• Une ville, ça vit, enfin  normalement. Sauf que par chez moi,  les villes dorment la nuit... Exemple avec Lons le Saunier entre  22h00 et 23h15. Personne ou presque, mes commentaires seraient superflus. Alors histoire sans paroles...

    -=-=-=-

    Virée nocturne - 1

    -=-=-=-

    Virée nocturne - 1

    -=-=-=-

    Virée nocturne - 1

    -=-=-=-

    Virée nocturne - 1

    -=-=-=-

    Virée nocturne - 1

    -=-=-=-

    Virée nocturne - 1

    -=-=-=-

    Virée nocturne - 1

    -=-=-=-

    Virée nocturne - 1

    -=-=-=-

    Virée nocturne - 1

    -=-=-=-

     Demain,  la suite.


    10 commentaires
  • Septembre, c'est le temps des vendanges. Et dans le Jura, comme ailleurs, elles vont débuter sous peu. Alors vite, quelques photos tant qu'il y a encore des grappes. Direction Toulouse le Château.

    -=-=-=-=-=-=-

    Il va être temps...

    Un petit coup d'oeil sur les blancs qui profitent sur soleil matinal.

    -=-=-=-=-=-=-

    Il va être temps...

    Au jeu de la transparence, les blancs marquent des points.

    -=-=-=-=-=-=-

    Il va être temps...

    Le soleil chauffe encore les têtes rondes... avant que celles-ci ne fassent tourner d'autres têtes.

    -=-=-=-=-=-=-

    Il va être temps...

    Et si l'on passait aux rouges? A n'en pas douter, certaines grappes ont siouffert. La canicule?

    -=-=-=-=-=-=-

    Il va être temps...

    Un  petit  méli-mélo de couleurs annonciateur de l'automne...

    -=-=-=-=-=-=-

    Il va être temps...

    Un autre  jeu de la transparence.

    -=-=-=-=-=-=-

    Il va être temps...

     Les rangs n'attendent  plus que les vendangeurs.

    -=-=-=-=-=-=-

    Il va être temps...

    Un semblant de composition florale naturelle.

    -=-=-=-=-=-=-

    Il va être temps...

    Un terroir protégé par la tour du Prévôt et l'église de Toulouse le Château... et ça, c'est à 800 m à vol d'oiseau de chez moi et ça n'a pas de prix.

    -=-=-=-=-=-=-

    A bientôt pour d'autres images .... 

     


    6 commentaires
  • Dernière partie de mon voyage dans les airs,  dernières photos. C'est aussi la fin d'une belle aventure que je ne pensais pas vivre, quatre jours auparavant. Je garderai de ce  voyage, un merveilleux souvenir avec la sensation de flotter dans un espace intemporel, où le silence vous gagne, où les  yeux s'écarquillent à chercher la "petite bête", où enfin on se sent tout petit et en même temps supérieur... Même  pas  la sensation de  vide. C'est vraiment extraordinaire.

    ------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - FIN

    Alt : 301m

    Devant nous, plus de vignoble. Nous sommes trahis par le vent. Au  loin, de droite à gauche, Messia,  Courlans, Courlaoux et au fond,  l'Etoile et Arlay.

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - FIN

    Alt : 276,30m

    Sous  la nacelle,  la Vallière serpente, tranquille au soleil levant. Et droit devant,  le terrain d'aviation.

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - FIN

    Alt : 240,6m

    Ici ou là, subsistent quelques bancs de brume, à moins qu'il ne s'agisse de  fumée.

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - FIN

    Alt : 319,2m

    Tout  là-bas,  les ruines du château d'Arlay, mais à vol d'oiseau, il y a encore une dizaine de km ! Et puis surtout à son pied, tout un extraordinaire vignoble. Hélas, nous n'irons pas  jusque là-bas...

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - FIN

    Alt : 347,9m

    Comme on peut le constater, le château est vraiment très loin... mais l'aire de poser par contre est tout en bas à gauche

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - FIN

    Alt : 322,1m

    Une dernière photo en vol. Par  mesure de sécurité, ensuite, plus d'appareil photo, pas de bras hors de la nacelle et on attend tranquillement le poser...

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - FIN

    Alt : le  plancher des vaches...

    Atterrissage en douceur à  proximité de la  piste d'envol. Il n'y a  plus qu'à attendre le véhicule suiveur pour nous aider à maintenir le ballon au sol, en descendre et replier  l'ensemble.

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - FIN

    A présent,  il  faut expulser l'air de l'enveloppe pour pouvoir ranger...

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - FIN

    Dernière  photo de notre vaisseau des airs... en effet, il faut prêter main forte au pilote pour le pliage, le démontage et le rangement...

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - FIN

    Durée du vol : 57 minutes. Distance  parcourue,  + ou - 12 km. Carte éditée grâce à Lightroom 5 et au GPS de  mon APN Sony Alpha 99

    Comme on peut le voir, le vent nous a poussé au delà de la route 1083, qui marque la limite ouest du vignoble dans ce secteur...

    J'ai néanmoins pu réaliser quelques photos de celui-ci pour le journal. Et j'ai pu publier quatre photos pour mettre à l'appui de mon reportage.

     Reste le voyage. Certes loin de cinq semaines en ballon. Mais c'était déjà cela.

     Merci aux initiateurs de ce vol : le CIVJ = Comité Interprofessionnel des Vins du Jura et à mes collègues de la Voix du Jura pour m'avoir permis de faire ce reportage. Et  merci également à mon exceptionnel pilote.


    12 commentaires
  • Suite  du voyage en ballon...

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 3

    Alt : 492m

    On monte peu à peu. Le soleil nous apparaît occasionnant des ombres au sol.

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 3

    Alt : 500m

    Je  peux encore faire des photos du vignoble, ce pourquoi je suis à bord.

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 3

    Alt : 408m

    Le  vent  à  30 km/h a tourné au nord ouest. Du coup, nous survolons non plus les vignes mais  les champs de maïs...

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 3

    Alt  : 108m

     Notre pilote cherche des courants  porteurs. Il monte et descend ce qui explique les différences d'altitude.

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 3

    Alt  : 686,30m

    Devant, voici Cesancey. Les serres sont tout en bas à droite. 

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 3

    Alt : 449,2m

    Je suis au dessus de Trenal, mais ces vignes aux formes caractéristiques sont situées du côté de Gevingey.  Ici, on se rend compte compte de  l'utilité du 70 x 300

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 3

    Alt : 450 m

    Voici Gevingey, mais hélas trop loin des coteaux.

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 3

    Alt : 378,9m

    Toujours  Gevingey et Trenal est sous la  nacelle... Une très légère brume, additionnée de fumée, perturbe un peu les prises de vues. 

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 3

    L'effet de la  brume se  fait bien sentir. Quelques  vallonnements pour des vignes mais je vais rester sur ma faim au niveau des photos du vignoble.

    ------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 3

    Alt  364,50

     Devant moi au loin, nouvel espoir de vignoble avec l'Etoile. Mais nous sommes au-dessus de Frébuans, soit à encore 9 km... Merci au zoom

    -------------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 3

     Alt  : 353,50m

    Encore plus loin, le château d'Arlay. A fond de zoom, avec du mouvement dans la nacelle. La photo s'en ressent.

    -------------

    Voilà  pour aujourd'hui. A plus tard pour la fin de cette aventure.

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    8 commentaires
  • Bonjour.

    Beaucoup d'entre vous semblent intéressés par ce voyage en montgolfière. Alors  je vous invite à bord mais serrez-vous car nous sommes déjà cinq dans la nacelle dont le pilote. Allez, c'est parti...

    -----------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 2

    Alt  : 239,30 m  - Alt au sol  :  225,6m

    Nous avons décollé de l'aire  viti-culturelle de la Caborde, du nom des cabanes de pierres près des vignes. Une réalisation toute récente,  près d'Orbagna.

    -----------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 2

    Alt  241m

    Quelques vignes près de la Caborde. Je ne perds pas de vue que je suis là pour un reportage sur le vignoble.

    -----------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 2

    Alt : 244m

    Coup de chance : je combine mes deux  passions : les trains et la photo. Un  objectif  inespéré.

    -----------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 2

    Alt  : 254m

     L'ascension se fait en douceur. Peu à peu les bruits du sol s'amenuisent... Seuls, par instant, les brûleurs viennent troubler bruyamment le silence, au point qu'on ne peut plus s'entendre.

    ----------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 2

    Alt  270m

    Comme tout devient petit, un peu à l'échelle des maquettes de  mon réseau de train électrique...

    -----------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 2

    Alt  : 277,8m

    Les villages semblent paisibles, s'éveillant doucement  aux rayons du soleil montant derrière le premier plateau.

    -----------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 2

    Alt  : 430m

    De  l'autre côté, la plaine de Bresse s'étend à perte de vue. La tache noire au centre, n'est pas une poussière sur mon capteur, mais l'ombre de notre ballon.

    -----------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 2

    Alt : 442,70m

    Tout en bas,  vers  la gauche,  notre aire de décollage. En dessous de  nous,  la D1083 et  la  ligne de chemin de fer  Lons - Bourg. Devant, c'est Orbagna,  puis Beaufort

    -----------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 2

    Alt  : 486,6 m

    Les  parcelles de vigne paraissent bien petites

    -----------

    La Voix du Jura prend la voie des airs - 2

    Alt : 491,10m

    Toujours plus haut. Le relief devient plus haché...

    -----------

    Mais ce sera tout pour aujourd'hui. A bientôt pour la suite.


    11 commentaires
  • Il y a quelques jours, j'ai, pour les besoins du journal pour lequel je travaille, effectué un voyage en montgolfière. Objectif, survoler le vignoble jurassien, pour en réaliser quelques  photos.

    Je vous propose en deux ou trois épisodes, de suivre cette expérience, la première du genre pour moi.

    ----------------

    La Voix du Jura prend la voie des air

    Rendez-vous à 8h00 du matin à l'aire viti-culturelle d'Orbagna au sud de Lons le Saunier pour découvrir qu'une montgolfière au départ, c'est ça....

     ----------------- 

    La Voix du Jura prend la voie des air

    Mise en place du moteur, pardon des brûleurs, car le vent reste le propulseur avec tous les aléas possibles...hélas

    ----------------- 

    La Voix du Jura prend la voie des air

    La lune là-haut, semble nous narguer sachant que ce n'est pas encore  aujourd’hui que nous irons la décrocher...  

    ----------------- 

    La Voix du Jura prend la voie des air

    Il s'agit à présent d'accrocher l'enveloppe à la nacelle.

    ----------------- 

    La Voix du Jura prend la voie des air

    Et elle est  longue cette enveloppe. Il a fallu la sortir du sac,  l'étirer,  l'étaler ce n'est pas aussi simple que cela.

    ----------------- 

    La Voix du Jura prend la voie des air

    La  préparation du matériel reste avant tout un travail d'équipe et tous ceux qui  participent au vol, se doivent de donner un coup de main et il y a de quoi faire

    ----------------- 

    La Voix du Jura prend la voie des air

    Gonflement de  l'enveloppe. Avec un grand  ventilateur,  l'air chaud  fourni par les tuyères est poussé à  'intérieur. 

    ----------------- 

    La Voix du Jura prend la voie des air

    Peu à peu notre vaisseau  prend  forme.

    ----------------- 

    La Voix du Jura prend la voie des air

    L'air chaud  permet à présent à l'enveloppe de s'élever.

    ----------------- 

    La Voix du Jura prend la voie des air

    Qu'il est majestueux notre ballon...

    ----------------- 

    La Voix du Jura prend la voie des air

    Dernier coup de gaz avant de partir. C'est l'heure de monter à bord pour  participer au voyage. Il aura fallu 30 minutes pour préparer le matériel. Allez  hop,  je  grimpe  à bord et je  m'envole....

    ----------------- 

    Mais ça, ce sera pour demain ... A bientôt.

     


    9 commentaires
  • Je file. Oui ce sont les vacances.

    Mais je  ne vous abandonne  pas tout à fait. Jusqu'à mon retour, vous aurez droit à une ou plusieurs photos par jour, de celles qui restent sur mon disque dur. 

    Je file

     

     Je file

     

    A bientôt ...

    Albert


    4 commentaires
  • Je reprends mon errance au long des rues de Besançon. pour tenter de trouver quelque chose  à  me  mettre sous  l'APN?

    Bon,  je vous fais un paquet cadeau avec mes photos?

    Retour avec les lumières - 2 -

    L'ancienne  mairie s'est drapée dans un voile de lucioles éblouissantes.. C'est peut là le seul point positif de  ma soirée.

    Retour avec les lumières - 2 -

    Au  pied de l'église St Pierre, sous la croix éclairée, veille un sapin aux destinations lointaines.

    Retour avec les lumières - 2 -

    La  pièce d'eau de la  place m'offre l'occasion de jouer avec les reflets et ainsi de peut être multiplier le  plaisir par deux.

    Retour avec les lumières - 2 -

    Une dernière perspective de l'ancienne mairie empaquetée...

    Retour avec les lumières - 2 -

    Il neige ....

    Retour avec les lumières - 2 -

    Tiens des sapins. C'est vrai qu'ils se font rare au hasard des rues !

    Retour avec les lumières - 2 -

    Petit jeu avec le  bus et son  transport de  jeunes  mariées...   

    Retour avec les lumières - 2 -

    Et  puis j'ai rencontré la femme sans tronc...

    Retour avec les lumières - 2 -

    C'est ainsi que se termine ma promenade qui n'avait ni queue,  ni tête,  la  preuve ci-dessus...

    Retour avec les lumières - 2 -

    Mais je ne vous abandonne pas, ne partant pas en vacances, je vais bien trouver de quoi mettre en  ligne.

     A bientôt 


    5 commentaires
  • Après quelques soucis passagers (** voir  à  la fin), retour sur la blogosphère. Et pour reprendre, on renoue avec la tradition des  illuminations de  Noël. Pour ce faire , je suis allé à Besançon. On ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup d'imagination dans ce qui est présenté. Le photographe n'a pas trop l'embarras du choix.

    Retour avec les lumières - 1 -

    A tout seigneur, tout honneur et l'on commence  par le marché de Noël, sur lequel je ne m'attarderai pas.... histoire de  goût !

    Retour avec les lumières - 1 -

    Tentative de recherche d'effets lumineux... mais tentative ratée... L'austérité est  partout...

    Retour avec les lumières - 1 -

    Je  me rabats sur les reflets dans la fontaine  pour accrocher quelques fugaces  lueurs...

    Retour avec les lumières - 1 -

    La forêt enchantée du train du Père Noël...

    Retour avec les lumières - 1 -

    Sur  le  mur du musée,  des effets  lumineux de circonstances. On est  loin de  lumières de Lyon.

     Retour avec les lumières - 1 -

    Direction  le centre ville pour tenter de trouver un  peu quelque chose digne de Noël. Bon, un  ours, un lapin, un sapin, c'est mieux que rien...

    Retour avec les lumières - 1 -

    Dans  les rues sous des décorations qui  paraissent bien chiches, il y a un peu de monde mais dire que c'est la grande foule...

    Retour avec les lumières - 1 -

    Et puis comme toujours,  l'image qui  fait mal...

    Retour avec les lumières - 1 -

    A quelques  mètres,  le clocher de l'église St Pierre,  illuminé,  veille sur  la ville...

    Retour avec les lumières - 1 -

     Voilà  pour cette  première partie. A demain  pour  la fin de ma  promenade...

    ----------------------------------------------------------------------------------------

    **Après des ennuis d'ordinateur (carte graphique), j'ai eu à faire face à des ennuis domestiques : panne de chaudière pendant plus de 15 jours (13° dans la  maison). La température  ne  m'incitait pas à traîner devant l'ordi. Ajoutez la réfection d'un couloir du sol au  plafond - histoire de se réchauffer... et pour couronner le tout,  vous  mettez  une  pincée de rhume bronchitique dont je sors à peine. Voilà  pour expliquer mon absence de la blogosphère... En espérant  être  à présent sorti  de  cette purée de poix, dans laquelle j'ai navigué à vue... 


    10 commentaires
  • Bonjour,

     

    Petit  message  pour dire à mes amis que je suis en panne d'ordinateur depuis dimanche.

    Je  travaille avec mon premier PC mais qui n'est pas adapté à la photo et encore moins l'écran....

    De  plus, il m'a déjà causé par le passé quelques soucis. Il faut donc que je le ménage.

    En conséquence je ne puis venir vous rendre visite ou tout simplement alimenter mon blog.

    J'espère que cette situation ne va pas s'éterniser.

    Je vais tenter d'aller vous rendre visite sur  vos  blogs, dans la mesure de mes possibilités.

    A bientôt.

     

    Albert


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique