• Wouah, les abeilles ...

    30 mai  2017. Du côté d'Arinthod.  Le parking sur la place devant l'église.

    -=-=-=-

    Que d'abeilles !

    14h42. Je viens de garer ma voiture un peu plus loin, quand je découvre cet arbre couvert d'abeilles.

    -=-=-=-

    Que d'abeilles !

    On connaît les ruches ou les essaims en forme de poire des abeilles sauvages, mais là .... aww

    -=-=-=-

    Que d'abeilles !

    Pas de téléobjectif avec moi sur ce coup là. Alors un agrandissement : ça"fourmille" d'abeilles.

    -=-=-=-

    Que d'abeilles !

    18h00 : un apiculteur est enfin arrivé. Objectif récupérer la colonie.

    -=-=-=-

    Que d'abeilles !

    Une  vaporisation d'eau sur les abeilles. But : leur faire croire qu'il pleut pour qu'elles se regroupent...

    -=-=-=-

    Que d'abeilles !

    Une caisse est positionnée sous l'essaim pour récupérer l'ensemble.

    -=-=-=-

    Que d'abeilles !

    A présent, il faut mettre les mains pour faire tomber la masse des abeilles. L'apiculteur et son assistante sur une échelle derrière l'arbre s'y emploient

    -=-=-=-

    Que d'abeilles !

    Une partie de l'essaim a déjà été récupérée. Question : la reine est-elle  dans la boite? Impossible de savoir.

     -=-=-=-

    Que d'abeilles !=-=-

    18 h 22 Une  partie de  l'essaim est encore sur l'arbre. Si la reine est dans la caisse, les abeilles en liberté finiront par la rejoindre.

    -=-=-=-

     Je ne connais pas l'issue de cette aventure . J'ai du partir avant la  fin. Dommage.

     Au final, deux piqûres pour moi, une au front et l'autre au lobe de l'oreille... mais un reportage sur le vif !

    -=-=-=-

     A bientôt.

    « Ardèche sauvage - 2Bretagne : un petit patchwork - 1 »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Juillet à 12:04

    Les essaims qui ont fait la malle, c'est toujours impressionnant, j'en ai eu un dans un de mes jardins d'autrefois, au moins 1,5 m2 de sol recouvert par une masse qui grouillait. Je préfère m'en tenir éloignée et les photographier quand elles sont sur mes fleurs ou dans la nature, en nombre "normal".  Bravo pour le reportage en tout cas. Bisous

    2
    Mercredi 5 Juillet à 12:58

    Bon jour Albert,
    Parfois une Reine décide de s'installer dans un endroit incongru pour nous humains. Avec elle les ouvrières qui sont la pour la nourrir et nourrir les larves de la Reine pondeuse.
    Cela fait le plus grand plaisir aux apiculteurs du coin qui du coup viennent récupérer la colonie. 
    Tu as assisté à quelque chose de très beau, nos abeilles sont précieuses et aujourd'hui on fonctionne de la sorte plutôt que d'envoyer les pompiers qui détruisent l'essaim. On progresse et c'est bien.
    Beau reportage.
    Bise et bonne journée

    3
    Mercredi 5 Juillet à 18:19
    Pastellle

    Génial le reportage, merci ! 

    Je ne sais pas si j'aurais osé rester aussi près. Alors bravo aussi. :)

    4
    Jeudi 6 Juillet à 06:23

    un beau reportage . cet essaim venait d'arriver juste avant toi il n'a pas eu le temps de se regrouper .

    ce n'est pas facile de les récupérer surtout si elles se mettent dans un trou de mur comme chez moi , elles finissent par toutes mourir dans l'hiver .

    5
    Lundi 17 Juillet à 19:21

    Très bon reportage !

    Les abeilles ne piquent pas en principe, mais là, elles se sentaient agressées, alors... c'est notre cher reporter qui a pris !!!

    Je vais voir la Bretagne et Paul va se joindre à moi !

    Florence

    6
    Samedi 22 Juillet à 18:26

    J'ai bien fait de revenir sur ton blog j'ai raté pas mal de superbes reportages... j'aime tes cadrages avec derrière l'arbre le dernier Paris Match !! tu étais dans le vif de l'action aussi Albert, bravo !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :