• Nans sous Ste Anne - Au cœur de la Taillanderie - Part 1

    10 octobre 2020 : Un reportage un peu technique dans l'antre d'une usine bien spéciale : la Taillanderie de Nans sous Ste Anne dans le Doubs.

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la taillanderie - Part 1

    Voici le bâtiment aujourd'hui musée, d'où sont sortis des milliers d'outils agricoles depuis 1828, jusqu'en 1969.

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la taillanderie

     Un outil industriel exceptionnel qui fonctionne uniquement par la force de l'eau

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la taillanderie

    Un ensemble de roue à augets et de couronnes en fonte, système de 17 tonnes, actionne des martinets de 80 à 150 kg.    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la taillanderie

    Et pour faire quoi tout ce matériel ? Tout simplement pour fabriquer des lames de faux.

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la taillanderie

    Au début, était le lopin d’acier d’une quinzaine de centimètres (dans la main du  guide) et à la fin, une lame de faux de soixante-dix centimètres.

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la taillanderie

    Les  marteaux vont servir à ébaucher les outils qui seront fini sur les enclumes dans la forge traditionnelle. On peut distinguer les cames sur les roues à l'arrière des marteaux. Les cames en appuyant sur le bout du tronc, font remonter le marteau. En fin de course de la came, le marteau chute par son propre poids et le processus se renouvelle.

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la Taillanderie - Part 1

     Voici un schéma trouvé sur le net.

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la taillanderie

    Les roues sont mues par l'eau comme on en voit dans les augets, à gauche.

    -=-=-=-

    Nans sous Ste Anne  - Au cœur de la taillanderie

    On pourrait croire que l'eau qui actionne ces roues, passe par en-dessous comme dans un moulin à eau traditionnel. Mais en fait l'eau, par un système de canalisation provient d'une chute d'eau artificielle et entraîne les roues par le haut.

    -=-=-=-

     À bientôt, pour la suite, bien entendu.

     

    « Pas tout à fait l'automne. Nans sous Ste Anne - Au cœur de la Taillanderie - Part 2 »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Octobre à 09:42

    Bonjour cher Albert 

    Encore un reportage bien intéressant, dans ces musées nous apprenons tant de choses...Ces outils datent mais il faut le savoir.

    Une chute d'eau artificielle pour actionner la rous...va savoir !

    Merci mon ami pour nous éclairer par tes clichés.

    Bonne journée et gros bisous 

    Méline

    2
    Vendredi 23 Octobre à 18:48

    bonsoir Albert , ah oui ce moulin est superbe et toutes tes photos nous permettent de le découvrir  on aime ce musée  !! et ce village on le connait !

    beau weekend a+

    3
    Vendredi 23 Octobre à 20:48

    Bonsoir très cher Albert

    Toutes mes excuses pour la faute que j'ai faite "la roue", je ne me relis jamais, c'est une erreur !

    Demain soir, nous serons en "couvre feu", le monde est fou et marche sur la tête.

    Bonne soirée mon ami et gros bisous à vous deux

    Méline

    4
    Lundi 26 Octobre à 18:43

    Whaouw, j'adore ton reportage Albert !! sais-tu que j'utilise encore à l'occasion une faux dans le jardin de mon père ? je vais voir la suite...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :