• Le regard peut s'élargir, mais peut aussi se resserrer pour ne plus voir qu'une partie du décor. Je ne suis pas japonais et je ne ramène pas au pays une tonne de clichés. J'ai déjà assez de travail  avec  la  malheureuse  petite dizaine  que je vous présente. Et donc  une  nouvelle  fois, vous verrez ce que tout le monde voit, mais  à travers  mon œil...

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    Voilà qui sort de l'ordinaire, une  maison  classée  "X"...

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    Et tant pis pour les bien-pensants (ou les mal-pensants ... )

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    De toute  façon,  dans  le coin, même les chats le prennent de haut et vous rejouent "la chatte sur un toit brûlant"...

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    Car à Dijon,  on ne vous le dit pas, on vous le chuchote...

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    " Encore une fuite, décidément le vieux matériel est bon à mettre à la casse...

    Comment  je  peux  régler  ça avec  mon  petit matériel? "

    -=-=-=-=-

    Images "dijonnesques" commentées  .

    Et à Dijon,  j'ai découvert  une  nouvelle  façon de s'envoyer en  l'air...

    -=-=-=-=-

    En espérant vous avoir fait passer un petit moment hors du  temps.

     


    6 commentaires
  • Il y a  différentes  façons de voir une ville.  Mon regard n'est pas celui d'un touriste et n'a pas su s'intéresser au patrimoine bâti couru par tous les appareils photos. Alors au risque de  blesser mes voisins de Côte d'or,  voici  juste cinq "images" pour donner mon ressenti...

    -=-=-=-=-=-

    Images "dijonesques"

    -=-=-=-=-=-

    Images "dijonesques"

    -=-=-=-=-=-

    Images "dijonesques"

    -=-=-=-=-=-

    Images "dijonesques"

    -=-=-=-=-=-

    Images "dijonesques"

    -=-=-=-=-=-

    Voilà, était-il  besoin  de légender? Peu importe. Ce qui compte, c'est que le regard s'arrête, dissèque et reparte,  content ou non,  satisfait ou interrogateur.

     -=-=-=-=-=-

    A bientôt pour d'autres  photos un peu différentes de  Dijon,  réalisées  en  ce 13 juilet 2015.


    5 commentaires
  • 13 mai, la journée est magnifique. Au retour de Besançon, arrêt à Quingey dans le Doubs.

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

    Une halte s'imposait pour se rafraîchir ... le gosier. Pas loin de la terrasse accueillante, un pont datant de 1840 enjambe  la Loue.  On va y faire un tour et même un aller retour.

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

    La Loue est un paradis pour les amateurs de kayak et canoé. Pour  la  pêche, ça  l'est  beaucoup moins aujourd’hui, à cause de la  pollution dans certains endroits... Il reste qu'on peut s'y exercer à la pêche à la mouche.

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

     Les piles de l'ancien pont datant de 1590, sont encore visibles depuis le pont actuel côté barrage : le pont traversait la Loue un peu en aval du pont actuel et arrivait dans la Rue Royale. Il y avait également un bac avec un passeur pour traverser.

     -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

    Le soleil a décidé de  jouer avec  moi en  m'imposant ses reflets. Mais au final,  cela  ne  gâte pas trop  la photo.

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

    Arrivé au  bout du  pont, demi-tour pour voir le côté amont. Le canard est encore au calme mais avec les beaux  jours qui approchent, les touristes vont envahir le camping à droite et  sortir les embarcations sur l'eau...

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

     Une  graine d'une plante quelconque a décidé d'élire domicile  deux pierres du pont. Certainement au prétexte de donner un côté original à la  photo.

    -=-=-=-=-

    De chaque côté du pont.

    Dernier coup d'oeil sur le côté nature et champêtre du lieu pour le moment encore vierge de  touristes mais cela ne durera pas... Et souhaitons qu'ils aient  plus que  les  16 du jour.

    -=-=-=-=-


    5 commentaires
  • Je vous  invite à terminer cette visite de Pérouges, ce petit village médiéval qui recèle tant de trésors pour autant que l'on sache les voir en sortant des clichés cartes postales

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    La pierre est partout dans le village et elle sait se parer d'ornements avec l'aide de la  nature. Un peu de mousse, quelques minuscules fleurs et tout de suite l'aspect change.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    De  l'ombre à la lumière...

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Et puis là, dans un clos  à l'abandon, une petite fenêtre qui pourrait faire penser à un vieil édifice religieux... que je n'ai pas trouver.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Quand on vous dit que Pérouges est un très vieux village.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    A croire que nos anciens avaient déjà pensé qu'un jour on viendrait immortaliser les lieux !

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Quelques hiéroglyphes dont je n'ai pu déchiffrer le sens. N'est pas Champolion qui veut.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Mais tout n'est pas que passé. La preuve avec ce figuier déjà prometteur.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Et puis le passé sait composer avec le présent pour préparer le  futur dans ce cliché encore imparfait.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Mais n'outrepassez pas vos droits. Je vous le dis artistiquement mais au moins vous être prévenus.

    ------------

    Au fil des  pavés - 3 fin.

    Comme depuis le début nous somme dans les vieilles pierres,  les  pavés et autres cailloux, en voici encore quelques unes.

    ------------

     J'en ai à présent terminé avec cette visite un peu spéciale de Pérouges.  Et s'il vous semble que je ne vous ai pas tout montré,  ne me  jetez pas la pierre. Allez  plutôt rendre visite à ce village et y goûter les galettes  pérugiennes.

    A bientôt

     


    12 commentaires
  • Pour ne pas lasser le blogueur visiteur de ces  pages,  j'alterne un peu les vues de la cité et celles du carnaval. Alors retour sur les pavés...

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Située sur  une terrasse, cette  maison avec sa tour  a certainement eu  un rôle de guet par le passé.  

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Les tendres couleurs printanières commencent à envahir le paysage et pour une fois la tour de guet vue précédemment  pourra annoncer un événement pacifique.

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    D'ailleurs, l'invasion a déjà débuté à l'intérieur de  la cité...

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Un claustrât à l'ancienne...  Comme quoi nos architectes modernes n'ont rien inventé avec leur décor de bois devant les  façades de nos immeubles.

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Ici par contre, ce n'est pas une découverte mais la perpétuation d'un geste ancestral à travers la fabrication du papier à l'ancienne.

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Petit travail de retouche inspiré par la géométrie du lieu. 

    ----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

     Vieilles pierres aussi pour le clocher de l'église qui domine fièrement le village.

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Non  je  ne suis  pas en prison. Mais dans la rue d'où la vue s'échappe vers ce petit jardin intérieur,  plein de senteurs à la belle saison.

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Les  glycines envahissantes... mais tellement  belles quand elles sont arrivées à l'étape de la  pleine  floraison. Les  pierres rondes  ou  plates  n'ont pas eu l’exclusivité de la construction,  puisqu'ici elles cohabitent avec les briques.) 

    -----------

    Pérouges  : au fil des  pavés  - 2

    Allez,  un dernier délire  avec cette désaturation partielle qui permet de faire ressortir les panouilles, pardon, les épis de maïs séchant sous les poutres.

    -----------

    A bientôt pour un troisième volet de cette promenade sur les pavés de Pérouges.


    4 commentaires
  • 19 avril  2015,  carnaval vénitien à Pérouges (Ain). Je connais ce village  mais pas son carnaval. C'est donc une occasion de m'y rendre. Mais ce n'est pas aujourd'hui que vous le verrez... On va d'abord faire un petit tour du village,  tant  qu'il n'y a pas trop de monde.

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Le logis du poète, peut être celui d'un barde...

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Les  premières fleurs ont fait leur apparition mais on est encore loin de la magnificence de l'été.

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Une foule d'objets ou de détails attestent de l'ancienneté de ce village médiéval et qui en font un des plus beaux villages de France.

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Ferraille sur  la  pierraille...  Ici, minéral et végétal s'allient pour créer une nouvelle dimension.

     -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Une nouvelle variété de glycine : la  glycine de Noël : particulièrement rare et surtout en cette saison...

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Ce qui frappe le visiteur dans ce village,  ce sont les pierres. On en trouve de toutes les formes, ordonnancées ou non, sur les murs ou dans les rues...

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Moins artistiquement disposées, ces pierres n'en concourent pas moins à l'architecture du  lieu et ce n'est pas le chat qui s'en  plaindra...

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Cette porte de petit soupirail au ras des pavés,  m'a fait de l'oeil et m'a décoché un large sourire...

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    La présence de vitraux sur ces fenêtres à meneaux, témoignent  d'une certaine opulence à une époque ancienne.

    -----------

    Pérouges : au fil des pavés.

    Heureusement, ceux-ci en cul de bouteille, sont plus lumineux. Pour un peu, on pourrait croire que Vasarely est  passé par là.

    -----------

    C'est sur cette photo lumineuse que se termine cette première partie de visite. A demain pour la suite.


    6 commentaires
  • Petit post dans le sens du cartophile ... bien que ce ne soit pas mon truc. Mais pour une fois j'ai cédé à l'ambiance.

    -------------------------

    Chez M. Courbet

    L'ambiance... oui c'était ça le truc. Et on comprend mieux en voyant le paysage par un soir d'automne, pourquoi les tableaux de l'enfant du pays, Monsieur Gustave Courbet, étaient si tristes. Et on a appelé cela "réalisme".

    -------------------------

     Chez M. Courbet

    Alors du coup, je me suis mis aussi au "réalisme"...

    -------------------------

    Chez M. Courbet

    Mais  je  ne suis pas allé  jusqu'à reproduire "l'origine du  monde", au "réalisme" torride, c'est un pas que  je n'ai pas osé franchir. Il n'y a que la Loue que  j'ai  franchie, en empruntant la  passerelle.

    -------------------------

    Chez M. Courbet

    Et  puis  j'ai découvert le "réalisme" de la nature avec les berges à l'ombre et les sommets illuminés des derniers rayons du soleil.

    -------------------------

    Chez M. Courbet

    Et c'est sans compter sur le "réalisme" des  hommes, bien  inspirés à engranger du bois, au plus près du foyer...

    -------------------------

    Chez M. Courbet

    Et puis les hommes ont poussé le "réalisme"  à comparer  Ornans  à Venise, l'affublant du qualificatif de "Petite Venise comtoise"...

    -------------------------

    Chez M. Courbet

    Alors  poussons le goût du "réalisme" en zoomant pour découvrir quelques détails de l'architecture  particulière des bâtiments,  les pieds dans l'eau.

    -------------------------

    Chez M. Courbet

    Et puis même la  photo, ici passablement ratée, apporte du "réalisme" dans la  vision du quotidien avec le linge qui sèche!

    -------------------------

    Chez M. Courbet

    Voilà,  si d’aventure vous passez par là,  mais évitez le jour de "l'enterrement  à Ornans"... allez  musarder dans les petites rues, et puis faites un tour au musée Courbet,  histoire de  faire le plein de "réalisme"...

    -------------------------

     

     

     


    15 commentaires
  • C'est aujourd'hui que se termine  le voyage  à Annecy avec cette  promenade en bateau...

    ---------------------

    Annecy, que d'eau - 2 et fin

    Il semblerait  que ce  château vous ait bien plus, alors on va encore en profiter un peu. D'abord avec un coup de zoom,

    ------------------

    Annecy, que d'eau - 2 et fin

    Puis avec une vision panoramique, digne d'un calendrier des postes et pourtant ce n'est pas  mon style...  Et il est vrai que la ville d'Annecy est souvent présente sur ceux-ci...

    ---------------

    Annecy, que d'eau - 2 et fin

    Le  bateau va remonter vers Annecy en longeant la côte ouest. Celle-ci est moins riche que son opposée à cause de l'ensoleillement qui y est plus réduit.

    --------------

    Annecy, que d'eau - 2 et fin

    Autre activité dans  une zone  plus  calme,  la  pêche...

    ---------------

    Annecy, que d'eau - 2 et fin

    Moins de choses  à voir, alors on  s'essaye à des photos un peu différentes

    ---------------

    Annecy, que d'eau - 2 et fin

    Et ici on joue avec les reflets et les rayons de soleil à travers les nuages.

    ---------------

    Annecy, que d'eau - 2 et fin

    Ce  n'est  plus cap au  large,  mais   "Terre, Terre..."

    ---------------

    Annecy, que d'eau - 2 et fin

    Un  peu de sport  avant de rentrer au  port, en tirant des  bords...  

    ---------------

    Annecy, que d'eau - 2 et fin

     Le château d'Annecy veille sur nous et nous donne le cap à suivre.

    ---------------

    Annecy, que d'eau - 2 et fin

     Cette fois-ci, c'est la vraiment la fin.

    ------------------

     Merci de m'avoir accompagné pendant ce trop court séjour à Annecy. Et merci à tous pour tous vos commentaire.

     A bientôt

     


    6 commentaires
  • Après les fleurs et un peu d'eau, voici de l'eau mais plus de fleurs. Pour cela, embarquez avec moi pour un tour du lac...

    ---------------

    Annecy,  que d'eau - 1

    Allez on prend le bateau. Des commentaires? Pourquoi  faire,  il  n'y a qu'à regarder...

    -------------

    Annecy,  que d'eau

    La majesté du lac s'établit dès la sortie du port.

    ---------------

    Annecy,  que d'eau

    Les  bleus du  lac sont naturels. Pour une fois, je n'ai pas fait usage de subterfuges...

    ---------------

    Annecy,  que d'eau

    Le château d'Annecy, ici salué par le  pavillon français, après l'avoir été jadis par celui du duché de Savoie...

    ---------------

    Annecy,  que d'eau

    Quand  le regard se  perd dans  le sillage du navire,

    Et que  la terre semble s'enfuir...

    ---------------

    Annecy,  que d'eau

    Dans  les airs,  comme des lucioles,  

    Les voiles  font des cabrioles

    ---------------

    Annecy,  que d'eau

    De bleu, de vert ou de blanc, 

     L'écrin du lac est étincelant.

    ---------------

    Annecy,  que d'eau

    Autres  voiles,  autres mœurs mais toujours  de la  liberté, le plaisir

    --------------

    Annecy,  que d'eau

    Plaisir aussi de la vitesse,  griserie dans  le vent.  

    ---------------

    Annecy,  que d'eau

    Somptueuse demeure où plus d'un nabab est venu chercher la tranquillité.

     Éternelle  splendeur du  lac.

    ---------------

    Annecy,  que d'eau

     Vole au vent ...

    --------------- 

    Annecy,  que d'eau

    Le château de Ruphy, sur la presqu'île du village de Duingt monte encore aujourd'hui, une garde bien inutile.

    --------------

    Il est  temps à présent de prendre le chemin du retour, mais ce sera un peu plus tard.


    8 commentaires
  • Après une escapade dans l'art monumental et somme toute,  inventif, retour à Annecy, où plus prosaïquement je vous propose dans un premier temps de remonter le Thiou, sur  une centaine de mètres, par le quai Napoléon III, en jouant avec les couleurs.

    ------------

    Annecy, toujours des fleurs ou presque...

    Sous l'ombre des arbres, pas beaucoup de lumière, alors on fait avec, quitte à accentuer le  phénomène... 

    ------------

    Annecy, toujours des fleurs ou presque...

    L'eau comme partout à Annecy est d'une grande limpidité. Le vert des algues et autres plantes aquatiques donnent une touche de couleur à l'eau. Mais l'eau est réellement claire.

    ------------

    Annecy, toujours des fleurs ou presque...

    En voici une preuve. L'eau est transparente. Et par la magie de la luminosité (et de mon logiciel   wink2  ),  mes photos s’éclaircissent . 

    ------------

    Annecy, toujours des fleurs ou presque...

    Et pour terminer cette petite série, j'ai un peu fait éclater les couleurs sous la lumière retrouvée. 

    ------------

    Annecy, toujours des fleurs ou presque...

    Encore de l'eau, mais cette fois, pas de fleurs

    ------------

    Annecy, toujours des fleurs ou presque...

    Petit traitement  à  l'ancienne  pour cette  vue typique d'Annecy et de l'ancienne  prison.

    ------------

    Annecy, toujours des fleurs ou presque...

    Deux cygnes face à un problème. Comment aller au-dessus  pour rejoindre les copains?  Au bout d'une heure, ils n'avaient pas encore résolu ce cas d'école...

    ------------

    Annecy, toujours des fleurs ou presque...

    Quand on vous dit qu'il y a des fleurs partout à Annecy. Certes, c'est un fleuriste, mais quand même...

    ------------

    Annecy, toujours des fleurs ou presque...

     Enfin pour finir cette série cette  jeune fille asiatique qui pratique le "selfie" ou autoportrait en français. Mais avec le gadget du moment, la canne télescopique sur laquelle est fixée  le portable... avec retardateur!

    ------------

    A  plus tard et si vous avez le temps, passez aussi par :   . Merci.

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique