• 30 mai 2018 : Sur le port de Carnon.  Comme une certaine nostalgie à quitter l'endroit. Le temps m'accompagne dans mes divagations subconscientes... 

    -=-=-=-

    Carnon - Quand le temps dit non.

     L'eau du port sous un drôle de ciel, a pris des couleurs bizarres

    -=-=-=-

    Carnon - Quand le temps dit non.

    On ne peut pas dire que les bateaux ont mis les voiles.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand le temps dit non.

    Un rare rayon de soleil ... sur le bâtiment du fond.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand le temps dit non.

    J'ai emprunté la passerelle d'un style très moderne pour aller voir de l'autre côté.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand le temps dit non.

    Les ouvertures asymétriques s'ouvrent sur le port

    -=-=-=-

    Carnon - Quand le temps dit non.

     Une vue de l'intérieur. Quand je vous disais que la passerelle était plutôt moderne. Mais tellement, que je n'ai pas jugé bon de la prendre en photo.

    -=-=-=-

    Carnon - Quand le temps dit non.

    Dans l'eau décidément très verte, des lignes brisées. 

    -=-=-=-

    Carnon - Quand le temps dit non.

    Des droites pas parallèles ...

    -=-=-=-

    Carnon - Quand le temps dit non.

     

    Tiens, un peu de  couleurs pour se remonter le moral dans la grisaille ambiante.

    -=-=-=-

    À bientôt.

     


    4 commentaires
  • 14 avril  2019 : Le temps est printanier. La nature explose. Alors profitons-en pour découvrir les charmes d'un printemps déjà bien éclos.

    Pas d'annotations, juste le plaisir des yeux.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    Château-Chalon : Sans paroles mais cent couleurs.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    7 commentaires
  • Si Clairvaux les lacs est connue pour  ... ses lacs, la ville est à présent connue également pour son village du bois.

    Concept original, plusieurs boutiques dans un grand espace reconstituant une rue, proposent à la vente, les produits du bois et de l'artisanat jurassien. On se sert et on paye à la sortie.  Reportage en date du 3 avril 2019.

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    "La rue" est reconstituée avec une végétation plus vraie que nature

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    Le bonheur  façon jurassienne

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    Ce magasin met en avant le travail du bois. Chouette, non?

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

     Rue du bois, la bien nommée. Mais où les concepteurs vont-ils chercher tout cela?

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    Au bout de la rue, l'ours Gustave vous attend. Il permet même qu'on s’assoit sur ses genoux. Les enfants, et pas que, ne s'en privent pas.

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    Un mobile bien agréable à regarder.

     Version  jurassienne de Nils Holgersson 

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    L'ingénieux travail des artisans du Jura, pour lesquels le bois n'a plus de secrets.

    -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

    Pas de doute, l'ensemble est bien charpenté.

     -=-=-=-

    Clairvaux ... le bois

     

    Et enfin un petit rappel de l'endroit où nous nous trouvions.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    2 commentaires
  • 20 septembre 2018 : Lors de mon séjour dans la Drôme,  je me suis échappé de ce département pour filer en Isère, à Autrans, célèbre site des Jeux Olympiques de 1968 avec  le ski de fond, le biathlon, le saut (tremplin de 90 m) et le combiné nordique.

    -=-=-=- 

    Autrans : suspend ton  vol ... (1)

    Pour aller en Isère, il n'y avait qu'un pas à faire, ma chambre d'hôte étant dans la Drôme avec vue sur le département voisin. La preuve à Rencurel.

    -=-=-=-

    Autrans : suspend ton  vol ... (1)

    Mais nous voici à Autrans, en fait Autrans-Méaudre, maintenant. Les géraniums décorent les maisons dans la plus pure tradition montagnarde. Je n'ose dire savoyarde...

      -=-=-=-

    Autrans : suspend ton  vol ... (1)

    Avant de partir en promenade aux alentours, on commence par un tour du village. L’église Saint Nicolas possède un clocher datant du XII / XIII siècle, sa flèche de pierre daterait elle du XVII / XVIII siècle, quant au chœur et la nef du bâtiment, de 1875. Une  architecture plutôt "cosmopolite".

    -=-=-=-

    Autrans : suspend ton  vol ... (1)

    La place du village est exempte de voitures. Un bonheur.

    -=-=-=- 

    Autrans : suspend ton  vol ... (1)

    La mode des montagnes ne laisse pas de surprendre...

    -=-=-=-

    Autrans : suspend ton  vol ... (1)

    À peu de distance du centre ville, on est déjà dans la prairie.

    -=-=-=- 

    Autrans : suspend ton  vol ... (1)

    Les fleurs décorent agréablement le village.

    -=-=-=-

    Autrans : suspend ton  vol ... (1)

    Une autre vue pour conforter mes propos précédents. 

    -=-=-=-

    Autrans : suspend ton  vol ... (1)

    Et enfin une nouvelle preuve d'un village fleuri. Mais maintenant, il est temps de prendre de  l'altitude.

     -=-=-=-

     Alors ,à bientôt.

    -=-=-=- 


    5 commentaires
  • 26 mai 2018 : Je termine le tour des étangs de Scamandre. Il fait déjà chaud en ce mois de mai. Et pas beaucoup d'animaux à voir.

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin

    Un grand calme apparent semble régner sur les étendues d'eau.

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin

     Pourtant la vie continue, mine de rien. Comme avec ce ragondin qui se fiche pas mal de moi.

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin

    Tandis que dans le ciel, le ballet des ibis falcinelles se poursuit... mais pas facile à saisir !

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin-

     Heureusement qu'un belvédère artificiel existe et qui me permet de prendre un peu de hauteur si d'aventure l'un de ces ibis passe un peu plus bas, comme ici. 

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin

    Puis en limite du parc,  je trouve ces jeunes taureaux (ou vachettes) de Camargue qui doivent bien s'amuser avec ces fûts .

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin

    Un plan plus large donne un meilleur aperçu du troupeau.

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin

    Sur le chemin du retour,  je suis en arrêt devant ce magnifique lézard vert, un mâle, aux couleurs chatoyantes.

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin

    Il mesurait près de 20 cm de long (maxi 40 cm)

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin

    J'ai quitté le parc de Scamandre et à peu de distance,  je suis tout heureux de voir ces chevaux de Camargue.

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin

    L'un d'entre eux viendra même me saluer. En échange, je lui ai tiré le portrait.

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin

     Et puis juste après, je découvre ce nid de cigognes où un adulte veille sur deux cigogneaux. 

    -=-=-=-

    Scamandre - La nature à  l'état pur - 3 et fin

    Le nid est implanté sur une vieille construction ( tour, château d'eau ou encore moulin ?) 

    -=-=-=-

    À  bientôt.

     


    4 commentaires
  • 13 août 2018 :  D'un aber à l'autre...  De l'Aber Wrach à l'Aber Benoit mais toujours cette côte qui me fascine. 

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Du côté de l' Aber Benoit

    Une dernière photo des hortensias de l'Aber Wrach et ...

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Du côté de l' Aber Benoit

    Et nous voici un peu plus au sud, à l'embouchure de l' Aber Benoit où une plate (nom du bateau) vient d'aller faire sa récolte d’huîtres.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Du côté de l' Aber Benoit

    Un peu plus loin, usée par le temps, une embarcation finit sa vie, au soleil breton.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Du côté de l' Aber Benoit

    Éventrée, pourrie, elle subit encore les assauts de la mer lors des grandes marées.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Du côté de l' Aber Benoit

    Toujours à l'embouchure de l'Aber Benoit, à Brouennou,  la côte est couverte de parcs à huîtres, à coques et moules sur filières (ou moules de corde, contrairement aux moules de  bouchot élevées sur pieu).   

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Du côté de l' Aber Benoit

    Les parcs à  huîtres se découvrent à marée basse.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Du côté de l' Aber Benoit

    Cette photo empruntée à Google Map, permet de mieux se rendre compte de l'implantation des divers parcs dans l'anse de Brouennou. Le chiffre 3 situe l'endroit depuis lequel j'ai pris  les photos précédentes.

    -=-=-=-

    Breizh 2018 - Du côté de l' Aber Benoit

    Enfin n'oublions pas la vocation agricole de la Bretagne, comme ici où paissent quelques vaches à une dizaine de mètres de la plage.

    -=-=-=-

    À bientôt. Kenavo.


    3 commentaires
  • 23 août 2019 :  C'est la première  journée ou plutôt soirée du festival Fronteny Jazz.

    -=-=-=-

    Le soleil du Jura

    Les festivaliers patientent en terrasse de la cour du Château de Frontenay, alors que le soleil est encore bien présent.

    -=-=-=-

    Le soleil du Jura

    Il faut profiter des arbres  centenaires pour jouer avec les contre-jours.

    -=-=-=-

    Le soleil du Jura

    Trois quarts d'heure plus tard, le soleil tire sa révérence.

    -=-=-=-

    Le soleil du Jura

    Voilà, il a disparu derrière la ligne d'horizon. Seul son éclat persiste et donne impression de jouer aux ombres chinoises avec l'église de Frontenay.

    -=-=-=-

    À bientôt.


    6 commentaires
  • 19 septembre  2018 : Suite et fin de mon voyage - hommage avec la découverte du village martyr de Valchevrière.

    -=-=-=-

    Ce hameau, en pleine forêt, servit de camp aux maquisards avant d’être le lieu d’un sévère affrontement les 22 et 23 juillet 1944.
    Sur le belvédère qui domine le village, des hommes se sacrifièrent pour retarder l’avancée des armées nazies et moururent les armes à la main.
    Les maisons furent ensuite incendiées, seule la chapelle sera épargnée.
    Le hameau est resté en l’état, avec ses pierres à nu et noircies par le feu. (source : https://www.villarddelans.com)

    -=-=-=-

    Je vous laisse visionner les images que je ne commenterai pas.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (3 - fin)

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (3 - fin)

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (3 - fin)

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (3 - fin)

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (3 - fin)

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (3 - fin)

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (3 - fin)

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (3 - fin)

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (3 - fin)

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (3 - fin)

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (3 - fin)

    -=-=-=-

    SE SOUVENIR...

    -=-=-=-

    À bientôt

     


    5 commentaires
  • 19 septembre 2018 : Visite du Mémorial de la Résistance à Vassieux

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Celui-ci est situé en pleine montagne, sur les hauteurs de Vassieux.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

     L'entrée du Mémorial, avec cette photo qui doit tout au hasard, avec ce ciel bleu à gauche et gris à droite,  comme  un symbole.

    l-=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

     Coordinateur de la Résistance en France, Jean Moulin accueille le visiteur.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Des saynètes évoquent la vie des résistants, comme ci l'attente d'un hypothétique parachutage.

     -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

     Puis de nouveau l'attente, sans doute après un espoir déçu d'un  ravitaillement non parvenu.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Liberté bafouée mais si  chèrement reconquise.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Un panoramique pour évoquer le plateau du Vercors.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Un coquelicot, symbole de vie et qui s'est nourri par le passé, du sang de ceux qui sont morts au combat.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Retour à Vassieux  où l'on retrouve les carcasses de ces avions maudits.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Les silhouettes symbolisent résistants et civils morts assassinés sous les balles ennemies. Tandis que les containers rappellent que c’était par ce moyen parachuté que les résistants recevaient armes et munitions, entre autres.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur (2)

    Une simple pensée de Daninos mais qui ici, prend tout son sens.

    -=-=-=-

    A suivre et  à bientôt. 


    2 commentaires
  • 19 septembre 2018 : Quelques jours de vacances me conduisent en Vercors. Comment ignorer en ce lieu, les drames qui se sont joués en juillet et août 1944?

    Je ne me transformerai pas en historien. Aussi je vous renvoie si vous le souhaitez, sur ce site :  https://www.vercors-resistance.fr

    Pour ne pas rompre le fil de l'histoire, je vous proposerais trois reportages à la suite, sur les lieux de  mémoire.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur  (1)

    La Chapelle en Vercors :  25 juillet  1944. Ici, seize habitants sont assassinés par les troupes SS. 

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur  (1)

    L'église Notre Dame de la Chapelle en Vercors payera elle aussi son dû lors des combats. Les bombardements allemands endommageront la voûte de l'édifice. La restauration s’achèvera en 1951. Le clocher, de style savoyard, est protégé au titre des monuments historiques  (1983).

        -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur  (1)

    Un instant de paix dans ce paysage encombré de souvenirs de guerre.  Ce chien , un patou ?, veille sur le troupeau de brebis.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur  (1)

    Ces lieux sont chargés d'histoire. Les sommets du Vercors, " le plateau", ont servi de lieu de repli pour les résistants. Ce fut hélas aussi leur sanctuaire.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur  (1)

    La grotte de la Luire est située derrière moi. Elle devint hôpital de fortune au  plus fort des combats. 

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur  (1)

    Malheureusement, les troupes SS s'en emparèrent et assassinèrent les grands blessés, le 27 juillet 1944.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur  (1)

     À peu de distance de ces lieux, Vassieux en Vercors et sa nécropole. Les carcasses des planeurs qui déposèrent les troupes allemandes au matin du 21 juillet 1944, sont restées sur place , érigées en monuments du souvenir.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur  (1)

    La nécropole nationale de Vassieux accueille les tombes de ceux qui sont tombés pour notre liberté.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur  (1)

    187 maquisards et civils morts lors des combats du Plateau, sont ensevelis ici, immortalisant de funeste  façon, leur sacrifice pour que l'on n'oublie pas.

    -=-=-=-

    Vercors, terre de douleur  (1)

    Enfin le village rend hommage à sa façon, aux combattants de la  liberté, devenus martyrs.

    -=-=-=-

     À suivre.


    3 commentaires