• 28 mai 2018 : Après un petit tour au centre de Maguelone, retour par le chemin côtier.  

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

     En repartant, on jette un coup d'œil aux vignes du Domaine de Maguelone pour se souvenir que le vignoble s’étend au pied même de l’ancienne cathédrale de Maguelone .
    Retrouvant la vocation millénaire de cette terre d’accueil et d’hospitalité, l’Association Les Compagnons de Maguelone permet aux personnes accueillies dans son établissement d’aide par le travail, de mener une vie active partagée entre l’exploitation du domaine viticole, l’aquaculture, la pêche et un riche éventail de prestations de services.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Et puis au détour du chemin, c'est la rencontre avec une aigrette garzette. Elle a beau avoir l'habitude du monde, il faut néanmoins s'avancer précautionneusement pour prendre quelques photos.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Heureusement ce jour-là, j'avais le 70 x 300 sur mon deuxième appareil et à l'épaule. Donc pas de mouvements brusques pour récupérer appareil et objectif.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

     Je me sais observé, j'en deviens immobile de peur de voir l'oiseau s'enfuir. Ce n'est pas si souvent que je preux faire de telles photos.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Mais je n'ai pas la patience de Pascale MD ou Ghislaine. Un regard de côté de ma part, quelques secondes d'inattention et le bougre en profite pour attraper un poisson. Du coup,  je suis tellement surpris que j'en oublie mes réglages d'où le flou.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

     Et le voilà qui se déplace.  Ah pourquoi n'avais-je pas enclenché le mode rafale?

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Quelques rochers viennent à me boucher la vue mais je n'ose pas avancer plus. À noter que la vie du poisson ne tient qu'à un fil ou plutôt à un bout de queue...

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Qu'est ce que je disais ! 

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs - 2

    Dans quelques secondes, le poisson aura disparu et mon aigrette aussi malheureusement, troublée par des touristes un peu trop bruyants...

    -=-=-=-

    À bientôt.


    5 commentaires
  • 28 mai 2018 : Le temps, pour une fois, s'est couvert du côté de Montpellier. Mais rien d'inquiétant pour troubler ma promenade à Maguelone, cette ancienne ile aujourd'hui reliée à la terre par des cordons littoraux.   

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    En arrivant sur l'ilot, on traverse l'étang de l'Arnel pour découvrir les cabanes de pêcheurs.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

     Ici passe le canal du Rhône à Sète. Le vent a formé un clapot à la surface de l'eau.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Quelques barques près des cabanes de  pêcheurs. Certaines sont encore en activité, mais peut-être plus pour le loisir que pour l'activité de la pêche.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Pour celle-ci, en tous cas, les sorties en mer sont bien terminée. En arrière plan, le grand portail qui donnait accès au domaine de la cathédrale de Maguelone.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Les filets, illustration de l'activité de l'endroit. Bon, c'était avant, ça, c'est sûr. Mais qu'en est-il maintenant?

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Ces endroits sont surtout devenus des lieux de retrouvailles entre amis.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Malgré les apparences, il reste des mordus de la pêche.. Il faut bien vivre...

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Image bien futile pour évoquer la pêche, tandis que des barques semblent attendre une fin inéluctable.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    L'histoire d'avant et l'histoire d'aujourd'hui viennent se télescoper sur cette photo.

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    La cathédrale Saint Pierre et Saint Paul n'est pas aisée à photographier. C'est un bâtiment de style roman languedocien des  XI° -  XII° siècles, noyé dans  la  végétation.  

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    Quand ce n'est pas la végétation, ce sont les allées et venues des visiteurs qui empêchent de faire une photo correcte de ce portail ouest d'accès à la cathédrale...

    -=-=-=-

    Maguelone - Entre mer et étangs

    L'intérieur est particulièrement austère ou d'une grande sobriété. Je laisse à chacun, le choix du qualificatif. 

    -=-=-=-

    À bientôt , quelque part ailleurs.

     

     

     

     


    6 commentaires
  • 02 octobre 2018 : un peu de vues de Paris avec quelques "monuments", lors de mon court séjour dans la capitale.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

     Mais tout n'est pas forcément beau à voir à Paris...

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

    Au détour d'un carrefour, je découvre le Sacré Cœur.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

    Mon hôtel n'était pas très loin du boulevard Pigalle. Alors après le repas, petit tour en ce lieu de vie nocturne toujours intense.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

    Les petites boutiques  fleurissent sur le boulevard. Beaucoup d'ailleurs ont remplacé les sex-shops.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

     Dans un précédent reportage,  je vous en avais présenté de face. En voici d'autres, vues de derrière...

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

     Ce que l'on peu considérer comme un "monument" de Paris : les célèbres entrées des bouches de métro. Vous,  je ne sais pas, mais moi, j'adore.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

    Une  vue pose longue pour donner un peu de couleurs et de mouvement à la photo.

    -=-=-=-

    Paris, je t'aime - 2.

    Contrairement à celle-ci, où à peu de distance de la précédente, on est presque dans un autre monde...

    -=-=-=-

    À plus tard, pour une suite un peu différente de ma visite de Paris.

     


    7 commentaires
  • 27 mai 2018 :  Pézenas est sur ma route. Malheureusement, je n'ai que trop peu de temps à lui consacrer.

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    À peine une heure en ville. Pas évident de rendre compte de son allure, de s'imprégner de son histoire. Une ville qui a connu et Molière et Bobby Lapointe. 

     Le passé marque d'emblée de son empreinte, le cœur de ville.

     

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Une tour m'accueille dès mon arrivée dans la vieille ville. Le peu de recul dans les rues étroites m'interdit de faire des photos correctes.

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Ce  n'est  qu'arrivé sur la place de la République que je réalise qu'il s'agit d'un clocher surmonté du traditionnel campanile provençal en fer forgé.

    Nous sommes là devant la collégiale Saint Jean (1733  - 1746 )

      -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Les  maisons bourgeoises magnifiquement entretenues (restaurées sans doute) attestent de la richesse antérieure de la ville. On s'attend presque à voir le Bourgeois Gentilhomme à son balcon déclamant de la prose sans le savoir...

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Et puis cette réalisation dont je ne sais rien, malgré mes recherches sur Internet. Pourtant elle a du avoir son importance, compte tenu du fronton orné de la devise de la République. Ancienne église avant la Révolution et devenue un temps la mairie?  

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Les rues pavées sont bordées de vieilles maisons dont les pas de porte sont occupés par de nombreux commerces artisanaux. 

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

     Puis  je découvre l'hôtel des Barons de Lacoste qui accueillit la cour de Louis XIV le 6 avril 1660.

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

     C'est un superbe hôtel particulier des années 1509 - 1518. On peut y admirer de magnifiques galeries à voûtes gothiques et un des plus beaux escaliers à volée de Pézenas.

    -=-=-=-

    Pézenas - Mais sans Molière - 1

    Une réelle beauté se dégage de toutes ces pierres, jusqu'au pavage de la cour intérieure.

    -=-=-=-

    À bientôt pour une autre trop courte visite de cette belle ville de Pézenas.


    4 commentaires
  • Eau et montagne, oui c'est ce qui caractérise ce reportage. Mais pour cette première partie, il ne s'agira que d'évoquer la montagne, tout en gardant à l'esprit que c'est l'eau qui l'a façonnée en grande partie.

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    C'est par les petites routes que je rejoins Pont en Royans. Nous sommes en Isère et plus précisément dans le Vercors. En bas la plaine de St Jean en Royans.

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    La route se fraye un chemin à flanc de montagne et l'on peut juger du travail d'érosion accompli par l'eau il y a quelques millions d'années.

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    À certains endroits, il a fallu creuser des galeries pour faciliter le passage des hommes.

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    En contrebas, quelques hameaux disséminés le long de la vallée de la Bourne qui sort ici de de son défilé.

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    Heureusement que je ne circule pas en camping-car... D'ailleurs, on ne se bouscule pas sur ces routes et j'ai pu prendre mes photos sans risques

    -=-=-=-

     Pont en Royans : eau et montagne - 1

    Après l'entrée de la galerie, la sortie. Pas possible de se croiser à deux véhicules. Mais le cas ne s'est pas produit...

    -=-=-=-

    À présent, cap sur Pont en Royans, où l'eau remplacera la montagne, enfin presque.

     


    6 commentaires
  • 6 septembre 2018 : Fin de ma visite de Chatillon en Diois. Une promenade très plaisante, de rues en ruelles où les plantes ont droit de cité à côté des fontaines rafraichissantes.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 5 et fin.

    Comme écrit plus haut, les plantes et fleurs sont partout dans les rues.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 5 et fin.

    Une nouvelle fontaine. Le poète inconnu l'a ainsi immortalisée :

    Jardin suspendu

    L'arrosoir habite là

     Et puis ensuite?

    -o-o-o-

    Étrangement, cela me rappelle quelque chose, pas vous? 

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 5 et fin.

    Et toujours ces arcs qui sans être de triomphe méritent notre regard.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 5 et fin.

    De nouveau une fontaine (il y en a  17 ...) et de  nouveau  un poème :

    Clapotis du bois

    Margelle bien humide

    Mesure du temps.

    -o-o-o-

    Ça y est, j'ai trouvé. Notre poète inconnu s'est exerce à rédiger ces poèmes sous forme de haïkus (poèmes d'inspiration japonaise), soit  5, 7, 5 syllabes par vers.

    Et dire qu'il m'a fallu 5 mois pour m'en apercevoir ...

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 5 et fin.

    Tiens la tour de l'Horloge. C'est inimaginable le nombre de tours de ce style que l'on peut rencontrer dans nos vieux villages.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 5 et fin.

    La grande fontaine de la place du Reviron avec 'arbre de la liberté (un tilleul aujourd'hui). Au fond, la mairie, coincée entre la tour de l'Horloge et le temple protestant, construit sous la Révolution en 1792 sur l’emplacement de l’ancien temple édifié en 1610.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 5 et fin.

    Construite hors les murs, entre 1688 et 1705, voici  l'église Saint Julien. Elle a remplacé l’église Saint-Nicolas, trop exiguë pour accueillir les « nouveaux convertis » . L’église se distingue, extérieurement, par son clocher-mur. À noter le commerce établi juste à côté.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 5 et fin.

    Il est temps pour moi de refermer ce dernier volet de Chatillon en Diois, non sans vous avoir montré qu'ici, en matière de  volets, on en un connaît un paquet ...

    -=-=-=-

     À bientôt.

     


    5 commentaires
  • 26 mai 2018 : Voyage éclair à Salon de Provence. Étant en famille, je n'ai pas eu trop l'occasion de flâner en ville. Alors, voici juste quelque photos d'une ville qui mérite mieux que cet aperçu.

    -=-=-=-

    Salon de Provence : Trop court...  Salon de Provence : Trop court...

    Dans le vieux Salon, certains immeubles ont été décorés façon trompe-l'œil. Afin de ne pas faire d'erreur dans leur description, je vous livre à côté les panneaux d'explications. 

    -=-=-=-

    Salon de Provence : Trop court...  Salon de Provence : Trop court...

    -=-=-=-

    Salon de Provence : Trop court...

    À peu de distance, on trouve l'église Saint Michel construite au début du 13ème siècle.

    -=-=-=-

    Salon de Provence : Trop court...

    Monument emblématique de Salon, la tour de l'Horloge. Elle fut achevée sous Louis XIV. 

    -=-=-=-

    Salon de Provence : Trop court...

    Elle sonne les quarts, les demies, les heures mais indique aussi les phases lunaires. Côté Nord, une sphère décrit les mouvements de la lune. Côté Sud, comme ici, on trouve les jours de la semaine évoqués par la Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus, Saturne et le Soleil. 

    -=-=-=-

    Salon de Provence : Trop court...

    Près de la place Crousillat, cette statue est assez déroutante. Je n'ai pas trouvé d'explication à cette posture.  

    -=-=-=-

    Salon de Provence : Trop court...

    Enfin ce qui reste l'endroit le plus couru de Salon, place Crousillat, la Grande Fontaine. Cette  fontaine-abrruvoir,  érigée en 1775, est constituée de deux vasques.

    -=-=-=-

    Salon de Provence : Trop court...

    La mousse a bien envahi l'ensemble, lui conférant un certain charme.

     -=-=-=-

    Salon de Provence : Trop court... 

    L'eau continue de couler en longs ruissellements que le vent semble vouloir emporter...

    -=-=-=-

    Bien court  ce reportage, j'en conviens. 

     Alors, à bientôt pour un autre regard sur un autre endroit méditerranéen

     

     


    6 commentaires
  • 2 octobre 2018 : l 'occasion m'est donnée de me rendre à Paris pour une réunion nationale. 

    Je vais pouvoir en profiter entre deux séances de travail, pour faire quelques photos. Paris,  je connais, j'y ai travaillé 21 ans ...

    Alors pas de vues de monuments, mais des photos de tous les jours, un peu en délire, pour coller pour une fois, au titre de ce blog.

    -=-=-=-

    Paris je t'aime - 1:

     Pour aller à Paris, un moyen simple : le train. Embarquement à Dole.  Avec les TGV,  la province est la banlieue de Paris.

    -=-=-=-

    Paris je t'aime - 1:

    Street art dans le métro? Non, panneau d'affichage publicitaire en cours de nettoyage.

    -=-=-=-

    Paris je t'aime - 1:

    Les couloirs du métro sont bondés? Je ne sais pas où vous avez vu cela. À moins que vous ne regardiez les infos à la télé...

    -=-=-=-

    Paris je t'aime - 1:

    La vie de presque tous les jours dans le métro à Paris au rythme des Iphone et autres smartphones. 

    -=-=-=-

    Paris je t'aime - 1:

    Les petits commerces parisiens qui font tant le charme des petites rues.

    -=-=-=-

    Paris je t'aime - 1:

    Les chevaux des temps modernes. Mais où sont les cavaliers? 

    -=-=-=-

     


    9 commentaires
  • 25 mai 2018 : Toujours sur un bateau à naviguer sur les canaux. 

    -=-=-=-

     

     

    Grau du Roi - Au fil de l'eau - 2.

    En approche d'Aigues-Mortes, toujours sur le canal du Rhône  à Sète, il y a du trafic.Le nom d’Aigues-Mortes provient des marais et des étangs qui s'étendaient autour du village et aussi du fait qu'il n'y a jamais eu d'eaux vives à Aigues-Mortes

    -=-=-=-

    Grau du Roi - Au fil de l'eau - 2.

    La Tour de Constance érigée à partir de 1242, à Aigues-Mortes, par Saint Louis, nous salue à notre passage. La tour a un diamètre de 22 m. Sa hauteur, au sommet de la lanterne, est de 33 m. L'épaisseur des murs, à la base est de  6 m.

    -=-=-=-

    Grau du Roi - Au fil de l'eau - 2.

    Après  la révocation de l'édit de Nantes, la tour de Constance servit de prison pour les femmes « hérétiques », les protestantes.

    -=-=-=-

    Grau du Roi - Au fil de l'eau - 2.

    Le  bateau à présent abandonne la ville en longeant les remparts qui encerclent celle-ci.

    -=-=-=-

    Grau du Roi - Au fil de l'eau - 2.

    L'endroit est bien connu pour ses marais salants et les montagnes d'or blanc qu'ils permettent de constituer. C'est le domaine de la compagnie des Salins, dont une des marques  familières apparaît sur un mur au fond à gauche.

    Malheureusement, je n'ai pas pu faire de photos des tas de sel,  car j'étais trop bas par rapport à leur éloignement et la végétation.

    -=-=-=-

    Grau du Roi - Au fil de l'eau - 2.

    Tranquillement, nous poursuivons notre marche pour retourner au Grau du Roi, alors que la tour de Constance continue de surveiller les accès.

    -=-=-=-

    Grau du Roi - Au fil de l'eau - 2.

     Et enfin, une image que j'attendais dans cette petite Camargue, celle de flamants roses. Une vision éphémère et pas facile à gérer.

    -=-=-=-

    Voilà pour cette promenade en bateau qui n'était pas inintéressante au point de vue histoire, mais un peu décevante en matière de paysages et d'animaux.

    Il me restera à visiter l'intérieur de la ville, mais ce sera pour la fin de mon séjour.

     À bientôt.

     


    4 commentaires
  • 16 septembre 2018 : Pour la suite de la visite, il me faut prendre un peu d'altitude. Le vieux sentier (la montée du Tricot) qui quitte le centre du village va m'y aider.

    Village botanique et médiéval blotti au pied des falaises du Vercors, le village a conservé de son passé d’étroites ruelles et 20 fontaines.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 4

    Effectivement ces fontaines jalonnent les rues et ruelles, chantant à l'oreille du passant mais le rafraichissant aussi si besoin est. Le petit plus est apporté par ces inscriptions qui sortent ces fontaines de l'anonymat . Comme ici à la fontaine du Tricot :

    "Au coin de  la rue 

     Doradille chevelue

    Fontaine dodue".

    "

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 4

     

    Un  château a été érigé sur les hauteurs du village. Mais il a été abattu en 1573, pour qu'il ne devienne pas un lieu de repli pour les Réformés. Quelques vestiges subsistent mais ils sont dans une propriété privée. Sur le chemin de ce que j'escomptais être le chemin du château, j'ai trouvé ce petit havre de paix (privé lui aussi, du moins  je le pense).

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 4

    Je n'ai eu qu'à regagner la route toute proche pour jeter un œil sur le panorama offert aux habitants du cimetière dont on distingue le mur d'enceinte à gauche.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 4

    Ce cimetière est adossé à la falaise dont les couleurs et les formes sont intéressantes à étudier pour comprendre le lent travail d'érosion de la nature.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 4

    Une nouvelle fontaine, la fontaine du château, dans un style différent de celui de la précédente. Donc pas de monotonie de ce côté là et toujours de la lecture  :

    "Fontaine  bienvenue 

    Pour chat sans domicile

     Drôle d'estaminet."

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 4

     Même une voiturette sans permis n'aurait pas sa place en ces lieux. Et même pour se croiser à pied, il faut raser les murs.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 4

    Voici les vestiges de ce qui  fut une église, l'église Saint Nicolas, construite  vers 1200, au pied du rocher du château. En mauvais état, elle fut abandonnée en 1688. Il ne reste que la voûte romane du chœur et les vestiges d'une fenêtre côté sud, intégrée à présent dans le mur d'une maison. L'église a été démolie en 1705.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Châtillon en Diois - 4

     Enfin, une particularité de la cité est d'être un village botanique. Celui-ci comprend un minimum de 150 variétés de plantes choisies sur un thème particulier et implantées dans le village dans le but d'améliorer le cadre de vie et l'aspect touristique. Chaque variété est étiquetée. 

    -=-=-=-

    À bientôt. Et merci de vos visites.

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique