• Avant de voir quelques photos de Liège, voici mon reportage sur la gare de Liège-Guillemins. Passionné de trains et de  photos,  j'ai eu l'occasion d'assouvir mes deux  passions. Si je réserve mes photos de train aux forums ferroviaires,  je vous offre ces quelques vues avant gardistes de la gare de Liège.

    L'architecture résolument moderne de la gare,  œuvre de l'architecte espagnol  Santiago Calatrava Valls,  inaugurée le 18 septembre 2009 après une dizaine d'années de travaux, offre au photographe une palette de ressources infinies. Encore faut-il aimer le graphisme et la composition  photographique.

    Liège Guillemins : on  prend le train

    L'architecte a su jouer avec les courbes et les droites sans que ni les unes, ni les autres ne heurtent notre regard.

    Liège Guillemins : on  prend le train

    L'ensemble reste aéré et on ne peut ignorer que l'on est dans un  monde ferroviaire.

    Liège Guillemins : on  prend le train

    L'architecture moderne a su s'adapter aux nouvelles techniques de construction permettant toutes les audaces.

    Liège Guillemins : on  prend le train

    Une  photo qui  pourrait  paraître naturelle,  pourtant elle est désaturée  pour ne laisser que le rouge apparent.

    Liège Guillemins : on  prend le train

    Sous  les quais, la zone de déambulation avec  un  pigeon... voyageur. Normal non?

    Liège Guillemins : on  prend le train

    L'appel de la lumière. Mais  on ne souffre pas de claustrophobie, tant  il y a de puis de lumière.

    Liège Guillemins : on  prend le train

    Petit jeu à l'extérieur avec un léger flou sur le haut de la charpente révélant la luminosité de l'ensemble.

    Liège Guillemins : on  prend le train

    On  peut rejoindre  les quais au-dessus,  par un monumental escalier, recouvert d'un dôme superbe.

    Liège Guillemins : on  prend le train

     

    Et voici ce que l'on appelle la casquette. Une gare qui se voit de loin. Petit rappel, nous sommes en Belgique avec  pour preuve la fusée de Tintin ...

    Liège Guillemins : on  prend le train

    C'est sur ce reportage que je vous abandonne pour quelques jours de  vacances.

     Mais  je vous ai préparé quelques  photos tous les jours,  histoire de passer le temps jusque vers le 15 août.

    A bientôt.


    5 commentaires
  • Monschau ou Montjoie. Selon que vous êtes allemand ou wallon, vous utilisez le vocable qui convient. Personnellement,  mes racines lorraines me poussent à dire Monschau. Village typique et touristique, Monschau, de fait est situé en Allemagne,  à l'est des Fagnes de Belgique

    Village à connotation d'artisanat d'art, j'ai choisi de vous en montrer quelques bouts à ma manière,  n'ayant que peu de goût pour la photo touristique...

    Ainsi cette passerelle  m'a paru asphyxiée par la végétation, alors  hop,  plus de  vert.

    Monschau  ou Montjoie, c'est vous qui voyez !

    Autre pont, mais même rivière. Alors traitement identique pour ne garder que l'essentiel  : le pont et les squelettes de poissons...

    Monschau  ou Montjoie, c'est vous qui voyez !

    Gargouille d'un autre temps, alors photo traitée comme avant...

    Monschau  ou Montjoie, c'est vous qui voyez !

    L'état civil de Monschau : Sur les feuilles bleues s'inscrivent les mariages depuis plusieurs années.

    Monschau  ou Montjoie, c'est vous qui voyez !

     La roue tourne,  comme  le temps passe...

    Monschau  ou Montjoie, c'est vous qui voyez !

    Ferronnerie d'art et vieilles pierres s'unissent avec  bonheur. 

    Monschau  ou Montjoie, c'est vous qui voyez !

    Non  je n'ai pas trafiqué cette photo. La maison est réellement comme cela !

    Monschau  ou Montjoie, c'est vous qui voyez !

    Combat entre le minéral et le végétal,  entre la fonte et  l'herbe.

    Monschau  ou Montjoie, c'est vous qui voyez !

    Alors oui, ici j'ai trafiqué en saturant la photo.  Mais la tentation était forte au vu de toutes ces couleurs.

    Monschau  ou Montjoie, c'est vous qui voyez !

    Comme aux Pays-Bas,  en Allemagne le vélo reste une valeur sûre, même comme pot de fleur...

     Monschau  ou Montjoie, c'est vous qui voyez !

    Enfin au retour chez mes amis belges, passage  à Stavelot, en Belgique, où se déroule une exposition des  oeuvres de Henri Cartier-Bresson.  Je ne pouvais pas faire autrement que  de  lui  rendre moi aussi hommage, en N&B...

    Monschau  ou Montjoie, c'est vous qui voyez !

     Demain d'autres vues belges avant mon départ en vacances le 1er août...


    6 commentaires
  • Poursuite de la promenade en Hautes Fagnes. Certains troncs d'arbres n'ont pas supporté l'incendie. Même dans la mort, ils  restent cruellement beaux... 

    Les Hautes Fagnes  - 2  et fin

    La  nature a pourtant repris ses droits et des centaines de fleurs continuent d'exister pour notre plaisir mais aussi pour l'équilibre de la  biodiversité.

    Les Hautes Fagnes  - 2  et fin

    C'est le royaume de la macro, pour ceux qui aiment.

    Les Hautes Fagnes  - 2  et fin

    Désaturation   : vieux tronc et digitaline...

    Les Hautes Fagnes  - 2  et fin

    A contre emploi... vie et  mort !

    Les Hautes Fagnes  - 2  et fin

    Stigmates de l'incendie...

    Les Hautes Fagnes  - 2  et fin

    Et pour finir une image de vie,  de l'avenir. Dommage  monsieur était trop occupé pour me regarder.

    Les Hautes Fagnes  - 2  et fin

    Les Hautes Fagnes  :  un  territoire à découvrir mais aussi  à  protéger. Merci à Nicole et Paul pour cette découverte.


    6 commentaires
  • Les Hautes Fagnes forment une région qui s'étend, en Belgique dans la Région wallonne et, en Allemagne, dans la Rhénanie-Palatinat et la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. En néerlandais, Hoge Venen, en allemand, Hohes Venn.  (Cf Wikipédia)

     J'ai eu  l'occasion de trainer mes pas dans ce  parc naturel qui a été  la proie des flammes en  mai  2011.

    Vaste étendue herbeuse... mais  où le  pied s'enfonce  ,c'est de la tourbe.

    Les fagnes

    La digitaline et bien d'autres plantes colonisent les lieux qui sont protégés.

    Les fagnes

    Ds bornes de  pierre ou des croix comme ici la "Croix du Prieur ", érigée en  1605,  marquaient la frontière entre la Principauté de Liège et  l'abbaye de Stavelot-Malmedy.

    Les fagnes

    Les  épicéas, plantés par les Prussiens  vers 1840, disparaissent peu à peu.,  laissant  la  nature (la tourbière) reprendre ses droits .  4.500 ha ont a été classés en réserve naturelle (dès 1957).

    Les fagnes

    Dans un paysage encore fortement marqué par l'incendie de 2011,  des caillebotis (ici remis  à neuf,  car ayant brûlés) permettent de se promener sur le territoire en toute sécurité. Au fond, le massif de l'Eifel en Allemagne)

    Les fagnes

    Les flammes ont brûlé  les feuillages. Mais  le coeur de  l'arbre n'est pas toujours mort autorisant à terme une renaissance.

    Les fagnes

    Les verts sont multiples... et  la jeune fougère se distingue par ses couleurs tendres.

    Les fagnes

    Fin de cette première partie, la suite demain si vous  le voulez bien.


    5 commentaires
  • L'Aire du Jura (aire de repos sur l'A39) réserve tout au  long de  l'année  bien des surprises. Cette fois-ci,  il s'agit d'une  petite  parcelle ensemencée en  jachères.

    Mais il s'agit d'une jachère intelligente, avec différentes parcelles n'associant à chaque fois que certaines fleurs . Des panneaux pédagogiques renseignent les curieux :

    L'Aire du Jura en fleurs

    Les espaces sont délimités et bien renseignés.

    L'Aire du Jura en fleurs

    Et pour le photographe, cela devient un vrai bonheur.

    L'Aire du Jura en fleurs

    La variété des massifs permet de jouer avec les compositions et les couleurs.

    L'Aire du Jura en fleurs

    Dans  la diversité, il n'y a que l'embarras du choix.

    L'Aire du Jura en fleurs

    Les amateurs de  macro seront ravis

    L'Aire du Jura en fleurs

    Quant à ceux qui préfèrent les vues globales, ils auront de quoi faire...

    L'Aire du Jura en fleurs

    Magnificence des  bleus...

    L'Aire du Jura en fleurs

    Et pour  finir,  une  petite variation en fleur mineure... (Merci Lightroom 5)

    L'Aire du Jura en fleurs

    Demain autre chose... mais quoi?


    5 commentaires
  • Avant d'aller plus loin, on jette un oeil sur cette cascade. Vous voyez le haut, il va falloir y aller...

    Les tufs et la cascade - 3 - fin

    Non on ne grimpera pas directement sous les chutes d'eau...

    Les tufs et la cascade - 3 - fin

    Je  ne suis pas adepte des eaux laiteuses. Mais pour une fois, je vous en donne un  peu. Il faut dire que vu l'éclairage,  j'ai opté pour une vitesse lente... ceci expliquant cela !

    Les tufs et la cascade - 3 - fin

    Voilà,  on  a  ien avancé... le petit sentier  à travers les rochers nous a bien aidé...mais  la pente est raide ! C'est haut non?

    Les tufs et la cascade - 3 - fin

    Encore un peu plus haut, là où la cascade prend naissance. Eh, attention,  ne vous penchez pas trop quand même.

    Les tufs et la cascade - 3 - fin

    Tout en  haut,  la rivière arrive par bassins successifs et saute de rochers en rochers.

    Les tufs et la cascade - 3 - fin

    Un peu de  lumière entre  les arbres,  histoire de faire  un reflet... et on a du mal à croire, que là-bas au fond, c'est la chute d'eau...

    Les tufs et la cascade - 3 - fin

    Tout doucement, on remonte vers la source, mais que je n'atteindrai pas... du  moins aujourd'hui.

    Les tufs et la cascade - 3 - fin

    Et toujours ces bassins qui retiennent en partie, une eau magnifiquement claire...

    Les tufs et la cascade - 3 - fin

    Voilà pour la découverte de cette cascade, en espérant que comme moi, vous aurez pris plaisir à la découvrir. 

     A demain  pour autre chose...


    6 commentaires
  • Après le côté gauche, un passage vers le côté droit,  comme cela pas de jaloux. Le paysage  peut  paraître  un  peu  particulier  avec  ces racines hors d'eau et de terre.

    Les tufs el cascade - 2-

    Moins  impressionnante que celle de Baume les Messieurs, elle possède un charme tout autre et l'on  peut y chercher  quelques évocations animales.

    Les tufs el cascade - 2-

    Je vous avoue que j'ai été tenté de m'y baigner...

    Les tufs el cascade - 2-

    Un peu d'eau rafraîchissante...

    Les tufs el cascade - 2-

    Toujours  le côté droit. C'est  par là que s'échappe  les eaux de la cascade. On  peut remarquer le lent travail de la nature  à façonner  l'endroit.

    Les tufs el cascade - 2-

    Entre les eux arbres, elle  parait  bien haute cette cascade. Finalement elle l'est,  la  preuve demain...

    Les tufs el cascade - 2-

    Allez,  une dernière pour aujourd'hui avec de la  mousse partout,  dûe  à  l'humidité ambiante.

    Les tufs el cascade - 2-

      A demain pour partir  à la découverte de ce que  vous  ne  voyez  pas...


    7 commentaires
  • 10 juillet, 20h30. Je décide d'aller à la cascade des Tufs aux Planches près d'Arbois. Pourquoi un horaire si tardif? tout d’abord pour éviter les inévitables touristes. Et puis la lumière y est plus uniforme. Il  n'y a  plus ces puits de lumière à travers les arbres. L'atmosphère doit être différente.

    Avant de rejoindre la cascade, on emprunte un sentier bucolique... 

    Les tufs et la cascade - 1 -

    Malgré l'heure,  il a du travail aux champs. C'est le moment des foins.

    Les tufs et la cascade - 1 -

    Je  profite de l'instant pour faire quelques photos agréables.

    Les tufs et la cascade - 1 -

    Le soleil a disparu derrière la colline mais le tracteur continue de tourner inlassablement.

    Les tufs et la cascade - 1 -

    Voilà,  nous  y sommes. Comme je m'y attendais,  il ne reste plus ici qu'une lumière uniforme et qui n'agresse pas le paysage.

    Les tufs et la cascade - 1 -

    De  plus je suis seul. Je peux donc m'aventurer sous les rochers. Oups,  ça glisse...

    Les tufs et la cascade - 1 -

    Par la chaleur actuelle,  cela fait du bien de revoir cette eau si fraîche.

    Les tufs et la cascade - 1 -

    Ce sera tout pour aujourd'hui. La suite à demain.


    7 commentaires
  • Je prends un peu de repos et file en Belgique...

    Pas eu le temps de préparer une image par jour, désolé...

    Alors à  mon retour le 20 juillet.

     

    Albert

    En pause jusqu'au 20 juillet


    4 commentaires
  • Des bandes nuageuses viennent s’intercaler devant le soleil. Le ciel est encombré.

    Disparition du soleil -  2 et fin.

    On pourrait croire que l'astre solaire disparaît derrière une colline. Mais il n'en n'est rien. C'est la brume qui cause cet effet. 

    Disparition du soleil -  2 et fin.

    Puis il semble écrasé comme une barre d'acier dans un laminoir.

    Disparition du soleil -  2 et fin.

    J'ai bien tenté de le mettre en cage pour le garder...

    Disparition du soleil -  2 et fin.

    Mais malheureusement, rien n'y fit. Il a disparu inexorablement derrière les nuages...

    Disparition du soleil -  2 et fin.

    J'avais espéré un spectacle plus flamboyant. 

    Disparition du soleil -  2 et fin.

    Seules quelques nuées accrochent encore quelques reflets colorés et solaires.

    Disparition du soleil -  2 et fin.

    Le spectacle est fini. Il me reste à rentrer chez moi en empruntant les rues désertes de Château-Chalon...

    Disparition du soleil -  2 et fin.

    Demain étant un autre jour, peut- être aurais-je d'autres idées photographiques à vous proposer.


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires