• Besançon : une histoire de temps (2)

    21 mars 2019, toujours. Serais-je toujours à la recherche du temps perdu? Peut-être bien. Mais à fouiner ici et là, je ne pense pas avoir perdu mon temps.

    -=-=-=-

    Besançon : une histoire de temps  (2)

    L'heure a pris maintenant des allures résolument modernes. Les mécanismes d'horlogerie se sont transformés en puces électroniques et autres leds.

    -=-=-=-

    Besançon : une histoire de temps  (2)

    Pour autant (et  pourquoi pas pour au temps...) la montre a encore de belles heures devant elle, surtout qu'elle est faite pour cela !

    -=-=-=-

    Besançon : une histoire de temps  (2)

    Passage devant le magnifique Palais Granvelle transformé en Musée du Temps . C'est  à  voir :   ici

    -=-=-=-

    Besançon : une histoire de temps  (2)

    Et juste en face le musée du Temps, la manufacture UTINAM, spécialisée dans l'horlogerie contemporaine voire futuriste. C'est elle qui a fabriqué l'horloge du musée des Beaux-Arts,  vue sur mon reportage précédent. Et c'est  le même mouvement d'horlogerie que dans une horloge à balancier, la fameuse horloge comtoise.

    Besançon : une histoire de temps  (2)

    Encore une tradition respectée , avec ce sablier d'une grande  pureté.

    -=-=-=-

    Besançon : une histoire de temps  (2)

    Et le passé qui s'incruste comme ici, cette ancienne entrée d'usine dans le centre ville qu'il faut aussi prendre le temps d'admirer.

    -=-=-=-

    Besançon : une histoire de temps  (2)

    Et si quelqu'un a pu arrêter le temps, ce sont bien les Frères Auguste et Louis Lumière, nés à Besançon. Avec eux, le cinéma a figé l'histoire.

    -=-=-=-

    Besançon : une histoire de temps  (2)

     

    Mais le temps tourne, et là, pas de cinéma. Le parcmètre me rappelle l'heure et surtout la facture ... Car c'est bien connu, le temps, c'est de l'argent!

    -=-=-=-

    À bientôt pour un retour à Paris.

     

    « Besançon : une histoire de temps (1)Paris, je t'aime - 3 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Mars à 18:56

    Bon soir Albert,
    Il y a encore une trentaine d'année, en général, seule notre montre nous informait de l'heure.
    Je n'en porte plus depuis fort longtemps, à quoi bon, l'heure est sur le téléphone (qui nous suit partout), sur le décodeur TV, sur l'ordinateur, sur le micro-ondes, sur le lave-linge même... mais aussi sur le média-navigateur de la voiture. Bref, pour ne pas arriver à l'heure, il faut vraiment le faire exprès ;-)
    Coup de coeur pour la façade avec les frères Lumière très bien réalisés.
    Merci pour la balade.
    Bises et bonne soirée

    2
    Samedi 30 Mars à 06:54

    bonjour Albert

    une sympathique suite de ta balade franc comtoise commentée avec une pointe d'humour que j'apprécie .

    3
    Samedi 30 Mars à 08:17
    Pastellle

    Des photos très sympas dans cette série de circonstance... 

    4
    Florence
    Dimanche 31 Mars à 12:46

    J'aime beaucoup ton repportage autour du temps Albert !

    Et que de belles photos !!! Merci !!!

    Bon dimanche avec de bonnes bises bretonnes et… Kenavo !

    Florence

    5
    Lundi 1er Avril à 15:57

    Bonjour Albert, tu es un très bon reporter ! sur le thème du temps tu nous fait voyager et rêver... je n'ai pas de préférence particulière sur un cliché mais plutôt sur ton travail d'ensemble, amitiés.

    6
    Lundi 1er Avril à 16:31

    Bonjour Albert,

    Une très jolie série. Ma première montre pour mes 12 ans .... une merveille à mes yeux.

    Aujourd'hui je n'en porte plus (ni mon conjoint d'ailleurs).... Pas besoin, l'heure est partout.

    Merci pour ce reportage un peu nostalgique mais de grande qualité. Bonne fin de journée. Bises

    7
    Mardi 2 Avril à 12:12
    Merci Albert pour ce bel article et cette ville à voir+++ de beaux clichés et vive l'horlogerie belle semaine coucou des vacances au Portugal à++
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :