• 5 juillet 2019 : Ma promenade au travers de ce quartier néo-grec d'Antigone se poursuit. 

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (2)

    De  l'autre côté de la rivière le Lez, se dresse l'architecture inattendue de cet immeuble d'habitations de 110 appartements mais aussi avec un restaurant, une galerie d’art, ainsi que des bureaux. Et plus je le regarde à présent, pendant cette période de confinement, il me fait penser à un virus...

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (2)

    L'Hôtel de région d'Occitanie se dresse tel un arc de triomphe. Je note et j'apprécie les couleurs du ciel qui se reflètent dans les vitres et qui me fait penser à un célèbre paquet de pâtes ...

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (2)

     Encore et toujours l'Arbre blanc, c'est son nom ...

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (2)

    N'imaginez qu'il s'agisse de bassins. Non, c'est le Lez qui passe par là ...  et qu'on peut traverser par ces petits ponts un peu comme un gué. Mais à éviter en cas de fortes pluies.

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (2)

    Et si on revenait à cet Arbre Blanc? C’est le second et dernier projet qui voit le jour dans le cadre du concours de « Folies » architecturales organisé par la ville de Montpellier pour sublimer et mettre en valeur différents quartiers de la Métropole languedocienne. C'est une réalisation du japonais Sou Fujimoto.

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (2)

    Et puis sur passerelle, ces cadenas censés marquer la durabilité d'un amour et l'attachement de l'un à l'autre....

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (2)

    Allez, un petit coup de N&B pour le côté rétro.

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (2)

    L'Arbre blanc se dresse au dessus des rives du Lez dont on notera qu'elles sont taillées pour les crues redoutables du fleuve, surtout en période d'épisode cévenol.

    -=-=-=- 

    Montpellier - Art chitecture (2)

    Retour en ville, quartier de la gare,  pour une photo où se mêlent modernisme et passé. 

    -=-=-=-

    À bientôt.


    11 commentaires
  • 5 juillet 2019 : en ce matin du mois de juillet, je pars à la  découverte d'Antigone, ce nouveau quartier voulu dès  1978 par l’ancien maire Georges Frêche aujourd’hui disparu, et confié au niveau de l'architecture à Ricardo Boffil et mis en oeuvre à partir de 1983.

    Nota : Comme souvent lorsque je prends des photos,  j'ai du patienter assez longtemps par endroits, pour éviter d'avoir du monde sur mes clichés...

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (1)

    Dès la sortie du centre commercial Polygone, on est dans l'ambiance du nouveau quartier. 

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (1)

    Après avoir traversé la longue la Place du Millénaire, bordée d’arbres et de commerce on débouche sur une pièce d'eau des plus rafraîchissantes, sur la  place du Nombre d'Or.

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (1)

    Le style, inspiré de la Grèce antique, s'allie parfaitement avec celui post-cubisme de Riccardo Boffil.

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (1)

    La  longue  perspective de la Place du Millénaire s'ouvre l'Hôtel de Région, tout au fond.

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (1)

    Bien que d'inspiration antique, les constructions sont particulièrement avant-gardistes.

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (1)

    Apollons, éphèbes, athlètes grecs? Ce sont les statues des demi-dieux de la  fontaine de la  place de Thessalie 

    Montpellier - Art chitecture (1)

    Même la nouvelle  piscine olympique n'a pas échappé au modernisme, laissant une large part aux murs vitrés permettant des photos d'un autre genre.

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (1)

    L’esplanade de l'Europe sur laquelle trône une copie de la célèbre sculpture gréco-romaine de la Victoire de Samothrace. L'Hôtel de Région est situé sur l'autre rive du Lez qui coule en contrebas et dont le cours a été entièrement réaménagé.

    -=-=-=-

    Montpellier - Art chitecture (1)

    L'Esplanade de l’Europe, et ses immeubles monumentaux d’inspiration gréco-romaine

    -=-=-=-

     À  suivre et à bientôt.

    -=-=-=-

     PS : vous pouvez me suivre également sur :

    Instagram  : ----> albertwolffaw

    et sur  FB : ----> Albert Wolff AW


    7 commentaires
  • 05 juillet  2019 - Petite escapade vers le lac du Salagou (34)

    Il s'agit du lac de retenue du barrage de Salagou, terminé en 1969.  Nous sommes près de Clermont l'Hérault.

     Outre le caractère insolite du lieu et éminemment touristique de celui-ci, il faut se rappeler l'histoire du village de Celles qui lui est lié. 

    Malheureusement, lors de mon passage, je me suis borné à faire des photos du lac, délaissant le village.

    Aussi je vous invite à suivre ce lien ici pour connaître l'histoire de ce village mort, car il aurait du être englouti puis qui a ressuscité.

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Entouré de jolies collines rouges, le lac du Salagou, qui s'étend sur 750 hectares, bénéficie d'un environnement privilégié. Ses eaux calmes sont propices à la pratique de la pêche et des loisirs nautiques.

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Le caractère sauvage du lieu lui confère une beauté dont il est difficile de se détacher.

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Le vert par endroit vient lécher le bleu du lac, dont l'environnement est dédié au rouge.

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Ce  jour-là, le  vent avait décidé de m'accompagner dans ma promenade

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Il  ne s'agit pas là de pourriture mais de ce que le vent pousse vers le rivage en matière d'herbes séchées qu'il soulève des terres jusqu'à la surface de l'eau.

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Ce sol est constitué d'une roche rouge appelé la «ruffe » composée de sédiments  argileux et d’oxydes de fer, d'où cette couleur rouge omniprésente

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Tous ces endroits sont très prisés des touristes. Malheureusement certains n'ont aucun respect pour les lieux .

    -=-=-=-

    Paladru - Du bleu et du rouge.

    Comme  on  peut en  juger sur cette  photo, la roche n'est pas constitué de blocs, mais d'une multitude de strates et elle est très friable et pas toujours aisée à emprunter, en l'absence  par endroits de véritables chemins. 

    -=-=-=-

    Voilà pour cette courte visite au lac du Salagou. J'ai le sentiment d'être passé à côté de quelque chose et lors d'un prochain séjour dans ma région, il faudra que j'y retourne.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    8 commentaires
  • 3 juillet 2019 : Découverte de la pointe du Salaison, qui débouche dans l’Étang d'Or, aun sud de Mauguio (34).

     Petite  précision au sujet d ces photos. C'est après avoir vu les photos panoramiques de Pascale MD  (http://www.pascale-menetrier-delalandre.com) que j'ai voulu présenter mes photos dans ce format, sachant que celui-ci ne s'adapte pas à toutes les photos.

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Le Salaison est un cours d'eau de 24,9k km de long qui alimente l'étang d'Or. L'endroit comporte des baraques de pêcheurs, dont les bateaux sont visibles ici. 

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    De l'autre côté, on distingue l’Étang d'Or au delà de l'embouchure.

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    En remontant sur le chemin, vers l'étang, on distingue dans le fond, La Grande Motte et le Grau du Roi. Au centre,  j'ai été intrigué par cet échassier. C'est une cigogne. Mais curiosité,  elle est factice... N'ayant pas pris mon téléobjectif,  je n'ai pas pu en savoir plus.

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    En  2015, il a été effectué une restauration d'un îlot de nidification, afin de favoriser l'accueil des oiseaux (échasse blanche, avocette, sterne naine, etc).

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Mouettes et goélands occupent chacun un pieu au-dessus de l'eau,  tandis qu'une avocette élégante vient de prendre son envol.

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Avocette que j'ai pu saisir dans son vol, contrairement aux sternes, vraiment trop véloces...

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Les photos précédentes nous dévoilaient le côté est de la rivière. Voici à présent le côté ouest. Les cabanes de pêcheurs, proches, justifient la présence de ces nasses. Dans le Salaison, on peut pêcher entre autres : gardons, chevesnes, carpes, brochets, anguilles.

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Le vent est bien présent et agite les eaux de l’étang. En  2015, des travaux ont été menés dans le cadre de Natura 2000, pour lutter contre l'érosion des berges ainsi que contre l’envasement régulier de l’embouchure du Salaison préjudiciable au bon écoulement des eaux de la rivière. 

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Pour refaire les berges, et les stabiliser, on a planté des pieux en châtaignier et mis en place des bâches en géotextile

    -=-=-=-

    Pointe du Salaison sur l'Étang de l'Or

    Si l'endroit s'appelle l’Étang d'Or, c'est parce que le sel y fut exploité, ce fameux or blanc . Mais pour ma part,  je préfère voir dans l’appellation du lieu, la présence de ces multiples  reflets variables en fonction du ciel et du soleil. 

    -=-=-=-

    À bientôt.


    6 commentaires
  • 3 juillet 2019 : Uzès est une vieille cité. Et c'est au détour de ses rues que l'on peut mieux en juger. Mais cela  nécessite d'avoir le nez en l'air.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

    Et c'est en levant la tête que les perspectives s'affirment. J'aurai pu redresser la photo mais justement, l'effet aurait été perdu.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

    Rien que le nom de la rue est révélateur. On sait où on est !

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

    Une vieille devanture attire mon regard. Merci au propriétaire de l'avoir conservée, même si maintenant les tissus ont disparu, remplacés par des produits du terroir.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

     Il est 14 h. Le soleil tape dur. Malgré l'ombre proposée par les hautes maisons, peu de monde, même dans une rue commerçante. 

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

    C'est souvent à l’architecture citadine qu'on peut juger de l'opulence passée d'une ville. Et ici, c'est le cas, à voir les linteaux ouvragés.

    -=-=-=-

    Uzès - vie presque ordinaire (2).

    Autre exemple surprenant de l'architecture locale, avec le renflement du mur, dont on peut supposer qu'il masque un escalier.

    -=-=-=-

    Voilà  pour cette trop courte visite d'une ville qui mériterait un meilleur traitement photographique.

    À bientôt.


    6 commentaires
  • 2 juillet  2019 : Si "Jean-Baptiste Poquelin est né à Paris , Molière est né à Pézenas."

    Molière est l’enfant chéri de Pézenas. Son passage a laissé beaucoup de souvenirs et d’honneur. C’est ainsi que de festivals en représentations théâtrales, Pézenas cultive toujours la passion pour la comédie et le verbe que Molière lui a inspiré.  

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (3)

    Mais avant de trouver Molière dans la cité, un regard pour le beffroi de l'ancienne maison consulaire qui abrita la Cour des Aides de Montpellier en 1622.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (3)

    Molière est donc partout, ou presque, tant il a marqué les esprits dans la cité. Il attend par exemple, le visiteur d'une brocante au fond d'une cour.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (3)

    Ailleurs à l'entrée d'un magasin. Pour le coup, le pauvre a subi une disgrâce et est tombé bien bas.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (3)

    Là,  il a retrouvé un piédestal plus en rapport avec son mérite, dans cette galerie de gravures.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (3)

    Cette fois-ci, Jean-Baptiste  dit Molière a des traits modernes.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (3)

    Un monument érigé en 1897  par Jean-Antonin Injalbert lui est dédié.
    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (3)

    Un plan rapproché nous permet de voir que  le buste de Molière est entouré par une soubrette, figurée par la Lucette de Monsieur de Pourceaugnac, représentant la Comédie, et un satyre représentant la Satire.

    Enfin, si vous avez l’œil averti, ce dont je ne doute pas, vous aurez remarqué qu'il s'agit toujours, à une exception près, de la reproduction du buste de Molière réalisé par Houdon pour la Comédie Française.

    -=-=-=-

    À bientôt, ailleurs.

     

     


    8 commentaires
  • 02 juillet 2019 : Pézenas continue de se découvrir sous mes pas et à mes yeux. Des yeux qui se plissent sous l'effet du soleil. Alors quand on peut marcher à l'ombre...

     -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (2)

    Heureusement, les petites rues, pas des ruelles,  offrent un peu de cette ombre salvatrice.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (2)

    Ici, au coin de la rue Emile Zola et de la rue des d'André, le vieux puits sous le mûrier (?) donne une image caractéristique d'une petite ville du Midi.

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (2)

    Une image qui se renforce au cours de la promenade avec ces murs crépis et les balcons largement fleuris.

     -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (2)

    Et quand les plantes largement étalées sur le mur, s'agrémentent de leurs ombres, c'est un bonheur pour le photographe   

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (2)

    Pézenas, outre son côté méditerranéen, est aussi une ville au riche passé historique. Pour preuve, ce magnifique édifice, ancienne Commanderie de Saint Jean de Jérusalem (XVIe) édifiée sur l'emplacement de la maison des Templiers (XIe s.)

    -=-=-=-

    Pézenas, la belle alanguie (2)

    Au cours de la visite, il est difficile de ne pas voir la beauté architecturale des lieux.

     Des lieux qui ont connu Molière. Ne dit-on pas : " Si Jean Baptiste Poquelin est né à Paris, Molière est né à Pézenas."

    -=-=-=-

    À voir bientôt.

    -=-=-=-

     


    4 commentaires
  • 1er juillet 2019 : Derniers pas dans le village pour profiter de l'ombre alors qu'en ce 1er juillet,  la chaleur est grande.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 4

    Les petites rues fleuries sont accueillantes.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 4

    Tout le style méditerranéen à travers cette vue avec les vieilles pierres, l'avancée des toits avec les tuiles en surplomb et le soleil ...

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 4

    Les lauriers sont omniprésents mais pas question de les juger envahissants tant ils apportent de couleurs et d'ombre.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 4

     En attendant de profiter d'un excellent repas dans l'un des restaurant du village, petite sortie dans les environs. Photo un peu ratée car j'avais gardé mes réglages précédents d'où un fastidieux travail de post traitement, même avec Lightroom.

      -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 4

    Sous mes yeux, c'est l'Hérault qui coule tranquillement mais qui peut être aussi capable du pire.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 4

    Et au hasard d'un virage, découverte de cette falaise à nue, laissant apparaître des strates.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 4

    Pour les géologues, ces strates de calcaire blanc sont la mémoire des terrains environnants et pour le photographe, un régal à immortaliser, enfin quand il a le temps...

    -=-=-=-

    Ainsi s'achève mon bref passage dans  ce sympathique  village. 

    À bientôt pour un autre voyage.


    5 commentaires
  •  

     

    1er juillet 2019 : Toujours sur la place principale de Saint Guilhem le Désert.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 3 -

    Devant le porche d'entrée de l'église abbatiale de Saint Guilhem, la petite place offre un aspect bien méditerranéen.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 3 -

    On peut même profiter d'une onde rafraîchissante près de la fontaine.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 3 -

    Une fontaine pour le moins surprenante, puisqu'elle est surmontée d'une effigie de la République portant la flamme de la liberté.

    À noter que celle-ci tourne délibérément le dos à l'abbaye...

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 3 -

    Un petit tour dans l'église s'impose. Malheureusement, pas de flash avec moi. Obligé de monter dans les iso pour tenter de voir quelque chose.

    Il,  faut dire  que  le  nef  surprend par sa grande hauteur (18 mètres de haut) pour une largeur de seulement 6 mètres.

    L'orgue est placé à la tribune surmontant l'entrée de l'ancienne abbatiale. Il fut achevé en 1789 par Jean-Pierre Cavaillé.

    .-=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 3 -

    L'autel de Guilhem. Cette pièce a échappé aux destructions. Il pourrait s'agir d'un autel en marbre blanc et calcaire noir, incrustés de pâte de verre de couleurs (bleu, jaune, rouge, vert, violet), que Guilhem aurait rapporté d'Aix la Chapelle.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 3 -

    L'autel de Guilhem, dit  l'autel du Sauveur :

    Le panneau de gauche représente le Christ en majesté dans une mandorle, entouré des symboles des évangélistes.

    Le panneau de droite représente le Christ en croix, entouré de la Vierge et de Saint Jean. À droite et à gauche de la croix, le soleil et la lune. Au bas de la croix, des morts sortent de leur tombeau

    (Par Fagairolles 34 — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1887472)

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 3 -

    Reconstitution de la crypte de Guilhem. Celle-ci sans doute abandonnée au moment des guerres de  religion,  fut comblée, ses voûtes détruite, et son souvenir perdu jusqu'aux récentes fouilles (1962 - 1963). Les  travaux de dégagement ont permis de retrouver et de rétablir les deux escaliers latéraux et le couloir transversal qui permettaient aux pèlerins du Moyen-Âge de vénérer ici, les saintes reliques (un fragment de la Vraie Croix donné par Charlemagne à Guilhem).

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 3 -

    L’intérieur de l'abbaye avec ce qui reste du cloître qui fut, semble-t-il, démantelé sous la Révolution ou peu après. .

    -=-=-=-

    À suivre et  à bientôt.

     


    6 commentaires
  • 1er juillet 2019 : Saint Guilhem le Désert se dévoile peu à peu à mes yeux et surtout sous mes pas.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 2 -

    Qui pourrait croire qu'il est 17 h 05 ? Et pourtant. Bon il est vrai que je m'arrange pour ne pas mettre des personnes sur mes photos. Un exercice difficile parfois.

    -=-=-=-

     

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 2 -

    De charmantes petites ruelles agrémentent ma promenade et certaines sont joliment fleuries.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 2 -

    Certaines maisons se révèlent très intéressantes au niveau architectural, comme ici ces fenêtres à colonne à la maison Lorimy, ancienne chapelle des Pénitents.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 2 -

    Une fontaine bien venue par les fortes chaleurs. Elle a du abreuver nombre de pèlerins. La cité se trouve sur l'un des itinéraires pour se rendre à Compostelle, comme en témoigne la coquille St Jacques,  fixée à gauche de la fontaine.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 2 -

    Puis la rue passe derrière l'abbaye de Gellone. L'abbatiale actuelle fut terminée vers la fin du 11ème siècle. L'abbaye comptait une centaine de moines à la fin du 12ème siècle.

    L’abbatiale et le cloître sont représentatifs du « premier art roman méridional ».  

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 2 -

    Voici l'église de l'abbaye qui donne sur le centre du village avec une place prisée des touristes, pour les terrasses qu'elle recèle.

    -=-=-=-

    Sous le soleil de Saint Guilhem le Désert - 2 -

    Une autre vue de l'église dominée par le Cap de la Crous, qui culmine à 242m ... avec au sommet le château de Verdun, aussi appelé château du Géant. Il n'en reste que des ruines.

    -=-=-=-

    À suivre et à bientôt.

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique