• Une Baleine dans le Midi (3 et fin)

    18 septembre 2019 : la visite des salins de la Baleine à Aigues Mortes touche à sa fin.

    -=-=-=-

    Une Baleine dans le Midi (3 et fin)

    Il s'agit bien de montagnes de sel. Difficile à croire, mais après traitement ce tas gris sale deviendra ce beau sel tout blanc qui accompagne nos plats. 

    -=-=-=-

    Une Baleine dans le Midi (3 et fin)

    De biens grosses machines sont au travail, un peu comme lors de la construction d'une autoroute.

    -=-=-=-

    Une Baleine dans le Midi (3 et fin)

    L e cristallisoir, là où la magie opère, là où l'eau va disparaître.

    -=-=-=-

    Une Baleine dans le Midi (3 et fin)

    L'endroit est un havre de paix pour de nombreuses espèces d'oiseaux dont les flamants qui se délectent des crevettes qui elles mêmes se sont nourries de la micro algue, la Dunaliella Salina donnant cette fameuse teinte rose.

    -=-=-=-

    Une Baleine dans le Midi (3 et fin)

    Inlassablement, ces magnifiques oiseaux, les pattes dans l'eau sont en quête de nourriture.

    -=-=-=-

    Une Baleine dans le Midi (3 et fin)

    Ce  jour-là, la nature m'a autorisé à lui tirer le portrait. Et sur ce coup-là, je ne peux que lui dire merci.

    -=-=-=-

    Une Baleine dans le Midi (3 et fin)

    Un endroit qui semble être marqué par la désolation mais qui en fait est d'une grande richesse.

    -=-=-=-

    Une Baleine dans le Midi (3 et fin)

    Une dernière photo, pas très nette, de la cité d'Aigues Mortes, devant laquelle des oiseaux se prélassent.

    -=-=-=-

    Mais au fait,  pourquoi la Baleine?

    Icone légendaire des animaux marins, la Baleine fut choisie pour représenter/défendre le sel de mer face au Lion, roi des animaux terrestres, symbole du sel de terre raffiné de la région Franche-Comté. C'est le dessinateur Benjamin Rabier, le célèbre illustrateur de  "La Vache qui rit", qui dessina la première baleine en s'inspirant de l'aventure d'un de ses personnages fétiches: Gédéon traverse l'atlantique.

    -=-=-=-

    À bientôt

     

    « Une Baleine dans le Midi (2)Les moules de Thau (1) »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 07:34

    Tout a une fin, mais quelle FIN !  impressionnant ce tas de sel, j'aime ces flamands roses à la recherche de leur nourriture et puis cette lumière qui perce les nuages est vraiment de toute beauté, merci et bravo Albert.

    2
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 13:02

    bonjour Albert , ah oui beau reportage photos ! la 3 j'aime +++++ , et la 6  waouh  ,  et un site à re découvrir un jour !  beau weekend a+

    3
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 21:21

    Bonsoir cher Albert

    C'est vrai que c'est époustouflant de voir ce tas bien sale se transformer en un beau blanc, j'ai beaucoup aimé ton reportage, une belle fin ...Où allons nous aller maintenant...suite au prochain  voyage en photos...

    Chez moi c'est fini aussi, demain je changerai aussi.
    Pour la question que tu m'as posée, par le passé, j'ai toujours travaillé en manuel mais maintenant, l'âge étant venu et surtout ros problème de vue, je travaille un peu plus en automatique, les oiseaux qui volent assez en haut, je joue sur la vitesse .

    En manuel, les réglages sont plus recherchés et tu joues plus avec les iso et la balance des blancs. Mais honnêtement, les boitiers sont tellement sophistiqués que tu peux travailler en auto surtout quand tu as besoin d'un instantané sur le vif, je crois avoir répondu à ta question.

    Bonne soirée mon ami et gros bisous à vous deux 

    Méline

    4
    Samedi 28 Novembre 2020 à 10:51

    La surface des eaux se " blusche" de rose , comme les pommettes d'une jeune-fille

    et c'est au " cristallisoir"  que se découvre l'inestimable trésor !

    Belle fin de semaine ensoleillée ,je t'embrasse

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Samedi 28 Novembre 2020 à 11:20

    Bonjour,

    Décidément , le charme opère !

    La 6 et la 7 sont particulièrement belles !

    Bises .

    6
    Samedi 28 Novembre 2020 à 16:00

    C'est un beau reportage Albert.
    C'est vrai que cette montagne grisâtre n'est pas trop sympathique. Puis les gros camions n'ont rien de poètiques.
    Heureusement du rosé, des flamants et une belle lumière sont là.
    Merci à toi pour les explications. Bises

    7
    Dimanche 29 Novembre 2020 à 10:56

    Coucou Albert,
    Je suis remontée sur tes derniers articles de cet endroit que je connais très bien.
    Tu en as fait de jolies photos.
    Les couleurs des salins sont souvent fantastiques et tu le montres bien.
    Bises et à bientôt

    8
    Lundi 30 Novembre 2020 à 10:34

    Bonjour Albert

    C'est le fin d'une série d'articles très intéressants pour moi, une jolie découverte. Ta photo des rayons de soleil qui se font un passage dans les nuages est magnifique.

    Amitié d'Hervé

    9
    Lundi 30 Novembre 2020 à 20:48

    Bonsoir cher Albert

    J'espère que tu as passé un bon week-end, quand à moi j'ai rempoté toutes plantes d'appartement , j'ai le dos cassé.

    KIl me plait de revoir ton reportage qui m'a vraiment épatée; excellent reportage .

    Bonne soirée mon ami et plein de gros bisous à vous deux.

    Méline

     

    10
    Mercredi 2 Décembre 2020 à 16:03

    Magnifique reportage sur le sel de Camargue avec de très beaux clichés. Amitiés .

    11
    Mercredi 2 Décembre 2020 à 23:19

    Bonsoir cher Albert 

    J'espère que tu vas bien 

    Je reviens m'imprégner de ce tas de sable gris et de le voir blanc sur notre table...étonnant !

     Bonne soirée mon ami et gros bisous à vous deux 

    Méline

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :