• L'aire du Jura est propice à la photo, grâce à ces bâtiments  qui semblent surgis de nulle part.

    Ainsi le Pavillon des cercles.  La base de cet édifice est fondée sur deux tonneaux entrelacés. La superposition des cercles évoque le cerclage métallique utilisé pour enserrer les tonneaux de sel. D’après les plans de cette cité idéale, l’atelier des tonneliers était placé au centre de quatre routes, pour mieux en surveiller les accès.

    Quand je vous disais qu'un oeil surveillait mon approche... 

    Mais je laisse votre oeil s'y retrouver entre droites, courbes et aurtres cercles :

    

    Et si d'aventure, la tête vous tourne, couchez-vous dans l'herbe, le nez au ras des pissenlits.

     

    Sur la photo précédente, vous avez pu apercevoir un bâtiment en forme de passage, c'est la Porte de Bourneville. Ce bâtiment n’a jamais été construit, Claude Nicolas Ledoux l’avait imaginé pour être l’entrée d’un Parc. La porte dessinée par Claude Nicolas Ledoux comportait 2 tours. Sur l’Aire du Jura, une seule a été réalisée. 

     

    Les jours de beau temps, 163 marches permettent d’atteindre le sommet des 25 mètres de la tour. Et comme je ne peux rien vous refuser, , j'ai pris mon courage à deux pieds pour en réaliser l'ascension et vous offrir quelques vues, comme ici où l'on domine le Pavillon des cercles et les premiers reliefs du Jura :

    

    Un regard de l'autre côté nous montre la petitesse des hommes (enfin des femmes, car en l'occurence, c'est ma femme qui est tout en bas, en blanc ...et qui pendant mon absence prend en photo un touriste qui le lui a demandé...)

    Retour sur le plancher des vaches pour découvrir le pied du Pavillon des Cercles où dans les miroirs latéraux, se reflètent les parasols restauroute de l'entrée...

     

     Toutes les références historiques proviennent du site http://www.airedujura.com/fr/accueil-aire-du-jura.html 

    Et pour le retour vers  le blog habituel, c'est par ici :  http://videolf.skynetblogs.be/

     

     Et  merci de votre visite.

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Commenailles, en Bresse jurassienne, s'endort tout doucement. Le soleil quitte l'horizon et ses derniers  rayons léchent pour un temps bref, quelque nuage égaré :

     

    De l'autre côté de la place, à travers les arbres, le soleil donne un aspect fantasmagorique à l'ensemble :

    Puis tout s'accélère, le noir envahit la scène. Seule une lueur persiste au loin, à travers les branchages...

    Ainsi va la vie, que jour après jour, la nuit s'installe permettant de rêver au lendemain, un nouveau jour. 

    Retour vers l'origine  :  http://videolf.skynetblogs.be/


    1 commentaire
  • Spectacle garanti sans trucage, 

    Entrez Mesdames et Messieurs,

    découvrez les mystères de la lumière,

    venez vous émerveillez...

    ----------------------

    Entre moi et le soleil, le vestige d'un mur d'une tour de guet du Moyen-Age. Je vais jouer avec...La lueur du soleil, bien que caché par les nuages enflamme le ciel et par la fenêtre ouverte ...

     

    Un plan plus large permet de mieux se rendre compte de la topographie du lieu. Un souvenir pour les visionautes ...

     

    Embrasement du ciel, mais le spectacle continue...

    Puis les nuées s'en mêlent jouant également leur partition :

     

    La tour, ou ce qu'il en reste, reste impassible, figée dans son destin de guetteuse :

    La féerie se poursuit. Par différents réglage de l'appareil photo, on parvient encore à saisir cette magie qui bientôt va s'éteindre :

     

    Et enfin, clin d'oeil du destin qui connaît certainement mon goût pour les reflets, je découvre dans la vitre de ma voiture, le reflet de la photo que je viens de réaliser... L'effet est tout autre, mais j'aime bien;

     

     Voilà une soirée qui s'achève. A bientôt.

    Pour la sortie , c'est par là :   http://videolf.skynetblogs.be/ 

     


    7 commentaires
  • Bien, il est temps à présent de retrouver les protaginistes de cette sortie des visionautes.

    Il y eut tellement de bruit de déclic, que les grenouilles se sont tues. Et l'on comprend pourquoi quand on connait la propension de certains ou certaines à cliquer dans tous les coins... 

    Hé, Hervé, fais gaffe, l'étang est derrière toi...

    Alors Michèle, ça change du petit Maclu ? Et Dudule, il est où ?  (Désolé, ça, c'est pour les initiés...)

     

    Michel : "- Alors qu'est-ce t'as foutu ?"

    Michèle : " J'comprends pas, juste avant, y marchait"

    Michel : " Avant quoi ?"

    Michèle : "Avant qu'y marche plus" 

    C'est à cela qu'on reconnaît les spécialistes... 

     

    Conférence au sommet, c'est qu'il va être l'heure de passer à table. Oui, oui Robert (de dos), on y va...

     

    Petit tour de table en partant de la gauche et en remontant : Maryse, Hervé, Nicole, Michèle, Michel, Michèle, Christian et Robert attablés sous les canisses de l'Espace Gourmand de Pascal à Bletterans :

     

    Discussion à priori sérieuse...: le bronzage à la zèbre sur le crâne de Michel est - il photogénique? Vaste débat :

    Instant de détente pour Nicole et Robert...L'amour est dans le pré? non sur le banc... Ames sensibles, rassurez-vous, cela n'a pas duré...

    Mais quel intêrét ai-je donc? Alors que tout le monde cherche à photographier un cygne ou une aigrette dans le loin... 

     

    Notre amie Michèle, nouvelle venue dans le groupe, a vite compris que ce qui comptait en matière de photo, c'était la stabilité...

     

    C'est ainsi que je clos cette nouvelle sortie des visionautes. Merci encore à toutes et à tous, pour votre particpation. Merci à Pascal pour le repas. Désolé pour ceux qui ne pouvaient être là. Mais ce n'est que partie remise. La prochaine sortie est programmée courant juin et portera sur...chut !

    Retour vers le blog initial :  http://videolf.skynetblogs.be/


    4 commentaires
  • Poursuivons la découverte de ces lieux que trop de gens ignorent. Pourtant en prenant le temps, on peut y trouver tant de choses à voir...

    Certaines rives sont plus dantesques que d'autres mais le spectacle  n'en  n'est pas moins éclatant et les arbres s'y mirent, croyant y tutoyer le ciel...

     

    Quoi de plus vivifiant qu'un banc de poissons qui passe entre ombre et lumière et dont les reflets d'argent éclatent par moment comme des étincelles?

    Peut on rester insensible à la beauté de tels lieux qui auraient pu inspirer les impressionnistres. Impressions, visions, le monde est-il si éloigné de la peinture à la photographie? Je laisse la question en suspens...

     

    Sensible au moindre souffle d'air, cette plante, même desséchée, continue à donner une âme à ces endroits parfois si étranges... Ne sommes-nous pas après tout dans le repaire de la Vouivre? Et qui sait si elle ne nous a pas surveillés de crainte que quelqu'un ne lui prenne son diamant ? 

     

    Alors, que notre regard soit plus inquisiteur. Il ne s'agit ni plus ni moins que de simplement profiter des beautés offertes par la nature et une simple plante peut tout à coup se révéler gracile, tendre ou encore émouvante...

     

    Et pour ceux qui douteraient que l'on soit dans le Jura, une photo de ce qui le soir nous a retenu quelques instants sur la route du retour. La ruralité n'est pas morte et pour ma part, je m'en accomode fort bien :

     

    Et il reste un troisième volet à découvrir, mais ce sera  pour demain...

    Pour revenir au blog initial, c'est ici :  http://videolf.skynetblogs.be/

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Voici ce qui attendait les visionautes en ce jeudi 7 avril sous un ciel magnifique

    Accueil 

    Qui pouvait résister à l'appel du petit sentier longeant cet étang? Même les ombres des arbres composaient les marches venant à...

    A cet autre étang, beaucoup plus grand que les premiers et plus sauvage aussi...

    Même si les berges sont de domaine de quelques pêcheurs, qui par chance, n'étaient pas là ce jour là...

    Qui le voulait pouvait s'amuser à trouver des reflets, à jouer avec les ombres :

     

    Ou dénicher le coin un peu différent ...

     

     Ce n'est là, que la première partie de cette journée si intéressante. Alors revenez à l'occasion...

     Retour au blog d'origine : http://videolf.skynetblogs.be/


    7 commentaires
  •  

    Qui n'a pas rêvé en voyant à travers la vitre d'un train, défiler les arbres au bord des voies ? 

    Ou encore surveillé le ciel bleu annonciateur de vacances chaleureuses et heureuses?

     

    Oui mais voilà, qui parle d'évasion, doit avant tout franchir le grillage...

     

    Il ne reste que le rêve...au bout des rails.

    Toutes ces photos ont été détournées de leur aspect original, par traitement avec Lightroom 3.3.

    A+lbert

    retour au blog initial :  http://videolf.skynetblogs.be/

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • En toutes saisons, les étangs sont matière à photographies. Alors pour ceux qui seront à la sortie du 7, voici ce qu'ils peuvent s'attendre à rencontrer :

    Entre ciel et eau, mon coeur balance... 

     Un monde  la tête en bas...

     Mais toujours une grande rusticité ...

     Au plaisir de vous retrouver le 7 ... pour ceux qui peuvent venir.

     

    Retour vers le blog d'origine :  videolf.skynetsblogs.be/


    2 commentaires
  • Nous voici donc sur cette ancienne ligne de chemlin de fer maintenant désaffectée.

    Accueil

    En quelques endroits de la voie, des panneaux sont restés en place, comme ici cet indicateur de pente bien vermoulu :

    Accueil

    Le même vu de l'autre côté mais traité différemment :

    Accueil

     Autre traitement photographique pour cette portion de voie où la végétation a repris ses droits : 

    Et en couleurs à présent,

     

     Cette ligne fut d'ailleurs un temps à double voie, si l'on en juge d'après le tablier du pont. Preuve de l'importance des moyens de communication typre ferroviaire avant guerre...

     Fin de ce voyage nostalgique pour les gens qui comme moi sont des amoureux des trains...

    Quand je vois tout cela, je ne peux m'empêcher de penser à tous ces gens qui sont passés par là, pour aller à la ville comme on disait alors, ou encotre au marché du bourg voisin... Sans oublier les déplacements dans le cadre familial.

    C'était le temps où on prenait le temps de vivre... 

     

    Retour vers le blog initial :  http://videolfskynetblogs.be/

     


    1 commentaire
  • Arlay dans le Jura, possède une petite place devant l'église et la mairie-école où les arbres sont liés par leurs branches supérieures, créant ainsi à la belle saison une belle zone ombragée. Mais à ce moment là, le feuillage cache cet aspect contigüe des arbres  à travers leurs branches.

    Il faut attendre la morte saison pour se rendre compte de ce phénomène.  Par chance et par beau tempps, j'ai découvert celA dont je vous offre quelques vues.

    Sur fond de clocher comtois, les arbres  s'unissent :

    Etonnante armature végétale qui ne demande quà se couvrir de feuille :

     Comme un dais menant les paroissiens vers l'église :

    Eglise dont la façade va se parer sous peu des ombres et de la croix, et de ces arbres intimement mêlés:

     Toutes ces images ont été retravaillées avec Lightroom 3.3.

    Retour vers le blog principal :  videolf.skynetblogs.be

     

     


    3 commentaires