• Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Avec ce titre tiré d'une célèbre chanson, je voulais rendre hommage aux Pyrénées qui m'ont  accueilli, à l'aube de mes 10 ans, par deux fois en colonie de vacances.

    Alors de passage dans la région,  j'ai voulu revoir ces endroits gravés à présent dans mon souvenir.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Pour ce passage dans les Pyrénées, le temps n'a pas été avec moi. Nuages et pluie m'ont accompagné.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Le gave de Pau continue de couler, serpentant entres les montagnes. Combien en aurais-je fait de barrages sur les multiples petits ruisseaux, plus  haut, qui concourent à faire de lui, ce  qu'il est?

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Le gave de Pau, bondissant, jaillissant, qui sait se faire douceur pour accueillir les baigneurs mais qui peut aussi être tel un cheval fou ...

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Sa beauté sauvage, à l'image des montagnes qui l'entourent, m'a toujours attiré.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Enfin le but et le bout du chemin : Gavarnie. Malheureusement, tout est bouché.

    Il ne me reste plus qu'à imaginer le petit Astazou, le pic du Marboré, le pic Brulle, le pic de la Cascade, l'Epaule, la Tour et le Casque du Marboré.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Oui, les nuages s'accrochent sur les sommets. Pour le coup, je me sens frustré...

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Ce bâtiment qui fut jadis la colonie de vacances où j'ai passé deux séjours, est aujourd'hui un hôtel.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Sur la route du cirque de Gavarnie. Combien de fois l'ai-je parcourue en compagnie de randonneurs et touristes qui eux cheminaient à dos de mules... Il y a toujours des mules. Mais  les touristes pour un temps, ont déserté l'endroit en raison de la pluie.

    -=-=-=-=-

    Mes jeunes années courent dans la montagne...

    Petite consolation avec ces jonquilles en cette fin avril.  Des gouttes  d'eau comme les larmes de l'émotion de retrouver un lointain passé.

    -=-=-=-=-

     Abientôt .

     

    « Qui suis-je?Question de couleurs »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Juin à 06:21

    Même si le temps n'était pas avec toi Albert, les Pyrénées restent une très belle région de montagne et tes photos très chouettes. Bisous

    2
    Jeudi 22 Juin à 06:47

    Bon jour Albert,
    Je comprends fort bien que tu ais eu envie de retourner dans ces magnifiques endroits. Je ne m'en lasse pas, et j'y fila aussi souvent qu'il m'est possible.
    Merci pour ces belles compositions et pour la fraîcheur matinale trouvée au travers ta série de clichés.
    Bisous et bonne journée

    3
    Jeudi 22 Juin à 16:39

    Bonjour Albert, très belle série qui fait envie... même si la météo n'était pas au rendez-vous elle amène de la fraîcheur que nous n'avons plus actuellement, ici c'est l'enfer du Nord !! peu habitué à de telles températures nous subissons comme beaucoup de personnes la sécheresse, à bientôt.

    4
    Jeudi 22 Juin à 18:24
    Pastellle

    Nuages et pluie font partie intégrante des Pyrénées, et tes photos sont superbes comme ça ! 

    Un coup de coeur particulier pour les deux premières. 

    5
    Vendredi 23 Juin à 07:33

    même avec un temps bouché c'est beau . je ne connais pas cet endroit mais j'ai vu des photos dans une revue et ça donne bien envie d'aller voir de plus près .

    la 6 pour moi est très belle .

    6
    Dimanche 25 Juin à 14:12

    Malgré la pluie et le temps maussade tes photos sont très belles. Elles ont du caractère.

    Sous un grand ciel bleu cela ne donnerait pas du tout le même tempo !

    Tout est beau. Bises

    7
    Mardi 4 Juillet à 18:42

    Coucou cher Albert !

    Me revoilà sur les chemins des blogs et j'en suis bien heureuse. Ils serons parfaits pour mes pieds malades...

    Merci pour ton commentaire qui complimente ma "carte postale". Oui, je sais !... Et malheureusement, dans l'ensemble, les photos que j'ai prises de "ma" ria, ne sont ni très bonnes, ni très originales...

    Les tiennes, par contre, sont de très bonnes qualités, mais de cela je ne suis pas surprises ! Le gave de Pau m'enchante et je suis ravie de le revoir avec "tes yeux". Le ciel gris ne l'enlaidit pas du tout bien au contraire, je lui trouve beaucoup de charme. Tes jeunes années (merveilleuse chanson) n'ont pas pris une ride !

    Maintenant je vais commenter tes autres articles, à tout de suite

    Florence

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :