•   

    J'ai donc quitté Chaumergy pour Commenailles dans un premier temps. Au passage, arrêt à l'étang Courlan.

    Pas de changement dans la situation météo... En désespoir de cause, je me rabats sur ces roseaux qui se dressent devant moi comme une barrière infranchissable.

    Et tant de brume sur l'étang - 2

    Avant, c'était à gauche, maintenant à droite... et encore vous avez de la chance, j'ai un peu retravaillé la photo  pour donner de la profondeur... 

    Et tant de brume sur l'étang - 2 

    Je reprends la route vers Commenailles et l'étang Curtil-Chaffin. Là, je suis accueilli par deux cygnes qui à mon arrivée, se dirigent vers moi.  

    Et tant de brume sur l'étang - 2

    Je me déplace et je suis suivi par mes deux acolytes. Mais leur progression est ralentie par la glace en formation sur l'étang...

    Et tant de brume sur l'étang - 2

    Bon, mis à part ces deux palmipèdes, fort sympathiques au demeurant, pas grand chose à voir. Je file à l'étang Vaillant. Le brouillard est encore plus épais qu'ailleurs...

    Et tant de brume sur l'étang - 2

    L'occasion de faire la photo délire du jour : un bout de feuille verte comme porté vers les nues par ces herbes... Un mystère !

    Et tant de brume sur l'étang - 2

    Direction les affûts photographiques avec vue imprenable sur l'étang...

    Et tant de brume sur l'étang - 2

    Il n'y a guère que sur les côtés où l'on pourrait voir quelque chose...

    Et tant de brume sur l'étang - 2

    Alors, on pose l'appareil sur le rebord et on fait une photo, histoire de se dire que l'on n'est pas venu pour rien.

    Et tant de brume sur l'étang - 2

     Voilà pour ce reportage où j'attendais la levée du brouillard... Et le plus frustrant, était d'entendre les oiseaux sur les étangs, suivre leurs envols sans pouvoir les observer... 

    Heureusement, il va faire très froid, les surfaces vont gelées. Je pourrai revenir pour des photos d'un autre genre... et sans brouillard.


    10 commentaires
  •   

    Dans la semaine,   le brouillard s'est étendu sur la région. Exit la neige en plaine... Ce jour là,  un rayon de soleil au-dessus de ma tête.  Je me dis,  la  brume va se lever, vite aux étangs. Hélas, il n'en sera rien. La preuve en images...

    Et tant de brume sur l'étang.

    Maintenant que je suis dehors,  il faut rentabiliser la sortie. De ce côté de l'étang de Chaumergy, la faible luminosité m'autorise néanmoins à faire un reflet dans l'eau...

    Et tant de brume sur l'étang.

    Ici,  un fil d'araignée résiduel marque le terrain, couvert de gouttelettes .

    Et tant de brume sur l'étang.

    Là,  je vous assure qu'il y a la photo d'un reflet de branches. Cherchez  bien  et vous verrez...

    Et tant de brume sur l'étang.

    Et toujours ces longues  herbes courbées sous  l'humidité.

    Et tant de brume sur l'étang.

     Ici, il n'y a guère que cela qui puisse attirer mon regard.

    Et tant de brume sur l'étang.

    Alors en désespoir de cause,  je change de coin, espérant découvrir mieux ailleurs. L'espoir fait vivre dit-on... A voir et surtout à suivre.


    11 commentaires
  •   

    Changement d'étang. Nous voici au Vernois. C'est la première fois que je  m'y rends. Ils ont l'air tous pareils ces étangs, vu comme cela. En fait, chacun  à sa personnalité  Et c'est ce qui  fait leur charme. Ici aussi,  une  multitude de canards...

    Froidure... qui dure et  perdure

    L'étang par endroits est gelé. Mais toute la surface n'est pas prise et le courant empêche encore un gel total de la surface...

    Froidure... qui dure et  perdure

    Il n'y a que  peu de couleurs mais j'aime ce mélange de blancs, gris ou  bleus, ponctué des tâches rousses de la végétation...

    Froidure... qui dure et  perdure

    Mes yeux se rassasient du spectacle de la nature. Le froid est vif  mais  je ne ressens rien,  pris que je suis par le paysage et ma contemplation de celui-ci.

    Froidure... qui dure et  perdure

    Quel peintre  pourrait imaginer de telles  lignes de  fuite? Le tableau se compose sous mes yeux et nul pinceau  ne m'est utile pour remplir la toile blanche...

    Froidure... qui dure et  perdure

    La nature à sa façon,  façonne le paysage, créant des compositions auxquelles je n'aurais pas pensé moi-même...

    Froidure... qui dure et  perdure

    Je n'ai pas pour habitude de donner un titre à mes  photos, mais pour une fois, s'il avait fallu, celle-ci se serait intitulée : la branche cassée...

    Froidure... qui dure et  perdure

    Voici pour cette série dans la froidure. J'espère que vous ne vous êtes  pas enrhumés... Demain, changement de sujet avec certainement,  un retour sur Besançon...


    11 commentaires
  •   

    Ma promenade au froid se poursuit. Mes pas me conduisent vers les étangs où je suis assuré d'être encore une fois surpris .

    Froidure... qui perdure

    Ils  sont enfin gelés et les  frileuses chutes de  neige, sont venues par endroit, saupoudrer la  glace.

    Froidure... qui perdure

    Quelques traces d'une démarche sans doute hésitante,  marquent la surface de la glace.

    Froidure... qui perdure

    Puis sur le grand étang (Vaillant)  je remarque une colonie de canards.

    Froidure... qui perdure

    Mais à mon approche, ils prennent la poudre d'escampette...

    Froidure... qui perdure

    Ils  n'iront pas loin et après quelques  tours au-dessus de l'étang,  ils viennent se reposer à la surface de l'eau ou plus simplement, à la surface de la glace. Car si l'on regarde bien, beaucoup sont sur leurs pattes...

    Froidure... qui perdure

    Et puis toujours ces traces mystérieuses.  Quel animal a-t-il pu s'aventurer ainsi sur la surface gelée de l’étang?

    Froidure... qui perdure

    Seul sur le bord de l'étang avec en perspective, son  immensité gelée,  je savoure ce moment de calme.

    Froidure... qui perdure

    Et si d'aventure, vous vous sentiez un peu fatigué, n'hésitez pas à utiliser ce  banc aux dimensions généreuses... (Pensée pour Luce avec ce banc)

    Froidure... qui perdure

    Pour ceux qui souhaiteraient continuer à m’accompagner, rendez-vous demain,  pour la découverte d'un autre étang,  quelque peu différent...


    7 commentaires
  •   

    Où allait donc cette eau qui s'échappait de l'étang  à la fin du reportage précédent?  ici  .Tout simplement dans un ruisseau de l'autre côté de la route en pleine forêt... 

    Temps de saison - fin

    Puis  je me retourne vers cette surface brune, rendue plus sombre encore par un ciel barbouillé...

    Temps de saison - fin

    Étonnamment, l'automne semble encore s'accrocher. De nombreuses feuilles sont restées aux arbres... conférant  à l’ensemble des couleurs étonnantes pour la saison.

    Temps de saison - fin

    Je peux capter un reflet dans un environnement dont je ne suis pas sûr qu'il  plairait à un peintre impressionniste...

    Temps de saison - fin

    Un dernier coup d'oeil avant de partir... Pas d'oiseaux en ce moment, à part une aigrette perchée dans un arbre et bien trop  loin de  mon objectif... Peu importe, je reviendrai.

    Temps de saison - fin

    Je ne sais  pas ce que je pourrai vous proposer demain, mais repassez  quand même,  on ne sait jamais...


    7 commentaires
  •   
    C'est l'hiver. Après une très courte période de gel, l'étang a repris sa forme liquide et la végétation montre qu'elle a bien subi ce coup de froid.

    Temps de saison

    L'eau, après les fortes pluies,  a bien regonflé l'étang et la vanne joue totalement son rôle ...

    Temps de saison

    Mais comme on peut le constater la vanne est fermée, sinon  on verrait dressée dans le ciel  la barre qui sert à remonter la dite vanne...

    Temps de saison

    L'environnement est particulièrement humide, et le  mécanisme à cliquet a la goutte au  nez...

    Temps de saison

    Toutefois,  il y a au-dessus de la vanne,  un endroit qui permet au trop  plein de se déverser à l'extérieur, évitant ainsi à l'étang de déborder.

    Temps de saison

    A demain pour d'autres  photos de cet endroit qui m'attire tant...

     


    6 commentaires
  •   

    Fin des  lumières sur la  ville. Retour à la réalité de nos campagnes.

     Il y a peu de temps, la  neige est tombée sur la région,  mais elle s'est arrêtée en chemin et je n'en n'ai pas  profité... A côté de cela,  il a fait froid,  une  occasion  d'aller voir l'étang près de chez  moi, à Recanoz et découvrir qu'effectivement, le gel avait fait son oeuvre...

    Recanoz

    J'aime ces instants où tout est figé, les branches dans l'eau, comme le silence dans l'air...

    Recanoz

    Cet enchevêtrement me plaît, comme  une  barrière qui m'interdit de voir l'étang , comme s'il voulait garder son mystère. 

    Recanoz

    Vu en contre-jour, l'endroit semble particulièrement hostile et l'on s'attend  à voir apparaître quelque monstre hideux...

    Recanoz

    En fait, la lumière est bien là, rassurante malgré ce réseau infranchissable de végétation.

    Recanoz

    Sans vous avertir, l'étang prend des allures de grand fleuve... mais tout est bien gelé... Il y a tromperie sur la marchandise, dame Nature.

    Recanoz

    A mon grand regret, je n'y ai vu aucun animal ou volatile... qu'une  nature sauvage, figée mais belle.

    Recanoz

    Qu'importe, j'y retournerai.

    Pour demain, reportage au coeur du chaos....


    14 commentaires
  •   

    Quelques photos faites aujourd'hui par le plus grand des hasards. Quand je suis parti de chez moi, il faisait beau mais à 5km, j'ai découvert le brouillard. Puis le voile s'est un peu dissipé, autorisant les clichés ci-après.

    Toutes ces photos ont été faites en raw et non en jpeg. Les couleurs sont naturelles, Seules les vitesses d'obturation élevées pour certaines, ont permis ces "clairs-obscurs"... 

    Quand le soleil  prend l'eau.

     Je me suis amusé à poursuivre le soleil à la surface de  l'eau...

    Quand le soleil  prend l'eau.

    entre les arbres...

    Quand le soleil  prend l'eau.

    mais aussi les roseaux...

    Quand le soleil  prend l'eau.

    et à chaque fois tenter de retrouver des reflets.

    Quand le soleil  prend l'eau.

    Un plan large sur l'étang, montre bien que la luminosité n'est pas à son maximum !

    Quand le soleil  prend l'eau.

    Puis  je me suis décidé à tourner mon objectif vers celui qui est sensé nous éclairer et nous chauffer...

    Quand le soleil  prend l'eau.

    Et tant qu'à faire, autant mettre deux soleils...

    Quand le soleil  prend l'eau.

    Enfin changement d'étang où je découvre cette famille de cygnes, la mère, certainement, et ses enfant encore couleur bistre... comme pour aller avec le temps !

    Quand le soleil  prend l'eau.

    Petit aperçu de ma nature...

    A demain, peut être.


    9 commentaires
  •   

    18 novembre 2012, retour d'une petite balade en voiture. Ma  route  me conduit  près d'un étang entre Pierre de Bresse et Bellevesvre en Saône et Loire. C'est alors que j'aperçois une colonie de grues, au repos à cet endroit. Au moment où je stoppe  ma voiture, un premier rang de ces volatiles est beaucoup plus près de la route. Pour moi, c'est une aubaine. Malheureusement un couple de promeneurs passe à ce moment là et font fuir au loin les oiseaux...

    Le pied de grue....

    Obligé de sortir le 300mm pour tenter quelques clichés. Et comme de bien entendu, je n'ai pas le trépied avec moi. Il va falloir faire à bras levé, sans objectif stabilisé...

    Le pied de grue....

    Au loin, ignorant la colonie, une grue seule guettant sans doute quelque proie, qu'elle ne veut pas partager  avec les autres... Il en est chez les grues, comme chez les humains... quelquefois

    Le pied de grue....

    Les canards, colverts pour la plupart, partagent les  lieux.

    Le pied de grue....

    J'ai également vu des sternes mais trop rapides en vol et surtout trop loin...

    Le pied de grue....

    De l'autre côté, ma grue ermite est toujours là.  Occasion de fixer quelques reflets.

    Le pied de grue....

    En m'approchant du déversoir,  je comprends  la ,présence de ces  oiseaux. C'est que l'étang est en vidange. On fait baisser les eaux au maximum, ce qui a pour effet de regrouper le poisson pour la pêche au filet de demain ou après-demain. Mais c'est aussi pour les grues et autres hérons, une aubaine, les eaux étant peu profondes et le poisson abondant...

    Le pied de grue....

    Arrivée d'une grue : attention devant, c'est  moi...

    Le pied de grue....

    Enfin une dernière vue avec mon 50mm. 

    Le pied de grue....

    En espérant vous avoir fait rêver un peu. A demain.

    NOTA : De l'avis de Perrine et Pascale dans les commentaires, il s'agit plus sûrement d'aigrettes.

    Je leur fait confiance, elles en connaissent un bout là-dessus contrairement à moi.   . Merci à elles.


    9 commentaires
  •   

    Lundi 12 novembre 2012, je suis devant le plan d'eau de Desnes, si, si... et il est  9h30. Et l'eau est bien face de  moi, et en contre-bas.

    Brouillard

    Une heure  plus tard, je suis au bord de l'eau. Cette fois-ci on discerne enfin l'élément liquide :

    Brouillard

    Je suis remonté sur la butte où je me trouvais pour la première photo. La brume est encore bien présente malgré tout et noie l'horizon...

     Brouillard

    Je quitte les lieux marqués par l'humidité ambiante.

    Brouillard

    Toutefois, je m'arrête pour immortaliser ces chardons et leurs parures de diamants.

    Brouillard

    Puis j'en trouve un qui fait encore de la résistance. Couleurs étonnantes dans l'ensemble automnal.

    Brouillard 

    Au bord du chemin, quelques arbres   et quelques  feuilles subsistantes d'une saison passée....

     Brouillard

    Et pour ne pas vous laissez sur un tableau un peu fade, voici une composition tout en couleurs où se mêlent toiles d'araignée et gouttes d'eau.

    Brouillard

    Demain étant un autre jour, et ne sachant pas de quoi il sera fait, je n'ai aucune idée de ce que vous pourrez trouver sur mon blog..    ,


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique