• 1er mars. Un déplacement me conduit vers Baume les Messieurs. L'occasion de sortir l'APN.

    -=-=-=-

    Le temps d'un clic...

    Une pellicule de neige fraîche est tombée pendant la nuit. Le clocher de l'abbaye de Baume les Messieurs se détache du sombre de la reculée.  

    -=-=-=-

    Le temps d'un clic...

    Un plan rapproché permet de visualiser le clocher restauré il y a un an (?)  et qui s'harmonise  avec  la neige.

    -=-=-=-

    Le temps d'un clic...

    Retour  vers la maison et passage en dessous de Château-Chalon et son terroir, berceau du vin jaune, qui contrairement aux apparences, n'a rien à voir avec un vin blanc.

    -=-=-=-

    Voilà, pas eu le temps de m’approfondir sur ces magnifiques paysages pour vous en  faire profiter.

    Et moi qui  les connaît  bien,  je dis dommage pour vous.


    5 commentaires
  • Un tout petit peu de soleil, beaucoup de bise et voilà l'occasion d'aller à Dole pour flâner et faire que l'appareil photo ne gèle pas en ce 23 février 2018

    -=-=-=-

    Pêle-mêle dolois

    Pour une fois, j'ai fait un peu de photo carte postale. Il  faut dire que  j'ai plus souvent l'occasion de voir le port avec les bateaux à louer pour  naviguer sur  le canaux. De plus,  les arbres  dégagent la  perspective. Une occasion à ne pas manquer pour mieux apprécier la collégiale de Dole.

    -=-=-=-

    Pêle-mêle dolois

    Ici aussi, la vue est totalement différente de ce celle que je connais en été. L'endroit est rempli de fleurs ... et de touristes, le long du canal des tanneurs.

    -=-=-=-

    Pêle-mêle dolois

    Et puis cette découverte avec cette fresque peinte et inaugurée en septembre  2017. Pour la description de ces femmes et de  ces hommes qui ont fait  l'histoire de Dole, je vous renvoie ici 

    -=-=-=-

    Pêle-mêle dolois

    Le bas du mur est occupé par cette autre fresque, aussi en trompe l'oeil, mais vous le savez déjà, si vous avez pris la peine de jeter un œil sur le lien que je remets ici

    -=-=-=-

    Pêle-mêle dolois

     Juste à côté, un détail de l'architecture intérieure des arrières cours avec ces escaliers. 

    -=-=-=-

    Pêle-mêle dolois

    Et puis en face, un magasin dont un miroir dans la vitrine reflète la fresque ... ainsi que ma silhouette. Une  façon pour moi de jouer aussi au passe-muraille.

    -=-=-=-

    Pêle-mêle dolois

    Une  porte  murée... et un coeur perdu

    -=-=-=-

    Pêle-mêle dolois

    Est-ce l'influence espagnole évoquée par la présence de Charles Quint sur la fresque, mais j'ai cru voir une danseuse espagnole de  flamenco.

    -=-=-=-

    Pêle-mêle dolois

     Et comme on a commencé par la collégiale, on finit avec elle. J'avais pensé vous présenter cette photo en N&B, mais finalement, les ocres l'ont emporté.

    -=-=-=-

    A bientôt

     


    10 commentaires
  • 22 septembre 2017. Les étangs du Languedoc sont réputés pour être un lieu de prédilection des flamants roses. Malheureusement, ceux que  j'ai vus, étaient trop loin pour être  photographiés dans de bonnes conditions. N'étant pas du coin, je ne me suis pas aventuré en pleine nature pour les traquer avec mon appareil photo.

    Une seule solution, le parc ornithologique du Pont de Gau.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 - La vie en rose

    Dès  l'entrée, un bruit se fait entendre, indéfinissable et plus on avance,  plus il devient audible. Avant de le définir,  je  profite d'un héron et d'une aigrette, perchés, ne sachant ce qui  m'attend par la suite.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 - La vie en rose

    La réponse est au bout du virage. Devant moi, l'étang et au bord, des centaines de flamants qui crient, qui piaillent, qui  jacassent. Enfin bref, ils font du bruit tout en fouillant la surface de l'eau ou le fond... mais pas autant que le groupe de touristes italiens qui est arrivé juste avant moi ... Quelle horreur ! Je n'ai rien contre les Italiens, mais contre les groupes, si, même s'ils sont  français ...

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 - La vie en rose

    Allez , j'oublie un temps les touristes italiens, pour me consacrer à la photo. Et c'est là que je mesure le travail encore à accomplir pour réussir de belles photos animalières. Alors au  passage, bravo encore Pascale MD et je sais pourquoi,  je ne suis pas attiré par la réalisation de ce  genre de photos. 

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 - La vie en rose

    Une autre photo pour mieux apercevoir la fluidité du vol de flamant.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 - La vie en rose

    Et puis changement de territoire avec l'arrivée de ce jeune ragondin, pas du tout gêné par la foule...

     -=-=-=-

    Occitanie 2017 - La vie en rose

    Et  un plus  jeune encore qui  va s'apprêter à traverser le chemin en passant entre les jambes de mes touristes italiens...

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 - La vie en rose

    Retour sur la concentration de ces beaux volatiles roses. J'ai  pas compté et vous?

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 - La vie en rose

    Même dans l'eau, finalement, il n'est pas si aisé de les prendre en photos car ils sont du genre plutôt remuant !

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 - La vie en rose

    Ouf,  en voilà un de cadré... Et zut, il manque la goutte d'eau au bout du bec. Et c'est pas faute d'avoir essayé ... Tant pis !

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 - La vie en rose

    L'effervescence du moment est passé, le lieu retrouve son calme.  (les Italiens ont disparu...!) . Chacun vaque à ses occupations. Je ne comprendrai que plus tard, pourquoi il y avait tant d'oiseaux rassemblés. Mais ça, je ne le vous dirai qu'à la fin du reportage.

    -=-=-=-

    A bientôt

     


    4 commentaires
  • 16 août 2017 :Toujours à Camaret. 

    -=-=-=-

    BZH - Dans le gris de Camaret

    Un dernier regard, sur le chemin du retour, sur ces épaves. Le temps est à l'unisson du spectacle. Temps gris et crachin.

    -=-=-=-

    BZH - Dans le gris de Camaret

     Squelettes en partie démembré qui subissent les aléas météorologiques.

    -=-=-=-

    BZH - Dans le gris de Camaret

     A l’intérieur, le grand vide, le moteur n'est plus que l'ombre de lui-même...

    -=-=-=-

    BZH - Dans le gris de Camaret

    Pendant de temps, au large, certains éprouvent quelques difficultés à maintenir le cap.

    -=-=-=-

    BZH - Dans le gris de Camaret

    Un peu plus loin, le petit qui veut se faire aussi grand ... que le grand !

    -=-=-=-

    BZH - Dans le gris de Camaret

     

    Petite photo que je qualifierai de "marine", à  l'instar des toiles peintes... mais surtout parce que je n'ai pas d'idée de légende ...

    -=-=-=-

    BZH - Dans le gris de Camaret

    Avant de repartir, une vue du port de Camaret à marée basse. A revoir impérativement en août 2018.

    -=-=-=-

    A bientôt.  Kenavo

     


    5 commentaires
  • A défaut de neige dans le bas Jura,  il me reste les étangs, hélas, même pas gelés.... Du côté  de l'étang Boisson à Lombard, en limite de Recanoz.

    -=-=-=-

    Entre ciel et eau.

    Un endroit propice au refuge pour les oiseaux mais là aussi, c'est le grand vide.

    -=-=-=-

    Entre ciel et eau.

    Un petit contre-jour, histoire de s'amuser.

    -=-=-=-

    Entre ciel et eau.

    De vrais arbres morts  et des reflets d'arbres vivants... 

    -=-=-=-

    Entre ciel et eau.

    Un endroit habituellement humide mais pas inondé. En cause, les fortes pluies des jours passés.

    -=-=-=-

    Entre ciel et eau.

    Toujours ces roseaux qui tranchent avec la ligne d'arbres à l'arrière-plan.

    -=-=-=-

    Entre ciel et eau.

    Et pour finir, ce plan rapproché de la roselière.

    Comme  je l'ai  écrit, peu d'oiseaux, à part un couple de cygnes, une aigrette et quelques foulques. Mais tous bien trop loin pour être photographiés. Dommage.

    -=-=-=-

    A bientôt


    5 commentaires
  • Avant-propos pour un retour en arrière,

     

    Bonjour à tous et merci de vos retours.

    Je reviens en quelques mots sur mon post d'hier  Voir ici . Comme vous pouvez le remarquer, j'essaye de mettre des photos propres sur mon blog. La première photo, hier, n'était pas destinée à illustrer mon reportage de vacances. Il se fait que j'ai pris cette photo pour essayer mon télé 70 x 300 sur les pêcheurs au loin, alors que j'étais en train de dîner sur ma terrasse. En retrouvant cette photo sur ma carte mémoire, je me suis amusé à ce petit jeu. À une époque où l'on parle de "fake news" , j'ai cru bon de rappeler qu'il y a aussi de "fakes slides" dans la mesure où l'auteur de la photo n'avoue pas avoir trituré la photo qu'il nous présente...

    Pour ma part, dès lors que je modifierai profondément la photo postée, je continuerai, comme par le passé, à nommer mes photos "honteusement trafiquées"

     -=-=-=-

    Occitanie 2017 - sable et vagues..lettes

     Finalement, je suis allé sur la plage, justement pour ne plus avoir d'éléments perturbateurs sur ma photo.

    -=-=-=- 

    Occitanie 2017 - sable et vagues..lettes

    Loin là-bas, le port de plaisance de Palavas révèle sa présence par les mats des bateaux qui  dépassent au-dessus de la jetée.

     -=-=-=-

    Occitanie 2017 - sable et vagues..lettes

    Et voici que je retrouve mes pêcheurs, débarrassés des éléments parasites vus depuis ma terrasse. (Photo garantie sans trucage... yes)

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 - sable et vagues..lettes

    Et puis à coup de zoom,  je me suis rapproché d'un pêcheur (ici et deux photos suivantes)

      -=-=-=-

    Occitanie 2017 - sable et vagues..lettes

     -=-=-=-

    Occitanie 2017 - sable et vagues..lettes

     -=-=-=-

    Occitanie 2017 - sable et vagues..lettes

    La nuit ne va pas tarder, je vais rentrer et demain sera un autre jour...

     -=-=-=-

     À bientôt.


    5 commentaires
  • Ce soir,  j'ai voulu m'amuser un peu et montrer pourquoi à partir d'une photo, il ne faut pas forcément encenser les  photographes,  enfin certains... et surtout croire ce que  l'on voit !

    -=-=-=-

    Qui croire?

    Voici  donc une  photo quelconque prise depuis mon appartement de vacances en sept 2017.

    Le soleil se couchait et quelques pêcheurs étaient sur un îlot pour se  livrer  à leur  passion.

     Cette  photo n'a pas été retouchée et elle correspond à ce que je  voyais.

    -=-=-=-

    Qui croire?

    A présent, la même photo pour mettre en valeur le coucher de soleil où l'on voit qu'effectivement il est beaucoup plus présent que précédemment mais l'effet contre-jour a disparu.

    -=-=-=-

    Qui croire?

    Toujours la même photo. Avec une technique employée par certains pour cacher le défaut d'éclairage et surtout pour mieux faire passer une émotion  (...) sous couvert de rendu artistique !

    -=-=-=-

    Qui croire?

    Et enfin,  le summum de la tromperie avec ce cliché où tout ce qui gêne a été supprimé (maladroitement dans mon cas, mais c'était pour l'exemple)

    -=-=-=-

    Alors que faut-il penser de certaines photos que l'on découvre ici ou là, surtout sur les réseaux sociaux...
     J'avoue ne pas avoir un avis tranché. Mais la chose qui me gêne, c'est que le photographe n'indique que très rarement qu'il retravaille profondément ces photos. Je ne parle pas ici des petites retouches de netteté, de luminosité ou de redressement et recadrage...

    Et dans ce cas,  je ne verrai plus une photo mais une image comme on regarde une peinture ou un dessin.

    -=-=-=-

     A bientôt


    7 commentaires
  • Suite et fin de mon regard sur le monde de la photo à Miribel au cours de l’exposition proposée par le collectif "Image contact" les 27 et  28 janvier 2018.

     Comme pour le premier épisode, pas de commentaires de ma part... 

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Devant  les photos.- 2

    -=-=-=-

    Voilà, c'était ma vision décalée d'une exposition photo.

    -=-=-=-

    A bientôt.

    -=-=-=-


    7 commentaires
  • Miribel (01), le 27 janvier. Le collectif "Image Contact", soit 30 photographes, proposait une exposition de leurs réalisations. 

    Mon esprit curieux m'a poussé à me rendre à celle-ci mais aussi avec dans l'idée d'y retrouver deux amies elles-aussi photographes dans ce collectif.

    Le but de ce reportage n'était pas  bien entendu de montrer les photos exposées mais d'y relever des  situations, des positions des visiteurs.

    Afin de ne pas lasser le  lecteur, j'ai  choisi de traiter ces photos un peu différemment toutes, en fonction de  ce qu'elles représentaient.

     C'était pour moi, une  autre  façon d'aborder la photo.

    Les photos ne sont pas légendées,  par choix.

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    Devant les photos. - 1

    -=-=-=-=-

    A bientôt  pour  la suite.


    7 commentaires
  • C'était le 30 décembre 2017, à Bonlieu. Lac gelé et neige fraîche.

     Depuis, la neige a disparu et la glace a fondu. Aujourd'hui, c'est sous forme liquide qu'on les retrouve dans les champs...

    -=-=-=-

    Depuis, elle a fondu - Bonlieu 2 et fin.

    Devant moi, le lac gelé et couvert de neige.

    -=-=-=-

    Depuis, elle a fondu - Bonlieu 2 et fin.

    Gelé mais je ne m'y aventurerais pas !

    -=-=-=-

    Depuis, elle a fondu - Bonlieu 2 et fin.

    Étrange spectacle que ces branches coincées dans la glace.

    -=-=-=-

    Depuis, elle a fondu - Bonlieu 2 et fin.

    Autour du lac, les hautes futaies de sapins ont revêtu leur manteau blanc.

    -=-=-=-

    Depuis, elle a fondu - Bonlieu 2 et fin.

    Par endroit, des mares gelées

    -=-=-=-

    Depuis, elle a fondu - Bonlieu 2 et fin.

    La couche était déjà importante et le ruisseau qui serpente, s'est lui aussi figé pour un temps.

    -=-=-=-

    Depuis, elle a fondu - Bonlieu 2 et fin.

    Les pierres du ruisseau ont mis leur chapeau. Drôles de champignons.

    -=-=-=-

    Depuis, elle a fondu - Bonlieu 2 et fin.

    Quand la nature se comporte en graphiste de talent.

    -=-=-=-

     Le redoux est arrivé subitement. Conjugué aux fortes  pluie,  les inondations et  autres éboulements de terrain ont hélas pris le relais depuis.

    Reverrais-je la neige, cet hiver?

    A  bientôt


    6 commentaires