• Il y a peu je suis retourné à Château-Chalon, me disant, j'ai déjà tellement de photos ...

    Mais j'avais mon appareil avec moi et j'ai replongé...

    Seulement, je n'ai pas voulu faire la photo de tout le monde, celle que je vois toujours ou presque.

    Du coup,  j'ai mis un coup de patte pour les modifier un peu ....

    Désolé  pour  les  purs et durs de la photo souvenir !

    -=-=-=-

    C'est Château-Chalon çà?

    -=-=-=-

    C'est Château-Chalon çà?

    -=-=-=-

    C'est Château-Chalon çà?

    -=-=-=-

    C'est Château-Chalon çà?

    -=-=-=-

    C'est Château-Chalon çà?

    -=-=-=-

    C'est Château-Chalon çà?

    -=-=-=-

    C'est Château-Chalon çà?

    -=-=-=-

     Je  n'ai pas commenté ces photos, pour laisser votre imagination colorier ces images comme vous le souhaitez.

    -=-=-=-

     A bientôt.

     


    6 commentaires
  • Quelques  photos encore du Petit Maclu, au terme  d'un après-midi superbe.

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque ... fin

    Tout  le charme du Jura dans une photo. Mais non, car toutes les photos du Jura chantent la même chanson..

     -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque ... fin

    Une risée sur une eau presque plate !

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque ... fin

    Et un éclat de soleil sur une onde un peu plus mouvementée.

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque ... fin

    Transparence de l'eau à peine troublée par des vaguelettes.

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque ... fin

    Quand le bouquet apparaît dans sa splendeur !

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque ... fin

    Juste avant de partir, un habitant des lieux a daigné apparaître.

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque ... fin

    Pour disparaître et réapparaître bien loin de son lieu de  plongeon.

    -=-=-=-

    Oui une belle après-midi, loin du brouhaha des villes et de l'agitation

    A bientôt.


    6 commentaires
  • Quel jurassien ne connaît pas les 4 lacs? Ilay, Narlay, Petit et Grand Maclu composent des paysages exceptionnels.

    Je ne pourrai hélas les illustrer tous. Mais en voici néanmoins un petit  échantillon, à l'exclusion du grand Maclu que je n'ai pas eu le temps d'immortaliser.

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque...

    Une barque abandonnée, vu l'eau dont elle est remplie, s'accorde par ses couleurs avec la nature environnante. - Lac d'Ilay

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque...

    Autre vue plus dégagée sur le lac d'Ilay.

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque...

    Depuis la route qui serpente entre les lacs,  un regard sur celui de Narlay.

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque...

    Et puis le petit Maclu dont les eaux jouent avec le ciel

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque...

    Une trouée salutaire pour permettre au regard de se projeter au bout du lac.

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque...

    Jeu d'eau et de ciel ...

    -=-=-=-

    Les 4 lacs ou presque...

    Une petite dernière pour aujourd'hui avec ce reflet du ciel sans les eaux du Petit Maclu.

    -=-=-=-

    A bientôt


    8 commentaires
  • Dans quelques semaines, le site historique des Forges de Baudin va effectuer sa mutation.

    Il va s'enrichir, tout en conservant son âme historique et patrimoniale, du Musée d'Art Urbain - Street Art  (MAUSA) 

     Situé en  pleine  nature, celle-ci restera bien présente, à l'image de ce qu'elle est aujourd'hui

    -=-=-=-

    Les lilas de Baudin

    Nature à l'état pur au pied de Toulouse le Château, avec la pâture qui accueille des chevaux.

    -=-=-=-

    Les lilas de Baudin

     C'est toujours un spectacle à voir, surtout quand  il s'agit de jeunes chevaux.

    -=-=-=-

    Les lilas de Baudin

    Cet article est intitulé : les lilas de Baudin, la preuve en images.

    -=-=-=-

    Les lilas de Baudin

     Contraste étonnant entre l'arbre mort et le lilas toujours  vivace.

    -=-=-=-

    Les lilas de Baudin

    Pas évident avec le 70 x 300, sans trépied, depuis  l'autre côté de la rivière d’immortaliser les petites  fleurs.

    -=-=-=-

    Les lilas de Baudin

    Un bouquet provisoire qui ne va pas tarder à mourir. Mais l'an prochain, il reviendra...

    -=-=-=-

     A bientôt

     


    8 commentaires
  • Retrouvons la Cuisance qui traverse Arbois. Elle donne à cette ville un caractère paysager très intéressant. Et finalement, Arbois n'est pas que vin ...

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance  - 2  et fin -

    Tout près de la rivière, se dresse la tour Gloriette, édifiée dans un rôle défensif.

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance  - 2  et fin -

     Et ici coule la Cuisance. Un excellent endroit pour les shootings. N'est ce pas Camille?

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance  - 2  et fin -

    Végétal et animal, deux règnes qui se côtoient sans  problème.

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance  - 2  et fin -

     De nouveau l'église Saint Just.

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance  - 2  et fin -

    Depuis un autre pont, on distingue au fond, le pont des Capucins où j'étais précédemment.

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance  - 2  et fin -

     

    Enfin, avant de quitter Arbois, un hommage à Pasteur où le savant possédait et maison et laboratoire. C'est à Arbois qu'i l a mené ses travaux sur les fermentations et c'est là qu'il a mis au  point la fameuse pasteurisation.

    Bon, promis. J' y reviendrai

     

     


    8 commentaires
  • Parti de chez moi à 30 km, avec le soleil, je suis arrivé à Arbois sous un ciel barbouillé, voire blanc.

    Qu'importe, il ne pleut  pas. Je vais pouvoir (re)découvrir la Cuisance qui traverse la ville.

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance. - 1 -

    Dès l'arrivée, l'église Saint Just, de style roman et gothique du XII° siècle, nous accueille. La couleur rousse de la pierre est admirable...et admirée

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance. - 1 -

    A ses pieds coule la Cuisance surplombée de vieilles maisons dont l'une a conservé ses murs en tavaillons.  

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance. - 1 -

    La ville sort de l'hiver et dans quelque temps, les fleurs s'aligneront sur les  balcons.

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance. - 1 -

    Une vue en enfilade.  A noter la limpidité de l'eau.

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance. - 1 -

    De l'autre côté du pont, la chute d'eau atteste de la présence du vieux moulin à gauche.

    -=-=-=-

    Arbois et la Cuisance. - 1 -

    Le clocher de Saint Just par dessus les toits. Le ciel duveteux se marie bien à l’architecture.

    -=-=-=-

    Fin de cette première partie. Dans la seconde, on verra mieux la rivière, promis. 


    9 commentaires
  • Suite de ma petite sortie du côté de Bonlieu.

    -=-=-=-

    Tabernacle, c'est la débâcle à Bonlieu. - 2 -

    Un jeu agréable, prendre le soleil en photo, sans  voir  le soleil ...  si ce n'est son reflet !

    -=-=-=-

    Tabernacle, c'est la débâcle à Bonlieu. - 2 -

     Quand  les arbres  peuvent  à nouveau se  mirer dans  l'eau du lac.

    -=-=-=-

    Tabernacle, c'est la débâcle à Bonlieu. - 2 -

    Ici, on pourrait se croire en automne, mais nous sommes bien un 19 février. Et les reflets blancs du lac, sont de la glace. 

    -=-=-=-

    Tabernacle, c'est la débâcle à Bonlieu. - 2 -

    Pas évident à réaliser cette photo. Quelques flares (taches verte  luminescentes) sont présentes sur le cliché.

    -=-=-=-

    Tabernacle, c'est la débâcle à Bonlieu. - 2 -

    Une  photo  pour rappeler qu'à la belle saison, l'endroit est couru par les pêcheurs.

    -=-=-=-

    Tabernacle, c'est la débâcle à Bonlieu. - 2 -

    Encore  une fois,  le contraste entre l'eau libre, la glace et les reflets est intéressant.  

    -=-=-=-

    Tabernacle, c'est la débâcle à Bonlieu. - 2 -

     Même endroit mais en plan large pour mieux apprécier  les reflets, toujours eux...

    -=-=-=-

    Tabernacle, c'est la débâcle à Bonlieu. - 2 -

    Et pour clore ce chapitre, un dernier coup d'oeil sur la roselière

    -=-=-=-

     A très  bientôt.

     


    4 commentaires
  • 19 février. Promenade au lac de Bonlieu, près de  Clairvaux les lacs. La température est printanière avec  14°.

    Pourtant surprise, le lac est encore en partie gelé, dans ce petit coin qu'on pourrait croire au Canada..

     

    -=-=-=

    Tabernacle, c'est la débâcle  à Bonlieu. - 1 -

    Pourtant en arrivant aux abords du lac, on a du mal à voir que sa surface est encore gelée.

    -=-=-=

    Tabernacle, c'est la débâcle  à Bonlieu. - 1 -

    Mais il faut bien vite se rendre à l'évidence, à part le pourtour en eau, il y a bien de la glace. Une aubaine pour moi, qui n'ait pratiquement pas vu la neige cet hiver !

    -=-=-=

    Tabernacle, c'est la débâcle  à Bonlieu. - 1 -

    Le lac joue avec les différences de teintes et les morceaux de glace morcellent les reflets.

    -=-=-=

    Tabernacle, c'est la débâcle  à Bonlieu. - 1 -

    Un charmant petit coin ensoleillé, pour observer la " ligne de démarcation ". 

    -=-=-=

    Tabernacle, c'est la débâcle  à Bonlieu. - 1 -

    De jolis reflets du ciel dans la partie libre des eaux du lac.

    -=-=-=

    Tabernacle, c'est la débâcle  à Bonlieu. - 1 -

    La  partie gelée de la surface n'autorise pas aux reflets de se projeter sur le miroir du lac .

    -=-=-=

    Tabernacle, c'est la débâcle  à Bonlieu. - 1 -

    Une eau particulièrement claire mais froide qui n'incite pas à la baignade, d’ailleurs interdite toute l'année.

    -=-=-=

    Tabernacle, c'est la débâcle  à Bonlieu. - 1 -

    Les arbres semblent vouloir gagner sur l'eau, à moins que ce ne soit l'inverse.

    -=-=-=

    Demain, une seconde partie, un tout petit peu différente.


    5 commentaires
  • Ce soir, exceptionnellement,  juste une photo parce que dans la journée,  je n'ai pas eu le temps et que surtout, de jour, il n'y a pas de clair de lune, ni d'éclairage  nocturne...

    -=-=-=-

    Juste comme ça....

     

    Arlay au soir du 10 février 2017. J'aurais bien vu cela au soir de la St Valentin...


    11 commentaires
  • Je n'ai pas pu profiter cette année, de la cascade de Baume les Messieurs, complètement gelée. Je  m'y suis rendu le 2 février 2017 alors que la glace avait disparu. Heureusement, le spectacle était toujours présent.

    -=-=-=-

    Avoir Baume au coeur...

    La difficulté, quand on habite à proximité et qu'on y va souvent prendre des photos,  c'est de trouver des angles de prise de vue qui ne soient pas toujours les mêmes...

    -=-=-=-

    Avoir Baume au coeur...

    Et  il faut aussi avoir la chance de ne pas tomber sur la foule parfois envahissante de touristes. Ce jour là, personne, ouf.

    -=-=-=-

    Avoir Baume au coeur...

    Heureusement que la beauté des lieux reste immuable, et ce, quelle que soit la saison. Le photographe n'est jamais déçu. 

    -=-=-=-

    Avoir Baume au coeur...

    L'endroit a quand même quelque chose de fascinant, tant par les couleurs que par la force qui s'en dégage.

    -=-=-=-

    Avoir Baume au coeur...

    L'intérêt du lieu est aussi que l'on peut remonter au-dessus de la cascade et voir ainsi l'eau arriver avant de se jeter dans le vide.

    -=-=-=-

    Avoir Baume au coeur...

    Le Dard, c'est le nom de la rivière, sort de la  falaise un peu plus haut et par terrasses successives, s'achemine vers le saut de la cascade.

    -=-=-=-

    Avoir Baume au coeur...

    A mon grand étonnement, voici un angle que je n'avais encore pas utilisé, avec au premier plan, le muret constitué de pierre plates, dressées verticalement.

    -=-=-=-

    C'est fini de la promenade. Alors  à  bientôt.


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique