• 18 septembre 2018 à Pont en Royans (38) : Continuons la découverte de ce village pittoresque.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 4

    Face au restaurant où j'ai pris mon repas, voici la cascade illustrée par ailleurs (  voir ici  ) et son côté artificiel façonné par l'homme.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 4

    La ville possède un musée. Si je vous dis que c'est le Musée de l'eau  (ici ), vous ne serez pas surpris. Et sur son esplanade, des jets d'eau ...

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 4

    Un ruissellement de fraîcheur par temps de fortes chaleurs.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 4

    J'ai décidé de m'aventurer dans les ruelles du village. Vu le soleil, je vais très vite chercher l'ombre...

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 4

    De vieilles maisons, sans doute abandonnées, jalonnent mon chemin. Et la nature en profite.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 4

     Et puis au détour d'un chemin, une rencontre surprenante.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 4

    Elle aussi a choisi l'ombre. Je ne sais ce qu'elle faisait là, d'autant qu'elle était attachée à une corde assez longue.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 4

    Un chemin pittoresque mais qui aurait mérité d'être un peu entretenu surtout quand on voit l'état du réverbère en haut, qui n'a plus aucune utilité.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 4

    Ici, à l'ombre bienfaitrice de la maison, la végétation s'exprime tout en couleurs

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 4

    Enfin au sommet du chemin, une vigne un peu sauvage s'ouvre sur les monts lointains.

     -=-=-=-

    À suivre et à bientôt, ailleurs.


    6 commentaires
  • 3 octobre 2018: Ma promenade dans Paris se poursuit. Mes pas me mènent vers le passage Jouffroy (9°) dont une des entrées se situe sur le Boulevard Montmartre.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime -  5

    Dès l'entrée, on est dans une ambiance rétro, un certain charme qui nous ramène près de 183 ans en arrière, puisque le passage a été créé en 1836. Pour un peu, on s'attendrait à voir des homme en haut de forme et des dames aux vastes robes à volants....

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime -  5

    Restons dans le rétro avec cette boutique de jouets anciens, ou pas !

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime -  5

    L'Hôtel Chopin, incontournable du lieu et l'une des sorties d'un autre élément incontournable de Paris,  le Musée Grévin. À propos de  l'Hôtel Chopin, à l’époque nommé hôtel des familles, sa porte n’a jamais été fermée depuis 1846, elle n’a d’ailleurs pas de serrure! Il y a donc une personne à la réception depuis cette date, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Soit un total de 61 320 jours d’ouverture pour l’hôtel Chopin ! (Extrait de la page internet de l'Hôtel)

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime -  5

    Pour ceux qui connaissent les bouquinistes des quais, ici la différence est notoire. Une vraie bibliothèque ouverte.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime -  5

     Derrière la vitrine, cet escalier semble défier l'espace. Surtout avec un petit jeu de reflets.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime -  5

    Une belle perspective sous une verrière magnifique.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime -  5

    Et enfin , cette  photo pour finir sur un sourire. Vu cet appareillage chez un antiquaire. Peut-on parler d'œuvre d'art. Quelle utilité?

    -=-=-=-

    À suivre, mais autre part dans Paris.


    5 commentaires
  • 29 mai 2018 : visite de la réserve naturelle régionale du Scamandre près de Vauvert (30)

    -=-=-=-

    Scamandre - la nature à l'état pur - 1

    Une découverte dans la Camargue, cette zone d'étangs préservée. Je me garderai bien d'en faire la description. Je préfère vous renvoyer sur le site  :  Le site de Scamandre . Mes photos vous aideront peut-être à vous faire une idée du lieu.

    -=-=-=-

    Scamandre - la nature à l'état pur - 1

    Ce qui frappe au premier chef, ce sont les cris d'oiseaux, les battements d'ailes. Mais pour observer les animaux, à moins d'un grand coup de  chance, il faut être équipé et surtout  rester  à l'affût... ce que je ne sais pas faire !

    -=-=-=-

    Scamandre - la nature à l'état pur - 1

    Les étangs sont en ce mois de mai, couverts de plantes à fleurs jaunes.

    -=-=-=-

    Scamandre - la nature à l'état pur - 1

    Le décor est magnifique. Des pontons, comme au fond permettent de se rendre sur les différents îlots pour faire des observations.

    -=-=-=-

    Scamandre - la nature à l'état pur - 1

    Nous sommes survolés par des oiseaux mais qui me paraissent insaisissables, mais qui surtout restent invisibles à mes yeux.

    -=-=-=-

    Scamandre - la nature à l'état pur - 1

    Je me concentre alors sur ces étangs, sans pour autant y découvrir une quelconque vie.  

    -=-=-=-

    Scamandre - la nature à l'état pur - 1

    Quant à cette plante qui pullule à la surface de l'étang, il s'agit de la jussie (Ludwigia peploide). Merci à Plantnet (application smartphone)  pour son identification.

    -=-=-=-

    Scamandre - la nature à l'état pur - 1

     Enfin j'en tiens un...  Une aigrette garzette, bien loin. (merci au 70 x 300). Mais pour le moment, je reste quand même sur ma faim en matière d'animaux.

    -=-=-=-

     À suivre . À bientôt.


    6 commentaires
  • 28 mai 2018 : Quittant Maguelone,  je rejoins Carnon. Le vent s'est levé. Ce n'est pas la tempête, mais cela fait le bonheur de quelques-uns.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand la mer bouge un  peu.

    Le premier heureux, ce sera moi. Je peux enfin faire quelques photos de la mer qui bouge ... Photos que je vous laisse regarder sans commentaire.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand la mer bouge un  peu.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand la mer bouge un  peu.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand la mer bouge un  peu.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand la mer bouge un  peu.

    Et puis il y a les autres heureux. Ceux qui pratiquent le sky-surf. Là encore, les images parlent d'elles mêmes.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand la mer bouge un  peu.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand la mer bouge un  peu.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand la mer bouge un  peu.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand la mer bouge un  peu.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    3 commentaires
  • 18 septembre 2018 : Souvenez-vous. Il y a plusieurs semaines, je vous ai laissés au pied de Pont en Royans, avec ses maisons si typiques. 

    À présent on va en découvrir un peu plus.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 3

    Au pied de ces maisons en falaise, coule la Bourne. À cet endroit, la rivière est calmée et offre de beaux reflets.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 3

    Après une petite montée de plusieurs marches (...), on accède au pont surplombant le lieu et l'on découvre enfin le village.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 3

     Puis on passe le pont et on découvre l'autre côté de la rivière beaucoup plus sauvage. L'endroit, en bas à gauche, était occupé par un petit moulin : un  battoir à chanvre. C'était un élément annexe datant de 1853 d'un système de prise d'eau qui alimentait le moulin au centre du bourg par une conduite sous la roche.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 3

     Ici on découvre le cheminement qui menait aux installations annexes du moulin.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 3

    Voici le pont au-dessus su défilé qui permet d'accéder au centre du village.

    -=-=-=-

    Pont en Royans : eau et montagne - 3

    Et  pour finir sur une note colorée, ce décor en trompe-l'œil, particulièrement plaisant.

    -=-=-=-

    À  bientôt.

     


    7 commentaires
  • 28 mai 2018 : Après un petit tour au centre de Maguelone, retour par le chemin côtier.  

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

     En repartant, on jette un coup d'œil aux vignes du Domaine de Maguelone pour se souvenir que le vignoble s’étend au pied même de l’ancienne cathédrale de Maguelone .
    Retrouvant la vocation millénaire de cette terre d’accueil et d’hospitalité, l’Association Les Compagnons de Maguelone permet aux personnes accueillies dans son établissement d’aide par le travail, de mener une vie active partagée entre l’exploitation du domaine viticole, l’aquaculture, la pêche et un riche éventail de prestations de services.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Et puis au détour du chemin, c'est la rencontre avec une aigrette garzette. Elle a beau avoir l'habitude du monde, il faut néanmoins s'avancer précautionneusement pour prendre quelques photos.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Heureusement ce jour-là, j'avais le 70 x 300 sur mon deuxième appareil et à l'épaule. Donc pas de mouvements brusques pour récupérer appareil et objectif.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

     Je me sais observé, j'en deviens immobile de peur de voir l'oiseau s'enfuir. Ce n'est pas si souvent que je preux faire de telles photos.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Mais je n'ai pas la patience de Pascale MD ou Ghislaine. Un regard de côté de ma part, quelques secondes d'inattention et le bougre en profite pour attraper un poisson. Du coup,  je suis tellement surpris que j'en oublie mes réglages d'où le flou.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

     Et le voilà qui se déplace.  Ah pourquoi n'avais-je pas enclenché le mode rafale?

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Quelques rochers viennent à me boucher la vue mais je n'ose pas avancer plus. À noter que la vie du poisson ne tient qu'à un fil ou plutôt à un bout de queue...

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Qu'est ce que je disais ! 

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Dans quelques secondes, le poisson aura disparu et mon aigrette aussi malheureusement, troublée par des touristes un peu trop bruyants...

    -=-=-=-

    À bientôt.


    5 commentaires
  • 28 mai 2018 : Le temps, pour une fois, s'est couvert du côté de Montpellier. Mais rien d'inquiétant pour troubler ma promenade à Maguelone, cette ancienne ile aujourd'hui reliée à la terre par des cordons littoraux.   

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    En arrivant sur l'ilot, on traverse l'étang de l'Arnel pour découvrir les cabanes de pêcheurs.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

     Ici passe le canal du Rhône à Sète. Le vent a formé un clapot à la surface de l'eau.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Quelques barques près des cabanes de  pêcheurs. Certaines sont encore en activité, mais peut-être plus pour le loisir que pour l'activité de la pêche.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Pour celle-ci, en tous cas, les sorties en mer sont bien terminée. En arrière plan, le grand portail qui donnait accès au domaine de la cathédrale de Maguelone.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Les filets, illustration de l'activité de l'endroit. Bon, c'était avant, ça, c'est sûr. Mais qu'en est-il maintenant?

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Ces endroits sont surtout devenus des lieux de retrouvailles entre amis.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Malgré les apparences, il reste des mordus de la pêche.. Il faut bien vivre...

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Image bien futile pour évoquer la pêche, tandis que des barques semblent attendre une fin inéluctable.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    L'histoire d'avant et l'histoire d'aujourd'hui viennent se télescoper sur cette photo.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    La cathédrale Saint Pierre et Saint Paul n'est pas aisée à photographier. C'est un bâtiment de style roman languedocien des  XI° -  XII° siècles, noyé dans  la  végétation.  

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Quand ce n'est pas la végétation, ce sont les allées et venues des visiteurs qui empêchent de faire une photo correcte de ce portail ouest d'accès à la cathédrale...

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    L'intérieur est particulièrement austère ou d'une grande sobriété. Je laisse à chacun, le choix du qualificatif. 

    -=-=-=-

    À bientôt , quelque part ailleurs.

     

     

     

     


    6 commentaires
  • 02 octobre 2018 : un peu de vues de Paris avec quelques "monuments", lors de mon court séjour dans la capitale.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

     Mais tout n'est pas forcément beau à voir à Paris...

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

    Au détour d'un carrefour, je découvre le Sacré Cœur.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

    Mon hôtel n'était pas très loin du boulevard Pigalle. Alors après le repas, petit tour en ce lieu de vie nocturne toujours intense.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

    Les petites boutiques  fleurissent sur le boulevard. Beaucoup d'ailleurs ont remplacé les sex-shops.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

     Dans un précédent reportage,  je vous en avais présenté de face. En voici d'autres, vues de derrière...

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

     Ce que l'on peu considérer comme un "monument" de Paris : les célèbres entrées des bouches de métro. Vous,  je ne sais pas, mais moi, j'adore.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

    Une  vue pose longue pour donner un peu de couleurs et de mouvement à la photo.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

    Contrairement à celle-ci, où à peu de distance de la précédente, on est presque dans un autre monde...

    -=-=-=-

    À plus tard, pour une suite un peu différente de ma visite de Paris.

     


    7 commentaires
  • 27 mai 2018 :  Pézenas est sur ma route. Malheureusement, je n'ai que trop peu de temps à lui consacrer.

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    À peine une heure en ville. Pas évident de rendre compte de son allure, de s'imprégner de son histoire. Une ville qui a connu et Molière et Bobby Lapointe. 

     Le passé marque d'emblée de son empreinte, le cœur de ville.

     

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Une tour m'accueille dès mon arrivée dans la vieille ville. Le peu de recul dans les rues étroites m'interdit de faire des photos correctes.

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Ce  n'est  qu'arrivé sur la place de la République que je réalise qu'il s'agit d'un clocher surmonté du traditionnel campanile provençal en fer forgé.

    Nous sommes là devant la collégiale Saint Jean (1733  - 1746 )

      -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Les  maisons bourgeoises magnifiquement entretenues (restaurées sans doute) attestent de la richesse antérieure de la ville. On s'attend presque à voir le Bourgeois Gentilhomme à son balcon déclamant de la prose sans le savoir...

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Et puis cette réalisation dont je ne sais rien, malgré mes recherches sur Internet. Pourtant elle a du avoir son importance, compte tenu du fronton orné de la devise de la République. Ancienne église avant la Révolution et devenue un temps la mairie?  

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Les rues pavées sont bordées de vieilles maisons dont les pas de porte sont occupés par de nombreux commerces artisanaux. 

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

     Puis  je découvre l'hôtel des Barons de Lacoste qui accueillit la cour de Louis XIV le 6 avril 1660.

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

     C'est un superbe hôtel particulier des années 1509 - 1518. On peut y admirer de magnifiques galeries à voûtes gothiques et un des plus beaux escaliers à volée de Pézenas.

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Une réelle beauté se dégage de toutes ces pierres, jusqu'au pavage de la cour intérieure.

    -=-=-=-

    À bientôt pour une autre trop courte visite de cette belle ville de Pézenas.


    4 commentaires
  • Eau et montagne, oui c'est ce qui caractérise ce reportage. Mais pour cette première partie, il ne s'agira que d'évoquer la montagne, tout en gardant à l'esprit que c'est l'eau qui l'a façonnée en grande partie.

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    C'est par les petites routes que je rejoins Pont en Royans. Nous sommes en Isère et plus précisément dans le Vercors. En bas la plaine de St Jean en Royans.

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    La route se fraye un chemin à flanc de montagne et l'on peut juger du travail d'érosion accompli par l'eau il y a quelques millions d'années.

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    À certains endroits, il a fallu creuser des galeries pour faciliter le passage des hommes.

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    En contrebas, quelques hameaux disséminés le long de la vallée de la Bourne qui sort ici de de son défilé.

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    Heureusement que je ne circule pas en camping-car... D'ailleurs, on ne se bouscule pas sur ces routes et j'ai pu prendre mes photos sans risques

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    Après l'entrée de la galerie, la sortie. Pas possible de se croiser à deux véhicules. Mais le cas ne s'est pas produit...

    -=-=-=-

    À présent, cap sur Pont en Royans, où l'eau remplacera la montagne, enfin presque.

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique