datant de 1840 enjambe  la Loue.  On va y faire un tour et même un aller retour.

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

    La Loue est un paradis pour les amateurs de kayak et canoé. Pour  la  pêche, ça  l'est  beaucoup moins aujourd’hui, à cause de la  pollution dans certains endroits... Il reste qu'on peut s'y exercer à la pêche à la mouche.

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

     Les piles de l'ancien pont datant de 1590, sont encore visibles depuis le pont actuel côté barrage : le pont traversait la Loue un peu en aval du pont actuel et arrivait dans la Rue Royale. Il y avait également un bac avec un passeur pour traverser.

     -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

    Le soleil a décidé de  jouer avec  moi en  m'imposant ses reflets. Mais au final,  cela  ne  gâte pas trop  la photo.

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

    Arrivé au  bout du  pont, demi-tour pour voir le côté amont. Le canard est encore au calme mais avec les beaux  jours qui approchent, les touristes vont envahir le camping à droite et  sortir les embarcations sur l'eau...

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

     Une  graine d'une plante quelconque a décidé d'élire domicile  deux pierres du pont. Certainement au prétexte de donner un côté original à la  photo.

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

    Dernier coup d'oeil sur le côté nature et champêtre du lieu pour le moment encore vierge de  touristes mais cela ne durera pas... Et souhaitons qu'ils aient  plus que  les  16 du jour.

    -=-=-=-=-


    5 commentaires
  • Je vous  invite à terminer cette visite de Pérouges, ce petit village médiéval qui recèle tant de trésors pour autant que l'on sache les voir en sortant des clichés cartes postales

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    La pierre est partout dans le village et elle sait se parer d'ornements avec l'aide de la  nature. Un peu de mousse, quelques minuscules fleurs et tout de suite l'aspect change.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    De  l'ombre à la lumière...

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Et puis là, dans un clos  à l'abandon, une petite fenêtre qui pourrait faire penser à un vieil édifice religieux... que je n'ai pas trouver.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Quand on vous dit que Pérouges est un très vieux village.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    A croire que nos anciens avaient déjà pensé qu'un jour on viendrait immortaliser les lieux !

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Quelques hiéroglyphes dont je n'ai pu déchiffrer le sens. N'est pas Champolion qui veut.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Mais tout n'est pas que passé. La preuve avec ce figuier déjà prometteur.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Et puis le passé sait composer avec le présent pour préparer le  futur dans ce cliché encore imparfait.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Mais n'outrepassez pas vos droits. Je vous le dis artistiquement mais au moins vous être prévenus.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Comme depuis le début nous somme dans les vieilles pierres,  les  pavés et autres cailloux, en voici encore quelques unes.

    ------------

     J'en ai à présent terminé avec cette visite un peu spéciale de Pérouges.  Et s'il vous semble que je ne vous ai pas tout montré,  ne me  jetez pas la pierre. Allez  plutôt rendre visite à ce village et y goûter les galettes  pérugiennes.

    A bientôt

     


    12 commentaires
  • Pour ne pas lasser le blogueur visiteur de ces  pages,  j'alterne un peu les vues de la cité et celles du carnaval. Alors retour sur les pavés...

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Située sur  une terrasse, cette  maison avec sa tour  a certainement eu  un rôle de guet par le passé.  

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Les tendres couleurs printanières commencent à envahir le paysage et pour une fois la tour de guet vue précédemment  pourra annoncer un événement pacifique.

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    D'ailleurs, l'invasion a déjà débuté à l'intérieur de  la cité...

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Un claustrât à l'ancienne...  Comme quoi nos architectes modernes n'ont rien inventé avec leur décor de bois devant les  façades de nos immeubles.

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Ici par contre, ce n'est pas une découverte mais la perpétuation d'un geste ancestral à travers la fabrication du papier à l'ancienne.

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Petit travail de retouche inspiré par la géométrie du lieu. 

    ----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

     Vieilles pierres aussi pour le clocher de l'église qui domine fièrement le village.

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Non  je  ne suis  pas en prison. Mais dans la rue d'où la vue s'échappe vers ce petit jardin intérieur,  plein de senteurs à la belle saison.

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Les  glycines envahissantes... mais tellement  belles quand elles sont arrivées à l'étape de la  pleine  floraison. Les  pierres rondes  ou  plates  n'ont pas eu l’exclusivité de la construction,  puisqu'ici elles cohabitent avec les briques.) 

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Allez,  un dernier délire  avec cette désaturation partielle qui permet de faire ressortir les panouilles, pardon, les épis de maïs séchant sous les poutres.

    -----------

    A bientôt pour un troisième volet de cette promenade sur les pavés de Pérouges.


    4 commentaires
  • 19 avril  2015,  carnaval vénitien à Pérouges (Ain). Je connais ce village  mais pas son carnaval. C'est donc une occasion de m'y rendre. Mais ce n'est pas aujourd'hui que vous le verrez... On va d'abord faire un petit tour du village,  tant  qu'il n'y a pas trop de monde.

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Le logis du poète, peut être celui d'un barde...

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Les  premières fleurs ont fait leur apparition mais on est encore loin de la magnificence de l'été.

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Une foule d'objets ou de détails attestent de l'ancienneté de ce village médiéval et qui en font un des plus beaux villages de France.

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Ferraille sur  la  pierraille...  Ici, minéral et végétal s'allient pour créer une nouvelle dimension.

     -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Une nouvelle variété de glycine : la  glycine de Noël : particulièrement rare et surtout en cette saison...

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Ce qui frappe le visiteur dans ce village,  ce sont les pierres. On en trouve de toutes les formes, ordonnancées ou non, sur les murs ou dans les rues...

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Moins artistiquement disposées, ces pierres n'en concourent pas moins à l'architecture du  lieu et ce n'est pas le chat qui s'en  plaindra...

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Cette porte de petit soupirail au ras des pavés,  m'a fait de l'oeil et m'a décoché un large sourire...

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    La présence de vitraux sur ces fenêtres à meneaux, témoignent  d'une certaine opulence à une époque ancienne.

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Heureusement, ceux-ci en cul de bouteille, sont plus lumineux. Pour un peu, on pourrait croire que Vasarely est  passé par là.

    -----------

    C'est sur cette photo lumineuse que se termine cette première partie de visite. A demain pour la suite.


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique