• 20 août 2017 :  Suite de la fête du Maërl. L'instant tant attendu est arrivé. La mer est là. Les bateaux peuvent remonter jusqu'à la cale.

    S'agissant des mariés bretons,  j'ai privilégié au maximum, parmi toutes les photos et à quelques exceptions près, de présenter les couples. Même si la tentation a été grande de mettre en avant les embarcations si typiques qui les ont menés jusqu'ici.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 4

    Les premiers arrivants sont des accompagnateurs, marins bretons à n'en pas douter.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 4

     Quel que soit le type d'embarcation, c'est avant tout le plaisir de naviguer qui compte.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 4

    Les premiers mariés arrivent au port. La foule est présente des deux côtés du bras de mer.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 4

    Je l'aime bien cette photo pour l'atmosphère qu'elle restitue.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 4

     Et les bateaux défilent.  À peine le temps d'admirer les costumes. Il ne fait pas très chaud et le crachin a disparu.

     -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 4

    L'accostage n'est pas loin, il était temps d'affaler la grand voile, car mine de rien, le vent porte bien...

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 4

    Sur le quai, les festivités continuent en l'honneur des mariés et pour le plus grand plaisir du public.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 4

    Allez, un gros plan sur les costumes qui portent sur eux l'histoire d'un village ou d'un secteur précis de la Bretagne. 

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 4

    Il a fière allure avec tous ses pavillons, tout comme le vieux loup de mer que l'on voit à  bord.

    -=-=-=-

    À suivre, bien entendu et à bientôt. Kenavo

    -=-=-=-


    5 commentaires
  • 1er septembre 2018 : Je vous avais proposé il y a un certain temps, un reportage à Ornans ici et . Nous allons reprendre la route au fil de cette magnifique rivière qu'est la Loue.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Passage  à Cléron. Voici son imposant château-fort datant du  XIVe siècle, remanié et agrandi aux XVe et XVIIIe siècles. Demeure privée aujourd'hui.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Un  changement d'appareil pour mieux apprécier cette maison forte bâtie en 1320 par Humbert de Cléron, vassal du Comte de Bourgogne, pour protéger le passage à gué sur la Loue.-=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Le pont qui permettait à la ligne à voie métrique dite du Tacot, de relier Besançon à Pontarlier. Ouverte en 1910, elle fut fermée au début des années 50. 

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Un regard sur cette eau limpide où se reflète le pont du Tacot.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Du coup,  j'ai remonté la Loue. Après Cléron, nous voici à Vuillafans. La rivière est un paradis pour les pêcheurs à la mouche. Malheureusement, la Loue est trop souvent polluée.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

     Ce vieux pont a du en voir passer des crues. Pourtant, il résiste.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

     L'architecture des fenêtres témoignent du passé de cette maison et de son ancienneté.

    -=-=-=-

    Au fil de la Loue - Cléron et Vuillafans

    Avant de quitter le village, une vue des maisons sur la Loue qui comme à Ornans, ont des avancées caractéristiques sur la rivière.

    -=-=-=-

    À bientôt


    6 commentaires
  • 20 août 2017 : Toujours à Pont Callec en attendant les bateaux des nouveaux mariés... 

    -=-=-=-

    BZH  2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 3

    14 h 14 : La  marée n'est toujours pas remontée. À se demander si elle vient jusqu'ici !

    -=-=-=-

    BZH  2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 3

    Pour passer le temps, on joue aux quilles bretonnes. Il faut lancer la boule ou plutôt faire rouler la boule sur le mur en bois, à droite qui est arrondi et qui va renvoyer la dite boule vers les quilles et en faire tomber un certain nombre ou pas.

    -=-=-=-

    BZH  2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 3

     Pendant ce temps, d'autres préfèrent le folk et la danse.

    -=-=-=-

    BZH  2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 3

     Public et danseurs des groupes folkloriques se mêlent.

    -=-=-=-

    BZH  2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 3

    Le bagad Adarre de Plougastel assure l'animation.

    -=-=-=-

    BZH  2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 3

    C'est un bel ensemble qui a su conquérir le public et les nombreux touristes présents.

     -=-=-=-

    BZH  2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 3

    Sauf erreur de ma part, il s'agit là d'un ensemble de cornemuses et non de binious. Le biniou est typiquement breton, mais beaucoup plus petit et ne possède que deux bourdons. (tuyaux extérieurs).

    -=-=-=-

    BZH  2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 3

    Autre instrument indissociable du bagad, la bombarde.

    -=-=-=-

    BZH  2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 3

     Quant à la grosse caisse, indispensable pour marquer le rythme, elle permet d'afficher l'origine du groupe et rappelle que Plougastel est la capitale de la fraise.

    -=-=-=-

    BZH  2017 : Pont Callec et la fête du Maërl . Part 3

    Il est 15 h 41. La mer est enfin là. Encore un quart d'heure d'attente et les premiers bateaux arriveront.

    -=-=-=-

    Alors à bientôt pour le défilé.

     Kenavo


    4 commentaires
  • 25  mai 2018 : Dans l'épisode précédent au Grau du Roi, je vous avais laissé avec un avion au ras des  vagues. 

    Je reconnais que cette série n'apportera rien aux amoureux des beaux paysages. Mais  pour moi, elle représentait un défi : à savoir réussir des photos d'un objet volant avec un objectif  70 x 300, en mise au point manuelle et sans trépied.

     Je laisse les spécialistes juger...

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

    L'avion semble se poser sur la jetée. En fait, il amerrit pour prendre de l'eau dans ses soutes.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

    Puis il reprend les airs au nez et à la barbe des bateaux.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

    Un peu plus loin et plus haut, il va vider ses soutes comme il le ferait au-dessus d'un incendie.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

    Le spectacle est magnifique. N'ayant pas l'occasion de voir cela dans le Jura, j'ai donc voulu l'immortaliser.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

    La maîtrise des pilotes est totale.  Et ce reportage me permet de rendre hommage à ceux qui durant l'été, prennent des risques immenses pour sauver les personnes, les biens et la  nature que d'autres, malheureusement, n'ont pas eu de scrupules à détruire.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

     Depuis 2017,  la flotte de Canadairs de la Sécurité Civile, a rallié la base de Nïmes-Garons, quittant Marseille-Marignane après 50 ans de présence en ce lieu. Ce qui explique que les entraînements se déroulent au plus  près de la base actuelle, soit au Grau du Roi en lieu et place du large de Sanary ou Cassis.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : En gros, de l'eau (2)

     Un dernier écopage  dans un environnement déroutant, ce qui à mon sens,  fait le charme de cette photo.

    -=-=-=-

    À bientôt pour retrouver la Bretagne.


    5 commentaires
  • 14 octobre 2017. Comme le temps passe. Ce jour là, le soleil est bien présent et m'invite à la promenade dans mon jardin qu'est le Jura !

    -=-=-=-

    Jura automnal

    Depuis la route de Ménétru le Vignoble, les vignes  de Château-Chalon virent lentement à l'or.

    -=-=-=-

    Jura automnal

    C'est peut-être le plus moment après les vendanges qui sont déjà loin.

    -=-=-=-

    Jura automnal

    Le rosier lentement perd de sa superbe. Planté en bordure de vigne, il atteste de la santé des sols.

    -=-=-=-

    Jura automnal

    Par la RN 5, on remonte les gorges de la Lemme

    -=-=-=-

    Jura automnal

    La végétation offre un panel de teintes automnales infinies.

    -=-=-=-

    Jura automnal

     Plus loin, le viaduc du Morillon, sur la ligne des Hirondelles (Dole - St Claude) est comme dans un écrin. Malheureusement pour moi, pas de train dans l'instant de la photo.

    - -=-=-=-

    Jura automnal

    Arrivée au but de mon voyage, à proximité du lac des Rousses où là aussi, la nature s'avance vers l'automne, plus encore que dans la vallée.

    -=-=-=-

    Jura automnal

    Voici enfin le lac aux eaux si claires.  Au fond la Suisse, avec le Noirmont  (1568 m).   

    -=-=-=-

     À bientôt pour une suite de ce voyage


    6 commentaires
  • 24 septembre 2017 : Bord de mer à Palavas. Après avoir vu arriver la brume de mer et m'être intéressé aux vaguelettes caressant la  grève, voici un petit état des lieux, non exhaustif,  hélas.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Débris naturels qui  font  l'univers  de la plage.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Le poète aurait-il perdu son inspiration et abandonné sa plume?

     -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Entre salinité et acidité...

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Finie la fiesta...

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Arme redoutable de destruction de la nature et de la faune.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Pendant ce temps, ils rêvent peut-être à un avenir dont l'horizon est incertain !

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Déchetterie ...

    Dernière illustration de la brume de mer

    -=-=-=-

    À bientôt de vous revoir... 


    4 commentaires
  • 16 septembre 2018 : Ayant  plusieurs reportages en cours, j'ai failli oublier la suite de celui-ci. Alors je m'y remets et vous invite à me suivre dans le dédale des petites rues de Chatillon en Diois.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Chatillon en Diois - 2

    Le caractère ancien est  particulièrement affirmé dans le vieux bourg agrémenté ici ou là, de plantes.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Chatillon en Diois - 2

    Là je trouve qu'ils y sont allés un peu fort.  Si "viol"  vient de  via, donc rue, le reste m'interpelle... Mais j'ai un bout d'explication : viol sans issue, certainement boueux, dont on ressortait "crotté"..

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Chatillon en Diois - 2

    En ville, on avait jadis sur les immeubles, "gaz à tous les étages". Mais ici on pourrait avoir l'heure à sa porte. 

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Chatillon en Diois - 2

    Encore une sympathique rue dont  la  verticalité des murs est à reprendre.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Chatillon en Diois - 2

    Le panier pour monter les courses à l'étage. Est-il seulement encore utilisé?

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Chatillon en Diois - 2

    La Placette, seule place du village jusqu'au XVI°siècle. C'est là qu'avaient lieu les marchés, les foires, les élections des représentants des  habitants.

     Elle devint placette de la Concorde sous la Révolution !  Sous le porche débute le viol des  Bernards (???). 

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Chatillon en Diois - 2

    Une demeure cossue agrémentée d'une belle vigne vierge.

    -=-=-=-

    Entre Drôme et Isère - Chatillon en Diois - 2

     

    Au dessus des voutes, s'élèvent des habitations, un moyen pour gagner de la  place.

    -=-=-=-

    À bientôt  pour la suite.


    6 commentaires
  • 20 août  2017 : On entre dans le vif du sujet à la fête du Maërl à Pont Callec. C'est l'heure du repas.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl. Part 2.

     Et fouette cocher. Désolé pour le flou, mais moi j'arrivais en courant et lui filait bon train... Je  ferai mieux la prochaine fois !

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl. Part 2.

     À la soupe ! Et là il est à peine midi. Et ça va durer jusqu'à 14 h.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl. Part 2.

    Sous les tentes de l'intendance, on ne chôme pas. Et le chapeau est de rigueur tant pour l'hygiène que pour reconnaître les bénévoles.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl. Part 2.

     Quand l'appétit va, tout va. Et les danseurs ont bien raison de se sustenter. L'après-midi sera long et chargé.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl. Part 2.

     Par chance, il n'a pas plu. Mais c'est bien connu, en Bretagne, la pluie ne tombe que sur les  c..s !

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl. Part 2.

    Pendant que les uns mangent, les autres chantent.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl. Part 2.

    Et le succès est au rendez-vous.  Il  faut dire qu'en Bretagne, la chanson de marin (ou pas) est une religion!

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl. Part 2.

    Un petit regard sur le magnifique travail réalisé sur ces coiffes.

    -=-=-=-

    BZH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl. Part 2.

    Je sais que ces coiffes correspondent à des régions, mais désolé pour les puristes,  je ne sais pas d'où venait ces jeunes fille bretonnes.

    -=-=-=-

    A suivre et à bientôt. Kenavo.

     PS  : Merci Florence  pour avoir remarqué ma faute de frappe. Erreur corrigée.

     


    7 commentaires
  • Le Grau est un terme occitan signifiant « estuaire » ou « chenal », dérivé du latin « gradus » signifiant « pas, degré » ou du gallo-roman d'origine gauloise « grauus » signifiant « grève, rivage sablonneux, plage » (source Wikipédia). Ça, c'est livresque. Mais le mieux, c'est d'aller sur place pour le vérifier.

    Alors, 25 mai 2018, une petite escale au Grau...

    -=-=-=- 

    Grau du Roi : en gros, de l'eau ... (1)

    D'évidence, le Grau du Roi est situé près de la mer. Les bateaux de pêcheurs en sont la preuve.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : en gros, de l'eau ... (1)

    La présence du phare me le confirme. On l'appelle à présent le vieux phare. Construit en 1828, il a cessé ses fonctions en 1869. Il est maintenant classé monument historique.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : en gros, de l'eau ... (1)

    Depuis la sortie du port, on a vue sur la côte héraultaise (ici on est dans le Gard) et notamment La Grande Motte et plus à gauche Carnon.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : en gros, de l'eau ... (1)

    Depuis le pont tournant, une photo carte postale. Je n'aime pas trop ce genre, mais bon... L'endroit est plein de restaurants. Et comme c'est l'heure je vais en profiter.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : en gros, de l'eau ... (1)

    Installé à une table au bord du canal, je profite du soleil. Un avant-goût de vacances en ce mois de mai. Mais je ne suis pas seul, il y a quelques mendiants.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : en gros, de l'eau ... (1)

    Petite promenade en bord de mer pour la digestion. Ce n'est pas la grande foule sur la plage.

    -=-=-=-

    Grau du Roi : en gros, de l'eau ... (1)

    Mais tout à coup, la vie s'arrête. Les regards se portent vers le ciel. S'agirait-il d'un remake de Pearl Harbor?

    -=-=-=-

    Grau du Roi : en gros, de l'eau ... (1)

    L'avion fait un premier passage. Du coup son numéro me rassure : 39 comme mon département : le Jura ! La fièvre retombe !

    -=-=-=-

    Grau du Roi : en gros, de l'eau ... (1)

     Mais que se passe-t-il? Après un second passage, l'avion semble vouloir se poser ou amerrir?

    -=-=-=-

    La suite très bientôt.


    4 commentaires
  • 20 août 2017 : Voici arrivé le terme de mes vacances bretonnes en 2017. Pour le dernier jour, je vais profiter d'une fête typique au sud de Plougastel-Daoulas. La fête du Maërl à Pont Callec (Pont Kalleg).

    Petit préambule : Le maërl est une algue qui pousse (pour faire simple) au large de la côte bretonne.  La Fête du maërl qui se tient tous les quatre ans, célèbre sa septième édition dans le petit port de Pont-Callec.  Mais le maërl ne pouvant plus être ramassé depuis 2010 (mesure de protection environnementale), la manifestation qui permettait de mettre en lumière le dragage du maërl et son utilisation, se donne une nouvelle orientation.  Il s'agit du mariage collectif ou mariage groupé qui a perduré jusqu'en 1927. En effet, jusqu'à cette date, tous les les mariages de l'année se déroulaient à une même date, généralement fin mars, avant que les travaux agricoles ne commencent. Jusqu'à 70 mariages pouvaient être célébrés en même temps.

    Les couples de mariés partiront du port du Tinduff vers le petit port de Pont-Callec, en milieu d'après-midi, à bord de vieux gréements profitant de la marée.

    -=-=-=-

    BAH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl.

    -=-=-=-

    BAH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl.

    Difficile d'imaginer que près d'une cinquantaine de bateaux seront là en fin d'après-midi...

    -=-=-=-

    BAH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl.

     Et pourtant... Mais auparavant, on va profiter un peu de la fête.

    -=-=-=-

    BAH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl.

     Quelques stands proposent des expositions de meubles bretons, comme ces curieux lits pour enfants...

    -=-=-=-

    BAH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl.

    Puis je découvre le chien gardien d'oies. 

    -=-=-=-

    BAH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl.

    Aux ordres de son maître, il a mené le groupe où il fallait. Un vrai travail d'équipe.

    -=-=-=-

    BAH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl.

    Du côté de l'aber, la mer est totalement absente. Il faut encore patienter.

    -=-=-=-

    BAH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl.

    Heureusement, en attendant, on peut profiter des répétitions du groupe de chanteurs bretons.

    -=-=-=-

    BAH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl.

    Un folklore breton bien vivant à la gloire souvent des hommes de mer.

     -=-=-=-

    BAH 2017 : Pont Callec et la fête du Maërl.

     Un autre aspect du folklore breton, c'est sans doute la tradition du repas en plein air... Je ne sais pas combien de repas ont été servis, mais c'est vraiment surréaliste.

    -=-=-=-

    À suivre et à bientôt. Kenavo.

     

     


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires