• Nans sous Ste Anne - Au cœur de la Taillanderie - Part 2

    10 octobre 2020 : La visite de la taillanderie se poursuit pour découvrir un patrimoine industriel révélateur d'une certaine époque et d'une façon de vivre et surtout de travailler

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la Taillanderie - Part 2

     Élément indissociable de l'usine, la forge.

    =-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la Taillanderie - Part 2

    Enclume, marteau, pince, outils indispensables pour façonner des outils.

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la Taillanderie - Part 2

    Un petit  martinet, un de ceux qui permettait la finition et l’aiguisage dans un petit atelier où toutes les machines tournent avec la force d’une turbine. Ici le martelage à froid avec le petit martinet de 10 kg qui frappe à 500 coups minute (à comparer aux martinets du reportage précédent d'un poids de 250 kg et frappant le métal à la cadence de 150 coups par minute.) L'entraînement n'est plus avec une roue à came, mais une courroie que l'on voit à l'arrière.

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la Taillanderie - Part 2

    Il s'agit là d'un travail de précision.

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la Taillanderie - Part 2

    Un travail rythmé par le mouvement du martinet, celui-ci ne retombant jamais à la même place sur la faux.

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la Taillanderie - Part 2

    C'est le ruisseau dit de « l'Arcange » qui fournit grâce à un aqueduc, l'eau nécessaire au fonctionnement de la roue actionnant les soufflets de forges.  

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la Taillanderie - Part 2

     

    Sur ce croquis (Source Wikipédia), on comprend mieux le système mis en place : l'eau arrive en eau et fait tourner la roue à aube, laquelle par de nombreux engrenages entraînent  deux soufflets de forge, suspendus et fonctionnant en alternance. Ils délivrent ainsi en continu par l'intermédiaire de tuyauterie de l'air aux forges situées à l'étage inférieur.

    -=-=-=-

    En espérant vous retrouver demain pour la suite et la fin de ce reportage.

    -=-=-=-

    « Nans sous Ste Anne - Au cœur de la Taillanderie - Part 1Nans sous Ste Anne - Au cœur de la Taillanderie - Part 3 et fin »

  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Octobre à 09:58

    Bonjour ,

    Voici une série assez masculine ( je ne devrais pas dire ça , ce n'est pas dans l'air du temps !).

    Bravo pour le choix et la précision et l'ambiance  de tes photos  toutes baignées de l'amour du tavail bien fait!

    A bientôt !

    2
    Samedi 24 Octobre à 16:40

    Bonjour cher Albert

    Ton analyse,  tellement aérée et tellement pointue, nous aide à imaginer le fonctionnement, peut-être difficile à comprendre, mais cette série de clichées ponctuent bien la maneuvre ...ceci dit avec un peu d'humour "tu te rends compte comme je suis maligne j'ai tout compris"  hi hi hi, allez  redevenons sérieux...merci mon ami pour ce reportage très intéressant j'attends demain pour la suite...des cerveaux ceux qui ont inventé ce système.

    Bonne journée mon ami et gros bisous à vous deux
    Méline

    3
    Lundi 26 Octobre à 18:46

    Le travail des artisans c'est de la mémoire vivante ! ha mon père serait content de visiter cet endroit, il poserait certainement "mille question", il a aussi une forge chez lui car il était et est encore bien bricoleur à 86 ans ! merci Albert...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :