• 21 septembre 2017. Toujours à Palavas mais cette fois-ci sur le canal qui donne accès à la mer.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Sur les rives du canal, les bateaux de pêche sont amarrés. La vente est finie et tout est rangé.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Les images des ports de pêche sont toujours hautes en couleurs.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Seul, un dernier bateau a encore du poisson et les mouettes le savent bien ...

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Si elles sont sur l'eau, elles sont aussi en l'air où elles tracent un ballet  incessant.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Elles vont et viennent, poussant des cris et  guettant un lambeau de poisson rejeté par le pêcheur.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Adultes et  juvéniles sont présents quémandant pitance.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Et qu'un morceau soit lancé par dessus bord, c'est la ruée et surtout la loi du plus fort..

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Retour vers l'appartement, on passe au dessus du canal accompagné par une mouette.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Sur l'autre rive, même constat, l'activité est réduite à sa plus stricte expression.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    Tandis que de l'autre côté, un pécheur inspecte ses filets avant de repartir vers le large demain.

    -=-=-=-

    Occitanie  2017 : Le canal de Palavas

    J'ai cherché un temps les flamants roses. Les étangs leur sont propices mais par méconnaissance de cette partie de la région, je ne me suis pas aventuré dans les terres pour aller à leur rencontre.

    C'est donc depuis la départementale que j'ai tenté une photo. Mais mon 70 x 300 a été bien court... dommage. Peut-être aurais- je plus de chance un autre  jour ?

    -=-=-=-

     A bientôt dans une autre région.


    2 commentaires
  • L'aigrette de Palavas n'est pas un nouvel  échassier mais plus simplement une aigrette garzette vue au port aux pêcheurs de la cité héraultaise. Et  pour  une fois,  je  me suis  transformé en  photographe animalier, ce qui sur ce coup là, n'était pas difficile, tant que l'oiseau a daigné rester en place.

     Photos au 70 x 300.

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

     

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

    -=-=-=-

    L'aigrette de Palavas

    Pour le fun, une tentative de photo high key... Je dis bien, une  tentative ! happy 

    -=-=-=-

     


    7 commentaires
  • 9 août  2017. On reprend  la visite du  parc du château d'Arlay. Il faut à présent redescendre.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Un coup d'oeil  sur les vestiges de la chapelle aux fenêtres caractéristiques

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Sur le chemin de la descente,  on surplombe le boulingrin, cet endroit où l'on pratiquait des jeux de plein air.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

     Derrière moi, d'autres vestiges dont malheureusement  j'ai oublié la destination, peut-être la base du donjon du château.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Le chemin serpente de manière agréable sous les arbres. Un bonheur par forte chaleur.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    A présent  nous sommes en contrebas du boulingrin.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    A l'approche du  jardin des jeux.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Dans les parterres de  fleurs

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Il n'y paraît pas ainsi, mais voici l'échiquier et on distingue à l'arrière plan, les pièces du jeu façonnées en grillage.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Devant nous le carreau et au fond, le trèfle, avec encore une fois l'échiquier.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Juste avant  la sortie, un  petit coin super sympa que les hérons se sont appropriés.

    -=-=-=-

    Arlay - Un  passé bien présent - fin.

    Et un petit clin d'oeil à Monsieur le Comte Alain de La Guiche qui saura vous faire apprécier comme il se doit les vins du Jura, dont le domaine est producteur.

    Merci Alain pour ta gentillesse et ta serviabilité à chacune de mes visites professionnelles ou privées. 

    -=-=-=-

     


    6 commentaires
  • Quelques photos oubliées du mois d'août 2017, lors d'une visite au château d'Arlay,  chez mon ami  Alain de Laguiche, à l'occasion de la journée des Princes d'Orange.

    Il serait trop long de retracer l'histoire de ce vénérable domaine. Je ne peux que vous conseiller de vous rendre  ici  pour en savoir un  peu  plus.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    En cette journée de fête, beaucoup de monde pour profiter de la cour du château.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    Depuis la cour, on domine le "jardin des  jeux", ainsi appelé à cause des parterres fleuris en forme de jeu d'éched et de cartes à jouer.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    A présent, on part à l'assaut du sommet ... et de la forteresse. Un banc bien placé pour souffler un peu.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    L'allée  ombragée est pentue mais augure d'une belle découverte.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    En effet, on découvre un des magnifiques panoramas du lieu. Ici, vue sur la Chevance  d'Or en bas et Arlay à gauche avec son clocher comtois. 

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    On est presque au sommet. Nous voici à la porte de l'Epinette, vestige médiéval et  ouverture dans lemur d'enceinte du château féodal.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    Détail du mur et des archères ou  meurtrières qui servaient à défendre l'accès au château.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    Bien à l'abri des murs, on découvre la bergerie.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

     Une autre vue de la bergerie où paissent habituellement des chèvres.

    -=-=-=-

    Arlay - un passé bien  présent

    Voilà, nous sommes au sommet. La vue sur le premier plateau du Jura est imprenable. En contrebas, le vignoble du château qui contribue à sa renommée.

    Puis au second plan, le village de St Germain les Arlay, aujourd'hui rattaché à Arlay.

    Derrière, se situe Domblans et sur la hauteur, plein centre, le celèbre village de Château-Chalon.

    -=-=-=-

    A  bientôt pour la suite de la visite.


    6 commentaires
  • 15 août  2017 -  Petit tour du côté de Santec. Un endroit magnifique où les résineux sont rois.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Il y a île et presqu'île

    Une épave... Étrangement seule sur ce bout de plage.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Il y a île et presqu'île

    Au fond, Roscoff. Où je ne suis pas allé cette année. Je connais déjà et j'avoue que le monde qu'il y a en été, me rebute un peu. On verra l'an prochain.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Il y a île et presqu'île

    Une habitante des lieux parmi tant d'autres.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Il y a île et presqu'île

    Je suis sur la presqu'île de Perharidi où est situé un centre de soins. En face, l'île de Batz, dominée par le phare.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Il y a île et presqu'île

     

     En plan plus large, toujours l'île de Batz.

    La plage de Perharidi est à marée basse. Pour autant, les baigneurs ne sont pas nombreux.

    =-=-=-

    A bientôt  - Kenavo


    8 commentaires
  • Dernier passage à la biennale de Besançon au mois d'octobre 2017. Ces photos ne reflètent en aucun cas mes goûts mais sont juste là, parce que quelque part, elles m'ont interpellé et sont  peut être matière à réflexion.

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Grandgi : Dommage que la photo ne restitue pas le relief.  Mais  l'oeuvre était quant à elle,  muette...

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Martine Tatu-Verdot : Faudrait peut-être mettre un pense-bête pour penser à nettoyer ce mur de tous ces pense-bêtes.

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Non identifié :  Un cavalier de  l'apocalypse?

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Edouard Heyraud : Où quand les objets du passé créent la ville de demain...

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Pascal Coupot : Sculpteur de talent, il possède une forme d'humour parfois caustique. La juxtaposition de ses deux  œuvres nous en apporte un aperçu.

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Non identifié  : Les statues de l'île de Pâques ont bien changé ...

    -=-=-=-

    Biennale de Besançon - suite et fin.

    Non identifié :  Fin de mon regard sur cette Biennale pas inintéressante par la diversité des travaux présentés et disons le,  par l'ingéniosité de certains créateurs... 

    -=-=-=-

    -=-=-=-


    5 commentaires
  • Matinée de pêche à l'étang du Mois de Jambe, près des Deux Fays.

    -=-=-=-

    Fin de pêche

     L'étang est en assec. La barque attendra encore quelque temps avant de retrouver l'eau. L'assec va permettre l'aération des vases et l'entretien des rives ou des vannes de retenue. 

    -=-=-=-

    Fin de pêche

     Les oiseaux, principalement hérons et aigrettes, s'invitent pour récupérer le menu fretin qui a échappé à la senne (filet) ...

    -=-=-=-

    Fin de pêche

    Paysage lunaire accentué par le gris du temps.

    -=-=-=-

    Fin de pêche

    Si l'esprit vagabonde un peu, on peut y voir bien de choses.

    -=-=-=-

    Fin de pêche

    La pêche est finie, le filet a rejoint le rivage.

    -=-=-=-

    Fin de pêche

     Dernier aperçu sur une nature qui va passer l'hiver presque au sec.

    Et dans quelque temps, la végétation reprendra ses droit jusqu'à ce que l'eau revienne dans son domaine.

    Et il en est ainsi depuis le Moyen-Âge, époque à laquelle on crée ces étendues d'eau pour la survie.

    -=-=-=-

    A bientôt

     

    -=-=-=-


    7 commentaires
  • 20 septembre  2017. Petit tour vers Palavas pour y voir, en vrai, je ne se sais pas quoi.  C'est l'aventure.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Un coin de Palavas

    Avant de voir les oiseaux, un regard sur la plage désertée par les touristes. Je vous avoue que je la préfère comme cela.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Un coin de Palavas

    Le  port de pêcheurs. Havre de paix pour quelques aigrettes. Je suis de l'autre côté du canal. Il faut que j'aille y faire un tour...

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Un coin de Palavas

    Voilà c'est fait. Les aigrettes n'ont pas bougé. Mais cela ne va pas durer.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Un coin de Palavas

    Un peu plus loin, une jeune mouette se repose, tout en m'ayant à l'oeil.

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Un coin de Palavas

    Le tout petit port de pêche de Palavas. Perche, barques, filets lui donnent un vrai côté rustique. 

     -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Un coin de Palavas

    Les filets sèchent au soleil.

     Ici pas de compagnie de pêche, mais de vrais petits pêcheurs indépendants. Mais en vivent-ils seulement?

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Un coin de Palavas

    Dans une barque,  ce qu'il reste de la pêche et qui n'est pas négociable. Voués à une mort certaine... ceux qui  ont échappés à l'écrasement ou à l'arrachage !

    -=-=-=-

    Occitanie 2017 : Un coin de Palavas

    Une image carte postale... que je n'aime pas. Avec ses crabes écrasés et au fond les arènes où on n'y combat "normalement" plus les taureaux. On est bien loin de l'image que les touristes attendent de voir de Palavas et sa plage. C'est sûr, ici, c'est moins porteur !

    -=-=-=-

    A bientôt


    8 commentaires
  • 15 août 2017. Ma promenade me conduit à Plouescat, plus précisément à l'embouchure du fleuve côtier  Kerallé. Celui-ci forme une anse propice à la protection de quelques bateaux de pêche mais aussi est un (tout) petit cimetière à bateaux. 

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Des bateaux en  grève...

    En arrivant sur les lieux, surprise. En dehors d'un bateau abandonné, les autres me semblant encore aptes à naviguer, plus de trace de ce que j'avais connu par le passé. Et l'écologie est passée par là...

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Des bateaux en  grève...

     Le  ministère de  l'Agriculture et de la Pêche, dans le cadre de l'adaptation de la flottille de pêche à la politique européenne, s'est engagé à soutenir financièrement les armateurs mettant fin à leur activité, sous réserve de destruction de leurs bateaux dans des conditions respectueuses de l’environnement.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Des bateaux en  grève...

    Cela touche surtout les bateaux à coque métallique. Quand aux bateaux à coque en bois, leur nombre diminue inexorablement. Donc de moins en moins de chance d'en découvrir au fond d'une ria. Surtout si ces épaves sont situées dans des zones Natura 2000.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Des bateaux en  grève...

    Le mélange des genres entre retraite et activité.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Des bateaux en  grève...

    J'aurais pu vous mettre la photo couleurs, mais justement celles-ci ne parlaient pas. D'où ce passage en N&B.

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Des bateaux en  grève...

    Toujours à Plouescat mais côté mer, sur le port. Rien à voir avec les ports du midi...

    -=-=-=-

    BZH 2017 - Des bateaux en  grève...

    Un bateau un peu particulier au milieu de la plaisance, un bateau ostréicole, ou une plate, à cause de son fond. C'est lui qui va aller sur les parcs à huîtres pour recueillir les poches d'huîtres.  

    -=-=-=-

    A bientôt pour la poursuite de ce voyage. Kenavo.


    7 commentaires
  • Dans un précédent reportage,  je vous ai montré  les barques du lac Saint Point.

    A présent on va faire sans et s'occuper uniquement du paysage. Photos du 02/08/2017

    -==-=-

    Saint Point sans ses barques

    Sous les nénuphars aux fleurs naissantes et dans une eau bien claire, on peut distinguer une multitude d'alevins.

    -=-=-=-

    Saint Point sans ses barques

    Le ciel  s'amuse dans le miroir du lac.

    -=-=-=-

    Saint Point sans ses barques

    Un magnifique sanctuaire pour la faune et la flore aquatique.

    -=-=-=-

    Saint Point sans ses barques

    Élevons notre regard pour découvrir un peu du village de Montperreux sur la hauteur, tandis que dans le bas, caché par les  herbes, se situe celui de Chaon.

    -=-=-=-

    Saint Point sans ses barques

    Tout ce qui  fait le charme du Lac de St Point :  l'eau,  le ciel,  la  montagne.

    -=-=-=-

    Saint Point sans ses barques

    Les roselières sont des lieux de prédilection pour les foulques, poules d'eau et autres canards.

    -=-=-=-

    Saint Point sans ses barques

     

    Sur la droite, Port Titi qui mériterait à lui seul un reportage. Mais impossible en été, car il y a des résidents secondaires. Dommage.

    -=-=-=-

    Ainsi est Saint Point....   A bientôt


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires