•   

    A présent, je vous invite à me suivre sur les quais du Rhône. Tout au bout là-bas, des couleurs apparaissent encore imprécises, diffuses...

    Lyon ou la symphonie des couleurs : Pont Lafayette

    Entre elles et moi, la passerelle du collège,  que  je dépasse pour aller de l'avant,  attiré par les  lumières comme les insectes de  nuit :

    Lyon ou la symphonie des couleurs : Pont Lafayette

    Une pose pour immortaliser les  nuées, grâce  à un changement dans la vitesse et l'ouverture  : 

    Lyon ou la symphonie des couleurs : Pont Lafayette

    Puis ma course se poursuit, me dévoilant peu à peu  le secret...

    Lyon ou la symphonie des couleurs : Pont Lafayette

    Oui, des mâts et des oriflammes volant au vent et éclairés par des sources lumineuses de différentes couleurs alternativement. 

    Lyon ou la symphonie des couleurs : Pont Lafayette

    Les reflets dans le Rhône ajoutent à la magie du lieu.

    Lyon ou la symphonie des couleurs : Pont Lafayette

    En me retournant, je retrouve la passerelle du collège qui elle aussi, à sa façon,  contribue  à la fête des lumières.

    Lyon ou la symphonie des couleurs : Pont Lafayette

    Enfin  me voici au Pont Lafayette. Le vent agite les centaines de drapeaux. Et sur le pont,  l'enfilade crée comme un mur. Impressionnant

    Lyon ou la symphonie des couleurs : Pont Lafayette

    En détail, le montage sur le pont. Comme quoi, il n'est pas toujours besoin d'avoir de la haute technologie pour créer l'illusion... 

    Lyon ou la symphonie des couleurs : Pont Lafayette

     Et sans trucage photo,  on peut remarquer que seule la  lumière projetée sur les drapeaux fait la différence... Le changement est radical.

    Lyon ou la symphonie des couleurs : Pont Lafayette

    Après cette réalisation un peu en marge de ce que nous avons déjà vu, je vous emmène au théâtre. Rassurez vous,  j'ai déjà les  billets.

    A demain.


    8 commentaires
  •   

    Place Pradel, du côté de l'Hôtel de Ville et de l'Opéra. Ses escaliers, ses fontaines. Un lieu certainement agréable en plein jour. C'est la seconde fois que je la fréquente,  et toujours de nuit... Heureusement pour moi, et pour vous, certains  se sont amusés à  planter par endroits, des bouquets d'abat-jours. Et comme  par  magie,  les couleurs vont varier. En voici quelques exemples :

    Nous sommes tout d'abord accueillis par ce chardon géant :

     Lyon ou la symphonie des lumières : Place Pradel

     Puis les lampadaires géants éclairent de couleurs changeantes notre déambulation nocturne :

    Lyon ou la symphonie des lumières : Place Pradel

    Ce sont comme des bouquets  aux nuances  sans cesse renouvelées :

    Lyon ou la symphonie des lumières : Place Pradel

    Tantôt chaudes, tantôt froides, elles  intriguent, retiennent notre attention :

    Lyon ou la symphonie des lumières : Place Pradel

    Les fontaines  se prêtent au jeu et pour une fois eau et électricité font bon ménage.

    Lyon ou la symphonie des lumières : Place Pradel

    Puis  le blanc étincelant semble réveiller la place et lui conférer des allures de diamants...

    Lyon ou la symphonie des lumières : Place Pradel

    Image étrange,  prise à l'insu de  mon plein gré car certainement envoûté par la soucoupe volante que l'on voit ici ....  

    Lyon ou la symphonie des lumières : Place Pradel

    Allez, revenons les pieds sur terre. Une lampe rouge, symbole d'une maison bien particulière...? Certainement pas, mais  une  facétie des concepteurs !  NDLR : Interprétation  libre...

    Lyon ou la symphonie des lumières : Place Pradel

    Les monstres ont envahi Lyon. En voici un, sans doute débarqué de la soucoupe volante précédente...     Lyon ou la symphonie des lumières : Place Pradel

    Lyon ou la symphonie des lumières : Place Pradel

    Et en quittant la place Pradel,  un dernier regard sur ce chardon multicolore qui nous invite à descendre la rue de la République.

    Lyon ou la symphonie des lumières : Place Pradel

    Mais auparavant, nous allons prendre un bon d'air sur les quai du Rhône. Mais ça, c'est pour demain ...


    9 commentaires
  • Vouloir faire profiter tout le monde, enfin, ceux que cela intéresse de la Fête des Lumières  à Lyon, relève de la gageure. Il y a tant et tant de choses  à voir... Néanmoins  j'ai décidé  de vous en faire profiter un maximum. Il ne s'agit pas ici de faire de la recherche  photographique mais tout simplement de montrer. Alors j'ai choisi de vous faire voir en dix  photos  à chaque  fois,  quelques réalisations exceptionnelles,  qu'une seule photo à elle seule ne peut restituer .

    Commençons par la place des Terreaux . Sur trois façades différentes,  va se dérouler une comédie luminescente où même les acteurs projetés sur les  murs  joueront non sans humour avec la  lumière et les éléments du décor... 

    Lyon ou la symphonie des lumières : Les Terreaux

    Les artistes (ou  ouvriers?) ont décidé de démonter la façade. Et chaque morceau enlevé, se révèle être un miroir qui va jouer avec la lumière.

    Lyon ou la symphonie des lumières : Les Terreaux

    Puis nos joyeux drilles vont s'amuser à souligner de manière fluorescente, toute  l'architecture du bâtiment : fenêtres, portes, colonnes va ainsi être soulignée.

    Lyon ou la symphonie des lumières : Les Terreaux

    Et l'Hôtel de Ville prend alors une autre dimension ...

    Lyon ou la symphonie des lumières : Les Terreaux

    Tiens, un amoureux sans doute qui pour sa belle s'en va décrocher la lune... 

    Lyon ou la symphonie des lumières : Les Terreaux

    Las, le malheureux dans son empressement laissera échapper son trophée...

    Lyon ou la symphonie des lumières : Les Terreaux

    Malgré tout, ce sera la fête et on dansera sur les murs des bâtiments...

    Lyon ou la symphonie des lumières : Les Terreaux

    Et des portes de couleur s'ouvriront, laissant le passage à des jeunes filles ou à des jeunes  hommes (moi j'ai choisi la jeune fille..)

    Lyon ou la symphonie des lumières : Les Terreaux

    Enfin le titre de ce spectacle s'inscrira en lettres de feu au fronton de l'édifice...

    Lyon ou la symphonie des lumières : Les Terreaux

    Tandis que nos facétieux artistes (ou ouvriers) nous indiqueront gentiment la sortie.

    Lyon ou la symphonie des lumières : Les Terreaux

     Voici pour ce premier tableau, demain, une autre découverte plus statique mais tout aussi  lumineuse...

     

     

     

     

     


    11 commentaires
  •   

    De retour de  Lyon, j'ai encore dans les yeux le magnifique spectacle offert par la ville. Je  pense que  je n'aurai pas assez de qualificatifs pour décrire ce que  j'ai vu. Ensuite  il y a deux problèmes de taille, comme faire le le tri  dans les  270 photos restantes, après  un premier tri sélectif? Et puis surtout comment  vous faire vivre ces  spectacles , sans vous gaver?

     Alors aujourd'hui je vous propose un premier survol pour que  vous  vous fassiez une idée, pour le cas où rares seraient ceux qui n'auraient pas déjà vu ces  photos ici ou là.

    Pour nous accueillir, la façade de l'Opéra de Lyon, nous met dans l’ambiance :

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

     Nos pas  nous guident vers la Place des Terreaux  où les bâtiments sont constellés d'une  myriade de  points  lumineux en attendant le spectacle :

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

    Car les  murs vont s'animer...

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

    Nous traversons  la cour de l'Hôtel de ville  pour rejoindre la Place Pradel et ses drôles de réverbères...

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

    En suivant le Rhône, nous arrivons au pont Lafayette, garni de milliers d'oriflammes :

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

    Place de la Bourse, un coeur palpite et vibre d'une multitude couleurs :

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

    Puis  on redescend la rue de la République décorée comme un palais des mille et une nuits...

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

    Sur la Place de la République,  un dragon s'est installé

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

    Le théâtre des Célestins  n'échappera pas  à la main du dessinateur et en verra de toutes les couleurs :

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

    Sur la place Bellecour,  un salut à Louis XIV, sur fond de grande roue.

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

    Puis les quais de Saône revisités avec Fourvière en arrière  plan :

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

    Et pour finir, rendez-vous devant la cathédrale St Jean, à mon sens le plus beau des spectacles pendant 10 minutes...

    Lyon ou la symphonie des  lumières.

    Je n'ai pas tout vu par manque de temps, hélas.

    Mais de toutes ces manifestations, il me reste des images... que je me propose de partager avec vous, si vous le voulez  bien...


    16 commentaires
  • En prélude  à  mon prochain  post. Je vous laisse  imaginer.

    En prélude  à... 

    Mais quand sera ce prochain post,  je n'en sais rien, alors repassez plus tard pour voir...


    5 commentaires
  •   

    Bonsoir, 

     Je vais être passablement occupé pendant quelques jours avec en outre,  des absences. Je n'aurai guère le temps de poster des  photos (voyage à Lyon et à Paris). A mon retour, je devrais avoir de quoi alimenter ce blog.

    Et puis je ne me suis pas remis de  mon  week-end...   

    Occupé...

    Et je tiens à vous présenter mes compagnes ....

    de g à d : Laura, Clarisse, Manon, Amandine, Eloïse, Tyffany, Elisa.

    Et  je vais  vous  livrer  un secret : je pars retrouver Amandine (Miss Franche-Comté 2012 - Comité Miss Prestige National [Geneviève de Fontenay]) pour l'élection de Miss France, Comite Prestige National. Cette manifestaion se déroulera au Lido, lundi 10 décembre.   

    Voilà, vous savez tout, ou presque. Et vous comprendrez qu'il me faille du repos...  

    A bientôt

    Occupé...

     


    10 commentaires
  •   

    AVERTISSEMENT  : Au moment de  préparer ce post,  j'ai découvert  que le CCE2A (Collectif contre l'Exploitation et l'Expérimentation Animale) préparait une manifestation à Paris contre les cirques Pinder et Gruss, le  15.12.12. Je respecte les opinions de chacun et je n'entends pas faire de cet article, de la contre publicité à ce mouvement. Pour avoir parlé avec les propriétaires de ce cirque, j'ai estimé que je pouvais poster cet article qui n'a aucun caractère polémique. Encore  une fois, ces  photos ne sont que l'illustration de mes délires visuels

    ---------------------

    Un cirque est venu s'installer pour deux jours dans une petite ville  près de chez moi. Au départ,  je  ne  souhaitais  pas  m'en  servir  pour  illustrer un article  pour  mon blog.

     Mais voilà,  mon regard en a décidé autrement. Surtout quand  j'ai vu  le haut du chapiteau tout là-bas,  à travers les branches  dénudées.

    C'est le cirque sur mon blog.

    Je me suis donc approché de cet endroit qui pour beaucoup  symbolise encore la magie, l'émerveillement.

    C'est le cirque sur mon blog.

    Avec l'autorisation du propriétaire, j'ai pu me promener et faire quelques  photos. Pour moi, au delà du spectacle,  le cirque reste avant tout lié à une  immense machine qu'il faut monter et remonter  jours après jours. Et bien  peu  imaginent  la somme de travail que cela représente.

    C'est le cirque sur mon blog.

    Sans être  un grand cirque comme on en connait, celui-ci est quand même conséquent et 20 personnes vivent au cirque, mais aussi en essayant d'en vivre.

    C'est le cirque sur mon blog.

    Le Lydia Circus se veut être un cirque dans la plus pure tradition des saltimbanques. Les propriétaires sont les descendants de la célèbre famille Prien.

    C'est le cirque sur mon blog.

    Aujourd'hui, c'est la huitième génération de la famille Prein, qui  sillonne les routes de France. Le Lydia Circus possède en outre une particularité, à savoir que c'est avant tout une entreprise exclusivement  familiale. Et cela, le cirque le revendique  haut et fort.

    C'est le cirque sur mon blog.

    Que ces quelques images soient quelque part un hommage à ces nouveaux forçats de la route...

    C'est le cirque sur mon blog.

    Car pratiquement tous les soirs,  il faut remonter la toile  pour assurer un spectacle esthétique et de qualité que le public est en droit d'attendre.

    C'est le cirque sur mon blog.

    Et tous ces enfants de la balle n'ont qu'un souhait : être et demeurer  des marchands de  bonheur.

    C'est le cirque sur mon blog.

    Au faitn un cirque ce sont aussi des animaux. Les seuls félins  rencontrés sur place sont deux chats qui  font partie du spectacle, avec  des lamas, des chameaux, des ânes ou encore de chevaux... dont aucun ne semblait être en péril...

    C'est le cirque sur mon blog.

     J'aurais voulu vous faire rentrer sous le chapiteau.  Mais il était dans  l'obscurité et mon flash n'aurait pas suffi. Alors je vous laisse,  pour certains,  sur votre faim. Je n'ai moi-même pas assisté au spectacle. Mais  je suis sûr que le soir, des centaines d'yeux d'enfants se sont remplis d'étincelles.

    A demain  peut  être pour  un autre reportage.

     

     


    9 commentaires
  •   

    En fouillant mon disque dur, j'ai retrouvé ces photos du feu d’artifice du 14 juillet 2012 à Voiteur. Je ne les avais pas postées car à l'époque elles ne m'avait pas emballé... Il faut dire que les conditions dans lesquelles elles ont été réalisées sont particulières. En fait, je suis au belvédère de Château-Chalon, soit 200m au-dessus du pas de tir. Arrivé  à 21h30, je profite d'un ciel somptueux mais lourd de promesses...

    Par dessus  les feux d'artifice

    Passé 22h30, la nuit s'est installée mais mon souci porte sur le cadrage car je n'appréhende pas la hauteur à laquelle monteront les fusées. En temps ordinaire, on arrive à suivre les fusées quand elles montent. Là, je suis au-dessus et je n'ai aucune idée du lieu de l'explosion...

    Par dessus  les feux d'artifice

    200 m d'écart, c'est beaucoup et mes premières photos me le prouvent rapidement.

    Par dessus  les feux d'artifice

    Même une vision d’ensemble ne me satisfait pas. Il faut vite que je modifie mon angle de tir, pardon que je refasse  mes réglages...  

    Par dessus  les feux d'artifice

    Alors je zoome pour enfin obtenir des photos correctes.

    Par dessus  les feux d'artifice

    Le spectacle est  complètement différent de la vision que l'on a du sol :

    Par dessus  les feux d'artifice

    On surplombe les éléments...

    Par dessus  les feux d'artifice

    Je vous  épargne une grande partie  des  photos, car il faut bien l'avouer, dans ce genre d'exercice,  on en rate pas mal !

    Par dessus  les feux d'artifice

    Nous voici arrivé au moment du bouquet final... l'instant à ne pas manquer.

    Par dessus  les feux d'artifice

    Et enfin une dernière gerbe pour clore ce feu d'artifice.

    Par dessus  les feux d'artifice

    Au vu du temps actuel, je pense que vous êtes condamnés à subir mes vieilleries pendant quelques  jours. Alors à demain.


    7 commentaires
  • Que serait un carnaval sans confettis? une tarte aux fraises sans fraises...

    Certes les confettis ne sont plus ceux d'avant, car  à présent issus des stocks de papier usagé. Mais la joie reste la même, autant pour les jeunes que les moins jeunes. Alors à consommer sans modération.

    Le bras armé de la vengeance?

     

    Le geste auguste du semeur...

     Le geste auguste du semeur?

    C'est facile ainsi armé depuis un chateau-fort...

    Je sème à tous vents...

     Au diable l'avarice !

    Mieux vaut prendre cela avec le sourire..

    Bon, c'est bien beau tout ça, mais qui c'est qui va nettoyer... 

    Reportage effectué à Auxonne le 6 mars 2011.

    D'autres reportages à voir  ici :   

    Télécharger « carnaval-1-portraits-de-femmes.html »

    Télécharger « carnaval-2-du-bruit.html »

    Télécharger « carnaval-1.html » 


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique