• Qui croire?

    Ce soir,  j'ai voulu m'amuser un peu et montrer pourquoi à partir d'une photo, il ne faut pas forcément encenser les  photographes,  enfin certains... et surtout croire ce que  l'on voit !

    -=-=-=-

    Qui croire?

    Voici  donc une  photo quelconque prise depuis mon appartement de vacances en sept 2017.

    Le soleil se couchait et quelques pêcheurs étaient sur un îlot pour se  livrer  à leur  passion.

     Cette  photo n'a pas été retouchée et elle correspond à ce que je  voyais.

    -=-=-=-

    Qui croire?

    A présent, la même photo pour mettre en valeur le coucher de soleil où l'on voit qu'effectivement il est beaucoup plus présent que précédemment mais l'effet contre-jour a disparu.

    -=-=-=-

    Qui croire?

    Toujours la même photo. Avec une technique employée par certains pour cacher le défaut d'éclairage et surtout pour mieux faire passer une émotion  (...) sous couvert de rendu artistique !

    -=-=-=-

    Qui croire?

    Et enfin,  le summum de la tromperie avec ce cliché où tout ce qui gêne a été supprimé (maladroitement dans mon cas, mais c'était pour l'exemple)

    -=-=-=-

    Alors que faut-il penser de certaines photos que l'on découvre ici ou là, surtout sur les réseaux sociaux...
     J'avoue ne pas avoir un avis tranché. Mais la chose qui me gêne, c'est que le photographe n'indique que très rarement qu'il retravaille profondément ces photos. Je ne parle pas ici des petites retouches de netteté, de luminosité ou de redressement et recadrage...

    Et dans ce cas,  je ne verrai plus une photo mais une image comme on regarde une peinture ou un dessin.

    -=-=-=-

     A bientôt

    « Devant les photos.- 2 Occitanie 2017 - sable et vagues..lettes »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Février à 23:44

    Tu as tout à fait raison Albert !

    Tu sais que j'étais artiste peintre. Un journaliste avait écrit  en parlant de mes oeuvres : "Du rêve dans la réalité ou une réalité de rêve "  .  J'ai gardé ce besoin d'enjoliver la réalité comme je le faisais avec mes créations . Donc, si je le peux, je supprime ce qui ne me plait pas, si non, je ne montre pas la photo.  Mais comme je n'ai qu'un petit logiciel, qui ne fait pas grand-chose tout seul, je le fais moi-même et je trouve que c'est bien mieux. Je ne vois pas l'intérêt d'arranger une photo en cliquant sur un bouton. Je préfère me donner du mal, comme lorsque je dessinais et peignais. Mais faut-il que je mette à chaque fois que j'ai un peu bidouiller ? Tu vois, la photo que tu as prise serait parfaite s'il n'y avait pas le gros carré. Mais il n'y avait que lui à supprimer. Le lampadaire est très bien là où il est et  surtout les herbes du 1er plan qui apportent beaucoup de charme et de la profondeur au paysage.

    Au début je devais bidouiller beaucoup plus que maintenant. J'ai fais des progrès et mes photos ont de moins en moins besoin d'arrangements, à moins que je le fasse exprès, par plaisir, ou pour me mettre dans le décor. De toute façon je ne bidouille pas mes photos pour tromper, mais pour me faire plaisir et je pense pour vous faire plaisir à vous aussi !  De toute façon, je ne suis pas photographe.

    Tu me fais toujours des compliments, alors que toi, tu es un vrai photographe, même lorsque ton APN délire !

    Là vois-tu, je préfère vraiment ta vraie photo  (sans le carré),  et je n'aime pas du tout tes modifications. Surtout les ciels orangés !!!

    Mes 4 bises bretonnes Albert et bonne nuit !

    Florence

    2
    Philippe Debiève
    Vendredi 9 Février à 08:19

    Bonjour Albert, en achetant un problème de retouches photographiques, certain(e)s s'y prennent au jeu... question de choix ! perso, juste une balance des blancs correcte et c'est tout. A bientôt...

    3
    Vendredi 9 Février à 08:31
    Pastellle

    Pourquoi parler de "croire" ? Quand on regarde une photo, sauf si elle est documentaire ou journalistique, l'important n'est pas de croire ce qu'on voit, mais d'apprécier et  admirer, ou pas, la photo. Personnellement mes yeux sont plus contents avec la dernière photo, car comme Florence le carré gris me gênait. Et je préfère l'idée de ces deux personnes un peu perdues dans la nature qu'en ville sous un lampadaire. Qu'importe que tu aies "triché"pour obtenir ce résultat, l'important c'est ce que tu donnes à voir. Tu pouvais d'ailleurs obtenir la même chose en te rapprochant et en passant devant le lampadaire. Mais si ce n'était pas possible, alors le bidouillage permet d'arriver à ce même rendu. 

    Peut être est ce ton esprit de journaliste qui est choqué. Mais il faut laisser la place à celui du photographe. ;)

     

    4
    Vendredi 9 Février à 09:13

    Bon jour Albert,

    Je ne suis pas une fan de l'activité du post-traitement (je m'ennuie devant un logiciel), je préfère avoir appris et continuer d'apprendre à réaliser mes photos telles que je les attends à la prise de vue et avoir la satisfaction de découvrir mes clichés bruts de capteur, d'autant que je m'adonne principalement à la photo naturaliste. Pour autant, parfois, j'aime utiliser des filtres qui modifient sensiblement ce que mes yeux ont vu dans certaines circonstances, et même jouer avec les matières. Mais ce qui m'amuse vraiment c'est de faire ces choses là à la prise de vue, d'envisager le résultat, d'essayer et de voir ensuite ce qui fonctionne ou ce que je dois corriger.

    Cependant, certains sujets s'y prêtent très bien comme la photo portrait, l'urbex ou le paysage, selon moi.
    Je vais te donner un exemple concret ICI ou le photographe à le talent pour réaliser ses prises de vues car aucun post-traitement ne peux changer cela, mais retravaille ses photos.
    Là ou j'apprécie, c'est que non seulement il est clair et ne prétend pas ne pas le faire, mais en plus, il offre ses tutos pour ceux qui veulent apprendre ces techniques.

    Ce qui me choque personnellement, ce ne sont pas les personnes qui post-traitent leurs photos pour présenter des images (et sur les mots je te rejoins) ce sont les personnes qui prétendent ne pas le faire et d'ailleurs si tu dis "joli post-traitement",  argumentent en disant ne pas savoir le faire ;-) Là il y a mensonge.
    Photographe et retoucheur photo sont deux métiers différents, on peut faire un choix selon ses envies ou être l'un et l'autre, le tout étant que les choses soient claires.

    Je ne pense pas, étant journaliste, que tu ais fait cette découverte récemment, les "faux" en  journalisme ne datent pas d'hier, et même bien avant le numérique. Ma maman était Chromiste offset, à son époque les scanners et logiciels n'existaient pas, et elle retravaillait beaucoup de photos de couverture de disques entre autres. Je peux t'assurer que les retouches existaient déjà comme par exemple, supprimer au pinceau toutes les taches de rousseur du chanteur Sacha Distel. Il s'agissait donc bien déjà d'un "faux".

    Voilà donc mon avis sur le sujet. La retouche est une activité dans laquelle je ne me régale pas (il m'arrive tout de même de jouer du photoshop et j'adore essayer de comprendre comment certaines personnes obtiennent leurs résultats), pour autant, si ce que l'on me présente est réussi, je n'ai aucune raison de ne pas l'apprécier si je trouve que c'est une belle image qui me touche. 

    Et puis il faut dire qu'aimant apprendre, découvrir les capacités de retouche de bons logiciels est fascinant.
    Maintenant comme tu le dis, dans ce cas, il ne faut pas se demander s'il faut croire ou non, juste se demander si ce que l'on voit nous plaît ou pas. Et si la personne annonce la couleur, si j'ose dire", et bien là je dis vraiment bravo car il a su allier la qualité de la photo (à mon sens un post-traitement ne peut être bon que si la photo est bonne à la base) et la retouche photo. Là ou le post-traitement devient calamiteux c'est quand c'est mal fait, quand cela se voit, ou, et c'est la majorité des cas, quand c'est fait dans l'idée de rattraper une photo ratée à la base. 

    Pour ta photo, j'avoue que j'aime mieux sans le lampadaire,  et il était peut-être possible de l'éviter à la prise de vue. Tenter de bien choisir le cadrage et éviter les "parasites" est une des premières choses tout photographe devrait apprendre avant d'appuyer sur le déclencheur (mais ce n'est pas le cas, même dans les clubs photos où l'on parle beaucoup plus du matériel qui vient de sortir, de son prix, du post-traitement ou d'expo plutôt que de technique photographique en prise de vue). Parfois on peut éviter un parasite, parfois pas, dans ce cas, soit on peut intervenir en post traitement si l'on tient réellement à réaliser le cliché, soit on ne déclenche pas car on sait que ce sera raté. C'est mon cas si par exemple j'ai un brin d'herbe qui passe devant une aile de papillon ou de libellule, ou encore une branche devant la tête d'un oiseau. 

    Bises et bonne journée à toi.


    5
    Vendredi 9 Février à 11:56

    bonjour Albert

    peu importe du moment que les photos sont bien à soi et non volées comme on a vu récemment .

    j'aime bien regarder les belles photos des revues sans pour autant être innocente quant aux retouches . 

    6
    Samedi 10 Février à 16:35

    Re Bonjour Albert,

    Effectivement tu peux prendre n'importe quoi comme photo et être dans "le Vrai". Je me souviens d'un commentaire que j'avais écrit à un ami blogueur. Cet ami,parcourt la France avec son CC et fait des photos de tous les villages et endroits visités. Il avait fait une entrée de village. L'endroit était très pittoresque, beau à souhait mais il y avait sur la droite une poubelle. Je n'ai pu m'empêcher de lui en faire la remarque. Sa réponse .... "Bien, la poubelle était là ... alors pourquoi l'enlever ? Au moins les gens savent qu'il y a une poubelle" !!!!!

    Bon, nous n'avons pas tous et toutes les mêmes sens artistiques.

    Par exemple sur ta photo ce qui me frappe c'est ce lampadaire et ce panneau sur la droite. Pourquoi ne pas l'éviter ? Pour moi c'est laid et sans intérêt.

    Recadrer ta photo aussi pour enlever l'herbe du bas qui n'apporte rien au cliché. Puis enlever un peu de hauteur du ciel pour en faire plus une panoramique.

    Tu vois, malgré moi "je te trafique ta photo" .... et pour moi, il n'y a rien de laid à cela.

    Personnellement, je recadre souvent mes photos. J'évite tous les pylônes, remonte pentes, panneaux et fils électrique. Il m'arrive de mettre un peu plus de lumière. Tout est une question de doigté et déjà une photo doit être bonne pour recevoir un "p'tit coup de maquillage" !

      • Samedi 10 Février à 16:39

        Bonjour Elisa, 

        Merci pour tes remarques mais en voyant  le reportage suivant, tu as eu l'explication de la photo avec le lampadaire... 

        Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :